Before Tomorrow Comes :: Mémoires oubliées :: Archives :: Présentations archivées


Amakado Akikaze

Données Spirituelles
Grade:
Ven 23 Juin 2023 - 11:22 - Komamura Shingetsu [Présentation terminée.]

Komamura Shingetsu

Race Shinigami
Âge Une vingtaine d'année en apparence


Grade Vice-capitaine de la douzième division, ou membre de la dite division.


Pouvoir

Shikai : Yomi no Tsuki - 黄泉の月 : Lune du monde souterrain - Chaque coup porté par la lame du Shinigami, qu'il provoque des dégâts ou non, engendre la naissance d'un loup fait d'énergie spirituelle. La morsure des loups ainsi créés provoque une nécrose puis une décomposition progressive des tissus, les rongeant jusqu'à l'os et les faisant fondre en une étrange substance noire que les ces créatures affamées désirent ardemment ingérer. Si ce processus de nécrose peut paraître impressionnant, même effrayant, il ne provoque aucune douleur et n'inflige aucune blessure supplémentaire aux personnes qui l'expérimentent. Les tissus ainsi rongés se reforment progressivement et de manière forcée, sans que la cible n'ait à se soigner, drainant toutefois une partie de son énergie spirituelle. L'effet insidieux vient de la capacité du Zanpakutō à ne pas soigner les blessures, reformant les tissus rongés par la nécrose tels qu'ils étaient avant leur décomposition.
Komamura Shingetsu [Présentation terminée.] P-shini

Description

À l'évocation de son nom, ceux qui ne l'ont jamais rencontré imagineront un colosse à mi-chemin entre l'homme et le loup. Ils seront probablement déçus, ou peut-être rassurés en voyant ce gringalet qui dépasse de peu le mètre soixante-dix. Le jeune Komamura a tout d'un être humain normalement constitué, à l'exception peut-être de ses iris ambrés tirant vers le jaune, semblables à ceux d'un animal. Son apparence laisse donc planer le doute quant à sa véritable appartenance au clan maudit. Shingetsu estime néanmoins qu'il ne doit prouver son ascendance à personne et se moque bien de ce que les autres pourraient penser à ce sujet.

Au sein de la Soul Society, le dieu de la mort est loin d'être une figure connue. Même les membres de la douzième division le jugent discret et sans histoire. D'après les quelques personnes avec qui il a récemment eu l'occasion de travailler, il est un scientifique compétent et précautionneux. Selon ses anciens supérieurs, bien qu'il ne soit pas particulièrement sociable Shingetsu fait preuve d'une grande adaptabilité et a su s'intégrer à chaque équipe avec laquelle il a été amené à collaborer au cours de sa carrière. Les hauts gradés et le conseil militaire savent qu'il a déjà décliné plusieurs promotions, dont celle de troisième siège, se jugeant lui-même inapte à occuper un poste à responsabilité.

Il ne s'est pas particulièrement démarqué lors du conflit contre les Datenshi, mais rares sont ceux qui peuvent prétendre avoir pu tenir tête à des adversaires ayant dominé certains des plus puissants combattants du Gotei. Le dieu de la mort estime avoir fait ce qu'il devait faire pour rester en vie. Tout ce qui compte pour lui, c'est qu'il soit toujours là, qu'il ait survécu. On reconnaîtra toutefois qu'il n'est pas un novice dans l'art du combat puisqu'il affronte encore aujourd'hui les cobayes qui parviennent à se soustraire aux mesures de sécurité et qui tentent de quitter le laboratoire. Il s'agit là d'une tâche qu'il accomplissait déjà avant la disparition du capitaine Kurotsuchi.

Certains Shinigami appartenant à d'autres divisions peuvent aussi avoir aperçu le scientifique à l'intérieur de leurs quartiers puisqu'il aime suivre les entraînements des différents corps de l'armée, pour approfondir son savoir et ses compétences martiales. En dehors de ces informations, très peu de choses sont connues à propos de Shingetsu, on ne lui connaît aucun ami ni confident et il n'a pas vraiment marqué les esprits de ceux avec qui il partageait les bancs de l'Académie. Le scientifique n'a jamais vraiment l'occasion de montrer qui il est réellement. Il aimerait pourtant être ce genre d'homme qui clame haut et fort ce qu'il pense, mais estime qu'il doit rester à sa place et ne pas faire de vagues. Il ne se laisse aller qu'en présence de l'esprit de son Zanpakutō, agissant et parlant sans détour.

Les objectifs du scientifique sont clairement établis dans son esprit, il désire comprendre plus que quiconque comment fonctionnent les différents mondes, ce qui caractérise l'architecture même de l'univers et la véritable nature d'une âme. Il ne voit en la science et le Gotei que des moyens d'obtenir des réponses et de percer ses mystères. Est-ce que cela signifie qu'il serait prêt à trahir la Soul Society pour parvenir à ses fins ? Le dieu de la mort s'est longuement interrogé à ce sujet, mais estime qu'il peut très bien faire partie de l'armée et atteindre ses objectifs. Il pourrait critiquer les anciennes institutions et certains esprits trop traditionalistes, mais ne trouve aucun intérêt à faire usage de la violence pour bouleverser l'ordre établi. L'histoire a déjà prouvé qu'un changement trop brutal entraînait une rupture d'équilibre qui pouvait mener à sa perte les sujets de ses recherches. Ne serait-ce pas un terrible gâchis ?
Komamura Shingetsu [Présentation terminée.] P-shini

Histoire


The Golden Dawn


Il existe des histoires que l'on n'a jamais vécues et que l'on peut pourtant raconter comme si l'on y avait assistées. Pour Shingetsu, il s'agit d'un moment particulier qui scella son destin et qui lui a été conté tant de fois qu'il fait partie intégrante de son existence. Le Shinigami pense que cet instant lui appartient autant qu'aux protagonistes qui le composent.

« Vous avez peut-être l'apparence d'une bête, mais votre cœur empli de bienveillance est plus pur que celui de n'importe quel homme. »

Cette simple phrase, polie et pleine de sincérité a été prononcée par sa mère au colosse qui venait de lui sauver la vie et dont elle voyait le visage pour la première fois. Ils n'étaient pas des étrangers l'un pour l'autre. Même s'il prenait toujours le soin de masquer ses traits lupoïdes, sa carrure ne passait pas inaperçue, mais c'était surtout le son de sa voix qu'elle pouvait reconnaître entre des milliers d'autres. Parmi tous les clients qui se restauraient dans son échoppe, il était celui qu'elle appréciait le plus, le seul avec qui elle passait de longs moments à discuter. Il avait quitté sa terre natale depuis peu, n'adhérant que très peu aux doctrines familiales et aux responsabilités qui en incombent.

Elle avait d'abord pensé qu'il appartenait au Yondai Kizoku ou à une lignée de moindre importance, mais l'étranger l'avait rapidement détrompé. Son clan n'avait rien de noble et leur seule richesse demeurait un fardeau que bien peu de personnes auraient désiré porter. Il n'en avait pas dit plus, mais la jeune femme avait bien remarqué que quelque chose clochait dans son apparence. Même s'il prenait soin de masquer chaque partie de son corps, elle avait à plusieurs reprises cru distinguer des touffes de poils qu'elle n'avait vues chez aucun autre être. Ignorante de bien des choses concernant ce monde, elle a longtemps pensé qu'il était un homme à la pilosité exacerbée et qu'il s'agissait d'une caractéristique propre à tous les membres de sa famille, leur fardeau. Elle appréciait leurs conversations et c'était là tout ce qui lui importait.

Il s'écoulait souvent plusieurs semaines, parfois plusieurs mois, entre chacune des visites de son ami. L'homme-bête ne restait que très peu de temps dans la région, voyageant à travers le Rukongai. Il n'aspirait qu'à découvrir ce monde dont il ignorait tout et ne pouvait,de toute façon, pas s'installer trop durablement au même endroit pour éviter de trop attirer l'attention. En cette journée d'été, il était de retour dans le Premier District du Nord, habituellement paisible. Cette fois, l'agitation ambiante ne laissait rien présager de bon. Il entendit des paroles lointaines, un cri d'alerte qui le fit réagir d'instinct.

« Qu'on appelle les Shinigami ! Un type avec une lame menace la propriétaire du restaurant de grillades ! »

Il se mit aussitôt à courir, plus vite qu'il ne l'avait jamais fait auparavant.Elle savait se défendre, mais cette fois le bandit était armé. Il portait un Asauchi, l'une de ces épées habituellement réservées aux dieux de la mort. Il n'en revêtait pourtant pas la tenue officielle. La lame s'apprêtait à s'abattre sur elle lorsque son héros apparut, repoussant violemment le criminel avant que le sabre ne puisse toucher sa cible. Déterminé, l'assaillant avait bondi avec rage en direction du colosse, mais sa maîtrise du zanjutsu laissait à désirer selon les propres mots de l'homme-loup. L'agresseur ne parvint à taillader que quelques bouts de tissus en abandonnant son sabre derrière lui, effrayé par l'aspect de son opposant.

Le visage en partie découvert, l'être maudit s'était confondu en excuses, promettant de ne plus jamais revenir. Lorsqu'elle lui a demandé pourquoi, le Komamura ne put s'empêcher d'évoquer son apparence, faisant rire aux éclats son interlocutrice avant qu'elle ne lui réponde cette phrase qui commence l'histoire de Shingetsu. L'année suivante naissait un petit garçon qui, à la grande surprise de ses parents, ne ressemblait que très peu à son père, ce qui ravissait l'homme-bête.

Était-ce comme dans les contes ? Là où un amour sincère et véritable peut venir à bout de n'importe quelle malédiction ? Était-ce enfin le début du bonheur ? Ils vécurent heureux et eurent encore de nombreux enfants. C'est sûrement de cette manière que l'histoire s'achèverait si tel avait été le cas. Chaque récit comporte son lot de joie et de tristesse et l'avenir du nouveau-né ne sera pas une exception.

The Beast in Me


Shingetsu eut une enfance plutôt ordinaire. Il était aimé de ses parents et malgré les absences fréquentes de son père, il obtenait toute l'attention qu'il désirait. Il avait un toit au-dessus de la tête et mangeait à sa faim sans avoir à voler, ce qui n'est pas le cas de tous les enfants qui vivent au sein du Rukongai. Lorsqu'il eut une dizaine d'années, le jeune garçon manifesta l'envie de passer un peu plus de temps avec son père, de voyager en sa compagnie. Réticentes au départ, les figures parentales cédèrent face à autant d'insistance. Il promit de rester sage et obéissant pendant toute la durée de ce qu'il appelait « l'aventure ».

Il fallut que l'homme bête jure à sa bien-aimée qu'ils ne visiteraient pas les recoins les plus éloignés et les plus dangereux. En procédant de cette manière « Tout devrait bien se passer. Il n'y a pas vraiment de raison de s'inquiéter. » Ce fut le cas durant une bonne partie de leurs pérégrinations, puis ils assistèrent malgré eux à un combat découlant sur la mort de l'un des participants. Après ce règlement de compte, le meurtrier s'était tranquillement éloigné de la zone sans même poser un regard sur les spectateurs. Le père n'avait quitté sa progéniture des yeux qu'un petit instant, le temps que le danger soit hors de vue. L'enfant s'était précipité sur le corps meurtri qui se dissipait déjà en un flot de particules spirituelles.

Le jeune garçon ne paraissait pas particulièrement choqué par la scène violente à laquelle il venait d'assister. Il semblait plutôt intrigué. C'était pourtant bien la première fois qu'il rencontrait la mort. Il était sans doute trop candide pour prendre conscience du danger et de la cruauté de ce monde.

« Père, qu'est-ce que c'est que ça ? »

« C'est la mort. Viens mon fils, nous partons. »

Mentir n'aurait servi à rien. Même si le colosse voulut écourter la visite et rentrer au Premier District du Nord, le petit curieux refusa de s'arrêter en si bon chemin. Le reste du voyage se passa sans encombre et lors de leur retour Shingetsu n'omit aucun détail sur leurs péripéties. Cette fois-ci, l'homme bête passa un peu plus de temps à la maison avant de repartir, seul.

Ce fut la mère du garçon qui eut l'occasion de voir que ce voyage l'avait changé. Un jour, tandis qu'il jouait dehors, elle dut l'appeler à plusieurs reprises sans qu'il se manifeste. Elle avait trouvé son fils accroupi sur le sol, penché au-dessus d'un oiseau, ses doigts tripotant l'animal. Elle avait beau crier son nom, il ne lui prêtait aucune attention. L'enfant était comme fasciné. Elle s'était alors précipitée sur lui, posant la main sur son épaule. C'était seulement là qu'il avait détourné les yeux, subitement gêné par ce contact. Son regard, le même que celui d'un prédateur que l'on dérangerait en plein repas, se posa sur elle. Bien qu'il soit son fils, elle ne put réprimer un mouvement instinctif de recul et un hoquet de surprise.

« Je ne comprends pas, personne ne l'a frappé avec une arme. Mère, que lui est-il arrivé ? »

Elle était déstabilisée, choquée. Elle aurait aimé mettre ça sur le compte de la curiosité et de l'innocence enfantine, mais ça n'était pas le cas. Observer un cadavre avec autant de minutie ne lui paraissait pas vraiment sain, en particulier à cet âge. Comment pouvait-elle ressentir de la peur face à son propre fils ?

« Je... Je ne sais pas. »

Les mots quittaient difficilement sa gorge nouée. La déception se lisait sur le visage du garçon. Elle le laissa là et se précipita vers la maison comme si elle voulait y trouver refuge.

Durant la croissance de Shingetsu, plusieurs événements de ce type se produisirent et même s'ils ne pouvaient contrôler tous ses faits et gestes, les figures parentales surveillaient attentivement leur progéniture. Mais plus il vieillissait et plus il devenait difficile de garder un œil sur lui. Il arrivait souvent au jeune adulte de disparaître des semaines entières, sans donner d'explications à son retour.

All is Lost


Shingetsu quitta le domicile familial à l'âge adulte, mais garda de très bons liens avec ses parents. Il avait toutefois pris conscience que certaines de ses lubies les effrayaient et il ne leur rendait visite que peu fréquemment. Il apprit par sa mère que la figure paternelle ne s'était pas montrée depuis plusieurs mois, ce qui n'était pas dans ses habitudes. Elle comptait partir à la recherche de l'être aimé et espérait que son fils en ferait de même de son côté. Ils arpentèrent donc chacun de leur côté les districts du Rukongai, sans succès pour le jeune homme. Il n'eut pas l'occasion de savoir ce que la figure maternelle avait pu découvrir, puisqu'elle non plus ne revint jamais dans le Premier District du Nord.

Durant son enquête, des témoins lui apprirent qu'une femme correspondant à sa description ainsi que d'autres personnes avaient précipitamment été emmenées par des Shinigami. Intrigué, il avait décidé de s'approcher du Seireitei pour découvrir les raisons de ce rapt. Plus il progressait et plus il constatait l'absence de patrouilleurs dans les régions pourtant proches du territoire du Gotei et de la noblesse. Au loin on distinguait à peine le fracas et les explosions d'énergie spirituelle qui marquaient le point de départ des affrontements entre les dieux de la mort et de mystérieux archers vêtus de blancs. Il l'ignorait encore à cette époque, mais ce n'était pas la première fois que les deux factions entraient en guerre.

Il parvint à s'introduire dans le Seireitei, profitant d'une faille dans l'enceinte de sécurité. Partout où elle posait les yeux, l'âme errante ne voyait que ruine et désolation. De nombreux cadavres, appartenant aux deux camps, étaient éparpillés à travers ce dédale de bâtiments effondrés. Malgré sa méconnaissance du terrain, il était déterminé à découvrir ce qui était arrivé à sa mère. Pour se défendre, il prit un sabre sur le corps d'un dieu de la mort jugeant qu'il en aurait plus besoin que son propriétaire. Par chance il n'eut pas à s'en servir, les plus puissants combattants ne semblaient plus se trouver là. Il se fit toutefois surprendre par une escouade d'hommes en noir alors qu'il fouillait dans les décombres et prit la fuite sans obtenir les réponses qu'il désirait.

Peu de temps après la défaite des Quincy, l'âme errante décida finalement de passer l'examen d'entrée de l'Académie Shin'ō. Il y apprécia particulièrement les cours, mais n'entretint aucune amitié et ne tissa aucun lien fort. Faire partie du Gotei 13 lui paraissait être le moyen le moins risqué et le plus simple pour retrouver la trace de la figure maternelle. L'aspirant dieu de la mort ne fut pas un élève particulièrement marquant pour les différents professeurs, il était un apprenti lambda parmi beaucoup d'autres. Il refusait d'attirer l'attention, jugeant que trop de lumière serait néfaste pour ses objectifs sur le long terme. Après ses études, il reçut une affectation pour la douzième division de l'armée. Bien que n'ayant pas eu son mot à dire, il en fut ravi.

Comme lorsqu'il était à l'académie, le nouvel arrivant se faisait discret et ne cherchait pas à faire de l'ombre aux esprits brillants de l’Institut de Recherches et Développement. Il préférait observer plutôt qu'innover, jugeant qu'il avait encore trop à apprendre. Au fil du temps ses supérieurs l'affectèrent à de nombreuses équipes, constatant qu'il s'adaptait en permanence à chacune d'entre elles et à leurs différents rythmes de travail sans se plaindre. On disposait de lui en fonction des besoins du laboratoire et la seule autre tâche qu'on lui assigna de manière permanente fut celle de contenir les cobayes un peu trop virulents et désireux de reprendre leur liberté.

Après plusieurs mois, au cours d'une mission en compagnie de l'équipe chargée de la surveillance de la Balance des Âmes, il apprit finalement la terrible vérité sur la mort de sa mère. Comme de nombreux autres, elle avait été sacrifiée au nom de l'équilibre. Si au départ il éprouvait une certaine rancœur à l'égard du capitaine et de ceux qui avaient suivi les ordres, le jeune scientifique savait qu'ils n'étaient pas les véritables responsables de ce massacre. Ils avaient agi à la hâte pour empêcher l'effondrement du monde. Aurait-il était capable de faire mieux ? Bien sûr que non. S'il pensa brièvement quitter l'armée l'époque, il n'en fit rien. Le membre du clan maudit savait qu'au sein du Gotei 13, parmi les plus brillants esprits de la Soul Society, il pourrait étudier et progresser.

De nouveaux évènements vinrent troubler la paix durement acquise par les aînés de Shingetsu. La menace se nommait Satsubatsu Kyōaku, le premier capitaine de la troisième division, le traître qui aurait pourtant dû croupir à jamais dans les tréfonds du Muken. Loin d'être suffisamment préparé pour faire face à la puissance des Datenshi et à leur créateur, le jeune shinigami ne prit pas part aux combats, se cantonnant aux activités de recherches et d'analyses. Il était malgré tout présent lors de l'assaut de Satsubatsu Akimi et Satsubatsu Masako sur les locaux de la douzième division. Pour survivre, il se cacha au milieu des décombres et parmi les cadavres de ses collègues moins chanceux que lui. Après l'attaque on déclara le capitaine Kurotsuchi disparu, faute d'avoir pu mettre la main sur de quelconques restes. Encore aujourd'hui, même s'il n'a pas refait son apparition, le membre du clan maudit n'est pas totalement convaincu de la mort du savant

Après de lourds tribus, la Soul Society semblait avoir remporté la guerre. On ne revit plus les Datenshi et leur meneur, mais ceux qui étaient partis les affronter ne revinrent jamais. Ce premier conflit vécu par Shingetsu le marqua profondément. Comment un être aussi lâche que lui pouvait-il prétendre être un dieu de la mort ? Il prit la décision de s'entraîner un peu plus souvent et plus assidûment, se faisant l'ambitieuse promesse de devenir plus puissant que la précédente génération.

The Dark Side of the Moon


De sombres nuages voilaient le ciel nocturne et ses astres lointains, on distinguait à peine le croissant d'argent qui luisait faiblement là-haut dans les ténèbres. Shingetsu, assis en tailleur sur un rocher, regardait en direction du sol, vers une grande fosse circulaire creusée dans la pierre. Il ne pouvait rien voir à travers l'obscurité, mais il savait que quelqu'un serait là pour entendre ses paroles. Il prit une profonde inspiration et crut sentir cette odeur qu'il assimilait à l'humidité, celle-là même qui précède la pluie.

« L'affaire est entre les mains de la Chambre des 46, le Conseil militaire et par conséquent le Gotei ont les mains liées avec interdiction de poursuivre l'enquête ou d'en mener une nouvelle concernant ces disparitions. Franchement, ça pue encore les emmerdes à plein nez, non ? »

Sa dernière phrase résumait à elle seule tout ce que le scientifique pensait de cette affaire. Depuis son entrée dans l'armée, le dieu de la mort comparait le Seireitei à un nid de vipères. À ses yeux, la noblesse et les quatre grandes familles en particulier, représentaient des reliques dépassées qu'il valait mieux exposer dans des musées. Pire encore, certains de leurs membres et leurs jeux d'influence sont toujours de potentielles menaces, dont il faut se méfier en permanence. Quant au Central 46, symbole de l'autorité royale, l'histoire tend à prouver que les sages et les juges qui la composent ne sont pas véritablement infaillibles. En ce qui concerne ses collègues dieux de la mort, son avis est moins tranché. Le Gotei 13 a connu son lot de traîtres, mais statistiquement parlant bien plus de ses membres sont restés fidèles à l'armée et à ce qu'elle représente.

« C'est pour cette raison que j'ai décidé de farfouiller un peu de mon côté, histoire d'être sûr qu'on se retrouve pas encore avec un malade comme Aizen Sōsuke ou Satsubatsu Kyōaku à la Soul Society. »

Contrairement à cette fois où les Datenshi ont attaqué le laboratoire, il ne ferait pas le mort. Il avait décidé d'agir. Le Shinigami connaissait les risques qu'il courait en enquêtant sans l'approbation des têtes pensantes de la Soul Society, mais il préférait éviter d'y songer. Il laissa échapper un soupir. La semaine avait été longue et ses nuits particulièrement courtes. Pour le moment, personne n'avait rien remarqué, mais son enquête stagnait. La frustration et la lassitude gagnaient peu à peu le scientifique, la fatigue aussi. La bruine tombait lentement et son regard aux teintes ambrées s'éleva brièvement vers de la voûte céleste. L'espace d'un instant Shingetsu parut pris de remords, puis ses yeux se posèrent de nouveau en direction de la cavité rocheuse.

« T'en penses quoi ? »

Son interlocuteur se tenait en contrebas, sa silhouette massive dissimulée dans la pénombre. Il avait gardé le silence et était resté immobile durant le monologue du scientifique. Le colosse prit une profonde inspiration, cette fois encore il allait s'époumoner.

« Pourquoi tu me racontes tout ça ? Je suis déjà au courant ! Tu connais mon avis sur le sujet ! Tu t'entêtes à vouloir aider une institution qui est responsable de la mort de ta mère, tue-les tous ! Massacre-les ! Fais honneur à tes ancêtres et venge ta... »

L'homme-loup n'eut pas le temps de terminer sa phrase, d'un simple mouvement du bout des doigts du Shinigami une chaîne s'enroula autour de sa gorge et coupa sa respiration.

« Oui, mais il fallait que je vide mon sac et j'avais besoin d'entendre autre chose que tes conneries habituelles. Fais ton deuil, ça date d'il y a vingt ans. Elle est morte et rien ne la ramènera. »

Il avait bien insisté sur ses derniers mots. Shingetsu resta silencieux quelques secondes avant de poursuivre de manière monotone et machinale.

« C'était justifié. Ils avaient une raison valable, une bonne raison. »

Il ne comptait plus les fois où il avait prononcé ces mots, exactement les mêmes, toujours à la même personne.

« Tu es vraiment décevant Yomi no Tsuki. »

Le scientifique s'exprima d'un ton sec, froid et cassant. Cela mit un terme à cet ersatz de conversation. Il n'avait plus rien à dire et il ne voulait plus rien entendre. L'esprit de son sabre, vexé par les propos de celui auquel il était lié, s'enfonça un peu plus dans sa tanière. Il allait encore vociférer.

« Je suis ton Zanpakutō, pas ton pote et encore moins ton psy. Fais-toi des amis ! »

Même s'il avait tendance à voir l'esprit de son sabre comme celui d'un adolescent en pleine rébellion, à cet instant il ne put s'empêcher de penser que Tsukiyomi faisait tout de même parfois preuve d'une grande lucidité. Il aurait au moins aimé confier ses doutes à son capitaine, même s'ils ne partageaient aucun lien particulier, peut être que Yūko Seiichi aurait été d'accord avec lui. Malheureusement, il n'aura pas l'occasion de lui poser la question, celui-ci étant porté disparu.

Au-dessus de lui, l'averse s'intensifiait. Le dieu de la mort quitta son monde intérieur pour refaire surface dans le dortoir.

« Plus facile à dire qu'à faire... »

Peut-être que cette nuit, il parviendra à trouver le sommeil au moins pour quelques heures. Peut-être que demain, il fera beau.
Komamura Shingetsu [Présentation terminée.] P-shini

HRP

Avatar : Le personnage sur votre avatar. Pensez à consulter le répertoire des avatars pour vous assurer qu'il ne soit pas déjà pris.
Merci de respecter le code suivant :

Code:
Jujutsu Kaisen → [i]Okkotsu Yuta[/i] est [b]Komamura Shingetsu.[/b]

Comment avez-vous connu le forum : En regardant les top-sites par curiosité, puis le système de combat est exactement le même que celui du dernier forum sur lequel j'ai RP à priori.
Parrain : Pas de parrain, mais quelqu'un risque de s'inscrire et aura la même adresse IP que moi.

Est-ce un double-compte ? Non.



Dernière édition par Komamura Shingetsu le Lun 26 Juin 2023 - 11:46, édité 9 fois

Amakado Akikaze

Revenir en haut Aller en bas


Orias

Données Spirituelles
Grade: King of Coins
Ven 23 Juin 2023 - 17:47 - Komamura Shingetsu [Présentation terminée.]

Komamura Shingetsu a écrit:Comment avez-vous connu le forum : En regardant les top-sites par curiosité, puis le système de combat est exactement le même que celui du dernier forum sur lequel j'ai RP à priori.

Ah yes, on a recyclé ! Quand @Ogasawara Matsukaze a fermé Rage, j'étais un peu vert que mon Sysco meure si tôt, du coup quand j'me suis chauffé pour monter un fow Bleach, l'adaptation a vite été décrêtée ^^
Après depuis il a été adapté sur certains points, amélioré sur d'autres, c'est plus tout à fait "exactement" le même, mais tu devrais pas être trop dépaysé c'est clair XD

Bienvenue et bon courage pour vos fiches ! Wink

_________________
Komamura Shingetsu [Présentation terminée.] Orias_BTC
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t230-orias-l-astromancien

Orias

Revenir en haut Aller en bas


Amakado Akikaze

Données Spirituelles
Grade:
Lun 26 Juin 2023 - 11:59 - Komamura Shingetsu [Présentation terminée.]

Salut (et Merci Orias pour ton accueil, d'ailleurs vous auriez dû prospecter les anciens joueurs de Rage par mail, j'ai l'impression d'être carrément en retard, Shinjiro a déjà 50 perso' xD)

Juste pour signaler que la présentation est terminée, merci d'avance à la personne en charge de la validation.

Amakado Akikaze

Revenir en haut Aller en bas


Kuchiki Haruka

Données Spirituelles
Grade: Capitaine de la Sixième Division
Mar 27 Juin 2023 - 13:03 - Komamura Shingetsu [Présentation terminée.]

Bonsoir !

Si je n'ai rien à redire concernant ta fiche dans son ensemble, je préfère en revanche te prévenir qu'un autre personnage (Lilith) utilise déjà un pouvoir lié aux loups :

Descendante de la Louve, en Resurrección des crocs et des griffes poussent et ses cheveux bruns deviennent une longue crinière blanche. Son Zanpakutō devient une dague semblable à un croc de loup géant. Son pouvoir réside dans sa capacité à manipuler son propre sang. Cela implique qu'elle s'entaille afin de libérer le précieux fluide vital qu'elle use comme une arme ou pour donner vie à sa meute, des loups de reishi.

Ce n'est pas tout à fait pareil, mais nous pensons bon de nous assurer que en aies conscience (au cas où tu voudrais éviter un effet « doublon ») avant de te valider. Il n'y a pas de problème de son côté, donc c'est à toi de voir !

_________________
Komamura Shingetsu [Présentation terminée.] EEHHKP5

Kuchiki Haruka

Revenir en haut Aller en bas


Amakado Akikaze

Données Spirituelles
Grade:
Mar 27 Juin 2023 - 13:19 - Komamura Shingetsu [Présentation terminée.]

Salut !

J'suis tombé sur la fiche de Lilith effectivement, de mon côté ça ne me pose pas de problème (fondamentalement les loups ne sont pas créés de la même façon et le pouvoir de base est différent). Si ça avait dérangé le joueur ou la joueuse j'aurais changé, mais si ça ne lui pose pas de problème non plus, c'est parfait.

Amakado Akikaze

Revenir en haut Aller en bas


Kuchiki Haruka

Données Spirituelles
Grade: Capitaine de la Sixième Division
Mer 28 Juin 2023 - 12:38 - Komamura Shingetsu [Présentation terminée.]

Pas de problème, dans ce cas !

J'ai le plaisir de te valider au grade de Vice-Capitaine de la 12e Division !

Ton rang attribué est celui d'expert, ce qui te donne droit à 12 PC, 3 PB et 2600 Reiryoku à répartir librement dans ta FT. Tu disposes également de 2100 PV, sans parler les :
  • 5 techniques N1 ;
  • 4 techniques N2 ;
  • 2 techniques N3 ;
  • 1 technique N4 ;
  • 2 aptitudes (1 N1 & 1 N2).

Pour constituer ta fiche technique, je t'invite à relire plus avant le système de combat et suivre le modèle de FT dans ta zone de faction où tu pourras poster ton sujet. Je t'invite également à consulter les sujets propres à ta faction concernant l'organisation de cette dernière entre les joueurs. C'est aussi ici que seront postées les demandes d'inscriptions pour les diverses interventions ou missions.

Comme d'accoutumée, le bureau du Staff est à ta disposition en cas de question.

Je te souhaite à présent bon jeu sur BTC, au plaisir de te rencontrer en RP !

_________________
Komamura Shingetsu [Présentation terminée.] EEHHKP5

Kuchiki Haruka

Revenir en haut Aller en bas


 
   Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum