Before Tomorrow Comes :: Chroniques & Intrigues :: Chroniques


Serpiente

Données Spirituelles
Grade: 19ème siège - Deuxième Division
Mer 8 Mar - 23:57 - Mist [2020]

Cela allait être leur troisième entrevue. Ou la trois centième, il n’en était plus vraiment sûr. Marchant, le long du canal, il essayait de trouver les mots qui lui permettraient de la faire venir à lui. L’eau serait le déclencheur, du moins, il l’espérait. La première fois qu’il avait essayé de la faire venir, tentant d’échanger leurs rôles distincts, il s’était heurté à un mur. Kasumi avait ignoré son ordre, et s’était recroquevillée dans un mutisme désagréable. Elle savait pertinemment où il voulait en venir, et cela ne lui plaisait pas outre mesure.

“Là.” marmonna le Serpent, s’asseyant sur un banc, en tailleur. L’eau qui coulait dans le canal à quelques mètres de lui était une manière comme une autre de concentrer son esprit. Le bruit de l’eau était un bruit blanc. Il suffirait de l’écouter, en fermant les yeux, pour perdre toute notion de ce qui l’entourait. Le borgne posa son sabre dans son fourreau sur ses cuisses, et ferma son œil unique. Il était temps de l’inviter.

En préambule, il avait prévu quelque peu son entreprise. Cela faisait aujourd’hui une semaine qu’il n’avait activé le pouvoir de son Zanpakutō. L’américain savait pertinemment que ce dernier n’appréciait que moyennement la solitude, à l’image inverse de l’ancien tueur à gages. Il sentait le sabre pulser d’énergie, rugissant de le libérer. Ce ne serait pas le cas cette fois-ci.

Il posa la paume de sa main sur la garde, et prononça des mots intelligibles, dans une langue que de nombreux Shinigami ne comprenaient que peu. Était-ce de l’anglais ? Probablement. Dans tous les cas, ces quelques mots ne semblèrent avoir aucun effet. Dans un premier temps en tout cas. Le Serpent ouvrit les yeux, et comprit qu’il avait réussi la première étape de l’acquisition de la libération finale. Kasumi s’était matérialisée. Où ça ? Il n’en était pas sur, mais le fait que l’eau du canal eusse totalement disparu était un signe plus que clair.

Si le soleil brillait encore une minute plus tôt, un brouillard épais, quasi solide l’avait remplacé. Le Shinigami ne prit pas le temps de se demander si ce phénomène météorologique affectait d’hypothétiques autres passants. Il n’en avait pas le temps. Elle était là, et avait pris sa première forme. Celle d’une petite fille aux yeux entièrement noirs. Pas d’iris. Pas de pupille. Simplement un puits sans fond.

“Tu ne manques ni de courage, ni d’insolence pour me forcer la main, Robert Snake.” Susurrait-elle à son oreille. Elle avait beau s’être matérialisée face à lui, il savait qu’elle était tout autour. “Libère moi.” Ordonna-t-elle, avant de poursuivre. “Libère moi, ou je jure devant tout ce qui t'est cher que je déchirerai ta peau.”

Un sourire mutin vint orner le visage du borgne. Le jeu venait de commencer.

Serpiente

Revenir en haut Aller en bas


Serpiente

Données Spirituelles
Grade: 19ème siège - Deuxième Division
Ven 31 Mar - 21:16 - Mist [2020]

Le Serpent n’eut pas le temps de faire disparaître ce sourire qu’elle s’était déjà déplacée. Derrière lui. C’était une attitude classique chez elle, de fuir l’affrontement direct, de profiter des ombres, des recoins, de la brume qu’elle générait. Elle aimait prendre le dessus en profitant des angles morts, loin du regard de ses victimes. Mais l’Américain n’esquissa pas le moindre geste, ce qui dut probablement troubler l’être invoqué. Elle s’était attendue à ce qu’il réagisse, plus par réflexe que par volonté propre. Mais il n’en fut rien. Le borgne ferma son oeil unique, et attendit qu’elle passe définitivement à l’action. Ce ne fut pas long.

Il sentit chacun de ses dix doigts se poser sur son visage. Elle avait pris sa tête entre ses mains et ses mains d’enfant avaient muté, amorçant le combat. Ses ongles s’étaient allongés et ses doigts fins n’étaient plus ceux de la petite fille. Elle avait vite pris la deuxième option. Celle de la jeune femme. Les bouts des doigts étaient aiguisés comme des rasoirs, mais le Serpent savait que s’il bougeait, il acceptait de perdre le combat. Et il avait décidé que c’était ce jour là qu’il l’emportait.

Les lames que représentaient ses doigts entamaient son visage, lacérant légèrement son épiderme. Malgré l’affliction, le Shinigami se refusa de se soumettre. Pas de sifflement de douleur, pas de réaction. Il resta stoïque, ouvrant son oeil unique. Il ne dit qu’un seul mot. “Insuffisant.” Car oui. cette peine ne pouvait ébranler sa décision. Si l’enfant femme voulait gagner cette fois-ci, elle devrait mettre fin à son existence. Il avait accepté cette possibilité, soupesant les probabilités que Kasumi préfère disparaître avant de se soumettre. Car il était persuadé que le sabre n’avait pas envie de le tuer. Il était près à mettre sa vie en jeu.

Et cela sembla vrai, car les doigts se retirèrent, éclaboussant de sang les environs. Les cicatrices dureraient quelques jours mais finiraient par partir. Le sentiment d’avoir vaincu, non. Le Serpent sourit de nouveau. “Insuffisant par la douleur. Je suppose que tu passes à la tentation ?” Lança-t-il sortant une sèche de son étui. La main de la jeune fille était désormais des plus normales et craqua une allumette pour lui allumer.

Elle passait évidemment à la tentation.

Serpiente

Revenir en haut Aller en bas


Serpiente

Données Spirituelles
Grade: 19ème siège - Deuxième Division
Jeu 1 Juin - 13:28 - Mist [2020]

Face à lui, l’enfant avait échangé sa place avec la femme. C’était la troisième forme du sabre. L’enfant. Le monstre. La femme. Parfaite physiquement, elle éblouissait les environs de sa présence. Parfaite physiquement ? Oui, si on exceptait ces trous béants qui lui servaient de pupilles. Quiconque se laisserait tenter y perdrait une partie de son âme, il était persuadé.

Il avait déjà eu affaire à elle, quelque temps auparavant. Après avoir vaincu les deux premières formes, elle avait usé de ses charmes, et fatigué, il avait coupé court à la discussion. Abruptement. Non pas qu’il n’y eusse le moindre doute sur le fait qu’il allait céder, non, mais plutôt que le borgne, cette fois là, était usé physiquement pour supporter la voix lancinante de l’arme.

“Laisse moi prendre le dessus, Robert Snake, et je te donnerai tout ce à quoi tu aspires. Un monde où tu seras le dieu, le roi, omniscient. Un univers où tu seras de nouveau complet, ou la douleur ne te trouvera plus jamais. Où tu seras éternel, et où tu pourras …” Commença-t-elle sa litanie. Il savait qu’elle avait plusieurs étapes dans son stratagème. Il n’était cependant pas sûr que l’ennuyer jusqu’à son suicide en fusse partie.

“Tu ne me proposes même pas une prison dorée, Kasumi, mais un cercueil en ivoire. Je passe mon tour.” Marmonna-t-il, en évitant ses yeux, de son regard. Il aurait tué pour une sèche. Cette première prise de parole ne la perturba pas une seconde, elle continua à lui proposer monts et merveilles. Et finalement elle se tut. Abruptement, encore une fois. Le borgne était impossible de dire combien de temps s’était écoulé entre le début et la fin de son discours. Une seconde ou une éternité, tout se ressemblait ici bas.

“C’est fini ?” Lança le Serpent alors qu’il sentait pertinemment qu’elle bouillonnait. Il avait simplement et tout bonnement ignoré ses paroles, se réfugiant dans son esprit. Elle savait qu’en baissant sa garde cette fois-ci elle abdiquerait, et c’était impensable pour la Reine de la Brume. “Non.” murmura-t-elle, laissant son enveloppe charnelle s’envoler, en volutes de fumée;

Allons bon, il restait encore une étape ?

Serpiente

Revenir en haut Aller en bas


Serpiente

Données Spirituelles
Grade: 19ème siège - Deuxième Division
Mer 18 Oct - 22:35 - Mist [2020]

L’étape restante était probablement la dernière. Sans aucun doute. C’était du moins ce que le borgne se disait, impassible. Il se doutait qu’elle pouvait lire partiellement dans son esprit, mais il devait rester de marbre à toute proposition. A toute négociation. Car ce fut enfin là ce qu’elle aborda. Après les menaces et les caresses, la tractation.

Elle s’assit face à lui, sa vraie forme enfin dévoilée, en tailleurs. Du moins, c’était ce qu’il supposait, car il ne l’avait jamais encore rencontrée. Ce n’était pas l’enfant aux yeux de jais, ni l’assassin aux lames aiguisées. Enfin, ce n’était pas non plus la tentatrice. Il s’agissait d’une femme des plus normales. Fatiguée, vraisemblablement. Il l’imita.

“Tu n’acceptes pas de te plier, Robert Snake. Que ce soit aux règles, que ce soit aux menaces, que ce soit aux désirs. Pourquoi ?” Demanda-t-elle d’une voix étrangement bienveillante. L’ancien tueur à gages la fixa quelques secondes de son oeil unique, pesant le pour et le contre de dire la vérité. Il n’avait pas spécialement prévu de livrer sa vision de la chose, mais, pourquoi pas, après tout. “Je n’ai que faire des règles, je suis mon propre code. Je n’ai rien à faire de tes menaces car je n’ai pas peur de mourir.” commença-t-il avait de soupirer. “Et je n’ai aucun désir que tu ne puisses combler. Je ne suis pas un roc, comme tu sembles le sous-entendre, d’ailleurs. C’est simplement que j’ai une mission. Que je me suis fixée.”

Il avait toujours suivi un code. Son code. Ne pas tuer d’enfants. Se tenir aux règles. Ne pas prendre parti. Toujours finir sa mission. Toujours. Finir. Sa. Mission. Quand bien même cette dernière lui ait été imposée par le Serpent lui-même. Rien de compliqué, fatalement. Il se refusait simplement à trahir ce qui faisait de lui qui il était.

“Et quelle est-elle, Robert Snake ? Tu es venue me faire plier, n’est-ce pas ?” L’américain n’avait pas besoin de la regarder dans les yeux pour ressentir un ouragan de sentiments. Jamais ce sabre ne se laisserait dominer. Jamais il ne se laisserait mettre à la laisse. Cela tombait bien, ce n’était pas ce dont il avait besoin.

“Je n’ai aucun besoin d’un sabre qui se plie à ma volonté. J’ai besoin d’un égal.” Dit-il d’une voix grave. Seigneur, il aurait réellement tué pour une cigarette. “Lorsque tu as dévié cette lame, il y a presque quinze ans, tu as décidé qu’il fallait que je vive. Bien. Désormais tu as autant besoin de moi que moi de toi, car si je disparais, tu en fais de même. Et pour que je ne disparaisse pas, j’ai besoin que tu acceptes d’utiliser toute ta puissance. Que tu acceptes que j’utilise ton Bankai.”

Serpiente

Revenir en haut Aller en bas


 
   Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum