Before Tomorrow Comes :: Monde des Vivants :: Alentours :: Banlieue de Tokyo


Shinken Katsuo

Données Spirituelles
Grade: Ten of Cups
Mer 26 Juil 2023 - 20:28 - Une prière oubliée... [Hethna]

Silencieux, l’homme s’avance sur les pavés qui le mène vers l’un des nombreux sanctuaire de Tokyo. Malgré la saison propice à l’affluence, il ne croise que peu de promeneurs et encore moins de touristes. Sans doute la pluie n’est-elle pas étrangère à cette absence bienvenue. Un parapluie reposant sur son épaule, l’abritant en partie de la mousson, le forgeron s’avance au rythme des clapotis de l’eau. Un son qui apaise son esprit, à défaut d’apaiser son coeur. Un instant, il s’arrête au milieu de l’allée, contemplant de ses prunelles mordorées, le ciel sombre déversant sur le monde cette pluie battante. Il se perd dans la contemplation des cieux, semblable à ce qu’ils furent. Immuables.

Pourquoi est ce que cela lui semble t-il si nostalgique ?

Son regard se trouble jusqu’à ce que ses paupières s’éteignent finalement avant de reprendre sa route. Ses vêtements demeurent en tout point semblable à ce qu’il porte de coutume, un kimono sombre assorti d’un obi plus clair. Ses pieds sont trempés mais cela l’importe peu, les températures demeurant clémentes au vu de la période de l’année. Et puis, il avait toujours eu une bonne constitution aussi ne s’en préoccupe t-il que peu.

Continuant sa marche, le forgeron finit par apercevoir le sanctuaire vers lequel il se dirige. Sans doute est ce parce que ce dernier semble être un vestige de sa propre époque qu’il ressent, en l’observant, un certain apaisement. Ou peut être est ce d’autres sentiments… Lentement, il se dirige vers le Temizuya dans l’intention de se purifier, déposant son parapluie sur le côté, ce n’est qu’à cet instant qu’il se souvient des bandages couvrant ses mains. Ses prunelles s’attardent sur les bandes qui dissimulent les brulures qui recouvrent encore ses mains avant qu’ils ne viennent doucement les ôter. Lentement, il les plie avant de venir les faire disparaitre dans la ceinture de son kimono pour finalement réaliser ses ablutions.

Malgré la fragilité de ses mains, c’est sans hésitation qu’il fait glisser l’eau sacrée sur ses doigts, se débarassant de leur souillure pour pouvoir prier les kamis. Toujours, lorsqu’il affrontait des hollows, il finissait toujours par se rendre dans un temple pour se purifier. Une habitude profondément ancrée que son maître lui avait enseignée et qu’il n’avait pas oubliée. Qu’il ne pouvait que respecter. Un rituel qui, pourtant, ne parvient à apaiser son esprit aujourd’hui.

A l’abri sous le Temizuya, le forgeron contemple le temple, le corps purifié mais l’esprit embrumé.

Il ne sait même pas quelle prière leur adresser.

_________________
炎のベールにセイバーを鍛えろ
Une prière oubliée... [Hethna] Ezvqvo
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t817-shinken-katsuo

Shinken Katsuo

Revenir en haut Aller en bas


Hethna

Données Spirituelles
Grade: Decima Espada
Mar 29 Aoû 2023 - 21:30 - Une prière oubliée... [Hethna]

On aurait pu croire que trouver un rouquin dans une ville où 95% de la population avait des cheveux sombres, ça aurait été simple. Mais non.

Après plusieurs semaines de recherche, Hethna n'avait rien trouvé de l'individu qu'elle chassait. En même temps, dans une mégapole où s'entassaient des dizaines de milliers d'humains, en trouver un en particulier revenait de l'exploit. Fort heureusement, l'Arrancar était patiente. Et elle pouvait prendre son temps. Enfin pas trop. C'est que ça pouvait mourir vite, un humain...

Ce jour-là en particulier allait rendre sa recherche difficile. La pluie avait commencé à tomber, l'obligeant à rabattre la capuche de son poncho sur sa tête. La visibilité réduite allait l'empêcher de simplement sauter de toit en toit pour repérer toutes les tête de carottes des environs. Et ses autres sens n'allaient pas beaucoup plus l'aider...
Elle aurait pu essayer de ressentir le Reiryoku de celui qu'elle cherchait, mais en plus de ne pas être très douée pour ça, Hethna avait compris que cette ville était une sorte de maelstrom de Reishi, et y détecter quoi que ce soit était assez difficile. Alors que lui restait-il, pour mener ses recherches?
Son instinct.

Abandonnant toute volonté d'être méthodique, Hethna décida de simplement suivre ses envies et ses impressions pour retrouver quelque chose, n'importe quoi, qui pourrait lui servir de piste. Étrangement, ses pas la menèrent dans des recoins qu'elle avait jusqu'ici peu fouillé. Des rues traditionnelles, des sanctuaires bouddhiste ou shinto... Elle avait beau ne pas avoir de souvenirs de sa vie humaine, elle ressentait plus de familiarité dans ce genre d'endroit qu'au milieu des tours de béton du reste de la ville. Et surtout, quelque part en elle, la revenante ressentait une étrange impression. Comme si... Comme si le trouver dans un lieu comme ceux-ci ne la surprendrait pas?

Ses pas la menèrent finalement dans un petit sanctuaire. Après plusieurs Sonido, elle se posa en silence sur les abords des limites du lieu sacré, balayant l'endroit de son regard. Il n'y avait pas foule. Tout juste quelques passants qui cherchaient à s'abriter de l'averse... Mais ses yeux bleus se posèrent sur un homme de dos, caché en partie par un parapluie. Le cœur de la jeune femme manqua un battement.
Cela lui... ressemblait?

Hethna garda son regard fixé sur lui, trouvant plus de points communs entre cet homme et celui qu'elle recherchait à chaque seconde. Maintenant qu'elle se concentrait sur lui et qu'elle était assez proche, elle pouvait même sentir son Reiryoku pour confirmer ses suspicions : c'était bien lui.

Comme cette fois où elle l'avait revu au Hueco Mundo, une vague d'émotions inconnues et incontrôlables la traversa. Mais cette fois elle garda le contrôle. Silencieusement et discrètement, effaçant sa présence comme elle le faisait depuis qu'elle enquêtait dans cette ville, elle s'approcha derrière lui. Une étrange jubilation montait dans son ventre. Il était si démuni, si vulnérable. Elle n'avait qu'à tendre ses mains et user un peu de sa force pour lui briser la nuque. Ce serait si facile! Est-ce que la douleur s'arrêterait, ainsi?
La main gauche de Hethna se tendit, réduisant la distance entre ses doigts et son cou à tout juste quelques centimètres. Et...

    « Bouh. »

La main se posa doucement sur l'épaule de l'homme mortel, alors qu'un souffle vint caresser son oreille pour le prendre par surprise d'une simple onomatopée.
Avec un sourire amusé, l'Arrancar se tenait derrière lui, toute espiègle et enjouée. Elle semblait satisfaite de sa petite farce.

Il aurait été surement satisfaisant de céder à ses pulsions... Mais non. Pas ici. Pas maintenant. Il y avait trop de choses en jeu pour simplement se laisser aller. Elle voulait plus que juste l'assouvissement éphémère de ses envies.
Et surtout, surtout... Cet homme lui devait toujours des réponses.
Récupération 2
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t772-hethna-terminee

Hethna

Revenir en haut Aller en bas


Shinken Katsuo

Données Spirituelles
Grade: Ten of Cups
Jeu 7 Sep 2023 - 19:00 - Une prière oubliée... [Hethna]

Quelle prière leur adresser… Ses prunelles mordorées contemplent le temple, son regard se tournant vers l’autel dans lequel réside le kami. Quelle demande souhaite t-il leur faire parvenir ? Son regard se trouble un instant alors que ses pensées s’échappent. Pourquoi… Une fois encore, c’est cette interrogation qui demeure, comme à ce moment, il y a à présent plus de cinq ans. Il observe un instant ses doigts sur lesquels demeurent les blessures liées à son combat. Les brulures sont moins gênantes mais n’en demeurent pas moins présentes, amoindrissant ses gestes et ses possibilités. Pourtant ce n’est pas tant la douleur qui le trouble, bien qu’elle nécessite une convalescence dont il se serait bien passé.

Ne pas pouvoir forger le frustre.

Pourquoi elle ?

Ses paupières s’éteignent alors que son cœur se serre. Il veut oublier. Ne plus se rappeler de ce combat et de ce visage qui le ramène dans un ailleurs qui n’existe plus… Dans cet ailleurs qui n'existe désormais plus que dans ses rêves - ou peut-être est ce dans ses cauchemars qu’ils se trouvent à présent. Des cauchemars qui, semble-t-il, avaient pris vie malgré lui. Jamais il n’aurait pensé qu’une telle rencontre pourrait se faire. Quelle ironie. Juste parce qu’il avait été incapable de lever son sabre contre la créature qu’elle était devenue…

Juste parce qu'il avait été trop faible pour le faire...

Une inspiration. L’air humide le ramène un peu à lui. Lentement. Doucement. Ses doigts se relâchent, la douleur s'estompe. Ça n'a plus d’importance. Ils ne se recroiseront plus désormais. Une part de lui en est persuadée. L’autre… il préfère ne pas y penser. Mais au moins sait-il quelle prière leur adresser à présent. Cependant, alors qu’il va pour récupérer le parapluie qu’il avait déposé, une présence met tous ses sens en alerte. Il lui faut un instant pour s’écarter de la créature qui l’a touchée, sa main droite se rapprochant de son dos, prêt à saisir son tanto dans lequel réside tous ses pouvoirs.

Créature car il le sent, il ne s'agit pas d'un humain.

Il lui faut cela dit quelques instants de plus pour se rendre compte que la créature en question ressemble à une femme vêtue d’un pancho, et qu’il s’agit probablement de l’un des seuls être au monde qu’il ne souhaite pas croiser. Un mélange de choc et de consternation vient s’afficher sur son visage avant qu’il ne parvienne à reprendre le contrôle de ses émotions. La pluie glisse sur sa peau sans qu’il ne semble en éprouver la moindre gêne, s'étant écarter suffisamment du temizuya pour ne plus y être abrité mais préférant garder une certaine distance avec l’arrancar. Son regard se tourne vers les rares passants qui, dans la pure tradition japonaise, ne semblent pas vraiment se préoccuper de lui. Il reste néanmoins sur ses gardes, le visage recomposé dans une expression neutre, si ce n’est froide. Elle semble s’amuser, de son côté, il n’y a nulle trace de la moindre parcelle de plaisanterie sur son faciès.

« Tu ne devrais pas être ici. » Son ton est glacial. Son attitude méfiante.

Non, il n'est visiblement pas ravi de sa présence. Mais elle a l'air plus en forme que la dernière fois qu'il l'avait vu.

_________________
炎のベールにセイバーを鍛えろ
Une prière oubliée... [Hethna] Ezvqvo
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t817-shinken-katsuo

Shinken Katsuo

Revenir en haut Aller en bas


Hethna

Données Spirituelles
Grade: Decima Espada
Sam 9 Sep 2023 - 22:58 - Une prière oubliée... [Hethna]

Hethna ne savait pas vraiment à quoi elle s'attendait, comme réaction. Bien sur, faire naitre la panique, l'incompréhension ou la rage dans le cœur de cet homme l'aurait positivement ravie! Mais étant donné le masque de froideur irritant qu'il maintenait en permanence, il était peu crédible que l'Arrancar parvienne à tirer un tel éclat d'émotion de lui. Pourtant, le recul brusque et la surprise sidérée que sa proie affiche en réalisant à qui il a affaire fit grandir son sourire. Il se reprit vite, bien sur. Mais Hethna a pu voir une fissure dans son masque, et cela suffit à la satisfaire pour le moment.

Il semblait raide, crispé. Par la peur ou la méfiance? Ou en raison de la douleur des blessures qu'il semblait encore porter? Malgré tout, il faisait de son mieux pour garder sa contenance, et il ne dégageait toujours pas d'hostilité manifeste envers elle. Étonnant, sachant qu'il faisait face à un prédateur qui lui avait déjà montré les crocs, et même mordu. Elle avait déjà noté cet étrange comportement lors de leur première rencontre, en pensant qu'il cachait quelque chose. Mais maintenant, Hethna n'en était plus si certaine. Était-il vraiment aussi indifférent que ça à son égard?
Alors qu'elle se posait la question en l'observant, l'Arrancar eut une nouvelle vague d'émotions qui se mélangèrent avec violence en elle. Pitié? Colère? Peine? Exaspération? Détresse? Elle ne parvenait pas à tout démêler. Elle pouvait juste grincer des dents et garder la tempête sous contrôle. La pluie qui tombait était déjà assez sans avoir à en rajouter.

Il resta là, planté à regarder le souvenir qu'elle était, sans se soucier de l'eau qui tombe sur lui pour le tremper. Et finalement, lorsqu'il parla, ce fut pour lui dire cette phrase qu'elle commençait à haïr. Celle par laquelle toutes les nouvelles rencontres qu'elle faisait ici commençait. En l'entendant, elle perdit son sourire et ses yeux roulèrent vers le ciel. Son exaspération était visible.

    « Oui oui oui... A force que toutes les personnes que je croise me le disent, je commence à comprendre, que je devrais pas être ici! »

Un lourd soupir s'échappa de ses lèvres. Elle aurait voulu penser qu'au moins lui ne lui sortirait pas cette rengaine. Il devait bien être le seul, après tout, à savoir pourquoi cette Arrancar, intruse en ce monde, était ici.
Hethna attrapa le parapluie qu'il avait abandonné dans son mouvement de recul, et s'avança sous la pluie à son tour. Après quelques pas sur le sol de pierre du sanctuaire, elle fut à moins d'un mètre de lui et s'arrêta. En le regardant droit dans les yeux, cette fois avec sérieux, elle rajouta avec une détermination certaine une phrase qui, par certains aspects, pouvait signifier beaucoup.

    « Mais je suis ici quand même. »

Alors qu'elle disait cela, l'Espada essaya d'ouvrir le parapluie, mais... N'y parvint pas. En fronçant les sourcils, et avec un léger énervement, elle tripatouilla ce fruit de l’ingénierie moderne pour essayer de forcer l'ombrelle à se déployer. Au bout de quelques secondes, alors que la force qu'elle déployait augmentait et menaçait de briser le parapluie, les doigts de Hethna touchèrent quelque chose, et l'engin se déploya immédiatement, la surprenant légèrement. Clignant quelques fois des paupières, elle fit de son mieux pour se reprendre, et mettre le parapluie au-dessus du rouquin pour le protéger de la pluie légère qui tombait.

L'Arrancar ne se souciait bien sur aucunement de ce que les rares passants pouvaient voir en cet instant. Un parapluie volant au-dessus d'un type étrange? C'était une considération paranormale qu'elle laissait à l'Ultima Necat. Hethna, elle, ne s'intéressait qu'à une chose : ce pourquoi elle était venue ici. La solution au malaise qui la harcelait depuis ce combat sauvage et incontrôlable qu'ils avaient tous les deux subis. Une explication qu'il était le seul à pouvoir lui donner.
En le fixant intensément, l'Espada demanda donc, avec une point d'ironie dans la voix.

    « Donc? Est-ce que tu vas répondre à mes questions cette fois? Ou bien il va falloir que je te pourchasse dans encore un autre monde? »

Elle lui avait bien dis, qu'ils n'en avaient pas terminé. Il faudrait qu'il parte beaucoup plus loin que ça, pour espérer lui échapper.
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t772-hethna-terminee

Hethna

Revenir en haut Aller en bas


Shinken Katsuo

Données Spirituelles
Grade: Ten of Cups
Lun 11 Sep 2023 - 19:08 - Une prière oubliée... [Hethna]

Il demeure méfiant face à la créature, et malgré les blessures qui le handicapent encore, il se sait capable de défendre sa vie si nécessaire. Néanmoins, il ne sent pas d'hostilité de sa part - pas plus qu’il n’en a réellement contre elle à dire vrai. Il y a juste cet amusement incongru qui habille son visage, comme une enfant espiègle fière de sa plaisanterie, mais qui finit par disparaître à ses mots. L’exaspération devient alors maitresse, l’agacement en prenant la suite. Pour autant, nulle réaction de sa part. Encore. Toujours. Lui demeure maitre de ses émotions, là où, tout à son opposée, l’arrancar les laisse s’échapper sans mesure. La pluie s’écoule sur lui sans qu’il n’en est cure, ses réflexions bien éloignées de cette trivialité.

Pour quelle raison est-elle la ?

La question se glisse dans sa conscience. Un hasard ? Ou une chasse ? Il n'est pas sûr de davantage apprécier l'une ou l'autre des réponses. Son regard mordoré suit chacun de ses gestes, chacune de ses réactions pour essayer de comprendre et de se préparer. Se préparer à quoi ? Il n'en a pour l'heure, pas la moindre idée. Serait-elle venue aussi loin pour se battre contre lui une nouvelle fois ? Cela lui semble plutôt incongru. Elle ne l'aurait sûrement pas abordé de cette manière si ça avait été le cas, ce qui rendait sa présence d'autant plus… dérangeante à ses yeux.

Il ne la comprend pas.

Elle s’avance vers lui, son parapluie à la main, lui déclamant qu’elle était là malgré tout. Quelque chose dans son comportement ou bien dans ses paroles le fige. Une stupéfaction qui s’étiole lorsqu’il voit la créature essayer difficilement d’ouvrir l’ombrelle entre ses doigts, encore moins habituée que lui à ce genre d’objet commun ici. Interdit, il l’observe alors qu’elle le couvre de la protection de la pluie. Son coeur se serre.

Pourquoi…

Une ombre danse dans son regard. Ancienne et révolue. De la mélancolie ou bien de la nostalgie. Il ferme les yeux, baisse un instant la tête avant de finir par poser ses prunelles dorées sur elle. L’ombre est toujours là, et même si son visage arbore une expression plus calme, plus semblable à cet instant après leur combat, il y a autre chose. Un autre chose de difficile à cerner, d’un peu triste et d’un peu doux à la fois. Un peu amère peut être. Sa main s’avance vers le parapluie, semble hésiter avant de venir saisir l’objet entre ses doigts, évitant les siens. Sciemment ou non, ses doigts tremblent un instant avant qu’il ne parvienne à en reprendre le contrôle. Les brûlures quand bien même ne sont elles plus autant à vifs restent présentes sur ces mains. Visibles.

« Merci. » Sa voix est basse, se fait souffle. Il ferme les yeux pour se recomposer une expression plus posée, effacer ces ombres qui n’ont plus lieu d’être mais qui font battre plus douloureusement son cœur. Il se sent vulnérable et ce sentiment ne lui plaît pas. « Shinken Katsuo. » Son ton est plus ferme, plus coutumier de son intonation usuelle. Il se souvient de sa question avant qu'elle ne saute dans le vide. Cette question à laquelle il avait refusé de répondre, espérant qu'elle finisse par oublier cette rencontre comme il aurait aimé faire de même. Il précise, au cas où. « Mon nom. C'est ce que tu voulais savoir, non ? » Même si elle avait dit vouloir lui poser plusieurs questions, il pouvait au moins répondre à celle là. Pourquoi accéder à sa requête ? La réponse pragmatique serait qu’elle ne le lacherait jamais si il ne le lui partageait pas. L’autre serait peut-être parce qu’il voulait savoir ce que cela provoquerait en elle. Ou bien y avait-il une réponse encore bien plus simple à donner…

Peut-être le regrettera-t-il rapidement.

« Je ne compte pas m’enfuir. Mais rien ne dit que je peux répondre à toutes tes questions pour autant. »
Parce qu’il ne le pouvait pas ou parce qu’il ne le voulait pas… « Et j’ai déjà répondu à certaines de tes questions. » Sa voix avait repris ses inflexions habituelles, calme et confiante.

_________________
炎のベールにセイバーを鍛えろ
Une prière oubliée... [Hethna] Ezvqvo
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t817-shinken-katsuo

Shinken Katsuo

Revenir en haut Aller en bas


Hethna

Données Spirituelles
Grade: Decima Espada
Sam 16 Sep 2023 - 17:41 - Une prière oubliée... [Hethna]

Hethna fronça les sourcils. Devant elle, Monsieur Insensible était en train de se déliter mentalement. Quelque chose qu'elle avait dis ou fais l'avait affecté. En temps normal, surement aurait-elle pu s'en réjouir, voir même se moquer de lui. Mais l'Arrancar trouva dans les abimes dorées du regard de cet homme une peine si immense qu'elle n'en trouva pas l'envie. Au lieu de cela, elle ne pu que le regarder, incrédule, alors qu'il semblait lutter pour retrouver sa contenance, et lui prendre délicatement le parapluie des mains.

Légèrement confuse par cette vague d'émotion, intense mais vite réprimée, elle le laissa faire et n'ajouta rien de plus. Peut-être parce qu'elle même n'était pas certaine de comment réagir, Hethna fut prise au dépourvue lorsqu'il énonça sans avertissement un nom qu'elle redoutait d'entendre.

Katsuo.

Sitôt mentionné, le regard de la jeune femme se troubla. Milles sons et images lui revinrent en un instant, et sa tête commença à lui faire un mal atroce. Elle n'entendait plus les autres paroles de l'homme que de loin. Hethna porta sa main à son visage, comme si le serrer pouvait d'une façon ou d'une autre garder à l'intérieur toutes ces émotions qui débordaient. Une vague de colère et de honte. Le dégout d'un contact. Accepté, et refusé. Un tiraillement entre des désirs contraires. Une voix qui sonnait à ses oreilles, répétant un nom qu'elle ne voulait pas entendre.

Hethna se retourna pour montrer son dos à l'humain. Ses deux mains se perdirent dans ses cheveux, serrant légèrement dessus jusqu'à ce que cette surcharge se calme. Elle n'en était pas à sa première crise de se genre, et commençait à comprendre comment les faire passer. Après une petite minute, la douleur s'estompa, ne la laissant qu'avec des oreilles légèrement sifflantes. Avec un grognement fatigué, elle se tourna à nouveau vers... "Katsuo" -il lui fallut un effort pour ne serait-ce que penser ce nom-.

    « Ngh... Préviens la prochaine fois avant de sortir un truc comme ça, steuplait... »

Il ne pouvait pas savoir. Lui en vouloir ne servait à rien. Pourtant, elle ne pouvait s'empêcher de le lui reprocher. Mais était-ce vraiment d'elle que venaient ces reproches?

Ce trouble passé, la Decima fit de son mieux pour raccrocher les wagons et reprendre d'où ils en étaient. Il était difficile de faire comme si rien n'était arrivé, mais si elle voulait obtenir ce dont elle avait besoin, elle n'avait pas le choix. C'était justement pour comprendre ce qui lui arrivait, et faire cesser ces crises, qu'elle avait fait tout ce chemin. Fort heureusement, le forgeron semblait disposé à lui répondre cette fois. Hethna s'était pourtant attendue à devoir faire preuve de bien plus de persuasion! Mais elle n'allait pas se plaindre. Il la prévint cependant qu'il avait déjà répondu à certaines de ses questions, et qu'il ne pourrait peut-être pas l'éclairer beaucoup plus. Son interlocutrice haussa les épaules en guise de réaction.

    « Lorsque tes "réponses" font que provoquer encore plus de questions, et que tu me chasses avant d'en dire plus, j'appelle pas ça répondre à mes questions! »

Elle disait ça, mais à présent quelle était devant lui, l'Arrancar eut un gros blanc. Elle avait tellement de choses à lui demander, mais elle ne savait pas par laquelle commencer. Avec une légère moue, il lui fallut quelques secondes pour mettre de l'ordre dans ses pensées, et faire un peu de tri. Dans l'essentiel, pourquoi était-elle venue le voir? A cela, la réponse s'imposa.

    « J'ai ces souvenirs... Ces images qui me reviennent. T'es souvent dedans. Pourquoi? »

Immédiatement après avoir prononcé ces mots, Hethna le regretta. Ce n'était pas tout à fait ce qu'elle voulait demander. Aussitôt, elle essaya de reformuler plus clairement ses pensées.

    « Enfin, je sais que c'est en rapport avec une de mes anciennes vies. Mais pourquoi ça me revient alors que ça devrait pas? Qui tu étais? Et pourquoi t'es encore là, depuis tout ce temps? »

Oui, il y avait beaucoup de choses dans cette affaire dont la pauvre Arrancar ne parvenait pas à faire sens. Ces souvenirs qui la hantaient depuis qu'elle l'avait vu, à la base des humains... Ils ne lui appartenaient pas, et en même temps ils faisaient partie d'elle. Régulièrement à présent, ils lui revenaient pour la tourmenter sans qu'elle puisse leur donner de sens. Impossible de faire comme si de rien n'était : il fallait que cela cesse. Mais à supposer que des souvenirs d'une âme ancienne lui revenaient, pourquoi lui? Et pourquoi maintenant, alors que tout cela aurait dû appartenir à un passé lointain qui n'avait plus rien à voir avec l'être qu'elle était désormais?
Mais il y avait aussi une question qu'elle ne parvint pas à poser.
Que devait-elle faire pour que ça s'arrête?
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t772-hethna-terminee

Hethna

Revenir en haut Aller en bas


Shinken Katsuo

Données Spirituelles
Grade: Ten of Cups
Sam 16 Sep 2023 - 19:16 - Une prière oubliée... [Hethna]

Un regret. Peut être. Il n’est pas surpris que son nom provoque en elle une réaction épidermique. Il se souvient de leur combat. De ce moment où il l’a appelé par ce nom qui n’est pas le sien. Ses doigts se crispent sur le manche du parapluie, ignorant la douleur de ses maux. Elle ne l’attaque pas cette fois, mais il sent sa douleur alors qu’elle finit par lui faire dos, ses mains se serrant sur sa tête dans l’espoir de faire disparaître un mal invisible.

Des ombres dansent dans ses yeux. Des ombres qui disparaissent de nouveau derrière ce masque qu’il dépose sur son faciès. Cette fois, cela dure moins longtemps. A vrai dire, une part de lui s’attendait à une réaction plus violente. Il ne s’en plaint pas. Se contente juste d’attendre.

La pluie continue de tomber. Encore et encore, sans s’arrêter.

Il ne répond rien à sa demande, ferme simplement les yeux en guise d’acquiescement. Avant de reprendre de sa voix usuelle. Calme et factuelle. « Les circonstances n’étaient pas vraiment propices, et je n’ai pas eu l’impression que tu voulais beaucoup t’attarder dans tous les cas. » Et il n’avait aucune envie de lui dire quoi que ce soit. Il voulait qu’elle parte et qu’elle l’oublie. Chose qu’elle n’était pas parvenue à faire vraisemblablement. Et il ne peut pas lui jeter la pierre, il ne l’avait pas pu non plus…

Des images. Des souvenirs.

Ses paupières s’éteignent et un rien d’amertume se glisse sur son visage. Il aurait préféré qu’elle ne se rappelle de rien. C’est… bien plus cruel ainsi. Elle sait sans savoir; Voit sans comprendre; ressent sans éprouver. Elle n’est qu’une étrangère qui se retrouve affublé d’un passé qui n’est pas sien. Qui ne pourra jamais l’être. Et lui…

Et lui…

Son regard se tourne vers les cieux déversant toujours avec langueur cette pluie. Il réfléchit. Met de l’ordre dans ses pensées - dans les émotions qui ne cessent de l'accabler. Ces émotions invisibles qu’il ne souhaite que dissimuler. « Viens. Allons trouver un abri. » Lentement, il se met en marche, profitant de ce temps pour réfléchir à ce qu'il veut dire. Il connaît les lieux, aussi se dirige t-il vers l’un des bâtiments abrités donc les deux côtés sont ouverts et sous lequel sont disposés quelques bancs. L’endroit est vide pour le moment, malgré tout, il va s’asseoir sur le banc le plus éloigné en faisant dos à l’entrée.

Ses prunelles contemplent l’arbre sacré qui étire ses branches jusqu’aux cieux et face auquel il est tourné. Un soupir finit par s’échapper de ses lèvres alors que le parapluie refermé repose contre son appuis. « C’est compliqué. » Probablement pas la réponse à laquelle elle s’attend après un si long silence de sa part, mais il ne sait par où commencer. Trop de questions et des réponses difficiles à prononcer.

« Je suis ce qu’ils appellent un revenant. Je suis mort il y a longtemps mais j’ai été ramené à la vie ici, il y a un peu plus de cinq ans à présent. »
C’est la réponse la plus simple à donner. Une question qui ne concerne pas à proprement parler son passé. Pour la suite cela dit… Est ce qu’il doit réellement lui répondre ? Est ce bien nécessaire ? Est ce que cela changera quelque chose pour elle de savoir ? Il vient l’observer, contempler cette arrancar au visage humain si familier. « Est ce que savoir changera quoi que ce soit pour toi ? Cette vie n’est pas la tienne. Vous êtes différentes, c’est ce que tu as toi même dit, alors pourquoi vouloir savoir à ce point ? »

Au point de venir jusqu’ici pour savoir ? Il ne doute pas de sa détermination, mais n’en comprend pas la raison. Pourquoi n'essaye-t-elle pas juste d’oublier ?

_________________
炎のベールにセイバーを鍛えろ
Une prière oubliée... [Hethna] Ezvqvo
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t817-shinken-katsuo

Shinken Katsuo

Revenir en haut Aller en bas


Hethna

Données Spirituelles
Grade: Decima Espada
Dim 17 Sep 2023 - 23:46 - Une prière oubliée... [Hethna]

A ses accusations d'avoir évité de lui répondre, Katsuo opposa à Hethna sa kryptonite : le bon sens. Lorsqu'il argua qu'ils n'étaient pas, dans la base de l'Ultima Necat, dans une situation idéale pour avoir une longue discussion à propos du passé, l'Arrancar ne put que grogner, et fut incapable de rétorquer quoi que ce soit.

Avant d'entrer dans le vif du sujet le forgeron l'invita à l'accompagner pour s'asseoir sur un banc à l'abri de la pluie. Hethna n'était déranger ni par la pluie, ni par le fait de rester debout. Mais elle ne dit rien et l'accompagna. C'est qu'ils étaient fragiles, ces humains. Raison pour laquelle elle lui avais mis le parapluie au-dessus de la tête pour éviter qu'il chope une de ces maladies stupide et meurt avant de pouvoir lui donner des réponses. Et même s'il le cachait bien, la Decima commençait à comprendre certains de ses tics, avant de l'observer. Lui parler... Ne lui faisait manifestement pas du bien. Il avait sans doutes besoin de s'asseoir.

Au moment de prendre place sur un de ces bancs, Hethna eut une hésitation, puis s'assit finalement à côté de lui. Elle était bien restée assise un moment à côté d'un Shinigami, quelques jours plus tôt. Elle avait beau ressentir une certaine tension, l'Arrancar ne ressentait aucunement le moindre danger en la présence de Katsuo, contrairement à Shinjiro qui, même tranquille, dégageait l'aura d'une bête dangereuse. Malgré tout, elle conserva une légère distance avec l'humain, et ne pu s'empêcher de se sentir assez mal à l'aise. L'immobilité n'était pas dans ses habitudes, et le sentiment de ne pas être à sa place était accablant. Mais elle se força...

"C'est compliqué", commença-t-il. "Non vraiment?" eut-elle envie de répondre. Mais elle se mordit la langue pour empêcher de faire s'évanouir la bonne volonté dont le rouquin faisait preuve. Lui aussi, avait de toute évidence besoin de mettre de l'ordre dans ses pensées. Et Hethna était bien placée pour le comprendre. Se penchant vers l'arrière en plaçant ses mains derrière la tête, elle patienta donc. Jusqu'à ce qu'il lui donne une première réponse, surement la plus simple : pourquoi, malgré des souvenirs vieux de plusieurs siècles, il était toujours là en chair et en os.

    « Ah, tu fais partie de ces gars ramenés à la vie par le Roi Satsubatsu là... Sacré hasard quand même. »

La jeune femme n'eut aucun mal à comprendre ce dont il s'agissait. Non seulement le Hueco Mundo avait eu son lot de Revenants comme lui, mais l'homme qui en était à l'origine avait régné sur le Yermo pendant un bon moment. Le fait que lui spécifiquement soit revenu restait néanmoins une coïncidence incroyable. Une certaine curiosité commençait à naitre dans l'esprit de Hethna à propos du passé de cet homme, indépendamment de ce qui la liait à ses souvenirs. Quel genre de personne avait-il été pour mériter de revenir à la vie, tant de temps après sa mort?

Pour le reste... Katsuo se montra plus hésitant. Il semblait avoir une réponse, ou au moins un début de réponse, en tête. Mais plutôt que de les livré, elle questionna la motivation de l'Arrancar à vouloir explorer le passé. C'était compréhensible, quelque part. Surement s'inquiétait-il d'à nouveau se retrouver en danger si elle pétait les plombs pendant qu'il en parlait. Et Hethna ne pouvait, en toute honnêteté, par lui garantir que cela n'arriverait pas. Néanmoins...

Néanmoins, ces questions, elle se les était déjà posé. Milles et une fois, avant de venir, pendant qu'elle le cherchait... Et, difficilement, l'âme perdue avait trouvé une réponse. Ou au moins, une piste de réponse.

    « Comme tu l'as dis, je ne suis pas elle... Mais que je le veuille ou non, je suis ce qu'il reste d'elle. »

Elles n'étaient pas la même personne, indéniablement.
Mais nier toute connexion revenait à nier une part d'elle-même. Et c'était quelque chose que Hethna se refusait à faire.

Les mains de l'Arrancar se serrèrent, et l'azur de ses yeux se troubla. Peut-être en raison de son épuisement mental ou à cause de la présence de ce fantôme à côté d'elle, sa posture et son ton changèrent légèrement. Pendant un bref moment, presque malgré elle, elle baissa sa garde et parla sans l’agressivité ni la vulgarité dont elle se parait d'ordinaire. Pour juste quelques secondes, elle n'était qu'une femme, accomagnée les souffrances qui la hantaient.

    « Depuis que je t'ai vu, ces morceaux de vie me poursuivent. A chaque fois qu'ils m'apparaissent, j'ai l'impression que mon âme va éclater en morceaux. Je... Je ne peux pas continuer comme ça. »

Un aveu de faiblesse. Quelque chose que Hethna n'aurait jamais pu admettre en un autre lieu, en une autre compagnie. Peut-être aurait-elle pu se rendre compte que quelque chose clochait, mais à cet instant elle ressentait le besoin de le dire. Une étrangeté de plus. Une raison de plus de craindre ce qui allait arriver, si son comportement continuait changer. Qui allait-elle devenir?
Tout sauf elle. Pas à nouveau.

Un frisson parcouru la colonne vertébrale de Hethna, malgré le fait qu'elle ne ressentait que partiellement le froid et l'humidité de la pluie. Se recourbant sur elle-même pour serrer ses bras sur sa poitrine, elle tourna à demi la tête vers Katsuo pour le scruter et essayer de deviner quels sentiments pouvaient ce cacher derrière ce regard doré dont elle redoutait inexplicablement le jugement. Un relent de rancœur monta en elle, sans qu'elle puisse identifier s'il venait de se propre cœur ou d'un souvenir.

    « Je n'ai pas envie de connaitre sa vie. Honnêtement, ce que j'en vois me fout la gerbe. Mais si comprendre peux m'aider à supporter, alors c'est ce que je dois faire. C'est... une question de survie. »

Comme pour l'entièreté de son existence, en somme. C'était tout ce qu'elle connaissait.
Tout ce qu'elle savait faire, comme l'autre Shinigami avait dis.
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t772-hethna-terminee

Hethna

Revenir en haut Aller en bas


Shinken Katsuo

Données Spirituelles
Grade: Ten of Cups
Lun 18 Sep 2023 - 8:20 - Une prière oubliée... [Hethna]

Le roi Satsubatsu. Il l’observe en silence avant de revenir contempler l’arbre qui leur fait face, y trouvant un rien de force. De concentration. Sacré hasard. Sans doute. Peut être. Katsuo n’a jamais vraiment cru au hasard, sans forcément que les choses soient écrites, elles étaient à son sens la conséquence du passé. Peut-être était-ce sa punition pour toutes ces années à les affronter. Une bataille sans fin, que même la mort ne lui aura pas épargné. Mais une fois encore, il ne rajoute rien, reste aussi factuel que possible. Les conjectures ou même ses simples pensées ne concernent que lui.

Elle peut bien faire les siennes.

Et à elle à présent de trouver ses mots pour répondre à ses questions. A cette question. Cette simple question. Pourquoi ? Pourquoi aller aussi loin ? Pourquoi faire tant d'efforts pour quelque chose qui n’est plus ? Ce qu’il reste d’elle. Ses paupières s’éteignent un instant alors que ses prunelles s’éloignent d’elle, se fixant sur un point invisible droit devant lui. C’est pourtant sa voix qui le ramène à lui, qui fait que son regard se pose de nouveau sur elle.

Il ressent encore cette peine.

Elle lui ressemble, même si elle n’est pas elle. Elle est ce qu’il reste d’elle, même si elle ne sera jamais elle. Pourquoi est-ce que ne serait-ce que poser ses yeux sur elle est si douloureux ? Pourquoi est ce que cela réveille tant d'émotions qu’il avait pourtant cru voir mourir il y a bien des années ? Un fantôme. Ils ne sont que deux fantômes du passé. Non. Elle, elle n’appartient pas au passé. Mais elle a l’air étonnement… vulnérable. Et cela réveille en lui de lointains souvenirs. Il se souvient de ses moments de vulnérabilités, ces moments où il avait eu le sentiment que quelque chose pouvait les lier. Autre chose que ce lien que leurs familles avaient pu décider.

Mais ce n’était que des illusions. Il l’avait accepté.

Pour survivre. Une réponse simple, mais pourtant complexe. Il n’aurait pensé qu’elle serait aussi… sincère. Peut être a t-il de la peine pour elle. Après tout, elle n’a rien à voir dans cette histoire qui appartient au passé mais pas celui qui la concerne désormais. « Je ne connais pas toute sa vie. » Il préfère la préparer au fait qu’il ne pourra répondre à toutes les questions qu’elle peut se poser sur elle. Au final, malgré le lien qui les unit, il ne la connait pas si bien non plus. « On peut même dire que je la connais assez peu. Je n’ai jamais été doué pour comprendre les autres. » Un aveu de faiblesse… ou une franchise désarmante. Une réalité.

Il ne l’observe pas, son regard restant dirigé vers l’extérieur, presque comme si elle n’était pas vraiment là. Il se concentre sur les traînés que la pluie laisse derrière elle, y trouvant un rien de soutien… ou bien est ce la mélancolie qu’elle dégage qui fait écho en lui. Ses mains se joignent sur ses cuisses alors qu'il se penche légèrement en avant, laissant finalement sa voix s'élever et reprendre le fil de la conversation. « Nous étions mariés, elle et moi. Nous avons vécu quelques années ensemble avant qu’elle ne meurt. » Sa voix est basse, calme mais pourtant moins inflexible que lors de leur premier échange. Au contraire, il y a plus de modulation dans cette dernière, une hésitation dans les mots utilisés et une vérité qui lui est difficile d’extérioriser.

Tout devient si réel lorsque les mots sont prononcés…

_________________
炎のベールにセイバーを鍛えろ
Une prière oubliée... [Hethna] Ezvqvo
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t817-shinken-katsuo

Shinken Katsuo

Revenir en haut Aller en bas


Hethna

Données Spirituelles
Grade: Decima Espada
Sam 7 Oct 2023 - 18:20 - Une prière oubliée... [Hethna]

Hethna s'était attendue à une réaction. Elle espérait même une réaction, à présent que l'homme en face d'elle commençait à faire tomber son masque, et elle de même. L'Arrancar obtint ce qu'elle espérait, mais n'en retira aucune satisfaction, contrairement à ce à quoi elle aurait pu s'attendre.
La conclusion à laquelle elle était arrivée, après un long moment de réflexion qui avait retourné son crâne à la manière d'une séance de torture, lui avait apporté un semblant de calme. Assez pour se décider à venir dans un autre monde pour pousser la tentative plus loin. Naïvement peut-être, elle avait pensé que cette conclusion aurait eu un effet similaire sur Katsuo. Mais au contraire, les mots prononcés semblaient avoir asséné un un coup fatal au rouquin. Son regard s'était troublé, partant loin, dans un lieu sombre où elle ne pouvait plus l'atteindre. Une terrible frustration et un sentiment étrange, comme un poids sur son torse, commença à naitre en elle. De la culpabilité?

La jeune femme se pinça les lèvres et détourna le regard. Elle ne savait pas quoi faire, quoi dire. Alors à défaut, plus par impuissance que par bonté, elle laissa à Katsuo le temps de digérer ce qu'elle lui avait dis. Restant assise là, elle traina ses pieds sur le sol, comme pour le creuser, puis s'occuper. Lorsqu'il reprit la parole, ce fut pour commencer un récit. Hethna redressa la tête, son intérêt immédiatement ravivé. De toute évidence, ses justifications, bien que maladroites et incomplètes, lui avait suffit.
Malgré tout, le forgeron resta avare dans ses paroles. Ses mots étaient simples, faciles à comprendre, mais pesés avec considération. Cela manquait quelque peu de détails, mais malgré tout, la vagabonde parvenait à voir les détails sans qu'ils soient prononcés. Ils lui revenaient, avec leur lot de sensations étrangères, sans quelle puisse pourtant clairement les percevoir. Il lui semblait voir des scènes comme à travers un voile liquide, distordu. Une cérémonie avec un habit trop lourd. Des voix qui se muaient en cris et s'éloignaient. La tiédeur de la terre creusée à la main.

Hethna baissa la tête. Il lui fallut un moment pour repousser ces visions, et se concentrer sur les mots de Katsuo. Juste ces mots, et leurs sens réel. Elle parvenait à garder le contrôle, mais en même temps l'Arrancar avait le sentiment que son partenaire éludait une partie d'une réalité bien moins simple que ses mots le laissaient entendre.
Lui et elle avaient partagé une vie. Et une mort aussi, d'une certaine façon. Hethna avait cru à l'origine, vu sa première réaction en voyant l'humain, qu'il avait été la cause de la mort de la femme de ses souvenirs. Alors apprendre qu'en réalité, ils étaient mariés? Cela lui semblait... incongru. A plus d'un niveau.

    « ... Mais... Qui a eu l'idée de marier une meuf impossible à comprendre avec un gars qui a du mal à comprendre les autres? ... C'était une idée débile... »

Pas surprenant que cette histoire se soit terminée en tragédie, avec des prémices aussi pourries. Leur vie quotidienne avait dû être particulièrement tordue, avec ces deux-là. Rien qu'à l'imaginer, Hethna ne put se retenir de faire une grimace de gêne et de dégout. Mais ce n'était pas juste à cause de ces scènes maladroites qu'elle imaginait. Ou se remémorait. La différence était difficile à percevoir.

Sa question quant à elle, même si elle sonnait ridicule, était on ne peut plus sérieuse. Hethna avait le sentiment que ce mariage n'avait pas été le fait de la volonté de juste deux personnes. Quelle situation les avait donc poussé à se retrouver dans cet état? Qu'est-ce que cela impliquait, pour l'un et pour l'autre? Et où se trouvait donc la racine de tous ces sentiments déchainés dont elle avait hérité malgré elle?
L'Espada poussa un profond soupir et abaissa la tête, posant son visage dans ses mains. Son cerveau lui donnait l'impression de surchauffer. Pour un peu, l'envie lui prenait de partir à nouveau sous la pluie pour se calmer. Mais cela aurait rendu la discussion plus difficile, alors elle se contenta de quelques minutes de silence avant de tourner son visage vers Katsuo et le questionner davantage, en prenant soin de peser ses mots pour ne pas à nouveau le blesser.

    « Dis comme ça, l'histoire a l'air simple. Mais ça ne peut pas être juste ça. C'était quoi, votre relation, autrement que sur le contrat de mariage? »

Cette mention fit froncer les sourcils à Hethna. Comme une pensée intrusive, cette question sérieuse fit naitre une seconde, qui l'était beaucoup moins. La jeune femme hésita à peine et la posa immédiatement. On pourrait dire que cela lui avait échappé, mais la vérité était que c'était un acte conscient. Peut-être une façon d'évacuer la pression. Ou de tester le terrain...?

    « Et du coup... euh... Ça veut dire qu'on est mariés aussi? Partiellement? »

Oui. Vraiment. Comment ça marchait, dans une situation aussi particulières de la leur, les liens maritaux? Est-ce que ça s'arrêtait vraiment à la mort? Est-ce ce que ce qui leur était arrivé pouvait vraiment compter comme une mort? Il était facile de répondre un simple "non". Mais au regard du lien qui subsistait malgré tout entre eux et qui les faisait tant souffrir, pouvaient-ils réellement le nier?
L'idée faisait naitre un sentiment paradoxal chez Hethna. D'une part, elle se refusait à être liée par des obligations, ou une quelconque institution inventée par les humains. De l'autre... Cela signifiait que techniquement, l'humain à côté d'elle lui appartenait, non?
Cette idée là ne lui était pas déplaisante, et fit même naitre un coin de sourire sur ses lèvres.
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t772-hethna-terminee

Hethna

Revenir en haut Aller en bas


Shinken Katsuo

Données Spirituelles
Grade: Ten of Cups
Dim 8 Oct 2023 - 8:53 - Une prière oubliée... [Hethna]

Le silence reprend ses droits. La conversation est décousue, emplie de silence et d’absence. D’un côté, comme de l’autre. Ses pensées aussi le sont, décousues, mais remplies d’un brouhaha d'émotions et de souvenirs qui épuise sa conscience. Il a toujours été difficile pour lui de parler de lui-même. Depuis qu’il est ici, ce trait de sa personnalité s’est aiguisé tel un sabre trop affûté, y ajoutant toute notion de passé. Ses souvenirs n’appartiennent qu’à lui, et ne serait-ce qu'effleurer le sujet ne faisait que le renfermer davantage à autrui. Etait-ce pour se protéger ? Pour protéger ces vestiges du passé ? Par pudeur ou par fierté ? Même lui aurait été incapable de donnée une raison définie. Probablement était-ce un peu de tout ça. Peut-être un peu plus, encore une fois.

Parler du passé ravive les plaies que la mort n’a su panser.

Ses mots viennent déchirer le silence. Troubler ses pensées. Il ne commente pas son jugement, se contente de simplement répondre factuellement sans un regard pour elle. « Nos parents. » A son époque, c’est ainsi que cela devait être. Il n’y avait pas d’amour, pas de choix, pas d’autre raison que de respecter les décisions prises par le chef de famille. Cela ne l’avait jamais dérangé, il n’en avait jamais voulu à ses parents non plus.

Peut-être en avait-il voulu à eux cela dit…

Son regard se détourne un instant sur elle à sa question avant qu’il ne revienne se perdre face à lui. La regarder l’épuise. Il devrait plutôt se contenter de regarder le rideau de pluie. Sa question est légitime. Tout a l’air simple. En apparence. Il avait fait en sorte de maintenir un semblant d’illusion. Une illusion dans laquelle il ne s’était pour autant jamais perdu. Mais ses pensées sont troublées par cette nouvelle question, qui, malgré sa volonté, lui fait détourner la tête vers elle. Ses sourcils sont froncés et la réponse s’échappe sans même qu’il n’y ait réellement réfléchi. « Non. » Il finit par secouer la tête, l’air un rien déboussolé par cette question incongrue. Un soupir avant qu’il ne reprenne après un moment de silence pour remettre de l’ordre dans ses pensées. « Nous ne sommes pas eux. Tu n’es pas Kaede et je ne suis plus vraiment celui qui était lié à elle non plus. » Et c’est probablement mieux ainsi.

Même si, ça n’empêche pas les souvenirs de rester.

« Nous sommes liés, oui. Mais pas de cette manière. » Les mots s’échappent sans qu’il ne parvienne à les retenir. Il les regrette immédiatement et corrige dès qu’il en prend conscience. « Oublie ça. Je ne pense pas qu’on puisse appeler ça un lien. Tu as juste des souvenirs qui ne sont pas vraiment les tiens qui t’accablent, on ne peut pas vraiment considérer ça ainsi. » Sans doute est-ce plus vrai, mais est ce qu’il pouvait réellement ignorer que cela n’en faisait pas moins un lien ? Un lien tordu. Mais un lien tout de même…

Ne souhaitant pas réfléchir outre mesure sur ses mots et leurs significations - ni lui laisser réellement le temps de le faire - il se contente de reprendre le fil de ses questions. Une histoire simple, disait-elle disait. « Notre relation était… compliquée. On ne peut pas vraiment dire que nous ayons eu une relation mari et femme. Peut-être un temps. Au tout début. Mais… » Son regard s’assombrit. Il ne l’observe plus, se renferme dans un ailleurs qui n’existe plus. Des souvenirs épars. A la fin, ce n’était rien de plus qu’une danse maintes fois répétées. Une vérité qu’il avait tû. Personne n’avait su, ou tout du moins, personne n’avait réellement brisé cette illusion qu’il pense avoir maintenue. Sa voix se fait plus lointaine, prenant de la distance avec cette réalité comme pour s’en échapper. « Elle était brisée. Bien avant que nous ne soyons liés. Ça n’a fait qu’empirer et il n’y avait rien à faire pour l’aider. Juste… sauver les apparences. »

Et la regarder sombrer. Impuissant.

_________________
炎のベールにセイバーを鍛えろ
Une prière oubliée... [Hethna] Ezvqvo
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t817-shinken-katsuo

Shinken Katsuo

Revenir en haut Aller en bas


Hethna

Données Spirituelles
Grade: Decima Espada
Dim 15 Oct 2023 - 19:02 - Une prière oubliée... [Hethna]

Katsuo tua immédiatement dans l’œuf tout espoir le l'Arrancar de pouvoir se vanter d'avoir trouvé un mari. Oh bien sur, elle n'avait pas posé la question sérieusement. En vérité, Hethna ne comprenait pas tout à fait ce qu'être "mariés" signifiait véritablement. C'était simplement que l'idée d'être la seule au Hueco Mundo à avoir quelque chose qu'on appelait un "mari" lui était étrangement séduisante. Ce refus catégorique du rouquin qu'ils soient liés de cette manière, voir même "liés" d'une quelconque façon, lui causé plus de peine qu'elle ne s'y était attendue.

    « Oh... »

Dit-elle avec une pointe de déception qu'elle ne parvint pas à masquer. Son visage de renfrogna légèrement, mais elle n'ajouta rien de plus sur ce sujet.

Petit à petit, Katsuo lui révéla des vérités sur ces souvenirs d'une autre qui la hantaient. Grain de sable après grain de sable, une forme commença à se révéler. Mais chacun de ces grains se révéla être comme un couteau de verre qui se formait dans la poitrine. Parents. Lien. Mari. Femme. Brisée. Chaque mot, un nouveau souvenir. Une nouvelle image défilant devant les yeux de Hethna, avec leur flot d'émotions associés. Le visage de la jeune femme se durcit progressivement. Pour réprimer ces douleurs, la jeune fille replia ses jambe contre son torse, et referma ses bras autour, les laissant disparaitre sous son poncho. Une position qui, sans qu'elle s'en rende compte, pouvait rappeler à qui l'avait connu la propriétaire originelle de cette douloureuse mémoire.

Aussi désagréable que puisse être cette afflux de souvenirs, ce n'était pas ce qui la gênait le plus. Hethna avait le sentiment que quelque chose manquait. Toutes ces pièces d'un puzzle monumental, d'une vie brisée qu'elle tentait de recoller... Et au fur et à mesure qu'elle les assemblait, elle avait l'impression qu'un vide subsistait, un élément primordial.
Cette irritation persista. Et les pauses marquées par Katsuo n'aidèrent pas. Plusieurs fois, Hethna chercha à capter son regard en l'observant, mais il ne la voyait pas. Il voyait quelqu'un d'autre. Ce fut au final ce détail qui la fit sortir de ses gongs, et lever légèrement la voix.

    « ... Donc quoi? Tu pense que je vais finir comme elle? C'est pour ça que tu me regardes comme ça? Ou plutôt que t'évite de me regarder? »

Les mots étaient sortis trop vite, et avec bien plus de rancœur que l'Arrancar avait voulu. Elle le regretta immédiatement, et détourna son regard en espérant qu'il n'ait pas eu le temps de lire son regret dans ses yeux. Elle ne savait pas pourquoi elle le cachait, en vérité. Mais en tous cas, elle n'avait pas envie qu'il la voit de façon aussi pathétique.
La Decima enfonça sa tête dans ses épaules et fit monter ses mains jusqu'à ses cheveux, où elles se mirent à presser sur son crâne. La douleur revenait, avec cette impression que fabrique de son esprit se déchirait lentement. Elle se mit à grommeler, plus pour elle-même que pour le forgeron.

    « Je suis pas elle. Je suis pas comme elle. Je suis forte. Je ne me briserai pas. Je n'abandonnerai pas... »

Alors il n'avait pas besoin de se sentir désolé en la regardant...

Il lui fallut une bonne minute à respirer intensément pour que la tempête dans sa tête réduise en intensité, et lui permette de réfléchir à nouveau.
Pourquoi se mettait-elle dans cet état? Quel important-ce cela avait-il, qu'il la regarde ou non? Parce qu'il était le seul à pouvoir la dissocier de l'autre?

Hethna n'arrivait pas à atteindre une réponse. Enfin si, en réalité, elle en avait. Mais aucune ne parvenait à la satisfaire.
Elle essaya autre chose. Les paroles de Katsuo, et les souvenirs qu'ils lui évoquaient. Ces vides qu'elle ne parvenait pas à saisir. La revenante parvenait maintenant plus ou moins à les situer. Et en particulier, un évènement était particulièrement trouble. Peut-être la clé de toute cette histoire?

    « Comment est-elle... morte? »

Les sensations qui l'habitaient étaient quelque peu contradictoires. Elle avait pensé que ses épées avaient causé le trépas de sa femme... Mais pourtant elle ne le ressentait pas de cette façon. Il y avait un rapport, mais elle ne percevait pas de désir de vengeance. Pas contre lui, en tous cas. Quel était le lien, alors? Pourquoi avait-il l'air de se sentir aussi responsable?
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t772-hethna-terminee

Hethna

Revenir en haut Aller en bas


Shinken Katsuo

Données Spirituelles
Grade: Ten of Cups
Dim 29 Oct 2023 - 12:04 - Une prière oubliée... [Hethna]

Les mots sont difficiles à prononcer. Difficile à avouer. Alors pourquoi continue t-il a ainsi s’infliger pareille difficulté ? Katsuo n’a jamais été un homme rechignant sur ses tâches en évitant à tout prix le danger et les difficultés, pour autant, qu’est ce que cette conversation lui apporte à lui si ce n’est de la douleur et les souvenirs d’une vie de regret ? Pourquoi… La question demeure quand bien même l’ignore t-il, sciemment ou non. Une question qui cependant, revient en un instant, lorsque le ton de l’arrancar se fait plus puissant et que sa voix s’élève. Une rancœur déplacée aux yeux de l’homme qui fait tant d’effort pour répondre à des questions qui n’éveillent en lui que souffrance.

Ses prunelles dorées se font aussi froides que l’acier.

Il l’observe un instant, ignorant sa souffrance et sa position de vulnérabilité. Ignorant mêmes ses questions. Comment peut-elle croire après tout ce qu’il a bien pu dire qu’elle avait cette importance pour lui ? Une erreur. Une de plus à cause d’elle. Toute sa vie n’aura jamais été qu’un enchainement d’erreur depuis qu’ils s’étaient liés… Son visage se ferme et il vient récupérer le parapluie à son côté, se relevant du banc sur lequel ils se sont assis côte à côte.

Une erreur. Une de plus.

Sa question ravive des souvenirs enfouis. Ce moment où il fit face à son ami désolé pour lui, emportant avec lui, le linceul de celle qu’il avait épousé. Ses paupières s’éteignent avec force avant qu’un regard glacial ne se pose sur celle qui n’avait nulle conscience de ce qu’elle foulait du pied. « Elle a été tuée par des samourais. Ils ont réussi là où j’ai toujours échoué. » Sa voix est à l’image de son regard, d’une froideur effrayante. Il l’avait toujours protégé alors qu’il savait qu’elle était un danger. Alors qu’il savait qu’elle tuait. Il s’evertuait à la ramener. A la soigner. Sachant parfaitement qu’elle repartirait pour de nouveau faucher les vies de ceux qu’elle croisait.

Sur ses mains, il voyait leur sang le souiller. Et aujourd’hui d’autant plus qu’il fait face à son arrancar après avoir échoué une fois de plus à éliminer ce qu’elle était devenue à sa mort.

« Tu ne sais rien de moi alors ne fais pas comme si tu comprenais ce à quoi je pense. »
Sa voix demeure égale, cinglante et glaciale. Même Kaede ne savait rien sur lui. Elle ne connaissait rien de ses pensées, rien de ce qu’il ressentait et de cette dualité avec laquelle il avait dû vivre. Non… elle ne savait rien de tout ça parce qu’il n’y avait pas ce genre de lien entre eux… Sa vie n’avait été qu’une erreur.

« C’était la dernière question à laquelle je répondais. La prochaine fois que nous nous croiserons, nous serons des ennemis et je te considérerai comme tel. » C’est ainsi qu’il aurait dû la considérer dès le début. Une ennemie. Une étrangère. Après tout, même elle était une étrangère à présent.

Nous avons toujours été des étrangers l’un pour l’autre.

Sans un mot de plus, le forgeron ouvre son parapluie avant de s’éloigner du temple sous le rideau de pluie.

_________________
炎のベールにセイバーを鍛えろ
Une prière oubliée... [Hethna] Ezvqvo
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t817-shinken-katsuo

Shinken Katsuo

Revenir en haut Aller en bas


Hethna

Données Spirituelles
Grade: Decima Espada
Lun 30 Oct 2023 - 22:09 - Une prière oubliée... [Hethna]

Quelque chose se brisa. Hethna ne parvint pas à déterminer si cela venait d'elle ou d'ailleurs dans le temple, mais ce son distinct la laissa confuse. Elle tourna la tête de droite à gauche, cherchant l'origine de ce son. Finalement sa tête se posa sur la lame de son Zanpakutoh, où une fissure venait d'apparaitre. Exactement au même endroit où la lame du forgeron l'avait fendu, quelques semaines plus tôt.

Alors qu'elle observait, surprise, ce phénomène, la réponse cinglante de Katsuo lui fit tourner la tête. Quelque chose n'allait pas. Dans la réponse, autant que le ton. Les circonstances de la mort de sa femme, aussi tragiques que prévisibles, n'étaient pas ce qui lui firent écarquiller les yeux. Que voulait-il dire, ce qu'il avait toujours échoué à faire? Voulait-il...?
Et dans ce regard où toute trace de mélancolie s'était volatilisée, l'Arrancar y vit une ombre qui insuffla en elle une peur indescriptible. Différentes de toutes les terreurs qu'elle avait pu connaitre jusque là. Elle sentit ses organes se liquéfier et un tremblement naitre au bout de ses doigts lorsqu'il la réprima en lui faisant comprendre qu'elle ignorait tout de lui, et n'avais pas le droit de prétendre le comprendre. Écarquillant les yeux, elle ouvrit la bouche, mais ne parvint pas à en sortir de mots.

    « Uh? »

Hethna réalisa alors seulement à ce moment, bien trop tard, que c'était ses précédentes paroles, échappées sous le coup de la douleur et de l'émotion, qui avait détruit le fragile terrain d'entente. Déjà en retard dans sa réflexion, les émotions contraires qui tambourinaient dans son crâne ne lui permirent pas de réagir à temps pour essayer d'empêcher Katsuo de partir. Lorsqu'elle parvint enfin à articuler des paroles cohérentes, il était déjà en train d'ouvrir son parapluie.

    « Non... Je... Je voulais pas... Attends! »

Déjà, il commençait à s'avancer sous la pluie. Hethna réagit alors de la seule façon qu'elle pouvait : la force.
Sans réfléchir aux éventuelles conséquences, elle bondit sur ses jambes et attrapa le poignet de l'humain pour le retenir. Trop paniquée pour contrôler sa force, la vagabonde serra assurément plus qu'elle n'aurait dû, sans tenir compte de la fragilité du corps humain par rapport au sien.

    « Je suis désolée! Je ne... voulais pas d-dire ça... Je ne v-voulais pas le dire comme ça... »

Un léger tremblement dans sa main et dans sa voix dénota à quelle point la créature était désemparée. Elle n'avait beau ne pas comprendre la violence de la réaction du forgeron, elle était certaine que ce n'était pas l'issue qu'elle souhaitait. Trop habituée à répondre à la détresse par l'agressivité, Hethna ne pouvait appréhender son faux pas.


Pourtant, elle essayait. Mais son était n'aidait en rien à cela. Sans fatigue, elle avait le souffle court. Sans chaleur, elle se sentait pourtant suer. Pour un peu, Hethna aurait eu l'impression de tomber malade. Mais une âme pouvait-elle l'être?
Au fond de ses yeux bleus, le désespoir s'ancrait. Elle essaya, sans trouver de solution ou d'inspiration, de retenir Katsuo. L'Espada ne pouvait elle-même comprendre le pourquoi de cet entêtement. Elle voulait encore des réponses bien sur. Mais surtout, elle ne voulait pas que cela se termine ainsi.

    « S'il te plait... J-J'ai encore besoin de réponses. Est-ce que... tu veux quelque chose en échange? N'importe quoi... »

Ce fut tout ce qu'elle parvint à trouver. Une offre. Donner et recevoir. Un pari perdu d'avance, mais c'était là la seule autre loi que Hethna pouvait concevoir pour empêcher l'homme de partir. En cet instant de vulnérabilité, elle aurait probablement été capable d'accepter n'importe quel prix.
Tout pour que ces sensations délétères s'arrêtent.
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t772-hethna-terminee

Hethna

Revenir en haut Aller en bas


Shinken Katsuo

Données Spirituelles
Grade: Ten of Cups
Dim 21 Jan 2024 - 19:19 - Une prière oubliée... [Hethna]

Sans un regard en arrière, il s’éloigne. La pluie ruisselle sur le parapluie, les gouttes se répercutent dans son esprit. Elles sont cinglantes. Presque violentes. Elles répondent aux tourbillons que forment ses pensées. A ces émotions qu’il ne parvient totalement à écarter. Elles sont là, vibrantes dans son cœur quand bien même son regard d’or ne parvient à contenir que cette froide fureur.

Pourtant, une fois encore, il fuit. Il lui laisse une dernière chance. Encore une. Mais de cela, il ne s’en rend pas totalement compte, l’esprit embrouillé. Elle ne sait rien, mais lui même peine à comprendre la raison de cette colère si vibrante. Elle est là. Juste là. Sa confusion ne l’arrête pas, pas plus que son bégaiement. Il veut s’éloigner. Tout simplement. Qu’elle disparaisse de sa vue et de sa vie.

Qu’elle ne soit plus. Tout comme lui.

Pourtant, une fois encore, elle ne prend en compte ses paroles. Une fois encore, elle ne respecte pas une simple demande. Sa main libre - blessée - se fait fermement attraper. La douleur se répand dans son bras alors qu’elle l’enserre de toutes ses forces, bien décidée à l’empêcher de s’éloigner. De s’échapper.

Pourquoi insiste t-elle ? Pourquoi ne la laisse t-il pas ? Pourquoi s’acharne t-elle a trouver des réponses qui ne la concerne pas ?! L’agacement et la fureur gronde dans ses yeux froids.

« Je ne veux rien de toi ! » lache t-il brusquement en se détournant sur elle, ignorant sa peine, ignorant sa peur, ignorant les tremblements dans sa voix. Il veut qu’elle le laisse. Il veut qu’elle disparaisse. Sa voix est grondante, perdant de cette froideur exaspérante pour se teinter d’une émotion plus trouble. Plus vibrante.

De la colère. De l’exaspération.

De la douleur.

D’un geste vif, il s’échappe de sa prise. « Laisses moi. Oublies moi ! » Ses sentiments explosent un court instant. Il n’en peut plus. Il n’en peut plus. Quand est ce que vous cesserez de me torturer ainsi !? Avait-il été un être si monstrueux qu’il lui fallait se repentir dans la douleur ? L’obliger à vivre ce calvaire ? Il s’écarte, reprend un instant le contrôle sur ses émotions pour trancher d’une voix glaçante. « Et si tu ne veux pas mourir, évite moi. J’espère que j’ai été assez clair pour toi. »

Ses mots sont plus tranchants que jamais aucun de ses sabres ne pourra l’être.

Cette fois, il ne se retournera plus sur elle.

[Conclusion]

_________________
炎のベールにセイバーを鍛えろ
Une prière oubliée... [Hethna] Ezvqvo
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t817-shinken-katsuo

Shinken Katsuo

Revenir en haut Aller en bas


 
   Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum