Before Tomorrow Comes :: Chroniques & Intrigues :: Chroniques


Kyūbū Reijiro

Données Spirituelles
Grade: Knight of Swords
Jeu 15 Sep 2022 - 17:26 - C'EST TAPIS MONSIEUR ! [Pv: Mickael]

– ON EST PAS EN TABLE FINALE NOUS ?! Oh putain de merde que j’suis content ! Une table finale ! Enfin ! ‘Faisait longtemps que je l’attendais celle-là, après avoir passé des mois sans jouer, ça a été dur de retrouver l’niveau d’avant la pause. Mais eh, j’y suis arrivé ! ‘Faut dire aussi que j’ai un super coach poker maintenant, un certain RoyTheDog qu’on l'appelle dans le circuit. Avec un mec pareil qui me file ses meilleurs conseils et ses petits trucs pour progresser et performer, c’tait impossible que je tape pas une grosse perf’ ! Et elle est là la perf’, une TF d’un tournoi mineur sur Tokyo. Bon, ça vaut clairement pas les Worlds Séries, mais c’est déjà très bien. Moi j’suis fier et c’est avec un putain d’sourire victorieux que j’déboule à la table.
– Yo les gars ! J’vous dirai bien bonne chance, mais j’vais tous vous graille ! V’là le Grand Requin Roux ! Giah-ah-ah-ah ! J’claque des dents pour mimer un gros requin qui bouffe les p’tits poissons qu’ils sont. C’que j’aime l’plus dans l’poker, après dépouiller mes adversaires, c’est le trashtalk ! Quand ça parle mal, que ça cherche à se faire tilt, j’adore ! C’est souvent moi qui déclenche les hostilités en plus. Ici, pas l’impression que beaucoup captent ce que j’dis, encore des putains d’étrangers… J’entends de l’anglais, m’font chier avec c’tte langue, j’sais pas la parler. Tout ce que je sais dire en anglais c’est “All-in” et “fouk you”, c’bien suffisant à mon goût.

J’mire un peu les gusses, y’a de sacrées têtes de champions.
Un grand blond maigrichon, capuche sur la fiole avec sa tignasse qui lui tombe sur le front. Un gros avec casquette et lunettes, en train de boire d’la bière. Une goumiche à la peau hâlée, bien sûr que j’sais c’que veut dire c’foutu mot, l’autre fois Renato il a passé trois plombes à me l’expliquer. Que ça m’évitera des emmerdes qu’il m’a dit, on peut pas tout dire concernant la couleur de peau. Pourtant moi j’suis roux et je chie pas un caca nerveux si on m’dit que j’ai pas d’âme. J’en ai une, juste vaut mieux pas qu’ils la voient.
Y’a aussi l’autre type à l’allure de clodo, long manteau barbe pas taillée et les cheveux en bordel. J’sais pas s’il vient de se réveiller ou c’est juste qu’il connaît pas le peigne. L’autre à côté est pas mieux, claquettes chaussettes et short de plage, petit tee-shirt avec logo geek, le parfait touriste.
Pour boucler la boucle, un nain chauve et nerveux et le parfait sosie de Justin Bieber avec quelques années de plus. A moins que c’soit vraiment lui, j’ai aucune idée d’son âge à cet enfoiré…

Y’a le croupier qui nous demande de nous asseoir, la partie va reprendre, la pause est terminée. Y’a un peu de monde qui vient assister à la table finale, des supporters d’un peu tous les coins. Sauf moi, moi j’ai que dalle. C’est pas que personne ne m’aime, c’est juste que j’ai pas d’ami. C’est pas facile de se faire des potes quand on passe le plus clair de son temps à démolir des bestioles dégueulasses et invisibles pour les humains. Les humains qui ont pas de pouvoir je veux dire, j’suis un humain moi aussi eh.
La partie va débuter, j’suis direct de grosses blindes, parce que ‘vaut mieux se faire enfiler tout de suite que de patienter que ça arrive. Et c’est surtout que j’ai pas eu de chance, teh. Quoique, j’en sais rien en vrai. J’sais pas quoi.
Cinquante, cent les blindes. J’alligne les cent et regarde discrètement les cartes que le croupier m’a filé. J’zieute aussi mes voisins, ‘sont pas censés regarder mon jeu mais si y’en a un seul qui essaie j’lui fracasse le crâne contre la table de jeu.

Sept et trois, ah les fils de chiens, ça commence bien. Quand ce sera mon tour de parole, j’vais juste coucher cette main de merde. Moi j’veux les Rois ! King Kong, comme mon putain de surnom ! MA MAIN FETICHE LAAAAA !

_________________
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1268-kyubu-reijiro-knight-

Kyūbū Reijiro

Revenir en haut Aller en bas


Mickael B. Diamond

Données Spirituelles
Grade: Nine of Cups
Ven 16 Sep 2022 - 14:20 - C'EST TAPIS MONSIEUR ! [Pv: Mickael]

Mickael levait la tête devant le dernier joueur, visiblement amusé par la répartie. Il était courant de voir ce genre de comportement à une table et chacun réagissait à sa manière. Lui, "Diamond", adressa seulement un petit clin d'oeil au nouveau avant de se focaliser sur la table.

Il s'amusait avec les jetons, faisait passer certains entre ses doigts, les faisait rebondir sur la table avant de les faire revenir vers lui. Quelques-uns le regardaient, appréciant sans nul doute sa dextérité. Il y avait de ça évidemment. Mais pas que. La manipulation des âmes lui permettant de forcer un peu les lois de la physique. Une belle table que celle de ce soir. Une "TF" comme il aimait les appeler. Et qu'importe les présents, même ce Grand Requin Roux, Mickael se sentait focus ce soir. Il s'était reposé, avait fais son sport, maintenant place au jeu.

    - Hey, Baby Shark. J'espère que tu sauras t'montrer à la hauteur. On a tendance à s'bouffer les doigts quand on a une grande bouche.

Il éclatait de rire alors que les autres semblaient aussi tendus que des strings. Scary Money comme on disait dans le monde du poker. La pression du gain, la peur de ne pas faire les bons moves. Il connaissait ça et pour cause : il avait été dans son cas par le passé. Plus maintenant.

Tous posés à table, le croupier mélangeait les cartes pendant que Mickael observait les autres. La grande gueule était deux places à sa gauche. Marrant, le tirage au sort faisait qu'il serait de grosse Blind alors que lui, il serait au bouton. La place idéale pour agresser. Pour montrer direct sur la table qui serait agressif, qu'il ne laissait pas facilement la main aux autres. Après, tout dépendait aussi des cartes qu'il aurait d'entrée de jeu.

Distribution. Les premiers parlaient. Le grand Roux regardaient déjà ses cartes, ce qui fit rire "Diamond". Pas des choses à faire ça normalement. Faut attendre son tour p'tit gars. Tiens. ca se couchait jusqu'à lui. Baissant les yeux vers ses cartes, il regardait les coins sans pour autant les retourner complètement. Paire de 10. Intéressant, surtout au bouton.

    - Raise. Trois cent !

Il poussait les jetons, observant les deux autres qui étaient de blinds. Sur son visage, rien. Impassible. Hors de question de laisser passer le moindre "tell". Ou alors. On peut aussi s'amuser non ? Une voix derrière lui résonne. Mais personne ne l'entend. Pour cause, elle n'est qu'une représentation de son esprit. Pas fantôme. Pas esprit.

    - La victoire ou rien, frangin. Par contre je n'aime pas trop leur tronche à tous ces coincés. Lui par contre, il me plait bien.

Si Sofia s'intéressait à lui, c'est qu'il y avait un petit quelque chose. Après tout, elle était la partie de lui qui voyait ce qui était invisible. Qui s'intéressait au monde là où lui ne voyait que lui. Le croupier regardait le small blind qui virait ses cartes. Restait Baby Shark. "Diamond" se mit à fredonnait un air de musique. "Baby shark" pour les connaisseurs. Le genre de musique qui restait dans les têtes pendant des heures...

    - baby shark, tututuuutuuuu...
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t344-mickael-b-diamond-ft

Mickael B. Diamond

Revenir en haut Aller en bas


Kyūbū Reijiro

Données Spirituelles
Grade: Knight of Swords
Lun 3 Oct 2022 - 11:20 - C'EST TAPIS MONSIEUR ! [Pv: Mickael]

Baby Shark qu’il m’appelle l’autre clodo, il s’fout d’ma gueule cet enfoiré ? C’est pas parce que j’capte pas grand-chose à cette langue de merde que je comprends pas certains mots. Un bébé requin… c’est un fou lui. J’vais lui faire bouffer son manteau à la con il va comprendre. Par contre il soulève un vrai point, avec une grande gueule c’forcément plus risqué ou facile de se bouffer l’doigts. C’est logique en vrai, y’a plus de place, c’comme pour les femmes avec de grandes bouches…
L’autre glandu se marre bien en tout cas, ça a l’air d’être le moins flippé de tous ceux que j’ai contre moi. Les autres c’est à peine s’ils desserrent les mâchoires pour annoncer ce qu’ils veulent faire, c’déprimant putain. La pression, t’as ceux qui vont la boire et ceux qui vont se dedans. Ici, c’est des tsunamis de pression qu’ils se prennent dans l’tronches, c’pas possible.

Y’a tout le monde qui couche sa main jusqu’à être rendu au tour de parole du clochard, qui relance direct. Il veut montrer qu’il est là, qu’il a une grosse paire de burnes c’sûr. L’gars qui défend sa p’tite blind décidé de suivre, et moi aussi. Je voulais coucher à la base, mais l’autre sa relance, je la prends personnellement après ce qu’il a dit. Il veut faire le malin c’ptit bâtard, j’vais lui monter. Y’a qu’à l’écouter chantonner sa p’tite musique d’guignol, c’clairement ciblé contre ma poire !
On attend que le flop tombe, que le croupier brûle une carte et aligne les trois suivantes au milieu d’la table. Huit de trèfles, Deux de pique et Sept de pique. J’récupère une paire de sept au passage, c’toujours ça de bon, he. L’pélot de petite blind décide de checker, pas hyper emballé parce qu’il vient de voir j’imagine. Aussi parce qu’il se dit que c’pas à lui de faire l’jeu. Bah tu t’trompes mon coco. Y’a neuf cent et quelques merdasses dans le pot, alors on va le faire gonfler un peu. — Cinq cents cinquante.

J’claque un sourire carnassier en direction du chanteur, qui cherche à rester impassible. J’connais bien c’genre de joueurs, les sans figure. C’est un d’ces trucs au poker, ‘faut pas broncher d’un poil, rien laisser paraître pour pas donner d’indices sur ta main. J’suis pas d’cet avis, ça enlève d’la beauté au jeu que de jouer face à des statues à la con. Moi, j’suis vivant. J’peux faire semblant d’être content d’ma main comme blasé, j’vais parler, j’vais commenter et rien à foutre de c’que tu penses que j’ai ou pas. Si t’as les couilles d’suivre, amuse-toi et assure-toi d’pouvoir tenir l’choc. — J’espère que t’joues mieux que tu chantes, sinon ça va pas durer longtemps…
J’trouverai ça dommage qu’il soit le premier à sauter, m’a l’air d’être l’seul gars fendard d’la table. Une fois qu’il sera éliminé, j’risque quand même de sacrément m’faire chier ! M’enfin, lui comme moi on a une belle pile de jetons, on a pas mal graillé ceux des autres avant d’arriver ici.

_________________
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1268-kyubu-reijiro-knight-

Kyūbū Reijiro

Revenir en haut Aller en bas


Mickael B. Diamond

Données Spirituelles
Grade: Nine of Cups
Mar 4 Oct 2022 - 13:12 - C'EST TAPIS MONSIEUR ! [Pv: Mickael]

Huit de trèfles, Deux de pique et Sept de pique. Voilà un petit flop comme il les aimait dans ce genre de situation. Sa paire de dix était toujours vivante, très clairement, et ce n'était certainement pas le check de l'autre qui allait lui faire dire le contraire. Si Baby shark se mettait à checker aussi, la décision serait facile : mise trois/quart pot. Un peu cher mais s'ils ont rien, ils paieront pas et s'ils ont quelque chose comme une paire intermédiaire, ils vont sans doute call ou se coucher.

Une seule chose l'emmerdait néanmoins. Le potentiel tirage flush. La mise de la grande gueule arrivait. Ah. De fait, la stratégie de Diamond allait changer. Forcé par l'action du joueur qui ne se gênait plus pour dire ce qu'il pensait. Levant ses yeux de la table, Mickael adressa un petit clin d'oeil au relanceur.

    - Tu devrais pas me regarder comme ça. La dernière personne à l'avoir fais, elle voulait faire une p'tite danse collé-serré avec moi. T'as envie de ça ? Le prends pas mal, j'préfère les femmes.

Et il se mit à se marrer. Alors qu'il avait parlé de collé-serré, il avait mimé la petite danse. Qui ne ressemblait en rien à ce qu'il avait mentionné. A en croire le mime, ça ressemblait plutôt à une parte de jambe en l'air avec fessée.

Le trashtalk faisait partie du jeu, même si la gêne autour de la table était perceptible. Pour le moment, Diamond réfléchissait à ce qu'il devait faire. La relance sur un board aussi faiblard ne signifiait pas grand chose. Le tirage couleur le dérangeait. Sans doute une des mains probables. Pour lui, une paire supérieure était quasiment exclue car la logique, dans un pot à trois joueurs, aurait alors été de 3bet pour en sortir un des deux et faire gonfler le pot.

Restait aussi le fait qu'il ait touché une petite paire. A7o avec l'as de pique ? A8s au pique ? Une double paire étant quasiment proscrite puisqu'il avait juste call la relance. Sauf à avoir 87 pour tenter un coup. Pour en être sûr, il se devait de sonder le lascar.

    - Je relance. Mille trois cent.

Il observait le second joueur qui jetait immédiatement ses cartes. Même pas sûr qu'il aurait call la relance de Ganryû en vérité. Restait donc les deux plus grandes gueules de la table. Cela pouvait rapidement devenir intéressant. Plus encore que ça ne l'était déjà.

    - Bah quoi ? Tu croyais que j'allais juste me contenter de call ? J'sais pas où t'as appris à jouer mon pote mais ça s'voit que t'as pas potasser le jeu depuis un moment. Tu joues à l'ancienne. Des fish comme toi, j'en bouffe treize à la douzaine chaque soir.

Un signe de la main, il commanda une boisson. Cette dernière lui serait apporté après ce coup. Et de nouveau se mettait-il à siffloter la chanson du bébé requin. Bébé requin qui finirait bientôt comme ingrédients d'une magnifique soupe de poiscaille.
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t344-mickael-b-diamond-ft

Mickael B. Diamond

Revenir en haut Aller en bas


Kyūbū Reijiro

Données Spirituelles
Grade: Knight of Swords
Mar 18 Oct 2022 - 12:20 - C'EST TAPIS MONSIEUR ! [Pv: Mickael]

Cet enfoiré veut pas m’lâcher les couilles, c’dingue. Tout à l’heure, quand j’ai touché ma paire de Sept, j’décidé de lui envoyer une première pastille, légère, pour lui faire trembler l’guibolles et qu’il dégage du pot. L’trouduc à ma droite l’a bien compris, lui, puisqu’il s’est couché. Mais l’autre clodo, comme dit, il est sur mes couilles. Y’a qu’à voir comment il cherche à m’chauffer en me montrant comment il prend en leuleu une goumiche. Quand même bizarre l’loustic, c’est à se demander s’il veut gagner la partie ou c’que j’ai ente l’jambes. — Crois-moi, si on danse collé-serré, t’vas plus jamais marcher d’ta vie mon gars ! Giah-ah-ah. Et surtout, s’il m’sort son zgege c’la table que j’lui fracasse dans la tronche, cet espèce de tordu sexuel.
Bon par contre, si on parle du jeu, il me gonfle pas mal. S’amuser à relancer, c’le propre des sales cons qui cherchent à jouer à qui qui aura l’plus grosse. Sauf que lui comme moi, on l’sait que c’la mienne et de loin. Avec son p’tit corps frêle, c’tout juste si son épingle arrive à se dresser d’vant une bombasse !

— Treize à la douzaine ? Gné ? Ça fait combien ça exactement ? J’me sers d’mes doigts pour essayer d’avoir le compte, cherchant si j’dois faire treize fois une douzaine, ou si c’est le treize qui doit être ajouté douze fois ? J’ai jamais été très doué en maths, j’dois l’avouer, mais lui c’qu’il vient de me sortir, j’y pige rien. Peut-être que j’prends l’problème sous le mauvais angle, c’est souvent ce que me reprochait les profs’, ces enfoirés, que je réfléchissais pas d’la bonne manière. — T’veux dire que tu en manges un treizième chaque fois que tu arrives à douze, c’ça ? Non parce que sinon j’vois vraiment pas c’que tu veux dire hein, t’es pas clair comme mec…
J’suis venu jouer au poker et lui, il m’sort des équations de mathématiques, c’pas un peu chiant non ? — C’est suivi. Que j’me contente d’dire, tout en alignant la masse de jetons qui va avec. Il sait pas où j’ai appris à jouer hein ? J’vais lui montrer moi, j’suis pas un p’tit joueur, il va vite le comprendre.

L’croupier brûle encore une carte, avant de faire tomber la turn. Le dix de pique, ‘fait chier. Et à la fois, c’pas plus mal. V’là qu’on a déjà trois pique sur la table, d’quoi largement pouvoir jouer avec la situation. Si moi avec mon Sept de trèfles et trois de carreaux, j’sais que j’aurais jamais cette flush, l’autre glandu ne l’sait pas, lui. Petite blind apeurée s’étant couchée, y reste que l’grande bouche chanteuse et moi, moi qui suis l’premier à parler. Et après un rapide coup d’œil à ma pile de j’tons, y’a pas grand-chose à faire en fait. Si j’suis logique, c’est une grosse pastille que j’vais envoyer. Et ensuite, il m’restera plus grand-chose, alors autant y aller franco dès l’début. J’me lève d’un bond, poussant tous mes jetons vers l’milieu d’la table en beuglant tout excité que j’suis — C’EST TAPIS MONSIEUR !

Voilà comment on joue quand on est l’Grand Requin Roux !

_________________
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1268-kyubu-reijiro-knight-

Kyūbū Reijiro

Revenir en haut Aller en bas


Mickael B. Diamond

Données Spirituelles
Grade: Nine of Cups
Mar 25 Oct 2022 - 20:13 - C'EST TAPIS MONSIEUR ! [Pv: Mickael]

    - Aïe. Pardon mon pote, juste que j'ai l'habitude de parler à des mecs avec un minimum de QI. Mais t'inquiète, j'sais aussi me mettre au niveau. Si tu veux, je te ferai un joli dessin après. Un d.e.s.s.i.n.

Il avait épelé le dernier mot et avait parlé volontairement très lentement pour le chambrer un peu. Petit clin d'oeil, Mickael n'était en rien impressionné par le loustic face à lui. Si le mec pouvait effectivement faire flipper de par son look un peu agressif et sa manière de parler franchement issue des banlieues, il en fallait beaucoup plus à un homme comme Diamond pour chier dans son froc.

Quant à sa répartie, elle n'était pas si mal même s'il doutait que Baby Shark puisse réellement empêcher quelque de marcher juste avec ce qui lui servait "d'outils". S'il le maniait comme il maniait les mots, c'était plutôt son nombril qui prendrait cher, pas un autre orifice. Mais cela l'amusait. La tension autour de la table étai palpable et il appartenait quand même de se montrer raisonnable, ne serait-ce que pour éviter au Floor de venir et de les sortir.

En tout cas, il suivait la relance. Du coup, cela redistribuait un peu le jeu. Est-ce que sa première impression était la bonne ? Ou est-ce que Baby shark avait réellement quelque chose de monstrueux, susceptible de lui baiser la gueule ? Diamond préférait rester sur sa première impression. Un simple coup d'oeil aux piles respectives. S'ils ont encore de quoi jouer sereinement, il y avait quand même pas mal au milieu. Mais comme ils étaient les deux plus gros tapis, s'affronter l'un contre l'autre de manière aussi "violente" n'était pas la meilleure des choses.

D'ordinaire, Mickael aurait évité une telle rencontre. Il était préférable de mettre la pression sur les plus petits tapis plutôt que de se dépouiller entre gros. Du moins jusqu'au Heads up. Mais voilà, il avait à faire à une grande gueule. Inutile de dire que cela allait mal finir pour le tapis d'un des deux. La quatrième carte tombait. Ooooh le joli brelan. Même si le tirage couleur apparaissait lui aussi en même temps. La réaction ne se fit pas réellement attendre. Tapis ? Le Nine levait simplement les yeux dans la direction de son adversaire. Réaction rapide. Il jouait son tournoi sur cette quatrième carte. S'il n'était pas impossible qu'il ait le tirage couleur, le brelan neutralisait les combinaisons de cartes sur lesquelles il avait pu le mettre précédemment. Adios les doubles paires. Seulement est-ce que cela valait un tel risque.

    - Sérieux ? Tu veux réellement m'faire croire que t'as choppé ta flush ?

Le move peut y faire penser en tout cas. Et s'il posait la question, c'était évidemment par principe, juste voir s'il pouvait chopper un tell. Pas évident avec le loustic mais qui ne tente rien, n'a rien. La réflexion n'était pourtant pas évidente. Lâcher ici son brelan, c'était comme dire à l'autre "tu pourras me marcher dessus toute la game". Mais faire l'erreur de ne pas réussir à lâcher sa main, c'était aussi difficile. Le pire ? Il restait une carte. N'importe quelle doublette lui offrait un full et la victoire. Mais une couleur pouvait aussi tomber.

    - Oh puis merde ! C'EST PAYE, LES DEUX PIEDS SUR LA TABLE MON POTE !

Il poussait les jetons. Les deux hommes dévoilaient donc leurs cartes. En voyant la simple paire du type, Diamond levait la tête vers lui.

    - T'es vraiment qu'un gros fish sérieux. Tu fais tapis juste avec ça ? J'comprends même pas que t'aies tout suivi jusque là. 'Tain j'en ai vu des tocards mais là.

On brûlait la dernière carte avant d'abattre la River. Une brique, qui ne changeait plus rien pour le pauvre fou. Un grand sourire, Diamond récupérait les jetons, s'amusant à siffloter sa fameuse chanson "Baby shark".

    - Même en voulant représenter la flush, t'étais pas crédible. Depuis le départ, ton schéma de mise, il puait la merde. Trop facile à lire. Allez, t'es un brave gars. On peut pas tous gagner de toute façon.

Il se marrait. Mais il le gardait à l'oeil. Il comptait bien lui dire un mot ou deux d'ici la fin de la partie. Une fois qu'il l'aurait remporté. Quelque chose de dérangeant se dégageait de sa personne.
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t344-mickael-b-diamond-ft

Mickael B. Diamond

Revenir en haut Aller en bas


Kyūbū Reijiro

Données Spirituelles
Grade: Knight of Swords
Dim 6 Nov 2022 - 1:09 - C'EST TAPIS MONSIEUR ! [Pv: Mickael]

— Un dessin ? T’sais dessiner toi ? Non parce que vu comment tu t’fringues, t’m’as pas l’air d’avoir du goût… Et j’suis très sérieux, c’même pas une vanne pour lui casser l’couilles ou l’piquer, j’doute vraiment d’ses talents de dessinateur. C’type m’a tout l’air du parfait p’tit clochard, j’l’ai pensé dès qu’j’ai posé l’mirette d’ssus. M’enfin, chacun ses passions, c’pas comme si j’avais envie d’aller prendre un cours avec lui d’toute.
Moi tout c’que j’veux en c’moment très précis, c’lui niquer l’gueule et le faire coucher sa meilleure main. Y’a rien d’plus jouissif au poker, que d’écraser l’burnes d’un type en lui envoyant une grosse pastille dans l’dents. Quand t’as la pression et que tu sais pas l’gérer, quand t’as pas l’roustons suffisamment accrochés, bah tu couches d’mains cent fois gagnantes. C’est c’que j’vise là, avec c’tte grande gueule. — S’tu veux vraiment aller voir si j’l’ai, t’as juste à payer mon gars !

Pas b’soin d’en dire plus, j’suis pas là pour lui mâcher l’travail ou prendre l’décision à sa place. L’poker, c’t’un jeu de grand garçon, s’il est pas foutu d’se décider entre payer ou jeter sa main, c’pas mon problème. J’me contente d’lui claquer l’même sourire carnassier que j’arbore d’puis l’début d’la table finale.
Il m’semble quand même dans l’hésitation, d’moins il prend l’temps de réfléchir sérieus’ment à la question. C’est ça l’truc avec l’poker, autant j’ai l’air d’un bon gros attardé, autant rien m’empêche d’avoir une foutue couleur qui va l’dépouiller. Et c’est cette possibilité qui l’oblige à pas y aller comme un gros mongole et juste m’suivre. Et c’est c’frisson d’excitation, c’moment où j’serre l’miches en espérant qu’il s’couche que j’kiff comme jamais. C’est encore mieux que d’se sniffer une énorme ligne d’poudreuse magique, j’te l’dis.

Il call. Et j’en ai presque l’gaule, franch’ment. Il a du cran l’enfoiré, ça m’excite d’savoir qu’il m’a payé, même si j’sais très bien que j’ai probablement perdu. — Giah-ah-ah ! T’es un bon Justin ! Il m’a l’air d’jouer mieux aux cartes qu’il sait chanter, en vrai.
Comme il m’a payé, j’lui montre mes cartes et lui l’siennes et forcément, y’en a un qui a un peu plus envie d’insulter l’autre. Et pendant qu’il m’insulte de fish, moi j’éclate d’rire. C’est que j’savais bien que le geste était couillu, ça passe ou ça casse et c’tte fois, c’est pas passé. — Reste tranquille Justin, ou c’ta tête que j’encastre contre l’table à la river ! C’est qu’un jeu, on s’amuse on papotte on déconne, mais s’tu veux m’chier dans l’bottes j’vais t’recaler ta dentition d’travers.
La river, en parlant d’elle, finit par tomber et c’pas un miracle. C’est perdu. Comme j’étais entièrement couvert et que j’ai plus d’jetons. C’quand même con d’être l’premier à dégager d’la finale, mais eh, c’tait une question d’honneur ici. J’m’en vais bon perdant, c’pas ici que j’vais taper scandale et r’tourner l’table, j’aurais trop à y perdre.

— M’ssieurs, c’était cool d’jouer avec vous ! Un r’gard et un sourire amusé au clochard mal rasé. — Justin, t’es un bon mais t’es un peu trop arrogant, mais j’t’aime bien quand même sale con ! Bon j’quand même pas envie qu’tu gagnes… J’ricanne, ça m’ferait bien chier teh. D’un geste d’la main, j’me retourne et me tire.
Un coup d’oeil à l’horloge, j’vais aller chercher mes thunes pour ma place payée et ensuite j’irai tout claquer au bar !

Soit on marque une fin ici, soit on enchaîne sur l'après TF. Comme tu le sens !

_________________
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1268-kyubu-reijiro-knight-

Kyūbū Reijiro

Revenir en haut Aller en bas


Mickael B. Diamond

Données Spirituelles
Grade: Nine of Cups
Ven 11 Nov 2022 - 6:02 - C'EST TAPIS MONSIEUR ! [Pv: Mickael]

La suite ? Vous avez envie de savoir hein.

Et bien les mains s'enchainaient. L'avantage d'avoir renversé Baby Shark dès le début, c'est qu'il avait quasiment doublé son stack de départ, faisant de lui l'énorme patron du tournoi. Le tournoi dura encore un peu mais l'ascendant qu'il avait pris sur les autres était tel qu'il les écrasait carrément. Très agressif dans ses relances, dans ses moves, il imposait sin rythme à la table, au point même qu'il se permettait de jouer des mains parfois aléatoires. Et ce fut la victoire pour lui en Heads-up final. Là encore, la différence en jetons était telle que l'autre n'eut aucune chance.

Fier de lui, content de chopper le prizepool qui lui ferait du bien pour ses finances pendant quelques temps, il prit la direction du bar qui se trouvait non loin des tables. Un passage incontournable après avoir fais les photos d'usage. Et quelle surprise alors de voir le premier perdant. Certes, il aurait pu l'ignorer. Certes, il aurait pu passer son chemin. Seulement voilà, Mickael aimait les défis. Et aimait taquiner. Seulement là, il avait gagné. Et son état d'esprit n'était plus en mode compétition. Il s'approcha donc de lui, interpellant également la serveuse, plutôt jolie d'ailleurs.

    - Un verre de Dalmore, 15 ans d'âge s'il te plait. J'veux pas voir de glaçons ! Et remets au Monsieur c'qu'il buvait. C'est pour moi.

Il tira le siège et sans demander la permission, s'installa près du mec. Lui adressant un petit clin d'oeil, amical cette fois.

    - Une victoire, ça se fête nan ? Le verre là, c'est pour m'excuser de t'avoir sorti en premier. Quand tu t'es cassé, la table est devenu nettement moins marrante mon pote.

Et c'était vrai. Le trashtalk avait de l'intérêt à partir du moment où y'avait une réaction en face. Les autres gus n'avaient pas eu le répondant de Baby Shark. Les verres arrivaient et il attrapa le sien.

    - Alors, sans rancune ? T'es pas le genre de joueurs habituels toi. Du coup j'me demandais... Tu viens d'où ?
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t344-mickael-b-diamond-ft

Mickael B. Diamond

Revenir en haut Aller en bas


Kyūbū Reijiro

Données Spirituelles
Grade: Knight of Swords
Mer 30 Nov 2022 - 2:40 - C'EST TAPIS MONSIEUR ! [Pv: Mickael]

J’ai l’sourire jusqu’aux oreilles, alors que j’suis l’premier d’ces enfoirés à avoir sauté d’la table finale. C’est qu’on s’fait un sacré pognon ici, même quand on est pas le grand gagnant, y’a de quoi t’faire oublier ton malheur et te réchauffer l’coeur. Et c’clairement pas moi qui ira dire le contraire. J’pensais tout dépenser à me torcher la fiole au bar, en attendant la fin du tournoi, mais même pour moi, ça ferait trop à claquer pour une nuit. C’qui va pas m’empêcher de m’en mettre une bonne, seul’ment c’soir j’vais repartir d’ici les poches pleines. Si y’avait une madame qui m’attendait à l’baraque, j’lui ferai sa fête pour fêter ça, mais y’a pas. J’suis un riche célibataire, malgré moi. Et pas envie d’me payer une pétasse à qui causer et qui f’ra semblant d’kiffer c’que j’lui met. Parfois, ‘faut savoir savourer l’bons moments en solitaire, c’est tout aussi bon.

— Et alors là j’lui dit “C’EST TAPIS MONSIEUR !” J’lui fous tous mes j’tons sur l’devant, pose m’roustons sur l’table et lui gueule “C’EST TAPIS MONSIEUR !” GIAH-AH-AH ! Emballé par mon récit, j’fais des bonds sur l’tabouret, mimant l’action, l’regard illuminé. — Et c’pas c’con il call ?! IL CALL ! J’AVAIS QUE DALLE ! GIAH-AH-AH-AH ! UNE FOUTUE PAIRE D’MERDE ! GIAH-AH-AH-AH-AH-AH ! L’serveuse affiche un fin sourire, j’sais que ça l’a fait rire que j’me sois fait plumé comme une merde. J’suis l’premier que ça fait marrer, en fait. C’tait la condition pour qu’elle m’offre l’verre, que j’lui raconte comment je m’étais démerdé pour sauter en premier alors que j’avais un sacré tas d’jetons. Tu parles d’un deal, j’étais gagnant dans les deux sens.
— J’espère bien qu’ce p’tit con gagnera pas l’tournoi, mais avec la chatte qu’il a, y’a moyen ! Et j’bois un verre à ça, parce qu’au fond j’crois que j’m’en tamponne un peu de qui l’emporte. J’suis même pas resté regarder la fin, bien l’preuve que j’suis venu ici juste pour m’amuser et tenter d’gratter un peu de flouze. J’peux pas dire que ça s’est mal passé. J’termine tout juste mon verre que just’ment, y’a une voix qui m’dit quelque chose qui résonne pas loin d’mon oreille. J’mire sur l’côté pour zieuter le zigue, mais j’l’ai reconnu et j’sais déjà quel enfoiré c’est.

Justin. — Rah putain c’toi qui a gagné ! Pas une grande surprise en vrai, j’lui ai refilé d’quoi gagner trois fois le tournoi. Il m’offre un verre, c’est sympatoche, d’quoi encore moins lui en vouloir. Eh, j’suis pas un connard quand on l’est pas non plus. — C’est Ninishka son p’tit prénom, c’est russe ou une connerie d’genre… P’tit renseignement gratuit pour l’gars, j’ai bien vu comment il la reluque eh. Il voudrait bien taper d’dans, découvrir si les russes survivent au froid chez elles parce qu’elles sont bouillantes à l’intérieur. Attends, non ça c’moi…
Ninishka m’sert mon rhum, moi non plus j’y mets pas d’glaçon d’dans, ça sert à rien et ça te fout d’la flotte dans ton alcool, c’qui coupe l’goût, une hérésie. Prends l’verre d’la pogne droite et lève ça en direction de Justin. — Merci l’ami ! Sans rancune ouais ! J’pourrais lui dire que j’prendrai ma revanche une autre fois, mais j’suis tellement pas régulier dans ma participation à c’genre d’connerie que j’m’avance pas. C’est que l’taff de King of Swords ça prend tu temps, c’déjà incroyable qu’on soit pas v’nu m’faire chier en pleine partie pour m’demander d’aller éclater quelques masques. Quant à savoir d’où que j’viens…

— J’ai un appart' à Tokyo d’puis quelques années, j’me suis installé pour l’boulot. Avant j’vivais dans une p’tite ville merdique, mais vach’ment marrante ! Jamais une nuit à t’faire chier, comme Las Vegas mais en plus violent ! C’tait l’kiff ! Giah-ah-ah ! Bon en vrai, j’crois que Tokyo met la barre encore plus haute. Mais d’ce que j’ai capté, c’est à cause du truc qui fait que ça attire toutes les chiasses du coin et plus loin encore. Hanae m’a expliqué ça une fois, comme si on avait plongé l’ville dans un seau merde, mais pas n’importe quel seau de merde, un dont les bouffeurs masqués raffolent. — Et toi ? Jamais vu ta p’tite gueule à une table avant… Bon, c’juste pour frimer, j’retiens de toute quasi’ aucune bobine que j’croise, sauf si elle me marque, comme l’sienne.

_________________
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1268-kyubu-reijiro-knight-

Kyūbū Reijiro

Revenir en haut Aller en bas


Mickael B. Diamond

Données Spirituelles
Grade: Nine of Cups
Mar 13 Déc 2022 - 7:25 - C'EST TAPIS MONSIEUR ! [Pv: Mickael]

Il prenait note du nom de la serveuse. Pas qu'il ait besoin d'aide pour ce genre de chose mais partir avec quelques munitions d'avance ne pouvait clairement pas lui faire de mal. Et puis par ici, on aimait les gagnants. Du coup non seulement il venait de marcher sur la table et de gagner un petit titre mais en plus il s'en était foutu plein les poches. L'argent et la renommée, si on rajoutait à ça une belle gueule, autant dire qu'il pouvait chopper qui il voulait ce soir. Il eut donc un léger sourire alors qu'il attrapait lui aussi son verre.

    - Ah, j'connais ce genre de ville mon pote. Avant d'venir dans le coin, j'vivais aux Etats-Unis. J'ai pas mal bourlingué et j'ai même été un peu sur le circuit du Poker. Quelques tournois mais surtout pas mal de cash game tu vois l'genre. Du coup ça m'parle tout ça.

Lui, il n'était pas venu ici que pour le taff. Disons qu'il y avait un mélange de pas mal de choses.

    - Un d'mes tournois m'a amené à venir au Japon un jour. J'dois dire que j'suis tombé amoureux du coin. Et des p'tites nénettes qui s'y trouvent, j'avoue. Alors j'me suis dit "pourquoi pas rester". De toute j'avais aucune attache nul part, j'perdais rien.

Il prit une petite gorgée, trouvant le goût réconfortant. Il aimait se perdre dans la couleur ambrée de son alcool favori. Il releva les yeux vers ce très cher adversaire qu'il avait eu au cours du tournoi. Grande gueule mais pas si antipathique que cela en vrai. Si l'on passait le cadre du simple poker, il pourrait même être un pote. 'Fin c'est ce qu'il semblait se dire à cet instant précis. Mais un bon rhum ou un bon whisky, ça avait toujours tendance à rapprocher les peuples nan ?

    - On doit pas fréquenter les mêmes tables, c'est sûr. Car j'peux te dire que je joue assez régulièrement. J'ai même ma p'tite réputation dans certains salons privés. Après j'suis un ancien joueur pro, du coup j'essaie de tourner pas mal pour pas effrayer ceux qui joueraient trop souvent avec moi, tu vois. Le jeu, c'est de pas perdre les grosses baleines que j'veux raser. Donc je pêche jamais deux fois au même endroit. Et quand j'reviens, c'est toujours en mode "oh j'suis moins bon qu'avant, comment j'vais faire". Et beh ces couillons, ils tombent toujours dans le panneau. Ces Japonais... Trop naïfs si tu veux mon avis. L'prends pas pour toi hein.

Y'avait toujours des exceptions après tout. Puis le but ce soir, c'était de finir sur une note positive. Pas de repartir en baston.

    - Et tu fais quoi comme taff ? J'avoue que ça m'intrigue. T'as pas ta langue dans ta poche et tu m'as pas l'air d'être le dernier à jouer des poings quand ça dégénère. Qui prendrait le risque de t'embaucher ?

Petit clin d'oeil pour lui faire comprendre qu'il le chambrait.
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t344-mickael-b-diamond-ft

Mickael B. Diamond

Revenir en haut Aller en bas


Kyūbū Reijiro

Données Spirituelles
Grade: Knight of Swords
Mer 17 Mai 2023 - 14:57 - C'EST TAPIS MONSIEUR ! [Pv: Mickael]

Alors comme ça, il débarque des Etats-Unis le Justin ? C’est vrai qu’à le regarder plus attentivement, même Ganryū pouvait se rendre compte qu’il n’avait pas franchement les traits nippons. Peut-être pour ça aussi qu’il ressemblait autant à un clochard, ou un type qui sortait régulièrement s’alimenter dans les poubelles du coin. Et pourtant, avec cette première place nouvellement acquise, le salopard venait de se faire un joli petit paquet de blés. Si d’ordinaire, le King ne se faisait jamais prier pour se faire payer des coups à boire, cette raison supplémentaire l’avait encore plus facilement convaincu d’accepter, il aurait même pu lui payer la bouteille entière ce radin ! — L’States hein ? C’est comme ça qu’ils disent non ? J’connais pas, jamais foutu l’panards là-bas. J’connaissais un type qui avait vécu dans une ville d’States, un truc de paysans racistes à moitié consanguins qu’il m’avait raconté, incroyable !
Patrice Marks, le nom de ce fameux ami, pas vraiment un vrai américain puisqu’il avait foutu le camp tout juste passé la vingtaine, pour échapper à son infernal quotidien qui le tendait plus vers le suicide que l’épanouissement. Cela faisait plusieurs années que le Fullbringer balafré ne l’avait revu, probablement le dénommé Patrice devait s’être bâti une petite vie peinarde comme il en rêvait en arrivant au Japon. — Ah ouais, l’cash game j’aime pas ça, ça m’emmerde ! Giah-ah-ah. Il s’enquilla une bonne gorgée de rhum, écoutant d’une oreille le récit de l’étranger. — Ouais, on tombe facil’ment amoureux d’gonzesses ici ! L’nombre d’greluches que j’me suis tapé, fiouuuu ! T’sais, ça va vite, un p’tit regard en coin, d’belles gambasses et hop, ça défouraille dans l’chiottes du bar ! GIAH-AH-AH-AH !

Pris d’un violent rire gras et bruyant, il tapa du plat de la main gauche à plusieurs reprises sur le comptoir du bar, faisant trembler et sursauter les verres posés le long du mobilier de bois. — Gaffe à pas fourrer ton zgeg sans t’protéger l’ami, l’histoire d’amour pourrait virer au merdier ambulant ! Il ricana, bien moins fort, en terminant son verre. Ce qu’il n’avait pas révélé, c’est qu’il parlait en conséquence de cause. Bon nombre de fois, il avait trempé son biscuit sans faire gaffe au petit bout de latex magique qui évite bien des mauvaises surprises plusieurs jours après.
— Nope, j’pense pas qu’on soit dans l’même catégorie en même temps. J’suis pas joueur pro moi, mais surtout, j’suis joueur d’tournois ! L’cash game, c’de la merde ! Oui, il en remettait une couche, mais au fond il avait sensiblement la haine d’avoir été battu par un clochard jouant habituellement sur des tables de cash game. Ancien joueur professionnel ou pas, c’était la honte. Prochaine fois qu’ils se retrouveraient à une table, il lui prendrait tous ses jetons, clairement. Ce serait limite un objectif prioritaire, plus que d’atteindre les places payées ou prendre des primes en éliminant d’autres joueurs. — T'inquiètes va, j’le prends pas pour moi, j’suis ni naif ni japonais ! Giah-ah-ah-ah ! Faux, évidemment. Ou du moins pas totalement.

De ce qu’il se souvenait de son passé, sa mère était originaire d’un pays obscur au nord de l’Europe, un endroit rempli de poivrots, amateurs de rugby et autres conneries du genre, que son géniteur lui avait dit. Maintenant, ce qu’il faut savoir avec le Kichigai, c’est qu’il n’a jamais été foutu de s’accorder sur une version officielle de ses origines. Comme un personnage de comics, elles changent selon ses humeurs et les situations, ainsi sa folie lui fait s’inventer un paquet de vies qu’il n’a pas vécu. Savoir démêler le vrai du faux, un exercice complexe auquel s’adonner avec lui. Et l’incohérence générale de ses propos, cette fâcheuse tendance à ne pas réussir à tenir un discours clair ou logique en permanence n’aide en rien dans tout cela.
— L’autre fois j’réussi à revendre à un d’eux un truc que j’lui avais d’jà acheté avant, mais en trois fois plus cher ! Un vrai tocard ! Ce tocard ayant été très fortement secoué dans tous les sens du terme afin que la transaction se fasse, le tout dans les conditions exactes exigées par le chef des Swords. Une vente est tout de suite plus facile à boucler quand on fait entrevoir des perspectives de mort à l'acheteur. Il fit signe à la barmaid de lui remettre la même chose, pendant que son compagnon de boisson continuer ses questions. Peut-être un peu trop curieux aurait pu-t-on penser, mais pas aux yeux du rouquin. Insouciant, inconscient et distrait comme il l’était par son propre état psychologique, il ne remarquait pas ce genre de choses, à moins que ça devienne vraiment flagrant.

— J’taff dans l’sécurité ! J’suis un agent de sécurité rapproché, c’est à dire que si tu t’approches trop d’la personne qui m’donne du fric pour assurer s’miches, j’te brise l’genoux et te casses l’bouche. Il réceptionna le verre déposé devant lui. Il venait de lui servir la version officielle de sa couverture, ce qu’il racontait aux clampins inconscients du second monde, ceux qui ne pouvaient pas voir les Hollows, comprendre son réel métier. Une façon aussi de ne pas griller l’organisation pour laquelle il bossait. Détournant la tête pour fixer droit dans les yeux son interlocuteur, il conclua avec un sourire carnassier aux lèvres. — Et oui, l’bagarre j’adore ça ! Pas toi ? T'sais pas t'battre ?

_________________
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1268-kyubu-reijiro-knight-

Kyūbū Reijiro

Revenir en haut Aller en bas


Mickael B. Diamond

Données Spirituelles
Grade: Nine of Cups
Dim 21 Mai 2023 - 13:40 - C'EST TAPIS MONSIEUR ! [Pv: Mickael]

    - T'inquiète pas l'ami, j'ai l'habitude de m'protéger. J'suis pas un demeuré.

C'était d'autant plus vrai qu'il était considéré dans son milieu comme un petit génie. Seulement cela ne se voyait clairement pas sur lui. Et encore moins dans sa manière de se comporter. C'est qu'il était plus habitué à fréquenter ce genre de bouge que d'être entouré de p'tits savants. Et cela lui allait très bien.

Quant à sa définition de son pays natal, il ne pouvait pas vraiment lui donner tort. C'est qu'ils étaient à moitié cons dans ce pays de merde et en réalité, son départ n'avait jamais été réellement regretté de sa part. Même si les causes étaient plus complexes que celles qu'il venait d'avancer. Il eut un rictus alors qu'il reprenait.

    - Bah tu sais, les Etats-Unis, c'est... Nippon, ni mauvais hein.

Il donna un grand coup sur la table, explosant de rire. Regardant son vis à vis pour voir s'il comprenait la blague. Cela lui prit quelques longues secondes pour cesser de se bidonner, écoutant d'une oreille distraite les autres réflexions du lascar. Son avis sur le cash game, il le comprenait. Après tout, les vrais joueurs de poker avaient tendance à se spécialiser dans l'un ou l'autre rarement les deux. Car cela ne se jouait pas réellement de la même manière.

    - J'peux comprendre ton avis. J'en connais des tonnes des mecs comme toi, qui préfèrent rester assis des heures sur un même tournoi et qui saute à la bulle sans rien toucher. 'Fin, quand ils sautent pas sur la première main quoi.

Petit tacle à la gorge. Histoire de lui faire comprendre qu'il pouvait lui aussi jouer au jeu du "j'te vanne". La suite ne le surprenait d'ailleurs pas des masses. Il avait bien la gueule d'un agent de sécurité et comprenait que l'on puisse le payer pour assurer sa sécurité. Il répondit par un sourire à la question qui suivait, pas étonné d'ailleurs qu'elle arrive. Franchement, ça s'voyait pas sur sa tronche qu'il aimait bastonner lui aussi ?

    - Si, si. J'ai l'habitude de jouer des poings quand on m'casse les burnes. Mais disons que j'trouve rarement de quoi m'amuser. C'est qu'ils sont pas très costauds dans l'coin. Alors si, pour faire du "tchin tchoun" avec les mains en mode "expert en karaté", ils sont là. Mais ils encaissent pas des masses.

Sachant que de toute façon, il se battait d'une manière qui pouvait dérouter. Alors qu'il finissait son verre, il sortit une de ses cartes de sa manche, comme par magie. Cette dernière paraissait bien étrange d'ailleurs, semblant entouré d'une sorte de métal. un "9 de carreau".

    - Tu vois ça ? C'est un peu ma signature.

Certains se battaient avec des lames, d'autres utilisaient des flingues. Lui, c'étaient les cartes. D'un simple mouvement de poignet, il fit s'élever la carte qui retomba sur l'arrête, se plantant dans la table.

    - J'suis un peu magicien quoi.
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t344-mickael-b-diamond-ft

Mickael B. Diamond

Revenir en haut Aller en bas


Kyūbū Reijiro

Données Spirituelles
Grade: Knight of Swords
Sam 3 Juin 2023 - 21:01 - C'EST TAPIS MONSIEUR ! [Pv: Mickael]

Qu’il sache se protéger n’était pas vraiment le problème, il y avait des choses cachées dans ce monde que les pauvres petits humains comme lui, aussi bons au poker soient ils, ne pouvaient pas voir. Et comment se défendre d’un danger que l'œil n’est même pas capable de discerner ? Une question qui aurait pu être posée par le colosse à la crinière rousse si la blague de son collègue n’avait pas autant fait mouche dans son esprit. — GIAH-AH-AH-AH-AH ! Il explosa lui aussi de rire, sa voix rocailleuse couvrant toute la salle alors qu’il riait à gorge déployée, tapant à son tour sur le comptoir qui aurait facilement pu céder sous leurs forces combinées. — NIPPON NI MAUVAIS ! GIAH-AH-AH-AH ! NIPPON NI MAUVAIS ! POUAHAHAHAHAHA ! Il en avait les larmes aux yeux, incapable de s’arrêter de rire. Oh ce genre d’humour était tout à fait sa came, pile dans dans ce qu’il donnait lui-même.
— Oh bordel de. T’es un bon toi, j’te jure… Il en avait du mal à se remettre, reprenant lentement son souffle tandis qu’il essuyait les larmes ayant coulé d’un revers de son épaisse main mécanique. — Mec, t’es un génie, j’te jure ! La vanne de Justin l'ayant régalé, le Kichigai aboya pour ramener la serveuse par ici et demander à ce qu’on serve un verre de leur meilleur alcool à ce bon gars dont l’humour égalait presque le sien. Tout comme le tranchant de ses attaques verbales, capables de vous arracher le sourire qui trône sur votre fiole en une fraction de secondes, heureusement que le King était de bonne humeur ce soir.

— L’merdeux sautent à l’bulle, moi j’tape d’tables finales ‘foiré. Il y a quand même une sacré différence selon lui, mais comme il l’a vanné le premier, il ne le prend pas si mal pour cette fois. C’est aussi ce qui amuse Ganryū, quand on est capable de lui tenir tête, que ce soit verbalement ou dans un vrai combat. Et puis de toute façon, pris par ses foutues responsabilités de chef d’unité pour l’Ultima Necat, il ne pouvait simplement fracasser un type dans un bar devant des témoins sans aucune bonne excuse. Qu’il soit joueur de cash game n’en était pas une suffisante pour sa hiérarchie, malheureusement.
Puis franchement, ce type était trop marrant aux yeux du colosse. Il ricana en l’observant imiter les karatékas, ces experts maîtrisant le karaté aussi bien que l'auto-proclamé King Kong maîtrise l’art de fracasser des bouches. — MAIS OUI BORDEL ! ’Sont fragiles ici ! Ils bougent dans tous l’sens comme d’putains d’attardés qui ont chopé l’tourista, mais t’leur colle une beigne et dodo ! On pouvait très clairement ressentir de la frustration dans la voix du rouquin, qui lui aimait les vrais défis. Il aurait pu continuer à insulter tout le monde durant des heures encore, mais son copain venait de se décider à jouer les magiciens.

Au départ, en mirant la carte représentant un neuf de carreaux, Ganryū resta dubitatif. Une carte, qu’est-ce que ça peut bien lui foutre qu’il sorte une carte ? Mise à part le fait qu’elle semble stylisée, elle lui paraissait tout à fait normale. C’était peut-être comme les cartes pokémons supers rares, celles qui sont brillantes et tout un autre tas de conneries pour se distinguer des autres, que pensa le King of Swords. Mais non, la réponse fut bien plus intéressante. Les grands yeux écarquillés, il fait un bond sur sa chaise, choqué. — Attends mais quoi ?! T’es un p’tain d’magicien en fait ! Habitué à voir de ses propres yeux tout un panel de pouvoirs étranges à l’Ultima, ce n’est pas pour autant qu’il s’enthousiasme pas devant un humain magicien. — Vas-y fais un autre tour ! Genre, l’coup d’lapin qui sort d’ton chapeau, sauf qu’t’sors un tigre à l’place ! Oui, la demande est très sérieuse, il le pense vraiment capable de le faire. C’est un magicien, non ? Il l’a dit lui-même.

_________________
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1268-kyubu-reijiro-knight-

Kyūbū Reijiro

Revenir en haut Aller en bas


 
   Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum