Before Tomorrow Comes :: Mémoires oubliées :: Archives :: Présentations archivées


Liao Valentine

Données Spirituelles
Grade: Novena Espada de la Escoria
Dim 25 Déc 2022 - 20:21 - Espadon ? [Terminée]

Liao Valentine

RaceArrancar base Vasto Lorde
Âge 775 ans


Grade Novena Espada de la Escoria


Pouvoir

Noies-les dans le chagrin, Rio negro ! :

Espadon ? [Terminée] Zanpa10

Une apparence terrifiante instrumentalisée et imaginée dans les pires contes pour enfants. Telle une coiffe en emporte le vent, deux cornes protubérantes viennent se placer sur sa tête. Son bras prend la forme d'une lame dont la taille et le tranchant permettraient de couper un être humain d'un seul coup. Ses jambes puissantes se voient recouvertes d'excroissances osseuses comme si cela avait pour but de protéger cette abomination.
Lorsqu'il se transforme, cette chose inhumaine se mutile. Je me rappelle encore de son sourire se transformer en dents immenses. Il serait plus sage de les qualifier de défenses, mais il n'en est rien. Vous dénoterez que la totalité de sa mâchoire est en réalité camouflée par les vestiges de son masque. Seul son rictus particulier vous montrera son irrépressible désir de conquête.

Spoiler:
Espadon ? [Terminée] P-hollow

Description

Vous souhaitez en apprendre plus sur cette chose ? Elle n’est pas d’ici, elle est d’ailleurs. Ne vous méprenez pas et ne voyez pas en ce personnage ténébreux une quelconque once d’humanité. Ses yeux en amande d’un noir profond n’expriment que le mensonge. Les vestiges de son véritable corps de monstre hideux se retrouvent autour de sa nuque. C’est lorsqu’il est dénudé que vous pouvez voir ce qui s’apparente à une colonne vertébrale d’os venir s’enfoncer à la base de son crâne, au niveau de son cou. Ce qui pourrait s’apparenter à des cornes viennent loger des mèches de cheveux d’un noir d’ébène qui caressent l’air d’un air mesquin. La voix du demonio camoufle parfaitement ses véritables intentions. Une voix grave dont les mots infâmes qu’il put prononcer me font revivre les plus épouvantables cauchemars que mon esprit brisé puisse encore se remémorer. J’insiste sur le fait que ce monstre n’est en aucun cas un être que l’on pourrait qualifier d’humain, mais lorsqu’il en était un, ses traits d’origine asiatiques l’ont dépourvu de pilosité masculine au niveau du torse comme du dos. Il recouvre son kimono blanc d’un long manteau noir qui repose sur ses épaules avant de suivre des courbes élégantes se terminant à ses chevilles. Le tout est tenu par une lanière d’un cuir dont l’origine animale est inconnue venant s’agripper à la dent d’un masque de hollow semblable aux orcs dans les fables humaines se loge sur son épaule gauche.


Quant à sa personnalité… Je ne peux entrer dans les détails, sa douce voix et son sourire moqueur rendent toutes les tentatives de compréhension vaines. Cette incompréhension est généralement synonyme de génie dans le langage courant. Les cartes ne sont jamais distribuées de manière égale et quel stratège ne serait pas abasourdis en voyant un être transcender ces arts en faisant mine de n’avoir fourni aucun effort pour y arriver ? Un proverbe de ma contrée de mon vivant disait que ce n’était qu’aux portes de la mort qu’une autre pouvait se dessiner. Cette métaphore, qui soutient que ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts, est une absurdité. Ces êtres puissants qui pensaient surmonter ce combat au péril de leur vie ne remarquaient qu’aux portes de la mort, il n’y avait pas de garde pour la protéger, mais un serpent qui les y poussaient. Ce qui peut s’apparenter à une manipulation abrutissante se transformait en un spectacle macabre où la marionnette ne comprenait que trop tard qu’elle s’était jetée d’elle-même dans le four. Nous vivons dans un monde où les puissants croient pouvoir imposer leur suprématie par leur seule force. Là où son intellect lui permettrait de briller et d’être remarqué comme une étoile montante parmi les génies ne se ressentait pas chez cet homme. Il est à l’opposé de la mégalomanie ce qui le rend d’autant plus vicieux. Il prend en compte la totalité de son entourage et montre le chemin de l’épée qu’il a décidé d’emprunter pour en arriver à son sommet. Son charisme vous vendra monts et merveilles, ce doute s’instillera alors en vous. Pourquoi avez-vous été son centre d’intérêt ? Pourquoi vous confie-t-il une charge que vous savez absurde ? Il le sait pertinemment et rien n’est plus abjecte que de se rendre compte que nous n’étions que des pions qu’il manipulait avec nonchalance que vous soyez un allié ou un ennemi. Des alliés ? Son instinct hors pair et cadavérique emplissait notre être d’une adulation horrifiée. Une confiance unilatérale se formait et nous avions pour habitude de ne pas nous poser de question afin de ne point torturer nos esprits.

Il a un trait très prononcé pour la guerre, chose qui peut sembler absurde dans le hueco mundo. Bien que sa puissance lui permettait de tuer par sa seule pression ses subordonnés, il préférait nous utiliser nous. Il connaissait nos particularités et savait ce que nous désirions au plus profond de nous. Voir les choses comme il était capable de les voir. C’est une folie que j’ai préféré abandonner, car les abysses que je contemplais me submergeaient, devenant suffocantes à ne plus pouvoir penser qu’à s’enfuir pour sauver mes nerfs. Méticuleux et sérieux, il ne se complaît pas en grand discours et s’exprime en de brèves joutes. Est-ce par désintérêt ou par prudence qu’il ne s’exprime que de cette façon ? À cause de son impassibilité permanente, je ne saurai vous donner de réponse adéquate.

Espadon ? [Terminée] P-hollow

Histoire

Líntáo xiān zhàn
(Guerre céleste de Lintao)


Pour commencer à effaner l’histoire de notre héros, il faut remonter à l’époque de son vivant. La dynastie des Jin faisait face à la plus terrible des crises de son histoire. L’envahisseur prenait les traits du peuple mongol, leur puissance militaire est probablement la plus terrifiante de l’Histoire. Alors que les tambours de guerre donnaient le rythme, un homme se dressait alors à la tête d’une armée de 30 000 hommes. Prêt à défendre sa patrie à Lintao. Fort de l’école militaire où il était sortit diplômé, c’est par les armes qu’il s’était fait un nom. Il grimpa les échelons un par un pour se hisser comme protecteur du royaume. Le terrain devait avantager ses hommes. Les montagnes environnantes ralentissaient la cavalerie. Ses troupes étaient soigneusement placées de sortes à se préparer en une bataille de longue haleine. Les dires des migrants et rescapés de guerre décrivaient les armées mongoles comme une infinité d’épées s’abattant sur tout fétu de pailles. Des pillards d’une rudesse célèbre dont la descendance forcée venait grossir leurs effectifs.

La bataille commença à l’aube. Des mers de sang entrelacées d’océans d’aciers continuaient à fracasser le tintamarre produit par les hurlements. Le drapeau de la dynastie Jin chutait dans une gerbe de flammes avant de laisser place à une lance dont le sang colorait la cervelle apparente de notre héros qui était devenu un trophée. Ses yeux alors vides de vie étaient pourtant emplie des couleurs rougeâtres de ses hommes qui étaient tombés avant lui. Ne laissant que chagrin accompagné d’un silence macabre donnant naissance à de nombreux jibakurei, dont il faisait partie.

C’est ici que débuta la guerre céleste de Lintao. La bataille continuait dans la mort. Les plus qui allaient et venaient errant en abandonnant tout ce qui les avaient pourtant mener à cette lutte fratricide à l’encontre de leur instinct de survie. Le choc de la vie après la mort était suffisamment dur à encaisser. Au début, le tumulte avait lieu auprès des nouveaux décédés. S’insultant et promettant de se dépecer l’un l’autre alors que la mort les avait déjà ironiquement pris. Parmi eux se trouvait Liao qui se tenait nonchalamment sur son propre cadavre encore chaud. Son âme avait été scellée dans les plaines qui l’avaient vu naître trois décennies auparavant. Il n’eut malheureusement pas le temps de pouvoir se délecter de l’étonnant spectacle qui se déroulait sous ses yeux. Le nouveau champ de bataille était désormais ouvert. Un tel rassemblement de personnes ne pouvait passer inaperçu. Les premiers arrivant arboraient un masque d’os aux protubérances effrayantes et leurs cris faisaient trembler les âmes fragiles. Une lutte pour la survie venait de débuter.

La segunda etapa de la guerre céleste s’éloignait du folklore de la vie après la mort. L’apocalypse frappait les défunts. Tandis que certains s’enfuyaient, d’autres utilisaient leurs compères comme bouclier. Se cacher était quasiment impossible, se terrer encore moins. Fait tout aussi incroyable, les mort-vivants qui n’avaient pas encore traversé le miroir ne savaient pas ce qui était en train de leur arriver. Le vacarme des hurlements n’atteignait point leurs oreilles. Alors que le massacre battait son plein, des portes apparurent de nulle part, ne laissant transparaître que des ombres qui se ruèrent sur les bêtes. C’était la première fois que Liao rencontrait des shinigamis. Ces êtres qui défiaient la mort elle-même. Seulement armés d’une épée élégante, mais peu utile en combat à grande échelle, ils se jetaient dans la mêlée, tailladant crocs et têtes avec un air grave. Les esprits qui se trouvaient au centre ne savaient pas où donner de la tête. L’ignorance les amena naturellement à se ranger du côté des sauveurs en kimono noir, car contrairement aux monstres, ils n’étaient pas pris spécifiquement pour cible. Les répercussions sur le monde réel étaient palpables. Notre héros réalisa qu’avec une telle puissance, l’armée mongole n’aurait pas pu tenir face à de telles choses. Un dilemme se posa alors à lui, pouvait-il acquérir un tel pouvoir ? C’est en plein conflit interne qu’une créature encore plus incroyable fit son apparition. Les shinigamis qui étaient consacrés dans la bataille furent tétanisés lorsque la réalité elle-même se déchira pour laisser passer un être dont la taille faisait bien un quart de Li. Les sabres et les mâchoires des monstres s’attaquèrent aux pieds de la créature sans grand succès alors qu’un seul rayon suffit à terrasser la plupart des créatures insignifiantes qui se terraient à ses pieds. Ce fut l’une des dernières choses que Liao vit dans le monde des humains. Il fut embarqué dans un portail aux ténèbres insondables alors qu’une nouvelle porte s’ouvrait en face du monstre où des êtres bien plus puissants que les précédents apparaissaient pour faire face au Gillian qui ne pouvait festoyer sur son repas.

Supervivienca para un mejor dia

Transformé de force dans un désert de sable qui ne connaît la lumière du jour, un nouveau hollow vit le jour. Les cris de l’Homme se turent pour laisser place aux dernières réminiscences d’humanité. Dans ce monde, la survie prônait au-dessus de tout. Les humains utilisaient le nombre et la technologie pour dépasser leurs compères. Ici, seule la force pure comptait. Un endroit hostile à la hiérarchie instable. L’instinct succombait au désir de la faim, mais l’anormalité de Liao refit surface et prit le pas sur ce dernier. Celui de survivre. Une question grotesque lorsqu’il faut considérer qu’il était déjà mort. Ses dernières pensées, lorsqu’il se transformait en Hollow, étaient très claires et chantaient de mille silences au travers de ses yeux noircissants « je veux survivre, je dois profiter de cette nouvelle chance qui m’a été offerte ». Sa propre survie devint alors son credo. Cela n’était pas incompatible avec la nature même des Hollows qui devaient se nourrir d’âmes pour leur survie. Cependant, la patience prit le pas sur ses frugales, une chasse ingénieuse dépassait l’opportunité, la préparation du repas était l’étape essentielle à la qualité du mets digéré.



Le reishi, les particules spirituelles. Seule entité atomique propre au monde spirituel. Source de vie et d’énergie. Au cours de mes études, j’en avais conclu la chose suivante. Les animaux pouvaient aussi devenir des Hollows, bien qu’inoffensif, ils se nourrissaient du sable du Hueco Mundo. Pourtant, leurs cousins issus des âmes humaines devaient se nourrir d’âmes. Or, il était difficile d’établir un lien de causalité entre l’âme et la valeur nutritive requise à la survie de l’être fantomatique. J’en avais tiré une double conclusion en prenant également en compte que la satiété était normalement inexistante pour les morts. La première était que les particules spirituelles étaient en réalité la nourriture requise pour ces monstres. La deuxième était que les âmes étaient des vecteurs capables d’emmagasiner ces-dites particules. Trouver un raisonnement scientifique peut paraître absurde, mais passer du temps auprès de ces êtres qui transcendent l’humanité m’a fait oublier les standards des hypothèses ubuesques. Cela explique leur tendance au cannibalisme. L’âme d’un Hollow reste une âme et donc une source d’énergie appropriable. D’aucuns pourrait rétorquer que les shinigamis, ces âmes dotées de pouvoirs surhumains n’avaient point besoin de dévorer des âmes pour se renforcer. Quant à ces personnes, je leur réponds que deux simples raisons viennent nier ces faits. Tout d’abord, il est difficile d’affirmer que ces âmes appartiennent à la même espèce d’âme empêchant ainsi le métabolisme particulier des fantômes démoniaques. Enfin, le rôle du shinigami est avant tout d’assurer l’équilibre des âmes, leur rôle n’est donc point de tenter la folie de manger une créature aussi hideuse, mais de la pourfendre pour renverser mathématiquement le déséquilibre posé par le massacre perpétré par les Hollows. Si je me suis permis une telle parenthèse dans ma narration, c’est qu’il me semblait nécessaire d’en faire la précision, car Liao l’avait lui-même appris au cours des siècles. Véritable maître dans la compréhension profonde de la particule d’âme, il avait pratiqué les actes les plus immondes pour s’assurer du goût de ses mets. Une âme faible bien traitée ou mal traitée était-elle équivalente à celle d’une âme plus goûteuse de nature ? La réponse était affirmative pour les âmes qui possédaient une certaine puissance spirituelle. Un chaton coincé se transforme en tigre. L’équilibre entre espoir et désespoir était aisé à dépasser en étant un maître de la manipulation. Les êtres acculés avaient tendance à puiser dans leurs ressources pour se surpasser et devenir temporairement plus fort. Le déséquilibre des forces entraînait alors l’espace d’un instant la perte totale des moyens. Le doute s’instillait l’espace d’un instant dans la victime et permettait au prédateur de savourer une proie dont le goût avait été travaillé pour en faire un chef d’œuvre.

Devenir un simple boucher n’était pas la philosophie de Liao. Comme il a été dit précédemment, c’était son instinct de survie qui le menait à ses choix. Prendre le choix de suivre les ordres d’un Hollow plus puissant en ayant pour seul objectif en tête de le trahir ou de le fuir si la confrontation comportait un quelconque risque, ses débuts étaient ainsi difficiles. Caché, reclus, il était le plus lâche de ses confrères lorsque la situation l’exigeait. Lorsqu’il devint auto-suffisant, il put se permettre de prendre sous son aile des Hollows plus faibles, s’attaquant à des cibles alors plus juteuses en nutriment. L’une des difficultés les plus marquantes du pleutre fut lorsqu’il atteint pour la première fois l’extase de la transcendance en Menos Grande. Il avait atteint l’objectif de la quintessence mystérieuse sur laquelle il s’était extasié à sa mort. Sa stupeur en fut d’autant plus grande lorsqu’il comprit que les âmes dévorées ne disparaissaient pas totalement. Je me permets d’ouvrir une parenthèse pour faire une analogie intéressante avec la procréation animale. À l’instar de l’ovule qui attend de se faire féconder par un seul spermatozoïde capable ou chanceux, le Gillian était quant à lui un corps puissant où un seul esprit suffisamment tenace pouvait prendre le dessus en se dévorant de l’intérieur. Dans un sens plus bestial que cette comparaison passionnante, c’était grâce à cet instinct de survie que l’esprit de Liao, muté et corrompu par cette lutte fratricide, parvint à retrouver ses esprits. Son masque cornu prenait les traits d’un enfant apeuré qui contrevenaient avec sa bouche en croissant de lune à la dimension démesurée. La faim prit une part égale au désir de survie du Gillian. C’est à cette époque qu’il pénétra pour la première fois la forêt des Menos. Zone où la plupart de ses compères Menos se retrouvaient, entassés et errant sans but. Il n’en restaient pas moins pour autant des êtres regorgeant d’un goût qui faisait passer la chaire spirituelle fraîchement arrachée pour une vulgaire miche de pain rassis. Les années passaient et Liao dévora sans cesse, se focalisant sur sa survie, son instinct lui permettait de percevoir avec plus de précision la pression spirituelle. Il put ainsi en contrepartie adapter la sienne avec de plus en plus de succès pour passer inaperçu. Les fois où il était blessé, il prenait le temps nécessaire pour se régénérer. En améliorant ses capacités régénératrices, il pouvait se consacrer à ses repas plus rapidement et ce cycle de la pire espèce améliorait son tempo à chaque bouchée.

De la familia hasta la caida

Lorsqu’il avait atteint le stade d’Adjuchas, Liao découvrit ses capacités uniques sous un nouveau jour. C’était sa capacité de régénération, un aspect extrêmement banal pour un Hollow. Pourtant, il n’avait pu se rendre compte de ses capacités de régénérations hors du commun qu’en faisant une longue introspective sur lui-même. Les Hollows qu’il considérait à l’époque comme menaçant avaient du mal à se régénérer lorsqu’il en dévorait un bras. Lui, qui au plus bas de l’échelle, était déjà capable de faire repousser ses membres. Un être prudent et patient en apprenait davantage sur sa faim qui alliait à merveille la survie et la quête de puissance. Survie, car il fallait se nourrir pour ne pas régresser en puissance sous peine d’un échec inéluctable à devenir un Gillian écervelé. Beaucoup le voyaient comme une contrainte, mais il suffisait de connaître ce cycle et d’y prêter une attention particulière pour s’offrir la plus estimable denrée pour un être à la longévité absurde, du temps. Liao se rendait compte que ses besoins en puissante énergie spirituelle augmentaient avec sa puissance. Une course de fond menée avec brio lui permit d’en apprendre plus sur son être. La cultivation de son esprit et sa méditation lui permirent de comprendre le fonctionnement des particules spirituelles qui composaient son corps. S’appropriant chaque cellule de son être, il s’offrait des possibilités tout aussi infinies que vicieuses. Le plasma était la substance qu’il pouvait créer en grande quantité. Il en profita pour élaborer de nouvelles recettes.

Sa grande force parmi les Hollows lui permit de construire une utopie au sein du Hueco Mundo à cette époque. Un groupe hiérarchisé adapté à la nature des Hollows. Dans sa réflexion et avec ses goûts culinaires, il savait que les Gillians les plus puissants avaient meilleur goût. Pour autant, ses papilles tressaillaient lorsqu’il mâchait de l’Adjuchas. Ces derniers représentaient malheureusement un danger potentiel. Il fallait y remédier d’une manière subtile. La force dictait les mots du patron, il suffisait donc de s’entourer de Hollows faibles, misérables. Il leur offrit protection et nourriture. Certains y voyaient une folie ou une perte de temps. Les qualités de chasseur de Liao se prouvèrent par ses tactiques pour permettre à des Hollows de moindre envergure de s’attaquer à plus fort qu’eux. Les réfractaires étaient dévorés et remplacés. La brutalité et la naïveté de ces bêtes masquées étaient un atout facilitateur pour les manipulations de grande envergure. Alternant promesses et amélioration de son propre pouvoir, il pu améliorer son entourage. Ces ignominies étaient devenues fortes et pouvaient même tuer un Gillian lorsqu’elles suivaient les ordres de leur chef. Les tentatives de rébellion étaient toujours sévèrement punies. La sélection se passait lors de l’ascension d’un des Hollows sous ses ordres. Si le Gillian naissant était ordinaire, il devenait de la nourriture de premier choix pour ses frères d’armes. Dans le cas rarissime où cela était un succès, les études de la topographie sur deux cents Li assuraient un terrain de chasse adéquat pour ces nouveaux nés. Des Gillians, ils s’attaquèrent aux Adjuchas. Les pertes étaient généralement élevées, voir absurdes. Cette logique ne s’applique pas aux Hollows primitifs dont le plaisir interdit de goûter à une proie hors du commun outrepassait la peur de la mort suffisamment longtemps pour assurer la victoire de Liao. Si cela n’était que pour un battement de cils, l’ouverture avait été tout de même créée pour que le membre de la familia de Liao meurt tout en assurant le coup décisif. C’était lorsque la familia était composée d’adjuchas de bas niveau et de nombreux Gillians que notre héros jugea qu’il était finalement temps de profiter du buffet à volonté qu’il avait fait soigneusement mijoter.

C’est lors de son évolution nébuleuse en tant que Vasto Lorde que la solitude refit surface. Sa puissance spirituelle était désormais trop grande et les Hollows les plus faibles mourraient. L’appétit moins développé ne toucha en rien notre héros. Sa faim était toujours un moyen, était-ce le secret pour atteindre ce dernier stade ? Les adjuchas étaient devenues ses proies. Des années de pratique et d’approfondissement de ses propres capacités furent nécessaires pour qu’il puisse se rapprocher de ses confrères. Le règne du rey Barraghan était agréable. L’envie d’être l’empereur des cendres n’intriguait pas Liao. Il était toujours à la recherche du savoir et de la maîtrise. L’ennui ou l’affreuse curiosité menèrent ses pas. L’apprentissage de la découpe sur le vivant était une capacité qui demandait un savoir-faire unique. Selon les capacités régénératrices du spécimen, il était nécessaire de donner de vifs coups de Quartz pour laisser les organes apparents suffisamment longtemps pour lui permettre de dessiner un croquis. Il lui fallait encore plus de temps lorsqu’il fallait en décrire l’intérieur et plus encore lorsque Liao devait recommencer son schéma. Cette découpe était nécessaire, car le corps du Hollow disparaissait lorsqu’il expiait de son dernier hurlement. Grâce à ses recherches et en effectuant des biopsies comparatives avec des propres parties de son corps, il put remarquer les différences entre les organismes. Le seul mystère qu’il ne comprit pas était l’absence au désir de prolifération de l’espèce Hollow. La reproduction pouvant être forcée, son hypothèse était que seul les Hollows s’attaquant aux âmes du monde des vivants avaient la tendance à la prolifération. Probablement dans le désir d’augmenter les maigres chances de survie dans un univers où le manque de particules spirituelles se couplait à des risques inconditionnés comme la présence des Quincys et des Shinigamis qui étaient capables de terrasser les plus puissants individus de sa propre race.

Au summum de sa recherche, il effectua une percée dans la compréhension de l’âme. En apprenant à maîtriser son reiatsu, il apprit qu’il ne fallait jamais juger un moine à ses habits. De plus, la qualité de la nourriture avalée avait une équation particulière entre la perception des particules spirituelles et la qualité de l’être. Les Hollows d’origine animale avaient besoin de se nourrir de particules spirituelles, mais n’en restaient pas moins faibles. Ceux d’origine humaine étaient meilleurs en ingurgitant une âme au reiryoku puissant. L’âme était donc un transformateur des particules spirituelles en reiryoku. La qualité naturelle de l’âme influait sur l’être pour en assimiler des quantités plus importantes. Il était nécessaire de savoir s’il était possible de vider le reiryoku sans toucher à l’âme de l’individu. La conclusion s’était faite par une déduction simple, les shinigamis qui étaient capables de transférer leur puissance spirituelle à des humains prouvait que le reiryoku était transmissible. Dans la compréhension de ce savoir, ses pouvoirs s’adaptèrent par la maîtrise et la compréhension de son propre reiryoku pour en imbiber entièrement son être. Si l’âme était le seul réceptacle que le reiryoku ne pouvait pas affiner, cela signifiait qu’il était possible d’influencer le reste. Ses capacités régénératrices et sa compréhension de la voie du néant des Hollows lui permirent de devenir un véritable gourou de sa race.

Sa vie fut chamboulée par l’arrivée turbulente d’Aizen Sōsuke au Hueco Mundo. Un être d’une transcendance incompréhensible venait de le frapper. Liao n’avait pas ressenti de danger pour sa vie depuis de nombreuses années. Le sentiment de se voir en tant que fourmi après plus de sept cents ans d’existence l’affectait au plus haut point. L’arrivée de l’ancien capitaine de la cinquième division marqua également la date de sa chute. En éveillant le Hogyoku, il était possible de transcender les Hollows pour obtenir des pouvoirs de shinigamis. Une étape qui pouvait offrir des possibilités d’évolutions jusqu’alors inexplorées par sa race. Prêter allégeance semblait l’acte logique pour le Vasto Lorde pour acquérir cette nouvelle richesse. Était-ce le destin ? L’arrancarisation transforma le calme habituel de Liao en d’affreux hurlements. Je fais une pause pour vous prévenir que la description que je m’apprête à faire de Liao est odieuse. Je ne fais que rapporter les faits au plus proche de la réalité qu’il m’est permis de le faire. Le cocon s’était ouvert par le bas et se brisa dans un fracas d’os pour laisser apparaître ce qui s’apparentait à un corps. Le sang vint salir le palais nocturne. Comme s’il était en train de bouillir, des bulles d’airs remontaient régulièrement à sa surface dont les viscères faisaient office d’îlots immondes pataugeant dans la mare écarlate. Des muscles rouges sur des os, des morceaux de chair qui se mettaient à pourrir quelques secondes suivantes. Ses os, qui étaient si forts, se brisaient avant de se reformer pour répéter ce cycle interminable. L’enfermement de son pouvoir était un procès long et difficile. Lui qui avait poussé ses pouvoirs au niveau cellulaire, cela résultait à se faire extraire la totalité de ses cellules. L’arrancarisation allait prendre du temps, chose que le nouveau Rey du Hueco Mundo n’avait pas. Que cela soit par intérêt plus que de cruauté, le cadavre hurlant toxique fut laissé pour compte en sombrant pour la deuxième fois de sa longue vie dans une chute vers la forêt des Menos.

El Rio Negro

Chaque seconde était une douleur inimaginable. Sa volonté de survie avait pris le pas sur cette erreur d’avoir fait confiance en sa curiosité. Immobilisé et réduit à l’état de chair, il devint un piège naturel. Sa pression spirituelle était appétissante et un être dont le sabre se formait était un mets de premier choix facile d’accès. Une erreur qui faisait succomber les êtres malins qui se gorgeaient du sang de la victime en constante recomposition. Ils devenaient les proies d’un prédateur immobile. Chaque créature lui permettait de se sustenter. Les êtres puissants améliorèrent la situation de Liao qui reprenait petit à petit une forme humanoïde. Ce fut la mission d’extermination des Quincys qui mit un terme à la souffrance du Hollow. Les cris s’étaient tus avec le temps, mais lorsqu’il prit les traits du présent, son rictus était réapparut comme s’il n’avait jamais disparu. Son énergie était désormais stabilisée et il était redevenu autonome. Les temps avaient été chamboulés, il se fit donc discret afin de préparer son retour à la surface. Yrronos était l’opportunité parfaite pour mettre un pied à l’étrier tout en restant en retrait. La forêt des Menos avait été son foyer et nul doute que le maître des lieux avait déjà eut vent de l’enfer qu’il avait vécu.

Ce n’est que maintenant que je peux conclure mon récit. Liao, désormais répondant au nom de Liao Valentine décide de sortir de sa tanière. Des compagnons d’un faible gabarit étaient à ses côtés. Il prit sous son aile un animal de compagnie fort étrange. Il a surnommé cette petite créature « Nescafé ». Le maître m’a dit que c’était du fait de son appétence pour une boisson chaude du monde des humains. Elle a la faculté de parler et se permet des propos généralement grossiers à l’entente de la gente féminine. Son caractère transgresse le comportement de l’Arrancar. Quoi qu’il en soit, il vient de partir afin de briguer une place au sein de l’Espada. « Un chiffre pas trop haut pour me laisser du lest » - m’a-t-il dit avant de monter l’ascension de la forêt. Je me permets de conclure ce modeste ouvrage sur ces mots. J’espère que vous comprenez mieux pourquoi cette chose ne doit pas être considérée comme ayant une quelconque ressemblance avec l’humanité. Sa manière de vivre et ses raisonnements pervers empreint d’une mégalomanie sans pareille mesure vous ont fait effleurer l’insondable que les mots ne peuvent point décrire. Je m’en vais tirer ma révérence en terminant cet ouvrage. Le tirage au sort du menu du jour est tombé sur moi. J’entends déjà mes frères réclamer leur pitance. Je vais leur souhaiter un agréable appétit avant de les sustenter. Merci Liao Valentine, mon cher frère, qui m’a permis de jeter cette bouteille à la mer...

Espadon ? [Terminée] P-hollow

HRP

Avatar : Le personnage sur votre avatar. Pensez à consulter le répertoire des avatars pour vous assurer qu'il ne soit pas déjà pris.
Merci de respecter le code suivant :

Code:
KINGDOM → [i]Kanki [/i] est [b]Gartz Valentine[/b]

Comment avez-vous connu le forum : Google
Parrain : Non

Est-ce un double-compte ? Non.


_________________
à l'attaque est le seul ordre qu'il convient de donner.


Dernière édition par Liao Valentine le Lun 2 Jan 2023 - 13:32, édité 18 fois

Liao Valentine

Revenir en haut Aller en bas


Kuchiki Haruka

Données Spirituelles
Grade: Capitaine de la Sixième Division
Lun 26 Déc 2022 - 10:16 - Espadon ? [Terminée]

Bienvenue sur le forum !

La seule place actuellement vacante de l'Espada étant celle de Novena, tu n'auras donc pas d'autre choix que d'opter pour celle-ci si tu souhaites en faire partie.
Il est également bon de préciser que le tournoi ayant nommé les « nouveaux » Espada vient seulement d'avoir lieu (quelques jours à peine en RP), donc il est possible que tu ne l'aies rejoint que récemment (si tu veux en avoir déjà fait partie précédemment, il faudra te fier à l'historique des gradés pour voir ce qu'il est possible de faire).

Dans tous les cas, n'hésite pas à faire appel à nous dans le bureau du staff si tu as des questions, et pense à nous prévenir une fois ta fiche terminée.

Bon courage !

_________________
Espadon ? [Terminée] EEHHKP5

Kuchiki Haruka

Revenir en haut Aller en bas


Liao Valentine

Données Spirituelles
Grade: Novena Espada de la Escoria
Sam 31 Déc 2022 - 0:15 - Espadon ? [Terminée]

Présentation terminée, j'ai pris quelques libertés :

- Pour l'emprunt de l'Histoire de Chine. Vu que c'était un événement ancien, je me suis basé sur l'histoire du Moyen-Âge qui n'est généralement pas très problématique.

- Je me suis permis d'introduire Nescafé qui est un PNJ parfaitement inutile, mais qui m'accompagne depuis mes débuts en RP.

Si besoin d'éditions de cohérences ou autres n'hésitez pas, bonne lecture !

_________________
à l'attaque est le seul ordre qu'il convient de donner.

Liao Valentine

Revenir en haut Aller en bas


Kuchiki Haruka

Données Spirituelles
Grade: Capitaine de la Sixième Division
Mar 3 Jan 2023 - 3:55 - Espadon ? [Terminée]

Bonsoir, désolé pour l'attente !

Il n'y a effectivement pas de problème pour des événements aussi lointains, nous souhaitions surtout éviter de ressasser des faits récents (voire actuels, pour certains) plus démoralisants qu'autre chose.
Pas de problème non plus pour ton PNJ, tant qu'il est entendu qu'il ne sera d'aucune assistance en combat et est donc purement cosmétique !

Si je m'en suis accommodé ici, je me permets cependant de te demander de faire plus petits paragraphes à l'avenir, des blocs de plus d'une dizaine de lignes pouvant rendre la lecture un peu rude.
Ce n'est bien sûr qu'un détail, qui n'empêche pas de passer à la suite.

J'ai donc le plaisir de te valider au grade de Novena Espada !

Ton rang attribué est celui d'expert, ce qui te donne droit à 12 PC, 3 PB et 2600 Reiryoku à répartir librement dans ta FT. Tu disposes également de 2100 PV, sans parler les :
  • 5 techniques N1 ;
  • 4 techniques N2 ;
  • 2 techniques N3 ;
  • 1 technique N4 ;
  • 2 aptitudes (1 N1 & 1 N2).

Pour constituer ta fiche technique, je t'invite à relire plus avant le système de combat et suivre le modèle de FT dans ta zone de faction où tu pourras poster ton sujet. Je t'invite également à consulter les sujets propres à ta faction concernant l'organisation de cette dernière entre les joueurs. C'est aussi ici que seront postées les demandes d'inscriptions pour les diverses interventions ou missions.

Comme d'accoutumée, le bureau du Staff est à ta disposition en cas de question.

Je te souhaite à présent bon jeu sur BTC, au plaisir de te rencontrer en RP !

_________________
Espadon ? [Terminée] EEHHKP5

Kuchiki Haruka

Revenir en haut Aller en bas


 
   Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum