Before Tomorrow Comes :: Mémoires oubliées :: Archives :: Présentations archivées


William T. Belfram

Données Spirituelles
Grade: Nine - The Coins
Dim 4 Sep 2022 - 10:59 - William T. Belfram

William T. Belfram

Race Fullbringer
Âge 38 ans


Grade The Coins. Nine


Pouvoir

Fullbring : Un simple sac en cuir avec des lanières permettant de toujours le porter sur l'épaule droite. Il dispose à l'intérieur de nombreux jouets de son invention et selon ses besoins.

Les Leucocytes (nom des jouets) : Dans son sac à malice, il dispose de trois types de jouets qui ont une fonction semblable à des globules blancs : ceux qui absorbent (les macrophages), ceux qui détruisent (les lymphocytes) et ceux qui neutralisent (les phagocytes). Ils nettoient toute forme de Reiatsu qui n'est pas normal dans le monde humain, agissant comme un régulateur. Le monde est comme un être vivant, les jouets protègent donc ce corps.

Evolution : Les Leucocytes obtiennent le pouvoir de se dupliquer eux mêmes afin de combattre un parasite plus important. L'ennemi fera alors face à une nuée de sauterelles qui n'auront qu'une seule volonté : faire disparaître ce qui nuit au monde.

William T. Belfram P-humain

Description

"Mec, pose ton appareil photo là ! Hop hop hop !"

Le Nain regardait l'appareil en train de se poser sur la table du bar. Qui c'était ce mec ? C'était peut-être pour un magazine mais il y croyait pas trop. Toujours fringué comme un vieux Hell's Angel des années 90, jeans, santiags, le foulard noir tête de mort sur le front... Tournant la tête vers le miroir derrière le comptoir, non, ce n'était pas pour ses beaux yeux verts. Chez les Jap', il fallait dire qu'il faisait tâche depuis des années. Fils d'une Jap et d'un américain, il était déjà considéré comme un bâtard pour la plupart des habitants du Soleil levant. Mais, le pire, c'était qu'il avait une autre tare, celui de pas être plus haut que trois pommes.

Tsss. Le type avec son appareil photo ne disait rien, ayant peur des autres Hells dans le bar. Vrai qu'ici, y'avait que des bâtards vivant entre la grande Amérique et le Japon, des héritiers des amours entre matelots américains et japonaises déshéritées. Pfff. Peu à peu, certains s'étaient retrouvés ici et vivaient avec leurs motos et leurs activités clandestines. De son oeil droit, William constata que le petit merdeux regardait son sac à malice, tiens donc ! Il était venu pour ça... William T. Belfram, nain, éborgné, motard dans la vie et se baladant avec son sac à jouets...

"Bon, c'est ce qui est dedans qui t'intéresse ?"

Le photographe fit un signe négatif de la tête, apeuré par ses potes qui commençaient à le dévisager de plus en plus. William soupira et tourna le dos à son "invité", il fit signe d'interroger ce mec aux membres du gang. Il ne le revit plus jamais. Il avait juste garder l'appareil photo, il n'en avait pas, c'était une bonne occasion !

William T. Belfram P-humain

Histoire

Le cigare

Coupant le bout du cigare, le Nain l'alluma de suite. Il était toujours entre ses lèvres quand il bossait dans son atelier. C'était son moment à lui, tous ses sens étaient concentrés sur son seul plaisir dans la vie. Laissant les fumerolles danser dans les airs, il humait avec un sourire évident. Il avait sur une petite table le nouveau "Devo-Ship XX1". Il était tellement classe faut dire. Quatre petites roues motrices tenaient une grosse gueule mécanique qui ressemblait à un Pacman. Réfléchissant, William prit de la peinture jaune ocre et le peignit avec empressement. C'était un nouveau membre de sa petite armée. Celui là était pour l'Hôpital à proximité d'ici, il rajouta même quelques dessins enfantins afin d'amuser l'enfant qui en profiterait.

- Depuis combien de temps tu fais ça ?
- (se tournant vers son invité) Boarf, depuis deux ans... Je m'occupe entre deux missions pour l'Organisation !
- Tu sais que tes inventions intéressent toujours en haut lieu, enfin niveau CIA...
- M'en fiche, j'ai plus envie de tremper dans leurs merdes, j'ai fait mon temps. Toi non plus d'ailleurs non ?
- Un excellent ingénieur, biologiste de formation et un maître dans l'art de l'effacement... Ils y croient pas non plus (ahaha). Ils m'ont demandé d'enquêter sur tes activités, afin de savoir si tu bosses pas pour les Anglais ou les Français, s'ils savaient ! .
- Et motard depuis deux ans aussi ! Faudra leur dire ! Allez John ! Prend un Cubain près de l''ordi et sors le cognac ! Oublie ces connards...


John leva alors son verre et William le cogna en le saluant d'un regard. A 38 piges, on avait le temps de vivre trois vies, voire deux. Le Nain était plus sur le deux. Concevoir et développer ses jouets étaient désormais ses seules obsessions. Ce monde était tellement pourri que plus personne ne s'occupait des plus petits, on les laissait crever comme des merdes car il n'y avait plus d'argent pour telle ou telle raison. Pfff. M'enfin, refaire le monde était plus compliqué que faire un jouet, il se contentait donc de nettoyer un peu ce merdier en apportant un sourire à un gosse allongé dans un lit d'hôpital.

Faisant grillé son cigare en inspirant, il se rappelait la première fois qu'il en avait pris un entre ses doigts. John en était le responsable, tous deux avaient travaillé pendant des années ensemble. Lui le "Magicien" avec ses jouets et ses micro-bombes et l'agent de la CIA qui aidait à trouver des informations contre les agents chinois. Ah le bon vieux temps ! Mais, l'évènement du quartier de Karakura avait bouleversé leurs vies y'avait des années. Le jour où ils avaient vu pour la première fois un Hollow, en train de bouffer des gosses... Lui, il s'était senti si apeuré, si débile qu'il avait pris une bonne cuite le soir même. John s'était barré à Washington, tout aussi brisé. Ce fut la fin de leur collaboration pour la CiA.

Faisant des cercles avec ses lèvres, il prit une gorgée de Cognac. Un année plus tard, John était revenu, changé. William l'avait quasi rembarré en l'informant qu'il bosserait plus jamais pour les Américains. Il voyait de plus en plus de choses de l'autre monde et vivait dans sa cave en espérant pas être le prochain à être bouffé. John était venu avec du Cognac et des cigares cubains. Il n'y connaissait rien mais John lui avait promis qu'il n'allait pas regretté sa décision. Ce fut ce jour là qu'il en fuma un, écoutant les paroles de son ami sur cette "Organisation". Le Nain fut surpris d'apprendre qu'ils n'étaient pas les seuls à voir des "morts" se balader dans les rues. Ce groupe avait pour but de les étudier et de les traquer si besoin. Seuls ceux qui étaient capables de les voir étaient enrôlés... William fut stupéfait d'apprendre qu'il existait d'autres terrains de conquêtes pour ses jouets. La peur laissait place à la curiosité du scientifique qu'il était.

D'une simple discussion autour d'un cigare, William venait d'entrer dans un autre monde. Il n'était pas atteint d'une maladie au cerveau, déjà ça de pris on pouvait dire ! John lui enseigna alors ce qu'il savait sur le Fullbrings, lui même avait développé sa capacité avec son glock. William passa des journées et nuits à étudier ce nouveau champ d'étude, au point où il gagna en grade dans l'Organisation. Il avait pris la décision de jamais la nommer précisément, pas trop la peine de toute façon. John était reparti en mission en Chine, à Taiwan, avec toutes les emmerdes politiques que ce caillou engendrait. Alors que William se reprenait un cognac en prenant une taf de son cigare, il s'apprêtait à demander à son ami quelque chose...

Quand il se rendit compte que le siège face à lui était vide. Ah. Oui. Lui aussi était parti.

Le foulard

Devant la glace, avec la gueule de la cuite du matin, William réajustait ses cheveux noirs en arrière. Tain, il en avait pris une bien bonne hier. Ses potes avaient ramené des bouteilles de saké suite à une descente dans un magasin. Ils avaient pas tué le magasinier, déjà ça de pris. Le Nain s'était donc mis à boire et avait fini par danser quasi nu sur une des tables du bar. Il entendait déjà de loin des remarques perfides et les ricanements. Lui même en rigolait déjà d'une certaine manière, l'excès était une chose qui lui permettait d'avancer après tout. Il se tailla un peu la barbe pour la rendre propre, c'était une question de respect.

Enfin, il mit son foulard noir comme couronne. Il était tout propre, un peu délavé par endroits. Il était fier de son "chapeau". Il l'avait eu de l'actuel chef du gang des Bancho. A la base, William avait rien à voir avec le milieu, et d'ailleurs, c'était pas vraiment le cas encore aujourd'hui. En 2019, alors que le monde s'apprêtait à fêter la nouvelle année. Ce gang de motards avait eu des démêlés avec un groupe de Hollows. Les Banchos n'étaient pas des truands, seulement des voleurs à le petite semaine qui copiaient allégrement les Hell's Angels américains. C'était comique. La rencontre fut improbable...

L'Organisation lui avait demandé d'étudier le secteur avec attention. William s'était donc mis en marche dans le quartier demandé et avait placé des petits micros spirituo-soniques. Cette petite invention lui permettait de détecter les cris des Hollows dans un vaste périmètre, son boulot était de nettoyer les dégâts qu'ils pouvaient créer un peu partout. Il était pas là pour les éliminer, son apprentissage dans l'agence américaine lui avait appris une certaine discipline. Bref, une fois en position, il attendit le moindre signe et il fut surpris d'entendre une dizaine de cris de Hollows en même temps.

Se mettant du parfum sur son cou, il en souriait en y pensant. Voir les valeureux motards du gang en train de pisser dans leur froc, des Hollows au cul en Bikers. Le Nain ouvrit alors son sac à malice et en sortit ses Leucocytes, ses jouets spéciaux qui avaient pour but d'effacer les traces. Tout se passait bien quand un Hollow tenta d'arracher la tête du chef du gang. Pas le temps, William prit son Glock PTSD (Projectile Thermo-Spirituel Destructif) et tira dans la tête du Hollow. Ce fut ainsi qu'il fut repéré par les motards. Il s'attendait à prendre la raclée de sa vie mais il fut encensé. Le chef fit de lui un membre honoraire du gang et offrit le foulard du gang. Il était devenu un membre de gang et ce fut aussi une nouvelle curiosité pour lui.

En effet, comment ces mecs pouvaient vivre en sachant que les Hollows existaient ? Ils le savaient mais étaient incapables de faire quoi ce soit contre. C'était ballot. Discutant pendant des heures avec eux, leur apprenant ce qu'était les Hollows, il préconisait de toujours fuir quand ils entendaient un cri. Combattre était inutile quand on avait pas les moyens pour ça. William bricola pendant des heures leurs cylindrés afin de pousser leurs vitesses, il ne pouvait pas bien faire plus sans les mettre en danger. Il s'en foutait de leurs rapines ou de leurs petites guéguerres de quartier. Il était juste le Nain, le gars qui réparait leurs matos quand y'avait besoin. Il n'en demandait pas plus.

Ce foulard avait ouvert la porte de ce monde, il le gardait donc précieusement.

Le monocle

Monocle.. Bon, le terme est vieillot mais c'est comme ça que le Nain l'appelle. Sur son oeil gauche, il portait en permanence un cache oeil qui laissait une lueur rouge s'en échapper régulièrement. Quand un gamin de l'hôpital lui demandait pourquoi ca s'illuminait, il disait que c'était son côté Terminator. C'était toujours distrayant de voir la tête du gosse en train d'ouvrir les yeux en grand. Comment ce truc était arrivé là en fait ? Il attendait comme un con dans une salle d'attente quand la question lui revint à la face.

Cinq années auparavant, bien avant de rejoindre les Bancho, il avait eu maille à partir avec un Hollow particulièrement mesquin. Ce dernier avait tendance à éviter tous ses senseurs et impossible de lui mettre le grappin dessus. C'était comme si tout moyen mécanique ne servait à rien, même avec des piles de type Artémis. Il avait alors pris contact avec les scientifiques de l'Organisation afin d'avoir des conseils. Bien la première fois qu'il allait voir les Rats de Laboratoire, ces scientifiques qui travaillaient avec leurs éprouvettes sans aucune connaissance du mot : Talent. C'était comme ces scribouillards qui bossaient derrière leurs bureaux... Pff... Enfin, il arrivait parfois que ces guignols servent à quelque chose, ils étaient là pour cela après tout.

Il était tombé sur un ingénieur nommé X344. Il s'en souvenait bien. Il portait toujours un bras bio-mécanisé à sa gauche. Il travaillait dans le service de recherche et avait de la gueule pour un mec du nord du Japon. Lui aussi était américain pour son père, un lien naturel était né entre eux. Ils travaillèrent alors sur le monocle bio-mécanisé qui devait lui permettre de détecter plus facilement les Hollows ayant des aptitudes de type Caméléon. C'était pas une sinécure mais pour nettoyer les rues de ces merdes, fallait bien accepter ces sacrifices. L'image des gosses bouffés par un Hollow hantait suffisamment ses nuits de toute façon.

C'était pas le truc le plus discret. Il demandait à pouvoir le cacher où si y'avait une solution. X344 rajouta un processeur de dissimulation pour tout ce qui verrait le Nain. Son monocle restait ainsi invisible aux hommes. Quelle fût pas sa surprise quand il se rendit compte que les gamins le voyaient ? Putain, quelle affaire ! Il repartit alors voir ces incapables qui savaient pas moduler la greffe. Toutefois, X344 calma ses ardeurs en lui révélant que le Monocle répondait à l'énergie spirituelle de son possesseur. Bien la première fois que j'apprenais que j'étais moi même une pile électrique ! En soit, c'était logique. Une évidence qui avait échappé au Nain, si les Hollows existaient comme les Shinigamis (Ah oui, faudrait qu'il vous parle de ces derniers un de ces quatre, mais, ce serait hors sujet là), les êtres vivants devaient être des piles d'énergie pour eux. Pour lui, ce fut la révélation. Les races extra-planaires avaient la capacité d'utiliser d'une manière ou d'une autre les humains pour survivre.

Il n'eut jamais vraiment de réponses claires sur le pourquoi du comment. Pas qu'il avait pas cherché, plus car il avait pas eu d'éléments lui permettant d'approfondir cette recherche. Il faisait parti des Coins, des nettoyeurs dans le monde humain. Il avait eu la chance à cette époque de devenir le "Nine" mais bon, niveau information, c'était cloisonné par l'Organisation. La digression s'arrêtait là, il avait maintenant un oeil capable de trouver ce bâtard qui se cachait dans son quartier.

Après quelques semaines de récupération, suite à son intervention chirurgicale, il repartit sur le terrain. Il chercha le merdeux pendant deux jours avant de le repérer. C'est pendant cette chasse qu'il compris encore comme marchait son sac à malice et certains trésors qu'il pouvait encore créer. Ses connaissances en biologie l'avaient mis en ébullition. Bref, il chassa ce Hollow et le transforma en pile Artémis. C'était utile au moins les Hollows pour recharger les batteries.

Le sac

Maxy et Scrappy étaient les premiers jouets que le Nain avait créé. Ils étaient deux petites peluches mécanisées. Elles ont toujours été ses jouets préférés. En effet, le petit jeu était que la petite poupée ramasse des petites billes sur le sol, afin de les mettre dans le ventre du grand lapin. La naissance de ces deux peluches était singulière. C'était par elle que William développa la première étape de son Fullbring. Il n'avait pas du tout conscience de sa création avant que John lui donne plus d'informations.

Maxy, le petit bonhomme mécanique était le ramasseur. Il bougeait étrangement et semblait tomber à chaque pas. Il était habillé d'une cape grise qui coiffait son petit squelette. On pouvait sentir les ténèbres entourant le squelette, comme si cela attirait le Reiatsu pour nettoyer les alentours. Puis, quand il avait trop de billes, il allait les vider dans le lapin qui le suivait partout. Pendant des années, William se servit des deux jouets afin de déminer des pièges et des bombes pendant certaines opérations. Voir deux petites peluches dans un couloir avait été souvent incongru pour les hommes et les femmes qui les voyaient dans un couloir ou dans la rue, mais, c'était souvent trop tard pour alerter des gens autour. C'était par eux que naquirent Le Macrophage. Le nettoyeur du Nain quand il s'agissait d'effacer des traces suite aux dégâts surnaturels créés dans le monde vivant.

Graou était le jouet de guerre des vrais garçons. Bougeant avec un petit moteur à piles, on pouvait le voir avancer en tirant des flèches avec des flèches en mousse. D'une couleur jaune savane, il était de bonne qualité et avait fait la fortune du Nain. Il n'avait pas la même affection pour son lion de guerre mais il plaisait aux enfants et c'était tout ce qui comptait. Pour ses opérations spéciales, William l'améliora en y rajoutant des vraies armes et une plus grande capacité de déplacement. Il était utile pour éliminer un adversaire par exemple. Tout cela était bien loin de ses préoccupations maintenant.

Le lion servait souvent à recréer certaines scènes du Roi Lion. Devant les enfants, il changeait l'histoire avec le retour de Mufasa voulant se venger de son méchant frère, l'infâme Scar. Il avait rajouté des voix et des musiques du dessin animé de Disney. D'ailleurs, il arrivait souvent que le Lion feule en réponse aux cris des Hollows. Spirituellement, la musique de l'introduction du Roi Lion commençait toujours quand Graou entrait en scène. Après tout, la scène devait amuser le Hollow avant qu'il ne disparaisse, c'était un espoir pour le Nain pour que l'âme du Hollow reposa en paix. C'était certainement superficiel mais bon, cela l'amusait. C'était par lui qu'une autre partie de son Fullbring, le Lymphocyte, se réveilla. William prit alors conscience que son envie insatiable de protéger ce petit bout de terre était son idéal, sa lueur de vie. Le corps humain savait se protéger, cet instinct protecteur de son propre corps "inspirait" ses jouets. Après quelques études, il constata qu'il devait encore compléter son Fullbring.

Cocci était la création la plus récente du "Magicien". Il voulait insuffler la dernière partie de cet instinct de protection et quoi de mieux qu'une petite coccinelle pour ça. Elle protégeait les plantes des parasites. Il en fit trois et leur insuffla le Phagocyte, l'art de ralentir un danger dans le corps humain, de le paralyser avant qu'il ne devienne une menace. Il n'avait jamais vraiment eu l'occasion d'utiliser ses Coccinelles mais les évènements de 2017 le poussèrent à agir plus promptement. Des Hollows étaient devenus fous pour une raison inexpliquée, il était clair que le monde ne tournait plus du tout rond. Il s'installa alors que le toit de l'hôpital de son quartier afin d'observer les alentours.

Cette nuit là, celle qu'il appelait la "Nuit de cauchemars", des dizaines de Hollows vinrent dans le quartier. Ils semblaient fuir quelque chose mais savoir quoi ne servait à rien pendant cette nuit là. Il était clair qu'ils allaient attaquer toute forme spirituelle à des kilomètres. Il activa alors ses trois précieuses amies afin de paralyser le plus possible de Hollows. Il n'avait pas le temps de les détruire, ni de les purger avec Maxy et Scrappy. Ses coccinelles combattirent pendant toute la nuit et seule une d'entre elles ne fut pas détruite. A terre, épuisé, William lui donna le nom de Cocci. Ses deux autres jouets à ses côtés, il s'était endormi au petit matin. Il n'avait rien compris à ce qu'il pouvait se passer. Il avait protégé les âmes faibles vivant près de l'hôpital, tout ce qui comptait.

Les années passèrent... Il travailla d'arrache pied pour améliorer ses trois jouets. Ils étaient comme une partie de lui même. Même s'il se sentait plus fragile qu'avant. Enfin pas grave, il continuait à se balader dans la ville de Tokyo avec ses potes Bikers, fallait nettoyer cette ville de merde après tout.


William T. Belfram P-humain

HRP

Avatar : Le personnage sur votre avatar. Pensez à consulter le répertoire des avatars pour vous assurer qu'il ne soit pas déjà pris.
Merci de respecter le code suivant :

Code:
OEUVRE D'ORIGINE → [i]NOM DU PERSONNAGE [/i] est [b]NOM DE VOTRE PERSONNAGE[/b]

Comment avez-vous connu le forum : /
Parrain : /

Est-ce un double-compte ? Farasha.

https://www.before-tomorrow-comes.fr/t501-william-t-belfram#2602

William T. Belfram

Revenir en haut Aller en bas


William T. Belfram

Données Spirituelles
Grade: Nine - The Coins
Dim 4 Sep 2022 - 21:31 - William T. Belfram

Terminée.
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t501-william-t-belfram#2602

William T. Belfram

Revenir en haut Aller en bas


Kuchiki Haruka

Données Spirituelles
Grade: Capitaine de la Sixième Division
Sam 10 Sep 2022 - 14:28 - William T. Belfram

Bonjour William !

J'ai le plaisir de te valider au grade de Nine of Coins !

Ton rang attribué est celui d'expert, ce qui te donne droit à 12 PC, 3 PB et 2600 Reiryoku à répartir librement dans ta FT. Tu disposes également de 2100 PV, sans parler les :
  • 5 techniques N1 ;
  • 4 techniques N2 ;
  • 2 techniques N3 ;
  • 1 technique N4 ;
  • 2 aptitudes (1 N1 & 1 N2).

Pour constituer ta fiche technique, je t'invite à relire plus avant le système de combat et suivre le modèle de FT dans ta zone de faction où tu pourras poster ton sujet.

Comme d'accoutumée, le bureau du Staff est à ta disposition en cas de question. Par contre on a pas d'accès pour le déambulateur, il faudra faire gaffe dans les escaliers.

Je te souhaite à présent bon jeu sur BTC, vénérable ancêtre, au plaisir de te rencontrer en RP !

_________________
William T. Belfram EEHHKP5
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1454-kuchiki-haruka-en-cou

Kuchiki Haruka

Revenir en haut Aller en bas


 
   Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum