Before Tomorrow Comes :: Chroniques & Intrigues :: Chroniques


Hinotori Mamoru

Données Spirituelles
Grade: Vice Capitaine - 3ème Division
Sam 10 Sep 2022 - 15:41 - Oiseau Intérieur. (Terminé)


Après avoir crapahuté pendant des heures dans une forêt du Rukongai, le Sixième Siège de la Seconde Division trouvait enfin l'objet de sa recherche. Il avait face à lui l'un des volcans les plus anciens de la Soul Society. Autant dire que la chaleur dans la région n'était pas propice à la vie "humaine", mais, il fut surpris de voir des villages aux alentours. Ils étaient stupides ou quoi ? Haussant les épaules, il avait continué son chemin et était entré dans une grotte qui menait au coeur du volcan. C'était ici qu'il voulait soumettre son Zanpakutō. Des fumerolles accompagnaient une chaleur de plus en plus insupportable. Après avoir observé autour de lui pendant quelques instants, il vit l'écoulement de la lave et une petite rive sur le côté. Il avait trouvé ce qu'il cherchait.

Il mit ses affaires en hauteur et retira ses vêtements avec cérémonie. Il prit une aiguille et se perça les doigts. Une fois cela fait, ses doigts passèrent sur son visage avec soin. Les sceaux de sang marquaient sa chair et son esprit. Il s'agenouilla et planta sa lame dans le sol. La communion commençait. Il était rare qu'ils parlent directement, ils étaient souvent en accord sur les choses à tenir. Mais.... Mamoru avait senti qu'il était temps de transcender cette relation. Des bulles de lave étaient en train d'éclater de plus en plus. Le sang du volcan se tordait dans une étrange danse avant de s'élever lentement dans l'air. Des plumes apparaissaient ici et là et la voûte au-dessus de Mamoru étaient en train d'exploser par endroits.

Quelques secondes à peine furent nécessaires. Un gigantesque oiseau de feu était en train de détruire de sa présence les parois de la grotte. Ses ailes firent office de protection pour Mamoru, comme si l'oiseau ne voulait pas tuer son "créateur". Ce dernier se remémorait l'histoire de son vieil ami.

Un vieux conte racontait son histoire. Quand les hommes dansaient avec les âmes, un homme vint dans un vieux temple et demanda à ce que les esprits sauvent sa femme, très malade à cause de la naissance de ses deux jumeaux. L'oiseau de feu, enfant d'Amaterasu et de l'Aube, vint à lui et lui versa une de ses larmes. Il pouvait ainsi panser les plaies de sa femme mais... il devait promettre de brûler son corps le jour où elle succomberait à la vieillesse. L'homme fit la promesse. Des années passèrent et la femme vint à mourir. Son mari l'enterra alors en ayant oublié sa promesse. Son audace fut punie. Ses deux enfants brûlèrent subitement et leurs âmes rejoignirent l'oiseau de feu. Le pénitent, horrifié par son oubli, se jeta dans les flammes afin de se faire pardonner par les Cieux. Au même moment, deux gouttes de feu tombèrent du ciel et prirent la forme de deux petits êtres de flammes, le premier était le symbole de la renaissance et l'autre celui du martyr. Les feux follets protégèrent pour l'éternité la tombe de leurs parents.

C'était triste mais c'était aussi une morale : Une promesse brisée ne pouvait être punie que par les flammes et le sang. Revenant à la réalité, il se demandait s'il avait eu la meilleure idée du siècle, d'invoquer son Zanpakutō dans un endroit pareil. Se frappant les tempes, il se remettait les idées en place. C'était la meilleure chose à faire, c'était aussi une question de respect. Ses épaules se voutèrent afin de saluer son vieil ami.


- Heureux de vous voir de nouveau en personne. J'imagine que vous savez pourquoi je vous ai appelé.
- Depuis vingt longues années vous nous appelez ici, malgré les risques... Cet endroit est superbe, nous vous remercions de votre délicatesse. Pour le reste, nous nous doutions que cela arriverait. Votre coeur n'a jamais été aussi résolu. Nous pensons que le moment est en effet venu.
- Nous vous remercions.


Mamoru tendit alors la main vers la tête géante du Phénix. Les flammes crépitèrent, le corps de Mamoru était en train de brûler mais il restait concentré, il voulait sentir toutes les flammes de cette âme. Chaque flamme était la mémoire d'une âme attendant sa renaissance dans le monde, chaque flamme était l'essence de la résurrection de demain dans le monde des vivants. Le bras du Shinigami crépitait alors que les flammes attaquaient maintenant toute son âme. I hurla de douleur en tombant à la renverse...

- Aina-Chan...

Chaque brûlure était un appel des enfers, Mamoru n'avait jamais autant souffert et sa mémoire lui dictait les hommes qu'il avait tué pendant ses missions. Les Hollows détruits pas sa faute. C'était sa pénitence, son acceptation de soi-même. Son bras droit se déchira alors sous l'effet du feu incandescent mélangé à la lave ambiante. Sa bouche s'ouvrit en grand quand il sentit quelque chose transpercer son corps. Il n'était plus qu'un brasier vivant. Son âme était en train de lentement disparaître. Il sentait les ténèbres l'envelopper, le sommeil l'embrassait avant de lui dire au revoir. Il n'avait même plus la force de crier. Son regard se posait juste sur les yeux de l'oiseau de feu qui le défiait.

Tout n'était plus que néant. Son esprit était sur le point de disparaître. Tout ça pour ça.

- Mamoru-San...

Une main se posait sur lui. Il ne savait pas d'où elle venait. Ce souvenir ancien était enfoui au plus profond de son âme et depuis des décennies. Il ne voulait pas aller dans ce royaume où les souvenirs pouvaient posséder sa propre vie. Soupirant, il se laissa guider vers cette chaleur humaine cachée dans son esprit. Il lui montrait la voie. Il avait la sensation qu'il pouvait la toucher. Subitement, la lumière fit souffrir sa volonté et son âme explosa dans un torrent de flammes et de roches. Il n'était plus. Il ne restait que des braises incandescentes. Son âme hurlait de douleurs, il voulait vivre pour ce souvenir, c'était sa seule volonté. Concentrant ce qui lui restait de force, il appela son Zanpakutō !

永遠の辺獄の燃える鳥


Les braises brûlèrent de nouveau. Dans un tourbillon de flammes, un nouveau Phénix naissait à la place de l'ancien. Il ne restait plus que lui. L'autre avait disparu. Il n'était plus qu'un, naissant tous les deux du même brasier éternel. Les flammes se détachèrent lentement de Mamoru afin qu'il retrouve son corps. Son coeur battait lourdement au point de le rendre sourd à tout ce qui l'entourait. Les blocs de pierre tombaient dans tous les sens, il était temps de se barrer de là rapidement. Esseulé, dans un état lamentable, il s'avançait dans la grotte et en sortit encore plus vite avec un souffle de souffre qui grilla ses fesses. Il était vivant, quasi à poil, et tout autour de lui, un feu de forêt avait commencé. C'était là une leçon, une promesse, son Bankai ne devait naître que si aucune créature intelliigente n'était mise en jeu. Il continua son chemin....

- Fin -


Hinotori Mamoru

Revenir en haut Aller en bas


 
   Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum