Before Tomorrow Comes :: Mémoires oubliées :: Archives :: Présentations archivées


Shikara Tanjô

Données Spirituelles
Grade: King of Cups
Lun 26 Juin - 22:56 - Shikara Tanjô, le sorcier (Terminé)

Shikara Tanjô

Race Fullbringer
Âge31 ans en cumulé


GradeKing of cups


Pouvoir

Organic Growth

Les pouvoirs de Shikara Tanjô sont basés sur la fascination qu'il a toujours voué envers son propre corps et ses capacités surhumaines. En activant son Fullbring, il peut accélérer de façon démesurée la division cellulaire de son organisme. Cela a pour effet de provoquer une pousse très rapide de ses cheveux, de ses ongles et de ses poils qu'il peut ensuite contrôler à sa guise. Cela lui octroie également une capacité de régénération très rapide.
Shikara Tanjô, le sorcier (Terminé) P-humain

Description

Régulièrement, les regards des passants se tournent en direction de Shikara Tanjô lorsqu'il déambule dans les rues de la ville. Malgré ses tentatives d'intégration, on n'efface pas toute une vie en quelques années. En particulier en ce qui concerne ses goûts vestimentaires. Habitué au luxe du Xème siècle, il continue de s'habiller de longues tenues aux couleurs criardes assorties de blanc, symbole de richesse ostentatoire. À l'époque, obtenir du tissu blanc était un processus complexe et onéreux. Ses vêtements sont agrémentés de breloques que la société d'aujourd'hui trouverait kitsch comme des os ou des dents.

Des bagues et des bracelets en bronze soulignent la finesse de ses poignets et de ses doigts. En effet, malgré son entraînement, Tanjô a une carrure modeste, n'impressionnant pas ses adversaires qui ont tendance à le sous-estimer. Grossière erreur car le danger provient de ses pouvoirs et non pas de sa force physique. À cause de cette absence de musculature imposante, il n'est pas rare de le voir flotter dans ses tuniques. Il est très fier de ses cheveux qui représentent la grande majorité de ses compétences au combat. Coiffés en dreadlocks et ornés de bijoux d'or, le Fullbringer aime les faire descendre jusqu'au bas du dos. De la même manière, il a pour habitude de vernir ses ongles en noir, comme un avertissement à ceux qui ignoreraient ses capacités.

Dans son attitude également, on peut ressentir qu'il n'a pas reçu l'éducation du XXIème siècle. Beaucoup de choses de l'ère moderne lui échappent comme les réseaux sociaux ou l'administration. Il peut par moment sembler complètement déconnecté et faire référence à des évènements que plus personne ne connaît. Parfois un peu bourru, il a tendance à ne pas respecter ceux qui ne font pas preuve de talents exceptionnels. De son temps, ceux qui donnaient les ordres étaient ceux pouvant faire taire ceux qui ne sont pas d'accord ou qui étaient assez doués dans leur domaine pour éviter toute critique.

Il arrive qu'il se perde dans ses pensées au beau milieu d'une conversation ou même qu'il s'en aille brusquement durant le discours d'un interlocuteur parce qu'il a eu une idée qu'il voudra absolument noter quelque part avant de l'oublier. Mis à part cela, il est assez social et pourra discuter sans problème avec les gens, bien que son sujet de prédilection soit les sciences, bien évidemment.
Shikara Tanjô, le sorcier (Terminé) P-humain

Histoire

Shikara Tanjô, L'enfant né de la mort

970 :

Le soleil commençait à décliner lentement en direction de l'horizon, apportant une douceur bienvenue. L'après-midi avait été très chaud et les paysans, occupés à trimer dans les champs, en avaient beaucoup souffert. Pourtant, l'idée que la journée touche à sa fin ne faisait naître aucun sourire sur le visage des habitants du petit village de Tunian. L'astre solaire s'approchant de l'horizon n'était pour eux rien d'autre qu'un compte à rebours. Tel un sablier, les rayons qui s'évanouissaient un par un derrière la cime des arbres marquaient l'arrivée des ténèbres et de toutes les monstruosités qui aimaient se cacher en leur sein. Ce village aux apparences tranquilles était la proie des Yokais depuis un certain temps. Des hommes et des femmes disparaissaient sans laisser de traces, des cadavres étaient régulièrement retrouvés dans les rues au petit matin. Certains affirmaient avoir aperçu des ombres se mouvoir, senti des présences ou encore avoir vu des objets se briser sans raison apparente. Donc, bien que salvatrice, la venue de la fraîcheur de la nuit était plus une source de crainte qu'un réconfort.

Alors que la pénombre commençait à s'immiscer dans tout le paysage, un fracas retentissant fit se tourner tous les regards vers l'unique chemin qui menait à Tunian. Une troupe de cavaliers portant les couleurs impériales arrivait à vive allure. Il était plus que rare de voir des membres de l'armée se rendre dans un simple hameau aussi éloigné de la capitale. Celui qui dirigeait le groupe leva la main et les chevaux s'arrêtèrent dans une ruade. Les habitants, peu habitués à ce genre de situation, restèrent figés, immobiles et silencieux, sans savoir comment réagir. Devaient-ils s'enfuir ou au contraire s'incliner par respect ? Les saluer serait-il la moindre politesse ou bien le protocole interdisait-il à de simples paysans d'adresser la parole à des chevaliers impériaux ? Lorsque l'on passe sa vie à des dizaines de kilomètres de la capitale, les règles de la bienséance sont une notion assez vague.

Celui qui se trouvait être le capitaine de la brigade rompit le silence qui commençait à devenir pesant.

–Sommes-nous bien à Tunian ? Nous sommes ici car des rumeurs sont parvenues jusqu'à la capitale. Des Yokais particulièrement dangereux agiraient dans les environs.

À ces mots, un homme âgé se jeta à genou et s'inclina jusqu'à ce que son front touche terre.

–Messire ! Je suis Amazono Tenshido, chef de ce village. Nous subissons en effet les méfaits de ces esprits maléfiques. C'est un honneur que de vaillants guerriers se soucient de misérables vermisseaux tels que nous. Merci ! Merci !

Soudainement, un cri retentit. Un cri sourd, rauque et puissant, semblant provenir des entrailles de la Terre. Pourtant, personne n'y prêta attention. Le chef continuait à remercier le capitaine qui tentait tant bien que mal de lui soutirer des informations utiles. Seul le cavalier le plus en retrait tourna immédiatement le regard en direction de l'origine du hurlement. Un Hollow venait de se matérialiser juste derrière la foule qui avait commencé à s'agglutiner devant les nouveaux arrivants.

–Fuyez ! Ne réfléchissez pas !

L'invective du soldat surprit la populace qui ne comprit pas ce qu'il se passait. Mais lorsqu'une femme poussa un cri et que son corps se mit à flotter dans les airs en déversant des flots de sang, les réactions furent beaucoup plus spontanées. Les villageois se mirent à courir en hurlant, sans but précis, ne cherchant qu'à s'éloigner de cette vision surnaturelle. Le guerrier serra les dents en voyant la femme qui venait de se faire empaler par les griffes du terrible monstre. Il joignit ses mains qui se mirent à briller. Lorsqu'il les sépara, un grand arc de lumière apparu. Une seconde plus tard, le Hollow s'écroulait dans un grondement que personne n'entendit à part son bourreau. Il ne s'écoula que quelques secondes avant que la frénésie qui avait soudainement envahi la population ne retombe comme un soufflé. Bien qu'incapable de le voir, la plupart des gens pouvaient tout de même ressentir que l'aura oppressante qui régnait sur le village depuis des lunes avait disparu. Toutefois, l'heure n'était pas à la célébration. Tous se précipitèrent vers la femme attaquée. Celle-ci présentait d'immenses plaies au dos et du sang s'écoulait lentement de presque tous ses orifices.

-Est-elle encore en vie ? s'enquit le capitaine auprès du chef.
–Non, mais tout espoir n'est pas perdu.

Après quelques minutes, un petit cri aigu se fit entendre alors que deux bras s'élevèrent, montrant fièrement un nouveau-né braillard. Malgré l'attaque, l'enfant que portait la femme avait survécu, le destin lui permettant de passer entre les griffes du monstre spirituel. Celui qui avait abattu le Hollow s'approcha en écarquillant les yeux. Le Quincy n'avait encore jamais été dans ce cas de figure, cet enfant avait été en contact avec l'énergie d'un Hollow avant sa naissance. Pourrait-il s'avérer dangereux de le laisser en vie ? Il tendit le bras en direction du bébé.

–Veuillez me remettre cet enfant. Nous allons l'amener à l'empereur. Il décidera de son sort. Il pourrait porter malheur à votre village.

Un brouhaha se répandit rapidement au sein des habitants qui hésitèrent un instant mais finirent par céder à la demande de l'homme. Le ton de celui qui venait de les libérer de la malédiction du village ne laissait pas vraiment place à la discussion. Aucun d'entre eux n'aurait eu le courage de lui dire « Non ». L'archer prit donc le nouveau-né, l'enveloppa dans sa cape et le garda dans ses bras tandis qu'il remontait sur son cheval.

–Tu seras Shikara Tanjô, celui qui est né de la mort. Mais que va-t-on faire de toi ?


Shikara Tanjô, Le sorcier impérial

980 :

La salle du trône résonnait encore des trompettes et des tambours cérémoniels tandis que Tanjô quittait la pièce. La nomination d’un nouveau sorcier impérial est toujours source de prestigieuses festivités, l’empereur Fujiwara no Michinaga aimant faire grand étalage de son pouvoir et son influence. Les croyances bien ancrées dans les esprits du peuple donnaient un poids considérable au symbole que représentait un homme pouvant s’accorder les faveurs divines. Toutefois, dans la majorité des cas, aucune magie n’était à l’œuvre, les sorciers étant plutôt des sages, des scientifiques ou des médecins qui savaient utiliser leurs connaissances pour effectuer des « miracles ».

Alors qu’il s’apprêtait à s’éloigner du brouhaha de la fête discrètement, une main se posa sur son épaule. Par réflexe, il s’en saisit, fit une rotation sur lui-même et immobilisa la personne qui venait de le prendre par surprise avec une clef de bras. Son regard tomba sur les longs cheveux blancs d’Atsui Shizuo, le Quincy qui l’avait récupéré enfant. Malgré la position inconfortable, son mentor arborait un sourire franc. Ses yeux verts pétillaient de malice.

–Jolis réflexes, monsieur le sorcier.

Tanjo soupira en relâchant son emprise. Ces années de service à s’infiltrer dans les bases arrière ennemies avaient mis ses nerfs à vif et ces automatismes de défenses étaient difficiles à contrôler. Sur le terrain, une seconde d’hésitation et la mort venait nous cueillir sans discussion. Il se retint toutefois de tout commentaire et s’inclina devant celui qui lui avait tout appris. Depuis qu’il était tout jeune, il avait toujours été sous la tutelle de Shizuo. Ce dernier étant un des rares à avoir conscience du monde spirituel, il lui avait enseigné à maîtriser son reiatsu et, bien entendu, à s’en servir pour combattre les Hollow qui sévissaient au Japon. C’est en grande partie grâce à ses sorciers et à leur capacité à chasser ce que tout le monde pensait être des Yokais que l’empereur avait réussi à asseoir sa domination et à accorder une certaine stabilité au Japon.

L’entraînement avait été intense, les pouvoirs de Tanjô étant très particuliers. Il lui apprit à masquer son énergie, à la libérer et à la contrôler. Mais bien au-delà de l’aspect pratique, son maître lui expliqua également tout ce qu’il y avait à savoir sur l’âme, les Hollows, les Shinigamis et bien sûr les quincys. L’enfant, émerveillé par tout cet univers qui s’ouvrait à lui, l’écoutait attentivement. À mesure qu’il grandissait, ses pouvoirs faisaient de même. Le Quincy n’avait jusqu’ici jamais été confronté à un humain ayant de telles capacités. Le garçon qu’il avait recueilli parvenait à faire bouger les objets, les plier à sa volonté, et même les modifier. Plus tard, il réussit même à faire pousser ses ongles et ses cheveux pour s’en servir comme des armes. Le professeur ne comprenait pas bien comment cela fonctionnait mais avait su en tirer parti pour aider son empereur en en faisant un grand combattant.

Son protégé suivit d’abord la formation des ninjas avec brio et devint maître dans l’art de la concoction de poisons, de drogues mais aussi de médicaments. Ses créations pouvaient tuer, guérir mais également paralyser, renforcer ou encore endormir. Avec ces talents, il fut envoyé en mission très souvent pour assassiner ou kidnapper des rebelles ou des adversaires discrètement. Ses exploits lui ont valu d’être nommé à la tête de la police impériale, puis de la garde rapprochée de l’empereur. Bien que très peu de gens soient au courant de ses capacités hors du commun, tous savaient que Shiraka Tanjô était un homme très dangereux. Même ceux qui ne l’avaient jamais croisé connaissaient son nom. Nombreux sont ceux à être passé entre ses mains et ayant été utilisés comme des cobayes pour ses créations. Fasciné par le corps humain et toutes ses possibilités, il n’hésitait pas à taillader des prisonniers pour essayer de nouvelles décoctions de soin, à tester la fulgurance de poisons et l’efficacité d’antidotes en tout genre. Même dans les camps opposés à l’empereur, la rumeur disait qu’il valait mieux mourir sur le champ de bataille que d’être capturé par Shikara Tanjô.

Après des années, le Fullbringer était parvenu à mettre au point une drogue permettant aux soldats de ne plus ressentir la douleur et de décupler leurs forces. Nul doute que c’est grâce à cela que les campagnes militaires qui suivirent furent toutes couronnées de succès. C’est ainsi qu’il atteignit ce nouveau grade, celui de sorcier impérial.

–Je me dois de mériter mon nouveau titre. Quel sorcier digne de ce nom se ferait surprendre aussi facilement ?
–Bien dit ! Même si ton poste change, ne néglige pas ton entraînement et n’oublie pas tout ce que tu as appris. Bien que je me doute qu’à présent, tes recherches vont faire un bond en avant.

C’était vrai. Avec ce nouveau titre, il pourrait ordonner à n’importe quel soldat de lui fournir tous les ingrédients dont il pourrait rêver, réquisitionner autant de prisonniers qu’il le voudrait et même effectuer ses propres recherches en secret sans rendre de compte à qui que ce soit. Enfin, il allait pouvoir étudier les autres mondes, en particulier cette « Soul Society » et ce « Hueco Mundo » dont lui avait tant parlé son professeur. Il était persuadé qu’il pourrait trouver un moyen d’ouvrir un chemin entre ces différents univers. Quelles merveilles pouvaient bien recéler ces mondes ? Des connaissances qui pourraient tout à fait être utiles dans leur réalité à n’en point douter.

Shikara Tanjô esquissa un sourire en coin. Son maître le connaissait bien et savait parfaitement ce qu’il avait en tête avec ses nouvelles responsabilités.

–En effet. Les choses sérieuses vont commencer à présent.


Shikara Tanjô, le vaincu

995 :

De mémoire d'homme, aucun sorcier n'avait été aussi productif que Shikara Tanjô. Le respect qu'il inspirait par ses trouvailles extraordinaires était presque égal à la crainte qui s'emparait de ceux qui pensaient à la façon dont les expérimentations pour les obtenir s'effectuaient. Le Fullbringer avait fait des avancées absolument phénoménales dans ses recherches, bien plus importantes que les quelques miettes qu'il offrait à l'empereur dans l'unique but de conserver sa place. Une fois tous les trois ou quatre mois, il demandait audience à Fujiwara no Michinaga pour lui présenter un nouveau poison, une nouvelle drogue, une nouvelle façon de soigner un soldat blessé ou encore un nouveau produit d'hygiène qui était jusqu'ici inconnu. Pourtant, ses découvertes sur le monde des esprits étaient bien plus sensationnelles.

La seule personne avec qui il pouvait partager ce genre d'informations avait disparu. Tout s'était passé très vite. Son mentor l'avait prévenu qu'il avait quelque chose de très important à faire et qu'il allait devoir partir pour un moment. Ce n'était pas dans ses habitudes de faire des cachotteries à son disciple. La seule chose que Tanjô avait réussi à lui soutirer était qu'il s'agissait d'une mission dont l'avenir de tous les Quincys dépendait et qu'il ne pouvait pas l'emmener avec lui. Le Fullbringer, de par sa nature, détestait ne pas savoir. Toutefois, il ne parvint pas à raisonner son maître qui s'était empressé de rejoindre les siens pour cette opération secrète. Cela faisait dix jours à présent. Ses expériences lui occupaient suffisamment l'esprit pour qu'il ne s'inquiète pas outre mesure. Il ne pouvait rien faire d'où il était de toute façon.

Alors qu'il avait le nez plongé dans ses notes, Tanjô entendit un grésillement sur sa droite. Il bondit sur ses pieds en voyant un grand portail de lumière déchirer l'espace-temps. De l'autre côté, seule de la noirceur était visible. Intrigué, le sorcier s'approcha pour étudier ce nouveau phénomène mais il vit alors surgir Shizuo. Ce dernier courait à perdre haleine, son kimono était taché de sang et son regard virevoltait autour de lui sans jamais se poser nulle part.

-Satsubatsu Kyōaku... Il est... trop... fort...

Tanjô n'eut pas le temps de lui poser la moindre question, un sabre en provenance du portail traversa la pièce et se planta dans le dos du Quincy qui s'effondra sans aucun son.

Tout s'était passé trop vite. Le Fullbringer n'avait même pas eu le temps de réagir qu'un homme surgi à son tour du portail. Sa tenue ne laissait aucun doute quant à son appartenance au groupe des Shinigamis. Lui aussi était maculé de sang mais semblait très bien se porter, signe que l'hémoglobine qui salissait ses vêtements n'était pas la sienne. Un sourire sur le visage, il s'approcha de sa proie et retira sa lame d'un geste sec sans même se soucier de la présence de Shikara Tanjô. Pourtant, il aurait dû. Ce dernier bouillonnait de voir son maître de toujours ainsi mis à mort devant lui. Son reiatsu explosa. Ses cheveux et ses ongles se mirent à pousser à une vitesse démesurée. Les dreadlocks s'enroulèrent autour des jambes du shinigami tandis qu'il se jeta sur l'assassin de son mentor pour le lacérer de ses griffes. Pris au dépourvu, le Sanguinaire tomba à la renverse. Lui qui pensait croiser de simples humains incapables de le voir, il fallait qu'il tombe sur un imbécile qui croyait pouvoir se mesurer à lui. D'un geste enragé, l'étranger fit virevolter son sabre pour trancher les liens qui le retenaient.

Mais Tanjô ne comptait pas laisser ce salaud s'en sortir après avoir tué sa figure paternelle. De nouveaux cheveux s'élevèrent dans les airs et fondirent en direction du torse du shinigami qui esquiva l'assaut d'une roulade en avant. Arrivé au corps à corps de Tanjô, il effectua un large mouvement du bras. La lame du Zanpakutō taillada la poitrine du sorcier. Pensant être débarrassé de cette nuisance, l'homme au katana tourna les talons. Mais la plaie provoquée par le sabre commençait déjà à se refermer grâce aux capacités du Fullbringer. Ce dernier se releva et envoya une lance capillaire transpercer le bras du Shinigami. Usant de cette attache, il tira dessus pour se rapprocher rapidement de son adversaire pour lui déchirer le torse de ses ongles. Le sang gicla, signe qu'il avait fait mouche mais ce n'était clairement pas suffisant pour vaincre un combattant de ce niveau. L'homme venu de la Soul Society agrippa son agresseur et le percuta à la mâchoire avec son front. Tanjô vacilla, sonné, et ne put esquiver la frappe verticale qui lui trancha l'épaule. La douleur fut tellement fulgurante qu'il tomba inanimé.

Satsubatsu Kyōaku observa un instant la créature qui venait de parvenir à le blesser. Ces pouvoirs bizarres ne lui étaient pas familiers, ils ne ressemblaient en rien à ce que les Quincys avaient pour habitude d'utiliser. Enfin, dans le doute, il n'allait pas laisser ce primitif en vie.

-Adieu, étrange humain.

Le katana s'abattit une dernière fois.



Shikara Tanjô, Le Fullbringer revenu du passé

2018 :

Tanjô n'arrivait toujours pas à assimiler toutes les connaissances qui étaient à présent à sa disposition. Le monde avait tellement changé en un millénaire : l'électricité, la vapeur, la mécanique, la physique, l'astronomie, la chimie organique, l'informatique... Tellement de choses à intégrer. Malgré ses capacités hors-norme d'assimilation, il lui restait encore beaucoup à apprendre. Sa résurrection tenait du miracle, bien qu'il se souvienne à présent qu'il le devait à son assassin. Cette chance de reprendre le cours de sa vie dans un monde aussi avancé était la meilleure chose qui aurait pu lui arriver.

Il avait fallu un moment avant que l'homme revenu du passé ne comprenne ce qui lui arrivait. Il ne se souvenait de rien si ce n'est de son combat contre un shinigami puis... rien. Il s'était réveillé là, au milieu d'un centre commercial qui avait remplacé ce qui fut, il y a plus de mille ans, ses quartiers. Seul, complètement perdu au milieu de cette immense foule, entouré de lumières vives et de sons agressifs de toute part, il avait pris la fuite et s'était réfugié sous un pont pour tenter de reprendre ses esprits. C'est là, dans ce petit coin de tranquillité, que son esprit d'analyse lui avait permis de rassembler les pièces du puzzle. Il était mort et revenu à la vie après une longue absence. En quelques semaines seulement, il avait réussi à adapter en partie sa façon de parler et de se comporter pour se mêler à la foule. Il avait tout d'abord passé un long moment dans une bibliothèque à emmagasiner un maximum d'informations sur l'histoire du monde avant qu'une employée ne lui apprenne à se servir d'internet.

Là, la quantité de connaissances à sa disposition lui donna le vertige. Il passa plus de six mois à engranger le plus de savoir possible, à s'en rendre malade. Il ne pouvait tout simplement pas s'arrêter.

Lorsque sa frénésie d'apprentissage se calma enfin, il décida d'aller explorer le monde par lui-même. Passer une année à se nourrir uniquement de ce qu'il parvenait à voler sur les étals des marchés commençait à lui peser. Le cerveau est un organe gourmand en énergie et il avait besoin de sucre pour fonctionner. Il devait se trouver un travail pour manger à sa faim. Il ne lui fallut pas longtemps pour se faire embaucher comme magasinier. Porter des charges lourdes n'était pas un problème pour lui. Lorsque personne ne le regardait, il usait même de ses pouvoirs. En manipulant l'âme des caisses, il pouvait les forcer à se déplacer d'elles-mêmes.

Ce soir-là, alors qu'il terminait sa journée de travail et se préparait à rentrer dans le minuscule appartement qu'il louait en échange de quelques billets, il sentit une pression spirituelle inhabituelle. C'était clairement un Hollow. Cela faisait bien longtemps qu'il ne s'était pas battu, cela lui ferait du bien de se dérouiller un peu. L'affrontement en lui-même présenta assez peu d'intérêt, le Hollow était d'un niveau médiocre et quelques attaques suffirent à le détruire. Mais, à peine eut-il terminé qu'un petit groupe s'approcha de lui.

-Bonsoir, Fullbringer.

Tanjô eut un mouvement de recul.

-Qui êtes-vous ? Comment m'avez-vous appelé ?
-Je me nomme Simana Naramo. Je vous présente Aname Anato et Manazo Wari. Nous sommes des Quincys. Nous t'avons observé face à ce Hollow et il est évident que tu es un Fullbringer.

L'ancien sorcier impérial réfléchit un instant. Il n'avait jamais entendu ce terme jusqu'à présent. Si de nos jours il existait un terme pour le désigner, cela voulait dire qu'il n'était pas le seul à avoir ce genre de capacités.

-Vous savez ce que je suis ?
-Bien sûr. Dans notre organisation, il y a beaucoup de Fullbringers. Nous voulions justement te proposer de nous rejoindre.
-Dans quel but ?
-He bien, l'objectif de l'Ultima Necat est vaste, mais nous étudions les apparitions des autres mondes et faisons en sorte de protéger les humains, que cela soit des Hollows, des shinigamis ou d'autres intrus venus d'autres dimensions. Nos essayons d'améliorer le quotidien de l'humanité par nos recherches.

Loin d'être naïf, Tanjô se doutait bien qu'une société aussi altruiste ne pouvait exister et qu'ils devaient en tirer un profit d'une façon ou d'une autre, mais cela lui importait peu. Malgré toutes ses recherches, il n'était pas encore parvenu à découvrir ce qu'il s'était passé en 995. Aucune trace de la fameuse mission qui avait couté la vie à son mentor. En suivant ces quincys, il avait une chance d'avoir enfin une réponse à ses questions. D'un pas vif, il tendit une main vers son interlocuteur. Au moment où l'homme en blanc allait la lui serrer, le fullbringer retira sa main.

-Vous avez un laboratoire ?
-Un... Un laboratoire ? Bien sûr qu'un en a un. Bien plus développé que tout ce que vous pourriez trouver en ville.
-Alors j'en suis.

Il serra la main tendue en affichant un grand sourire. Il allait enfin pouvoir reprendre là où il en était. Mais avec une sacrée mise à jour.


Shikara Tanjô, The King of Cups

2023 :
Avec le temps, Tanjô a fini par prendre ses marques au sein de l'organisation. Il resta méfiant très longtemps, son histoire personnelle lui ayant appris à se méfier de tout et surtout de ceux qui approchent avec de grands sourires et des cadeaux pleins les bras. Mais la présence de tous ces Fullbringers, ces êtres ayant des capacités similaires aux siennes, et de tous ces Quincys avait réussi à le convaincre qu'il était là où il devait être. Lorsque l'on est transporté plus de mille ans dans le futur, on a bien peu de choses auxquelles se raccrocher.

C'est grâce à eux qu'il a enfin pu savoir la raison de la disparition de son maître, puis de sa mise à mort par un Shinigami sorti de nulle part. Les rares quincys qui avaient rejoint l'organisation avaient partagé leurs points de vue sur la guerre qui avait eu lieu en 995 mais également sur la seconde guerre, beaucoup plus récente, qui était en partie à l'origine de sa résurrection.

En échange de l'accueil qui lui a été fourni et des informations qu'il recherchait désespérément, le Fullbringer revenu du passé partagea le fruit de ses nombreuses expériences sur les âmes, l'énergie spirituelle ou encore les différents mondes. Bien que les progrès du dernier millénaire aient rendu la plupart de ses découvertes obsolètes, certains savoirs perdus au fil des ans furent remis au goût du jour par son arrivée. Après tout, l'âme fonctionnait de la même façon à l'époque que maintenant. Ses protocoles, sa méthodologie mais également beaucoup de techniques aujourd'hui oubliées firent faire un bond en avant à l'Ultima Necat ce qui lui permit de grimper rapidement les échelons de l'organisation. Son point de vue tout à fait décalé suffisait parfois à résoudre des problèmes à priori insolubles.

Le téléphone de son bureau se mit à sonner, le tirant de ses rêveries. Il n'était pas rare que l'on fasse appel à lui. Depuis que le King et le Jack de la section scientifique avaient disparu, c'était vers lui que les gens se tournaient lorsqu'ils se retrouvaient bloqués dans une expérience ou lorsqu'il fallait réparer un instrument. Le Hierophant n'était pas du genre à se déplacer pour ce genre de choses. Tanjô tendit le bras et se saisit du combiné.

-Oui ?

La conversation fut courte. La place de King of Cups étant vacante, c'était vers lui que l'on s'était tourné pour prendre la relève. Il fallait bien que quelqu'un gère les projets en cours et dirige les chercheurs qui travaillaient au sein de la division. Son passé lui revint en mémoire. King of Cups, c'était un peu comme sorcier impérial après tout. Cela lui permettrait d'avoir la direction des recherches et d'être le premier informé des résultats. C'était absolument parfait.

-Ça marche, vous pouvez compter sur moi.

Shikara Tanjô, le sorcier (Terminé) P-humain

HRP

Avatar :

Code:
GACHIAKUTA → [i]JABBER WONGAR [/i] est [b]Shikara Tanjô[/b]

Comment avez-vous connu le forum : Bouche à oreille. En apprenant que c'était lié à Naruto Rage of Shinobi, j'ai eu une envie de revanche de la part de Kiryū Shinjiro ^^
Parrain : Komamura Shingetsu

Est-ce un double-compte ? Non



Dernière édition par Shikara Tanjô le Ven 30 Juin - 22:40, édité 7 fois
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1002-shikara-tanjo-fiche-t

Shikara Tanjô

Revenir en haut Aller en bas


Kuchiki Haruka

Données Spirituelles
Grade: Capitaine de la Sixième Division
Mar 27 Juin - 12:12 - Shikara Tanjô, le sorcier (Terminé)

Bienvenue sur le forum !

Bon courage pour ta fiche ! N'hésite pas à passer par le bureau du staff si tu as des questions et pense à nous prévenir quand tu auras terminé.

_________________
Shikara Tanjô, le sorcier (Terminé) EEHHKP5
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1454-kuchiki-haruka-en-cou

Kuchiki Haruka

Revenir en haut Aller en bas


Shikara Tanjô

Données Spirituelles
Grade: King of Cups
Mar 27 Juin - 21:32 - Shikara Tanjô, le sorcier (Terminé)

Présentation terminée !

_________________
Shikara Tanjô, le sorcier (Terminé) Signat10
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1002-shikara-tanjo-fiche-t

Shikara Tanjô

Revenir en haut Aller en bas


Kuchiki Haruka

Données Spirituelles
Grade: Capitaine de la Sixième Division
Ven 30 Juin - 4:41 - Shikara Tanjô, le sorcier (Terminé)

Bonsoir !

Avant toute chose, je me permets une petite remarque : si l'Ultima Necat accueille bien à la fois des Fullbringers et des Quincys, ces derniers sont assez largement minoritaires, dans la mesure où il n'en reste plus qu'une poignée après la dernière guerre (même si les Revenants ont pu un peu regonfler leurs rangs).
Trois c'est OK, donc tu n'as rien à changer, mais il ne doit pas y avoir beaucoup d'unités comme la leur, je préfère le dire pour que tu saches à quoi t'en tenir, d'autant que tu as indiqué ne pas forcément être totalement au point concernant Bleach (ce qui n'est pas un problème, on est là pour aider !).

Par ailleurs, si je comprends la volonté de laisser une part de mystère, la fin de ton histoire n'allant pas au-delà de ton recrutement, il est difficile de savoir ce que ton personnage a pu faire pour justifier d'atteindre un rang aussi élevé que King of Cups.
Si tu peux sans problème prétendre à celui-ci, ta fiche présentant le niveau requis, il te faudra donc relater de quelle façon tu es arrivé jusque là (même si c'est de façon sommaire) si tu veux pouvoir l'obtenir.
Au cas où tu aurais manqué l'information, je précise également que le poste était encore occupé jusqu'à très récemment (et idem pour le Jack) par d'anciens PJs aujourd'hui disparus, je te laisse donc voir ce que tu veux faire à ce sujet.

Merci de ta compréhension !

_________________
Shikara Tanjô, le sorcier (Terminé) EEHHKP5
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1454-kuchiki-haruka-en-cou

Kuchiki Haruka

Revenir en haut Aller en bas


Shikara Tanjô

Données Spirituelles
Grade: King of Cups
Ven 30 Juin - 22:43 - Shikara Tanjô, le sorcier (Terminé)

C'est ajouté ! Les Quincys étant assez communautaristes, j'ai laissé les 3. Ils aiment rester ensemble tous les trois ^^

_________________
Shikara Tanjô, le sorcier (Terminé) Signat10
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1002-shikara-tanjo-fiche-t

Shikara Tanjô

Revenir en haut Aller en bas


Kuchiki Haruka

Données Spirituelles
Grade: Capitaine de la Sixième Division
Sam 1 Juil - 12:51 - Shikara Tanjô, le sorcier (Terminé)

Pas de problème, c'était surtout pour que tu saches qu'il n'en reste plus des masses !

J'ai le plaisir de te valider au grade de King of Cups !

Ton rang attribué est celui d'expert, ce qui te donne droit à 12 PC, 3 PB et 2600 Reiryoku à répartir librement dans ta FT. Tu disposes également de 2100 PV, sans parler les :
  • 5 techniques N1 ;
  • 4 techniques N2 ;
  • 2 techniques N3 ;
  • 1 technique N4 ;
  • 2 aptitudes (1 N1 & 1 N2).

Pour constituer ta fiche technique, je t'invite à relire plus avant le système de combat et suivre le modèle de FT dans ta zone de faction où tu pourras poster ton sujet. Je t'invite également à consulter les sujets propres à ta faction concernant l'organisation de cette dernière entre les joueurs. C'est aussi ici que seront postées les demandes d'inscriptions pour les diverses interventions ou missions.

Comme d'accoutumée, le bureau du Staff est à ta disposition en cas de question.

Je te souhaite à présent bon jeu sur BTC, au plaisir de te rencontrer en RP !

_________________
Shikara Tanjô, le sorcier (Terminé) EEHHKP5
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1454-kuchiki-haruka-en-cou

Kuchiki Haruka

Revenir en haut Aller en bas


 
   Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum