Before Tomorrow Comes :: Soul Society :: Seireitei :: Quartiers Militaires


Utsunomiya Thoki

Données Spirituelles
Grade: 10ème siège - Onzième Division
Sam 17 Déc 2022 - 7:31 - After the lightning

La suite de mes aventures se déroule dans un coin que je n’aime pas vraiment fréquenter et qui pourtant, est l’un de ceux que je côtoie le plus en dehors des quartiers de la Onzième ou mes petites coins pour roupiller tranquille. Le Sōgō Kyūgo Tsumesho, l'hôpital des armées, dans lequel je croise autant de trombines de mes camarades de division qu'au sein même de nos quartiers. Certains racontent que l'hôpital, c’est un peu comme la seconde maison des gars de la Jūichibantai, tellement qu’on a l’habitude d’y faire des allers et retours réguliers.
C’est juste que nos entraînements sont intensifs et qu’on apprécie de se mettre sur la tronche pour tester nos capacités au combat, et comme faire semblant ne donne qu’un très maigre aperçu de notre valeur martiale, nous on a l’habitude d’y aller comme des bourins.

Le pire cette fois c’est que ce n’était même pas contre un de mes collègues, mais un total inconnu sorti de je sais pas quel trou, qui avait envie de se rassurer sur son niveau. Je connais ni son nom, ni son grade ni même de quelle division il sort, mais ce que je sais, c’est qu’il m’a l’air légèrement dérangé. Avec les nombreux témoins du duel, sa description va circuler et on finira sans doute par avoir quelques pistes, mais en attendant je profite de ce qu’il s’est passé pour me poser un peu.
Eh, j’ai l’excuse en or. Alors oui, ça m’arrange pas de me reposer ici, mais je me rassure en me disant que y’a pire, puis au moins c’est pas ici qu’on viendra me déranger. Thoki blessé, passage à la Yonbantai oblige, laissez-moi respirer pour le reste de la journée. C’est bien le temps que ça va prendre de récupérer de ce que j’ai pris. J’ai pas affronté un camarade, mais les coups n’étaient pas retenus pour autant.

Je repense encore au Sōkatsui qu’il m’a balancé à même pas un mètre de ma belle gueule, et continue de penser qu’il y avait assez de puissance pour faire la peau à un gars pas assez expérimenté, ou solide. On est du genre solide, à la Onze, mais son sortilège n’avait rien de pétard mouillé, il l’avait bien chargé.
M’enfin, des abrutis finis à la pisse on en voit partout au Seireitei, y’en a pas mal chez nous d’ailleurs, donc je vais pas en faire un drame. Mais si je le recroise, je saurai à quel genre de fêlé j’ai affaire. Y’en a que la guerre et l’appel du sang ça démange, pas que chez les assoiffés de bastion de la Jūichi. Heureusement que ça s’est bien terminé, maintenant je vais pouvoir me la couler douce un moment.

Comme d’habitude, on a bien pris soin de moi à mon arrivée, un gars sans siège m’a pris en charge et s’est occupé de m’administrer les premiers secours. Mes plaies les plus vilaines ont été soignées en priorité, apaisant une partie de la douleur qui se faisait sentir jusque-là. Blessures désinfectées, soignées et bandées, on m’a prescrit du repos et du calme. Sortie à prévoir suivant l’évolution de mon état, en attendant c’est la sieste sur bon lit drapé de blanc, sans personne autour pour me couper dans mon activité favorite.
Est-ce que vraiment je peux me plaindre de tout ça ? Je penserai peut-être même à remercier le bonhomme quand nos chemins se rencontreront une nouvelle fois. Au final, il m’a apporté de l’expérience au combat et une journée à ne rien branler, j’ai clairement connu pire. Et puis, tout le monde a bien vu qu'il n'avait pas été très réglo’ dans le déroulé du combat, hein…

Récupération : +750 dans chaque jauge

_________________
After the lightning S7jv
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t577-utsunomiya-thoki

Utsunomiya Thoki

Revenir en haut Aller en bas


Komamura Jinro

Données Spirituelles
Grade: 3e siège
Mar 20 Déc 2022 - 18:45 - After the lightning

    - Par ici, je vous prie.

Le médecin pénétra dans la pièce où se trouvait le shinigami de la Onzième. S'il avait été seul jusque là, ce n'était que de façon temporaire visiblement. Dans son dos, une étrange silhouette se faufilait, suivant le docteur. Une silhouette poilue, assez massive, portant une veste de shinigami sans manche et une épée dans le dos. Un oeil visiblement crevé et l'apparence typique d'un loup. Un Komamura, à n'en point douter. Alors que ce dernier humait l'air, son regard se posa sur l'homme visiblement blessé. La voix du médecin s'éleva aussitôt :

    - Nous reviendrons vous chercher dès que les premiers secours lui auront été apportés, Komamura-sama. En attendant, veillez à ne pas perturber le repos de ce patient, je vous prie.

Elle s'éloignait de nouveau alors que le Komamura attrapait une chaise pour se poser. Poussant un long grognement consterné. Si on l'observait bien, on pouvait déceler du sang séché sur sa fourrure, et notamment au niveau de sa gueule et de son coup. Pour autant, on ne décelait pas de blessure visible. Sa voix, semblable à un grognement elle aussi, s'élevait enfin, tandis que son oeil unique se posait de nouveau sur le patient.

    - Désolé pour le dérangement. Je vois que vous êtes blessé. Un combat difficile ?

Il cherchait à faire la conversation pour tromper son ennui. Car s'il était là aujourd'hui, il paraissait évident que ce n'était pas pour lui. Un de ses élèves avait eu un "petit accident". Accident dont il était en partie responsable. Et il l'avait alors accompagné jusqu'ici. Ce sang sur lui ne lui appartenait clairement pas.

    - Je suis Komamura Jinro. Troisième siège de la Septième division et Professeur au sein de l'Académie. Je ne pense pas que je serai un poids bien longtemps pour votre repos, rassurez-vous. Juste le temps pour eux de recoudre le môme.

https://www.before-tomorrow-comes.fr/t347-komamura-jinro-ft#1215

Komamura Jinro

Revenir en haut Aller en bas


Utsunomiya Thoki

Données Spirituelles
Grade: 10ème siège - Onzième Division
Mar 14 Mar 2023 - 9:25 - After the lightning

Existe-il une meilleure sensation que celle-ci ? Quand vous êtes peinard, bien confortablement allongé dans un lit, dans une pièce qui respire le calme et la sérénité. Quand vous savez que la seule chose qui peut venir troubler votre sommeil, c’est la venue d’un médecin et qu”ils sont déjà passés s’occuper de vous, qu’il reste seulement à vous reposer et laisser filer le temps… Bonheur sans égal, c’est totalement insouciant du lendemain que je me suis plongé dans les recommandations du médecin, dormir. Comme le petit bébé au fond de son berceau, comme le gros matou allongé sur la terrasse, la chaleur des rayons du soleil frappant son pelage. Et j’aurais pu me plonger dans de merveilleux rêves, s’ils n’étaient pas arrivés…
Je les ai d’abord entendu avant de les voir, ces deux voix perturbant ma sieste à même pas un mètre de moi. Agaçant, ennuyeux. J’ai seulement entrouvert un œil, histoire de savoir de quoi il s’agissait. Un doc’, un de plus. Et une horrible bête à la croisée des chemins entre le clébard et le loup blanc. Un homme-loup, bordel. Rares sont les fois où on peut en croiser de ces bestioles humaines, mais ça m’est déjà arrivé. Pas une expérience agréable, toujours l’impression que ces machins sont sur le qui-vive et guettent la meilleure occasion pour te sauter à la gorge et te déchiqueter tout ça.

Pas rassuré, mais désireux de retourner d’où je viens, j’ai refermé l'œil peu de temps après l’avoir dévoilé au grand jour. Si je fais semblant de rien, si je n’instaure pas le dialogue, alors il devrait pas m’empêcher de dormir. Je peux l’entendre grogner et tirer une chaise, certainement pour poser sa masse dessus et attendre bien sagement qu’on revienne le chercher, hein ? — Désolé pour le dérangement. Je vois que vous êtes blessé. Un combat difficile ?
Raté. Pitié, non. Pourquoi est-ce que le sort s’acharne autant sur moi aujourd’hui ? Est-ce que j’en ai pas fait assez en combattant l’autre fêlé ? Il me faut souffrir encore davantage ? Aucune envie de taper la discussion avec un clebs, d’ailleurs y’a une certaine odeur qui commence à imprégner l’espace, c’est assez désagréable en vrai.
Je vais juste purement et simplement ignorer sa question, faire comme si je n’ai rien entendu, déjà reparti dans mon sommeil. Parfois ça suffit pour dissuader une personne de vous parler, qu’on l'ignore. Parfois pas, si on tombe sur quelqu'un qui en a rien à carrer de se prendre des vents. Il est dans ce deuxième cas. Pas surprenant en vrai, j'imagine qu’un Komamura doit être peu regardant sur la façon dont on le perçoit et interagit avec lui.

Sa deuxième intervention me fait ouvrir les yeux, légèrement agacé. Clairement, je ne pourrais pas retrouver le sommeil tant qu’il sera dans les parages. Il fallait que je tombe sur un bavard, naturellement.
D’ordinaire, j’aime parler et échanger avec les gens, mais pas maintenant. C’était l’occasion rêvée de pioncer… Je suis pratiquement sûr pourtant que le médecin lui a dit de ne pas perturber mon repos, mais bon. Je laisse échapper un léger soupir, me résignant à lui répondre cette fois. — Thoki. Utsunomiya Thoki, de la Onze. Dix-neuvième siège, simple combattant là-bas. Enchanté Professeur, malgré les circonstances. Un maigre sourire, les yeux qui se ferment, je marque un temps d’arrêt. — Qu’est-ce que vous lui avez fait à ce p’tit ? Que je lâche sur le ton de la plaisanterie, histoire de détendre un peu l’atmosphère mais surtout, de me détendre moi. C'est seulement qu'après avoir parlé, en détaillant un peu plus sa tronche, que je remarque le sang séché sur ses poils, pas loin de ses mâchoires...

Récupération : +750 dans chaque jauge

_________________
After the lightning S7jv
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t577-utsunomiya-thoki

Utsunomiya Thoki

Revenir en haut Aller en bas


Komamura Jinro

Données Spirituelles
Grade: 3e siège
Mar 14 Mar 2023 - 9:48 - After the lightning

S'il remarquait qu'il l'agaçait, il n'en avait franchement rien à faire. Quitte à être ici, autant ne pas attendre sans rien dire. La patience, il en avait à revendre d'ordinaire mais son élève en avait clairement épuisé la source. Et maintenant que la communication était engagée, c'était fini pour ce pauvre patient.

La Onzième. Il notait l'information sans juger. Beaucoup avait un avis tranché sur les membres qui composaient cette unité mais ce n'était pas le cas du Komamura. Après tout, il savait ce que c'était que d'être critiqué simplement sur son apparence. Et puis il estimait que sans eux, la Soul Society serait nettement moins armés pour lutter contre les dangers potentiels. Il fallait être franc sur ce sujet.

    - J'avais un peu les crocs.

Un grognement s'échappait de sa gorge mais à bien écouter, cela ressemblait surtout à un rire. Son corps se secouait suite à cette blague et Jinro n'en était pas peu fier. Il reprit néanmoins son sérieux, s'apercevant que ce n'était sans doute pas le meilleur moment pour faire ce genre de blague. Il passa sa patte sur sa nuque, comme s'il réfléchissait à la meilleure manière d'aborder la chose. Estimant que la vérité était la meilleure chose, il reprit :

    - Disons que ce môme ne prenait pas l'entraînement très au sérieux, s'estimant meilleur que les autres. Meilleur que ses professeurs aussi. Au point qu'il a intentionnellement blessé un de ses camarades. Et lorsque nous l'avons sermonné là dessus, il n'a rien trouvé de mieux que de me défier. Il me fallait lui donner une leçon. Un combat à mains nues pour moi, au sabre pour lui. Enfin, si je puis dire les choses ainsi.

Il leva ses pattes, montrant les griffes impressionnantes qui s'y trouvaient. Se battre avec ceci, c'était comme se battre avec des poignards en réalité. Il le savait.

    - Je lui ai montré qu'une arme ne valait rien face à l'expérience. Et que mes crocs étaient aussi dangereux que son Zanpakutō. Bon, le problème maintenant, c'est que je vais devoir me taper un rapport suite à l'incident. Mais je sais qu'il a compris la leçon et il y réfléchira à deux fois avant de défier un professeur de l'Académie.

Son statut de Troisième siège le couvrait sur ce genre de chose. On connaissait son talent dans l'enseignement et tous savait qu'il privilégiait l'expérience du terrain à la simple théorie. Croquer un élève n'était pas si fréquent fort heureusement.

    - Et pour vous alors ?
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t347-komamura-jinro-ft#1215

Komamura Jinro

Revenir en haut Aller en bas


Utsunomiya Thoki

Données Spirituelles
Grade: 10ème siège - Onzième Division
Dim 16 Avr 2023 - 12:03 - After the lightning

Qu’est-ce que je peux vraiment faire d’autre que de rigoler aussi à sa blague ? C’est que ça m’a surpris, d’oser rire d’un truc qui a l’air assez grave pour avoir envoyé un malheureux à l'hôpital. Mais j’y peux rien, c’est le genre de vanne qui me fait marrer, moi. Le genre que j’aurai pu lâcher dans les mêmes circonstances, si j’étais à la place de l’animal humain. Du culot comme on les aime, un peu de mépris pour les autres aussi, plus particulièrement pour le pauvre type qui s’est fait gniaquer. Il avait les crocs, non mais sérieux… Je ricane aussi, bien vite stoppé dans mon élan moqueur par un rappel douloureux de mes propres blessures. Je suis pas franchement en état de me moquer de qui que ce soit, clairement. Mais c’est ça qui est bon, justement.

M’enfin, en écoutant les explications plus détaillées du loup, j’en arrive à la conclusion que y’a pas vraiment d’empathie à avoir pour le zigue qui s’est fait laminer la tronche, il semblait l’avoir bien cherché. Y’a une règle d’or que j’ai pour habitude de suivre, c’est une règle à ne jamais oublier quand on est une tête de con à tendance chercheur d’embrouilles. Si tu tombes sur un os qui te fais fermer ta grande bouche, il faut pas venir pleurer derrière. C’est le jeu comme on dit, c’est tout l'intérêt de ce jeu même, le goût du risque de s’en prendre à plus fort que soi. Même si c’est vachement amusant d’étaler la gueule d’un type qui cherche à te faire ravaler tes dents et tes provocations, de savoir que tu peux le regretter, ça ajoute du piment. Là, le petit merdeux est tombé sur des crocs, de sacrés crocs.
Et des griffes aussi, visiblement. J’en lâche un léger sifflement, impressionné. — La vache… de sacrés atouts s’ils sont capables de tenir tête à un trancheur d’âmes ! Pour le coup, j’avoue que j’ai pas besoin de feindre l’étonnement, je suis réellement surpris. Un Zanpakutō, c’est pas rien, pas la première lame fabriquée par un type du coin. Posséder des attributs qui peuvent supporter un combat face à un Zanpakutō, ça en dit long sur la consistance du gaillard à mes côtés.

Expérience mise de côté, car je suis d’accord avec lui que ça donne un sacré avantage lors d’un combat, le Troisième Siège Komamura m’a tout l’air d’une sacré machine de combat. De celle qu’on aurait pas envie d’avoir contre soi dans un duel à mort. — Ah, les rapports… L’une des pires choses qu’ils ont réussi à inventer, au Gotei… J’en soupire d’ennui rien que d’y penser, qu’est-ce que ça peut être barbant et lourd comme tâche, j’en frissonne de peur chaque fois que ce mot m’est destiné. Si je dois citer les raisons qui me motivent à conserver un siège aussi bas dans la hiérarchie, les rapports en feraient inévitablement partie, probablement dans le top trois d’ailleurs. — Tant que le coup de croc en valait le rapport, hein… Bon, c’est pas exactement ce que le proverbe dit, mais eh, c’est plus adapté à la situation. Puis le jeu de mot m’a fait sourire, au moins.
Et pour moi, alors ? — Hm… C’est ce que j’hésite à en parler, au final. Du moins, de la façon dont je vais le faire. Est-ce que je cherche à tourner la situation à mon avantage, quitte à m’approprier un peu les évènements, ou est-ce que je m’en tiens à la version initiale ?

— Un combat difficile, oui… Et surtout inattendu, mais bon. — Comme je l’ai dit, j’appartiens à la Onzième, les bagarreurs. C’est du moins la réputation qui nous colle à la peau, à juste titre en réalité. — Du coup, y’a souvent des petits malins qui viennent nous défier pour se jauger, savoir ce qu’ils valent vraiment. Parfois ils sont nazes et se font plier en deux trois tatanes derrière l’oreille, parfois ils sont plus… résistants. Et d’habitude, ces types un peu plus coriaces, j’arrive à les esquiver, c’est pas vraiment mon genre d’aller me coltiner un combat perdu d’avance. Mais y’a parfois des jours où le destin veut te faire du mal, veut te voir souffrir pour tes mauvaises actions. Et comme des mauvaises choses, j’en fait tout un tas… — Cette fois, le type était solide. Il est venu sans se présenter, a juste insulté les gars et a dit qu’il cherchait un combat. Moi, je suis pas le plus balèze de ma division, y’a qu’à voir mon rang, mais les autres étaient pas là. Sûr que s’il était tombé sur Shinjiro-san ou un Yuta des mauvais jours, il se serait fait plier, mais eh… Ils étaient pas là les enfoirés. — Je suis pas le plus fort, mais de tous mes potes présents sur le moment, je l’étais, donc je me suis proposé. Je suis un gars de la Onzième, le combat j’adore ça. Vrai, mais j’aime aussi choisir mes combats. Comme dit plus haut, l’appel du grand frisson, de l’inconnu, parfois ça me fait faire des conneries.

Et prendre ce combat, c’était clairement une connerie. Instructive, mais une connerie quand même en vue du déroulé. — Je pensais à un contre un à mains nues, dans les règles de la maison, ça s’est fini avec un Sōkatsui à trois centimètres de ma fiole… Pas la meilleure expérience que j’ai pu vivre, soyons honnête.

_________________
After the lightning S7jv
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t577-utsunomiya-thoki

Utsunomiya Thoki

Revenir en haut Aller en bas


Komamura Jinro

Données Spirituelles
Grade: 3e siège
Dim 23 Avr 2023 - 10:18 - After the lightning

Il acquiesçait alors que l'homme de la Onzième signifiait que les rapports étaient une malédiction. Il partageait cet avis même si de par son grade, il devait s'y plier. Cela faisait parti de l'organisation du Gotei 13, quoi qu'on en pense, et la mission des différents sièges était aussi de pouvoir faciliter la transmission de l'information. Et cela passait forcément par la paperasse.

Mais comme il l'avait précisé, cela servait un but bien plus noble et s'il devait passer par là pour donner une leçon à un imbécile, alors soit. La suite intéressa un peu plus le loup tandis que Thoki s'exprimait sur les raisons qui le poussaient à être dans ce lit d'hôpital. Une sorte de défi qui avait mal tourné le concernant. Il poussa un simple soupir de consternation. Il connaissait évidemment la réputation de ceux de la Division du combat et de fait, il ne comprenait pas que quelques fous puissent désirer ainsi tester leur limite.

Surtout que le Komamura reconnut l'un des noms cités par le blessé. Le Vice Capitaine de la Onzième division commençait à se faire connaître. Il l'avait d'ailleurs lui-même eu dans sa classe, lui et son fameux acolyte Kyoken. Deux énergumènes qui étaient aujourd'hui reconnus par le Gotei.

    - Je comprends mieux. Cela doit être pénible d'être constamment catalogué de la sorte par les autres. Quant au Kidō qui vous a touché, je le connais assez pour savoir quels dégâts il peut occasionner sur un corps.

Jinro n'était pas spécialisé dans un domaine plus qu'un autre au combat. En dehors peut-être de sa vitesse. Pour le reste, il touchait réellement à tout. Son rôle de professeur lui imposait de tout connaître pour parfaire la formation des jeunes recrues. Pour autant, il connaissait suffisamment le Kidō pour connaître la puissance de certains sorts. Et face à ceux de la Onzième qui étaient réputés pour en limiter l'usage, il trouvait la circonstance assez peu fair play.

    - Chacun combat avec ses forces. Je suppose que celui qui vous a défié a craint de s'opposer à vous dans un domaine où il se savait en souffrance.

Etait-ce correct ? Peut-être pas. Mais dans un combat, seule la victoire comptait. Il s'agissait là d'une leçon pénible mais qu'il fallait intégrer si l'on ne voulait pas se retrouver dans une situation trop pénible.

    - Vous maîtrisez quelques rudiments de Kidō ou pas du tout ? Simple curiosité. Je préfère vous demander plutôt que de me fier à la rumeur qui dit que beaucoup des vôtres exclut l'emploi de la Nécromancie.
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t347-komamura-jinro-ft#1215

Komamura Jinro

Revenir en haut Aller en bas


Utsunomiya Thoki

Données Spirituelles
Grade: 10ème siège - Onzième Division
Mar 16 Mai 2023 - 2:58 - After the lightning

C’est effectivement assez chiant de constamment passer pour une division de bourrins écervelés, d’idiots incapables de rien d’autre que de gonfler les muscles et taper plus fort que leur connerie. Les vieilles réputations sont difficiles à balayer et celle-ci ne disparaîtra probablement jamais, comme profondément ancrée dans les gênes, l’histoire de la Onzième Division. Souvent, j’en arrive à me demander si c’est juste moi que ça peut ennuyer ou si certains de mes camarades pensent pareils, si d’autres voudraient que les clichés s’affaissent et évoluent. Je sais que je suis un cas à part au sein de la Jūichibantai, un profil plus atypique que les énergumènes qui le composent, mais je sais aussi que je ne connais pas tous ses membres et que de bonnes surprises pourraient se présenter. Peut-être que le prochain Capitaine en sera l’une d’elles…

— Il faut faire avec… ce serait plus épuisant qu’autre chose d’essayer de démontrer un autre visage, je n’ai pas envie de m’infliger ça. Je laisse le soin à d’autres de s’y essayer, si jamais quelqu’un un jour se sent de le faire. C’est que j’imagine déjà les nombreuses mâchoires et poings se serrer… non vraiment, j’ai pas envie de me prendre la tête avec tout ça, je suis que dix-neuvième siège moi. Quant au Kidō… — Je le connaissais de nom, l’avait déjà vu à quelques occasions, mais jamais en situation de combat et surtout pas contre ma poire… Une grimace étire mes traits de visage, le souvenir de la douleur ressenti se rappelant à moi. — Maintenant, plus que mon esprit, c’est mon corps lui-même qui sait ce que ce sortilège à la con peut provoquer comme dommages... Et je crois bien que je l’oublierai pas de si tôt.
Haussement d’épaules suite à la conclusion de l’animal humanisé, chacun combat de la manière dont il le souhaite oui, nous n’avions émis aucune restriction sur le style de combat ou de quelconque règle limitant certaines options, aussi. Une erreur de ma part ? Je pense pas, quand tu viens défier les spécialistes du combat rapproché, aux poings comme au sabre, c’est pas exactement via des sortilèges que tu t’attends à te battre. Maintenant, c’était pas interdit. Puis je me plains là, mais ça me donne une belle excuse pour sauver un peu la face, même si en soi je m’en fous pas mal de ce que diront les autres. Si j’y réfléchis bien, c’est peut-être même mieux pour moi. Tout le monde a vu que je n’avais pas le niveau pour monter dans la hiérarchie, au moins.

Je pense que je suis pas prêt de quitter ce petit siège et c’est très bien comme ça, c’est qu’on s’y sent bien, que j’ai pris mes marques depuis que je l’occupe. Dix-neuf, c’est un très bon chiffre. — Sans doute un manque de confiance oui. Ou de temps, peut-être s’est-il soudainement rappelé qu’il avait plus urgent à faire ! Je sais parfaitement que ce n'est pas le cas, mais entretenir le doute sur cette histoire m’arrange et m’amuse, au fond.
A la dernière question du Komamura, j’ouvre les bras en grand, l’invitant à m’observer plus attentivement, ajoutant un maigre sourire aux lèvres, une légère insolence perceptible dans le ton de ma voix. — Est-ce que j’ai l’air de quelqu’un qui sait se battre avec le kidō ? La réponse s’impose d’elle-même, mais je poursuis dans mon élan. — Si c’était un art que je maîtrisais, nous n’aurions pas cette conversation. Petit rire, je suis même sûr de ce que j’avance, l’autre me dominait dans tous les domaines. donc bon. Peut-être que si je prenais mon entraînement personnel avec un peu plus de sérieux, éventuellement…

— Ah tiens mais j’y pense, si vous êtes un professeur de l’Académie, il y a des chances que vous ayez déjà rencontré ce gars ! Je pense pas que des comme lui, il doit y en avoir des tas y ressemblant vu le physique du bonhomme, surtout cette petite particularité que j’ai relevé sur sa tronche. — Une longue tignasse brune et une espèce de tatouage sur le front, en plein milieu, un truc qui s’illumine quand il se bat ! Perso’, j’avais jamais vu ce symbole avant, un soleil je dirais ? Je sais plus trop… M’enfin, rien qu’avec cette description, si le professeur l’a déjà croisé avant, il s’en souviendra, j’en suis sûr.

_________________
After the lightning S7jv
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t577-utsunomiya-thoki

Utsunomiya Thoki

Revenir en haut Aller en bas


Komamura Jinro

Données Spirituelles
Grade: 3e siège
Dim 21 Mai 2023 - 9:14 - After the lightning

Il eut un ricanement. Les propos de Thoki étaient très vrais : les dégâts physiques étaient une chose mais il ne fallait pas ignorer l'aspect psychologique. Il ne connaissait rien de l'adversaire de cet homme mais il ne pouvait lui retirer une certaine intelligence tactique. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un fait "général", les shinigamis de la Onzième division étaient réputés pour ne pas réellement maitriser les aspects du Kidō. Employer cette technique fasse à eux était donc généralement une bonne idée puisqu'ils pouvaient ne pas savoir comment s'en préserver. La preuve ici.

    - L'un ou l'autre, finalement, le résultat est le même. Il ne vous a pas loupé.

Que ce soit par manque de temps ou par peur, on ne pouvait nier la réussite de sa technique. Mais alors que Thoki ouvrait les bras en plaisantant sur son apparence, le Loup ne put s'empêcher de se marrer. Lui plus que n'importe qui savait à quel point il était dangereux de se baser sur une simple apparence pour prévoir de quoi était capable un adversaire. Un maigrichon pouvait très bien exceller en Hakuda, le physique ne prévalait pas forcément. Une erreur que beaucoup de jeunes étudiants faisaient d'ailleurs. La présence de son élève de l'autre côté de l'infirmerie en était d'ailleurs un rappel évident.

    - Qu'il serait bon si cela était vrai. Si l'on pouvait jauger des compétences d'un adversaire qu'en le regardant. Mais c'est une erreur que de le croire. Votre apparence n'exclut en rien un potentiel talent en Kidō. Et ne garantie pas non plus que vous excelliez en Hakuda ou en Zanjutsu. Que diriez-vous de moi, en l'instant, sur mes propres forces ?

C'était à son tour de lever les bras. De se dévoiler afin d'avoir l'opinion de l'homme. Les autres remarques lui parvinrent concernant l'homme en question. La caractéristique était spéciale mais il ne lui semblait pas l'avoir eu comme élève. Il faut dire que les professeurs étaient nombreux. Et il en avait vu passer pas mal par le passé.

    - Cela ne me dit rien. Il a du passer entre les griffes d'un autre professeur. Je crois que je m'en serai souvenu si j'avais eu comme élève un jeune homme qui s'illuminait.

L'idée l'amusait d'ailleurs. Mais il se renseignerait, ne serait-ce que par principe. Par curiosité aussi. Peut-être même que son frère saurait le renseigner au besoin. Dans le couloir, une personne tira le rideau et s'approcha d'eux.

    - L'étudiant que vous nous avez amené est en train d'être soigné. Nous avons besoin que vous puissiez remplir ce rapport en attendant.

Elle lui tendit un morceau de papier alors qu'elle repartait déjà, laissant le Komamura médusé.

    - La fameuse paperasse dont nous parlions précédemment. Je crains de ne devoir vous laisser pour regagner mes fonctions.

On sentait clairement qu'il était agacé. Fatigué, sans doute.

Je te laisserai répondre. A toi de voir si tu relances le rp ou si tu l'achèves à ta réponse Wink
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t347-komamura-jinro-ft#1215

Komamura Jinro

Revenir en haut Aller en bas


Utsunomiya Thoki

Données Spirituelles
Grade: 10ème siège - Onzième Division
Mar 6 Juin 2023 - 2:52 - After the lightning

Je ne peux qu'acquiescer au triste constat du Komamura, oui c’est vrai que l’autre enflure ne m’a pas loupé. Et si j’avais un peu plus de cette fierté guerrière en moi comme la plupart de mes camarades de la Onzième, je n’aurais qu’une envie, c’est de sortir de ce lit pour obtenir ma revanche. Mais eh, devinez quoi, je suis absolument pas comme ça. J’aime la bagarre, mais j’aime encore plus ne rien faire, me reposer, glandouiller. Alors je vais juste rester bien confortablement enfoncé dans ce lit d’hôpital et tant qu’on ne m’aura pas viré le cul d’ici, je ne vais pas bouger. Le repos du guerrier chez moi, c’est une affaire très sérieuse vous savez. Si tôt que le loup sera reparti, je vais me taper une sieste.
Ses paroles laissent d’ailleurs à réfléchir, il est vrai qu’on ne peut pas vraiment se baser uniquement sur l’apparence d’une personne pour prédire son style de combat ou ses aptitudes. Ce serait stupide de le faire, et je ne pense pas que mon erreur a été là. Non, là où j’ai été idiot, c’est de croire qu’il se baserait uniquement sur un combat à mains nues. Domaine dans lequel il semblait de toute manière avoir le dessus, alors l’un ou l’autre au final, hein…

— Que dire de vous ? Eh bien… franchement, j’ai pas besoin d’y réfléchir très longtemps pour me faire une opinion. — Je pense que vous devez être redoutable en Hakuda, vu votre masse et la force que vous devez être capable de déployer. Et vos attributs génétiques, évidemment… De ce qu’il lui avait dit plus tôt, ses griffes étaient capables de rivaliser avec la lame d’un Zanpakutō, ce n’est pas rien. Je me doute qu’avec la conversation que l’on a et le fait qu’il soit professeur de l’Académie, qu’il n’est pas seulement une bête frappant au corps à corps et rien d’autre, mais si je réponds simplement à sa question sans autre paramètre, c’est ce qui me vient à l’esprit.
— Je vois. Tant pis, ce n’est rien, son nom me sera transmis bien assez vite je pense. Les autres de la division s’en chargeront, sans doute que cet épisode va rapidement tourner à la Onzième et qu’une petite enquête sera menée. Possible, possible aussi qu’il n’en soit rien et que ça reste qu’un type péteux qui passait par là et voulait se défouler. Pour ma part, cela ne change pas grand-chose. Si répercussion il doit y avoir parce que je me suis fait rétamer, je ferai avec. Tant que je perds pas de siège, que je reste à ce niveau dans la hiérarchie, ça me suffit.

L’intervention d’une infirmière semble mettre fin à cette discussion, la paperasse rappelant à l’ordre le professeur. C’est pas vraiment pour me déplaire, c’était pas chiant au final d’échanger avec lui, mais j’ai envie d’être seul et de me reposer moi, maintenant. Ce serait dommage de pas pouvoir profiter d’une si belle occasion quand même… Je fais mine de compatir au sort qui l’attend. — Eh bien, bon courage à vous alors, Komamura-san. Peut-être que l’on se recroisera dans de meilleures circonstances, même si pour moi je crains que ce ne soit pas mon dernier séjour ici… Je rigole légèrement, c’est un peu le quotidien pour nous, combattants de la Onze. — Je vous souhaite une bonne fin de journée, Komamura-san. J’incline légèrement la tête en signe de respect, laissant mon interlocuteur disparaître de mon champ de vision avant de me rallonger, sourire aux lèvres. Enfin tranquille.

C'est donc une fin de RP ! L'occasion est trop belle pour Thoki d'aller pioncer XD Merci pour le RP !

_________________
After the lightning S7jv
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t577-utsunomiya-thoki

Utsunomiya Thoki

Revenir en haut Aller en bas


 
   Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum