Before Tomorrow Comes :: Mémoires oubliées :: Archives :: Présentations archivées


Ōshiro Naoko

Données Spirituelles
Grade: 16e Siège du Kidōshū
Dim 4 Sep 2022 - 16:21 - Ōshiro Naoko (terminée)

Ōshiro Naoko

Race Shinigami
Âge La vingtaine en apparence


Grade Seizième siège du Kidōshū


Pouvoir

Tu ne le connais pas. Parce que tu ne connais même pas le nom de ton Zanpakutō. Ce dernier est silencieux, et ce, depuis toujours, semblant refuser quelconque dialogue avec toi, t’empêchant donc d’en libérer son potentiel. Il serait mentir que de dire que ça ne t’affecte pas, un peu piquée dans ton orgueil, ne comprenant pas la nature de ce silence pesant entre vous deux. Tu espères qu’un jour les choses seront différentes mais, d’ici là, tu as compris que tu allais devoir faire sans lui.
Ōshiro Naoko (terminée) P-shini

Description

Tu es de ces faux sourires polis et de ces manières qui ne peuvent venir que d’un seul milieu : la noblesse. Tu es cette poupée de porcelaine, celle trop douce pour son propre bien, qui existe que pour être meilleure que les autres. Que pour être au-dessus. Plus forte. Plus puissante. Une existence qui ne te sied pas, même s’il s’agit là des attentes à ton égard. Parce que tu es trop gentille, pour ça. Trop délicate. Pour ne pas dire trop faible.

Tu as horreur de ce mot. Faible.
Alors qu’il ne s’agit pas seulement de faiblesse physique.

Tu es faible, Naoko. Tu te laisses facilement marcher dessus. Si facile à briser, sous la pression. Toujours à accepter, de peur de décevoir. À tout faire pour justifier ton existence, allant finalement jusqu’à t’oublier toi-même. Parce que tu n’as pas la force de tenir tête. Pas la force de contredire.

Pas la force de t’exprimer.

Alors tu existes pour les autres. Tu es celle qu’ils ont envie que tu sois. Si facilement malléable, jolie demoiselle aux multiples visages, qui s’adapte à son environnement, s’adapte aux gens qui l’entourent, pour se sentir un peu plus en contrôle. Un peu plus en sécurité. Après tout, il était dangereux, chez toi, de ne pas être celle qu’ils voulaient que tu sois. Tu te souviens encore que trop bien des éclats de voix. Tu te souviens des mains qui se sont levées. Des coups qui ont frappé. Des marques que tu cachais sous les longues manches de ton kimono. Et depuis ? Depuis tu as appris. Tu as appris que tu serais n’importe qui, pour peu que ce n’importe qui soit suffisant.

Et c’est difficile. Difficile de faire semblant. De prétendre. Difficile de continuer de sourire, parfois. De garder la tête haute alors qu’ils essaient encore et encore de te faire ployer le genou.

Tu es de celles élevées dans la peur. La peur de l’erreur. De l’échec. Plus que ça, tu as été élevée dans la peur des conséquences.

Parce qu’elles étaient douloureuses, les conséquences.

Tu t’es effacée. Tout simplement. Effacée au profit des autres. À tenter d’exister seule, loin des regards. À t’efforcer d’être toi-même, pour peu que ce soi-même existe encore. Parce qu’est-ce vraiment toi, celle qui recherche autant la perfection ? Est-ce vraiment toi ou est-ce la peur, qui parle ? La peur de n’avoir aucune valeur, si tu n’es pas parfaite ? Si tu n’as aucune utilité.

Comme si ton existence se résumait à ça.
À l’utilité que les autres pourraient trouver chez toi.
Ōshiro Naoko (terminée) P-shini

Histoire

Tu es née brebis dans une famille de loups. Proie là où ils sont tous prédateurs. Petite demoiselle à la chevelure trop pâle et au regard trop clair, tu es surtout née la première. Tu es née héritière de cette noble famille, te retrouvant à porter déjà trop jeune le poids du nom qui t’a été offert.

Oshiro.
Qu’est-ce que tu aurais donné, pour naître sans.

Parce qu’avec ce nom est venu son prix. Tu es née avec comme promesse d’un jour être à la tête de cette famille. De prendre la relève de ton père, fier membre de la onzième division. Et il n’était pas le seul, dans cette division. Pas le seul Oshiro à chercher à briller au combat. À vouloir se démarquer des autres de la puissance dont ils pouvaient faire preuve. Tu es même certaine que, d’aussi loin qu’ils t’ont raconté, tous, sans exception, ont rejoint fièrement cette division. Ou, tout du moins, tous ceux nés Oshiro. Tous ceux nés avec ce noble sang parcourant leur veine.

Noble famille, donc, avec ses traditions et sa volonté. Famille un peu plus brusque, peut-être même un peu trop pour la haute noblesse, mais qui a tout de même su se faire sa petite place. Se faire son nom. Suffisamment pour avoir grandi parmi les plus riches et les plus aisés. Suffisamment pour avoir eu droit aux kimonos de qualités et aux enseignements privés.

Suffisamment pour te retrouver avec des responsabilités.
Suffisamment pour haïr ces mêmes responsabilités.

Tu n’es pas comme eux. Ne l’a jamais été. Et alors qu’eux tentaient de t’entraîner au combat, une arme en bois dans tes petites mains d’enfant, toi tu avais envie d’être ailleurs. Toi tu avais envie de lire dans ton coin. Tu avais envie de silence. De solitude. Tu avais envie d’un peu de calme, là où on exigeait de toi que tu rentres dans les rangs. Que tu fasses comme eux. Comme tous ceux qui t’ont précédé. Que tu deviennes une fière shinigami de la onzième division. Pourquoi pas qu’un jour tu en deviennes capitaine, devenant ainsi symbole de puissance au sein du Gotei 13. C’est ça qu’eux auraient voulu pour toi. Que tu t’entraînes dès ton plus jeune âge, comme eux. Que tu démontres un talent inné pour le combat. Une puissance surprenante pour une âme si jeune. Que tu sois en mesure de te débarrasser d’un ennemi sans faire le moindre effort.

Et ils ont essayé. Vraiment. À t’entraîner. Tu savais à peine marcher qu’on t’apprenait à courir. À peine tu parlais qu’on te demandait de frapper dans un sac. Parfois avec tes poings. Parfois tenant cette longue arme en bois pour dévier le coup venant d’un autre. Exigeants, ils l’étaient. Ils ont été durs. Parfois injustes. Trop souvent à trop t’en demander, à toi qui n’obtenait pas les résultats escomptés. Car ils ont bien fini par s’en rendre compte, que tu ne tenais pas le rythme. Les marques sur ton corps, de coups que tu n’a pas su arrêté, marquent l’histoire de celle que tu es aujourd’hui.

Tu es celle qui n’est pas dotée de cette énergie impressionnante. Celle dont l’âme ne s’impose pas. Tu es celle qui est un peu trop lente. Trop maladroite. Celle qui n’aime pas le combat et qui panique dès que les choses deviennent trop risquées. Tu es celle qui préfère avoir la tête dans ses livres d’histoire.

Tu es celle qui préfère apprendre des incantations.
Celle qu’ils auraient préféré ne jamais avoir.

Et peut-être que s’ils étaient encore là, aujourd’hui, les choses auraient été différentes. S’ils n’avaient pas tous connus une fin abrupte, lors du retour de Satsubatsu Kyōaku. Ils étaient de ceux pleurés par le Seireitei, toutes ces pertes à déplorer. Ils étaient de ces morts inutiles, de ceux qui accompagnent tristement la guerre. Une génération d’Oshiro presque entière de décimée, n’en laissant alors que quelques uns, pour la majorité d’entre eux n’ayant pas rejoint les rangs de l’armée.

Beaucoup de pertes à déplorer.
Et que toi pour prendre la relève.

Encore trop jeune, d’après certains, il ne faisait toutefois aucun doute que tu allais être celle à prendre les rennes de la famille, une fois que tu aurais fait tes preuves au sein d’une division. De la onzième division. Entre temps ? C’est le frère de ton père qui, temporairement, s’est vu obtenir le rang de chef de famille.

Temporairement.
C’est ce qu’il dit, ce que tous te disent. Et pourtant, tu les vois. Tu les entends. Tu les entends qui parlent de ne pas de laisser souiller leur nom. Le nom de cette noble famille de combattants. Car toi, tu n’as rien d’une combattante. Pas comme eux l’entendent. Tu ne te bats pas avec tes poings, pas avec une arme, préférée les incantations de Kidō à la violence physique dont ils peuvent faire preuve. Alors c’est ce qu’ils disent. Tout bas. Là où ils pensent que tu ne les entends pas. Que ce prestigieux rôle de chef de famille, tu ne l’obtiendras jamais. Et au fond ? Au fond, tu ne le veux pas vraiment.

Tu n’en as que faire, de ce titre. Parce que tu es fatiguée des regards pesants. Des commentaires. De la pression. Tu es fatiguée de devoir sourire. De devoir faire semblant. D’être cette parfaite petite fille, parfaite petite noble, qui se devait d’être parfaite parce qu’elle n’a pas le droit de faire un seul pas de travers. Parce que déjà que tu ne réponds pas aux attentes, s’il fallait en plus que tu leur fasses davantage honte…

Tu es fatiguée. Fatiguée de devoir répondre aux attentes.
Fatiguée de vivre cette vie qui n’est pas la tienne.

D’être quelqu’un que tu n’es pas vraiment.

Et quel ne fut pas l’affront de ta part, lorsque tu as rejoint le Kidōshū. À peine sortie des rangs de l’Académie, là où tu as su te démarquer en Kidō, semblant avoir une maîtrise presque instinctive de ces sorts, il n’y avait d’autres choix pour toi que de rejoindre les rangs des Nécromanciens. Quelque chose d’honteux pour ceux crachant presque sur cet art, mais pour toi… Pour toi, c’était les premiers pas vers celle que tu étais vraiment. Celle que tu aimerais être, loin de la pression sociale. Loin des regards qui observent. Qui jugent. Qui te demandent encore d’être cette parfaite petite noble que tu exècres. Mais que tu continues quand même d’être.

Parce que tu ne sais pas vraiment être autre chose que ça. Ne sait pas vraiment qui tu es, si tu n’es pas celle aux notes parfaites. Celle au parcours académique impeccable. Celle qui, dans les cours théoriques, n’a jamais eu autre chose que la meilleure note. Celle qui a toujours tout fait, tout donné, pour ne pas décevoir. Pas plus que tu ne le faisais déjà.

Et c’est peut-être parce que tu ne sais pas qui tu es, que tu ne sais pas non plus qui est ton Zanpakutō, silencieux depuis le tout début.

Parce que tu as encore beaucoup à apprendre. À faire. Car malgré cette théorie maîtrisée, pour ce qui est de la pratique, le chemin est loin d’être terminé. Parce que tu maîtrises peut-être ces sorts que tu as entraîné, encore et encore, mais tu sais que tu ne pourras pas faire long feu, sur un champ de bataille, avec que ça. Qu’il te faut plus, toi qui a toujours eu cette énergie spirituelle assez faible. Toi qui as toujours essayé de compenser avec plus d’études. Plus d’entraînement. Un travail d’arrache-pied pour tenter tant bien que mal de compenser tes faiblesses. Pour qu’on ne voit que tes réussites.

Pour qu’on ne voit que cette parfaite petite Shinigami.
Alors qu’il y a celle qui se bat, derrière.

Celle qui se bat pour exister.
Ōshiro Naoko (terminée) P-shini

HRP

Avatar :

Code:
Nier Automata → [i]YoRHa No.2 Type B[/i] est [b]Ōshiro Naoko[/b]

Comment avez-vous connu le forum : La même annonce, toujours.
Parrain : /

Est-ce un double-compte ? Le QC d'Ikeda Hanae !



Dernière édition par Ōshiro Naoko le Dim 18 Sep 2022 - 6:19, édité 5 fois
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t389-oshiro-naoko

Ōshiro Naoko

Revenir en haut Aller en bas


Naoki Shiori

Données Spirituelles
Grade: Vice-Capitaine de la 2ème Division
Dim 4 Sep 2022 - 16:26 - Ōshiro Naoko (terminée)

Bienvenue sur BTC Naoko ! Un correcteur se chargera de passer sur ta fiche lorsque tu signaleras sa finalisation et lorsque le forum sera officiellement ouvert. Si tu as des questions, n'hésites pas à les poser dans le bureau du Staff.

Bon courage pour ta phase de rédaction !

_________________
Ōshiro Naoko (terminée) Saori-13
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t231-shiori-naoki

Naoki Shiori

Revenir en haut Aller en bas


Ōshiro Naoko

Données Spirituelles
Grade: 16e Siège du Kidōshū
Dim 18 Sep 2022 - 6:09 - Ōshiro Naoko (terminée)

Et voilàààà, la petite troisième !
Fiche terminée, merci d'avance !!
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t389-oshiro-naoko

Ōshiro Naoko

Revenir en haut Aller en bas


Kuchiki Haruka

Données Spirituelles
Grade: Capitaine de la Sixième Division
Dim 18 Sep 2022 - 6:34 - Ōshiro Naoko (terminée)

Rebienvenue Naoko !

J'ai le plaisir de te valider au grade de 16e Siège du Kidōshū !

Ton rang attribué est celui d'expert, ce qui te donne droit à 12 PC, 3 PB et 2600 Reiryoku à répartir librement dans ta FT. Tu disposes également de 2100 PV, sans parler les :
  • 5 techniques N1 ;
  • 4 techniques N2 ;
  • 2 techniques N3 ;
  • 1 technique N4 ;
  • 2 aptitudes (1 N1 & 1 N2).

Pour constituer ta fiche technique, je t'invite à relire plus avant le système de combat et suivre le modèle de FT dans ta zone de faction où tu pourras poster ton sujet.

Comme d'accoutumée, le bureau du Staff est à ta disposition en cas de question.

Je te souhaite à présent bon jeu sur BTC, au plaisir de te rencontrer en RP !

_________________
Ōshiro Naoko (terminée) EEHHKP5

Kuchiki Haruka

Revenir en haut Aller en bas


 
   Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum