Before Tomorrow Comes :: Hueco Mundo :: Confins du Monde :: Cité rupestre


Nataniel Fausto

Données Spirituelles
Grade: Fracción - El Rebaño
Lun 8 Jan 2024 - 17:46 - Story [Pv : Cimériès]

En vie, il était bel et bien vivant..
Si la douleur irradiant dans chacune des parties de son corps meurtri l’alerta de la précarité de cette condition de survivant, il se sentait tout de même soulagé de ressentir ce mal physique. S’il pouvait éprouver cette désagréable sensation, c’était bien la preuve qu’il n’avait pas péri sous les coups de l’ennemi. Et quel ennemi… un frisson d’angoisse lui parcourut l’échine tandis qu’il se remémorait son combat, ses adversaires et inévitablement, la manière avec laquelle il avait bien faillit périr. Les tirs d’énergie sombre, la doublette de cet étrange cero obscur pour l’achever, il avait lutté jusqu’au bout pour ne pas sombrer dans l’inconscience, mais son appel avait été bien trop fort pour lui. Et en sachant le chaos qui régnait au moment où il avait été défait, qu’il ne soit pas fait dévorer par ces abominables créatures ou achevé par le colosse ailé était une chance inespérée. Quelque part, dans son malheur, avait-il bénéficié d’un peu de chance. A moins que l’ennemi avait fini par décréter qu’il ne valait même pas la peine d’être achevé…

Il se fichait bien en cet instant de savoir les raisons de sa survie, il respirait encore et c’était là tout l’important. Il respirait, certes, mais avec la plus grande des difficultés. Son sang violacé s’écoulant par ses nombreuses blessures ouvertes, sa régénération instantanée s’activant tant bien que mal, il faisait de son mieux pour stabiliser son état critique et panser ses plaies. Au moins histoire de pouvoir atteindre un endroit sécuritaire dans lequel il pourrait pleinement se reposer, à l’abri d’un prédateur profitant de son état de faiblesse pour l’achever et le dévorer. Car il avait beau avoir combattu, même brièvement le concernant, aux côtés d’Arrancars provenant de clans différents, il gardait à l’esprit que le désert se moquait éperdument de concepts comme l’alliance ou l’entraide. Il lui suffisait de croiser un Adjuchas en pleine recherche d’évolution pour se rappeler de la cruauté de ce monde, condamnant les membres d’une même race à s’entretuer pour survivre, pour avancer.
Les trois membres de l’Espada présents pour le Concilio n'avaient pas jugé nécessaire de l’éliminer pour sa faiblesse ou son inutilité dans la bataille qui venait d’avoir lieu. Il lui faudrait aller à la rencontre de l’un d’eux ultérieurement, afin d’avoir le récit de ce qu’il avait manqué après être tombé. Il voulait savoir comment tout cela avait pu terminer, avoir le fin mot de l’histoire. Mais pas maintenant, tout juste arrivait-il à aligner un pied devant l’autre pour avancer. Le chemin du retour jusqu’à la Cité fut un de ces parcours périlleux dont il se serait bien passé, une punition pour sa relative faiblesse ? Probablement, comment pouvait-il espérer rejoindre l’Espada en démontrant si peu de ses capacités ? Il n’avait pas été à la hauteur du défi, il en avait parfaitement conscience. Pas seulement parce que le niveau qui le séparait de l’ennemi s’était révélé trop conséquent, mais aussi parce qu’il avait commis certaines erreurs fatales dans un affrontement avec un tel niveau d’intensité. Il ne s’agissait pas de faire face à quelques malheureux hollows inexpérimentés là, ou un Adjuchas un peu trop gourmand.

Il devrait se reprendre s’il voulait continuer d’espérer démontrer son utilité au sein de l’Acuerdo, son utilité auprès d’Isielle et l'intérêt que le Conseil pourrait trouver en le choisissant pour rejoindre la prestigieuse unité des grandes lames du Hueco Moundo.
Pour l’heure, après une éprouvante marche dans le désert, heureusement ininterrompu par un intervenant extérieur, il atteignait enfin les limites du territoire d’El Rebaño. Il dépassa les premières bâtisses, progressant bien lentement, une main faisant encore pression sur une blessure particulièrement lancinante. Ses facultés de récupération avaient permis de lui éviter la mort le long de sa progression, lui rendant ce souffle de vitalité nécessaire pour l’éloigner des griffes du trépas. Désormais il le savait, seul le temps et le repos permettraient à son être de se remettre de cet épisode.

Alors qu’il progressait en direction de sa propre demeure, il croisa un frère du Troupeau, qui en remarquant son état de santé se rapprocha immédiatement de lui, afin de s’enquérir de la situation. — Va me trouver la Segunda, je te prie, mon frère. Rapporte-lui que Nataniel, l’escorte d’Isielle-sama durant le Concilio, est rentré et qu’il souhaite lui parler. Je l’attendrai ici-même. Les membres inférieurs lourds, il profiterait de l’attente pour se reposer un peu et ainsi, paraître un tant soit peu présentable en présence de la Segunda Espada.

En espérant que cette dernière soit encore au sein de la Cité.
Il effectua quelques pas supplémentaires pour aller se poser contre le flanc d’une maison, dos en appuis contre celle-ci, s’asseyant délicatement, la queue enroulée autour de son corps.

L’espace d’un instant, il sentit toute la lourdeur pesant sur ses paupières et entreprit de fermer les yeux, sans pour autant céder au sommeil.

Récupération : +750 dans chaque jauge.

_________________
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1338-nataniel-fausto?nid=1

Nataniel Fausto

Revenir en haut Aller en bas


Cimériès Alastor

Données Spirituelles
Grade: La Segunda Espada
Dim 14 Jan 2024 - 22:41 - Story [Pv : Cimériès]

Un temps afin de se reconstruire. C’était de cela dont Cimériès avait besoin, après avoir sombré au cœur des abîmes. Il avait été celui qui, touchant le crâne abandonné du Hollow nommé Saalazar, avait provoqué le souvenir de l’éveil des Abyssaux. Adjoint à la perte de la seule Arrancar avec laquelle il s’était lié, et la vie du vagabond avait viré à l’obsession malsaine et vaine sur ces créatures dont on connaissait si peu encore. La découverte – ou plutôt le franc retournement de situation – qui l’avait amené à retrouver Astéria avait provoqué leur retour, ensemble, au sein de la cité rupestre.

C’était aussi une bonne occasion de rassembler quelques informations, faire le point. Trop longtemps Cimériès avait été en quête de ses ruines, avant de se perdre dans les plus insondables profondeurs du Hueco Mundo. Autant dire qu’il peinerait à être « à la page ». Aussi, lorsqu’il apprend que l’un des Arrancar de la Lune qui a suivi Isielle afin de participer au Consilio demande à le voir, il jauge la situation. Bien sûr, en tant que Segunda Espada, il pourrait faire prévaloir ce statut et exiger plutôt que ce Nataniel se déplace jusqu’à lui. Mais s’il était bien une chose qui guidait son existence après tout, c’était la curiosité.

Usant de sa lance comme d’une canne, il se déplacera donc à l’autre bout de la cité, constater d’un état peu réjouissant. Il y avait eu des bruits, des rumeurs. Sur Isielle, et ceux qui l’avaient accompagné. Certains disaient qu’elle était déjà rentrée, même s’il ne pourrait en attester ne l’ayant pas vue. Mais il avait là un témoin particulièrement bien placé pour l’informer en tout cas de ce qui s’était déroulé là-bas exactement.

    - Il semble que tes pas aient pu te ramener en ton foyer une fois de plus, même si le sort semble avoir tenté de t’en priver. Que t’est-il donc arrivé ?

_________________
Story [Pv : Cimériès] Cimeries3
Son Zanpakutō, Archaic Petra:
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t235-cimeries-alastor-uc

Cimériès Alastor

Revenir en haut Aller en bas


Nataniel Fausto

Données Spirituelles
Grade: Fracción - El Rebaño
Sam 27 Jan 2024 - 2:16 - Story [Pv : Cimériès]

En attendant que l’Arrancar qu’il avait envoyé chercher la Segunda revienne, Nataniel entreprit de poursuivre le processus de régénération. Maintenant qu’il était rentré chez lui, qu’il n’avait plus à craindre d’une menace extérieure, il pouvait s’occuper de soigner ses blessures les plus sérieuses sans craindre qu’un opportuniste en profite pour l’achever. Ainsi appuyé contre la façade de cette demeure, une aura violacée l’entourait, sa chaleur et ses bienfaits régénérants rassurant son propriétaire. Au fur et à mesure que cela durait, il pouvait sentir un poids de la douleur qui le tiraillait depuis son réveil, s’envoler, se dissiper. Ainsi il pourrait plus facilement se concentrer sur la tâche qui lui restait à accomplir avant de pouvoir s’en aller pleinement se reposer pour les prochains jours. Lorsque la Segunda Espada fit son apparition, sa voix tirant Nataniel de ses pensées, ce dernier paraissait déjà plus vivant qu’il en avait l’air en pénétrant au sein de la Cité.
Il se leva immédiatement sur les premières paroles de Cimériès, bien que le processus fut plus lent et très certainement plus attristant à observer qu’il l’aurait voulu. Question de respect envers ce prestigieux membre de l’Espada, malgré la douleur et les blessures restantes, il se tiendrait debout face à son supérieur durant toute la durée de son rapport. Car c’était bien de cela qu’il s’agissait, narrer les événements survenus lors du Consilio.

— Mes respects, Segunda Espada. Il inclina la tête et le buste du mieux qu’il le put, retenant une grimace durant le mouvement. — En effet, le destin s’est montré d’une grande rudesse envers moi dernièrement, mais j’ai survécu… Il ferma les yeux un instant, savourant le fait d’être encore en vie. Cette étrange sensation de vouloir survivre, à tout prix, il ne l’avait plus ressenti depuis un moment… — Veuillez à ce propos me pardonner de vous avoir fait déplacé jusqu’à moi, je craignais de ne pas parvenir à vous joindre par mes propres moyens sans risquer de m’effondrer avant. Ceci dit, il pouvait passer au véritable sujet préoccupant.
— Maîtresse Isielle a-t-elle regagné la Cité ? Saine et sauve ? C’était à vrai dire le sujet qui le préoccupait le plus depuis qu’il était sorti de son sommeil, savoir si la Grande Prêtresse avait pu regagner le foyer sans encombre. Sa propre faiblesse n’avait pas permis de la protéger contre la menace qui s’était abattue sur eux, obligeant la cheffe de clan à prendre la fuite. Apprendre qu’elle avait trouvé la mort serait une terrible tragédie.

— Le Consilio… cela a été une catastrophe, nous avons perdu… nous avons tant perdu, Segunda-sama. Il s’arrêta un bref instant, abaissant la tête, le souvenir de l’entrée fracassante de l’Abyssal repassant dans son esprit. — Il y a eu une attaque peu après le début du conseil, un Abyssal répondant au nom de Bastylle Cavallo. Il est tombé en plein milieu de la table, interrompant la démonstration de Sylveia, il lui a pulvérisé le crâne avec une telle facilité et une si grande rapidité que nous n’avons rien pu faire…. Personne n’a été en mesure de sentir sa présence ou de l’empêcher d’abattre notre sœur, pas même nos meneurs. Et ce n’était même pas le pire dans tout cela, le plus terrifiant s’était produit juste après ce meurtre. Après ce geste, tout s’était enchaîné si vite que Nataniel en avait été totalement dépassé.
— Il y a eu cette déflagration pour sceller le sort de Sylveia qui nous a tous projetés en arrière, dispersés, désorientés un court instant. Suffisant pour que Grimmjow-sama et Yrronos-sama se jettent sur ce Bastylle pour l’affronter et que d’ignobles créatures en profitent pour apparaître, surgissant du sable. Je me suis projeté au plus vite au devant d’Isielle-sama pour la protéger, mais elle a quitté les lieux peu après, emportant la dépouille de Sylveia pour en analyser ce qui l’avait terrassée. Je n’ai plus eu de nouvelles d’elle depuis, d’où ma question précédente.

Il marqua une courte pause, ne souhaitant pas noyer son interlocuteur sous un flot d’informations soudain. Et puis, il en profitait pour souffler un peu, parler d’une façon prolongée le tiraillait de l’intérieur. — Nous autres la garde rapprochée avions déjà fort à faire à combattre ces monstruosités, des sortes de rats mutants par dizaines, et un énorme colosse capable de voler et dont le corps était parsemé d’yeux. Il s’interrompit une fois de plus, mais non pas par besoin de souffler à nouveau, mais parce que ce qu’il s’apprêtait à ajouter lui était difficile à reconnaître, honteux quelque part. — La suite, je ne puis vous la raconter malheureusement, je suis tombé peu de temps après cela… Il abaissa une seconde fois la tête, les yeux rivés sur le sol de sorte à ce qu’il ne puisse pas croiser le regard de la Segunda, chose qu’il ne méritait pas de faire en cet instant. Certes il n’était pas un grand combattant et les siens ne se proclamaient pas comme étant un clan excellent dans les affrontements, mais sa faiblesse face à cet ennemi avait été si frappante qu’il en éprouvait un profond sentiment de honte. A l’heure actuelle, il n’était en mesure de protéger qui que ce soit, surtout pas la Grande Prêtresse.

Récupération : +750 dans chaque jauge.

_________________
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1338-nataniel-fausto?nid=1

Nataniel Fausto

Revenir en haut Aller en bas


 
   Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum