Before Tomorrow Comes :: Monde des Vivants :: Tokyo :: Palais Impérial


Kurosawa Kyoya

Données Spirituelles
Grade: King of Swords
Jeu 20 Avr 2023 - 7:41 - King of Swords meets Ace of Guns [PV Jabberwock]

Il n'est pas surpris.

Il a eu tout le temps de lire, d'apprendre, de se mettre à jour, depuis qu'il a rejoint les rangs de l'Ultimat Necat. Sa chance, c'est son âge : L'on aura pas à lui apprendre la nature des Hollows et autres être spirituels variés, l'on aura pas à lui parler de ces choses que l'on explique aux jeunes, aux ignorants, à ceux qui découvrent ce monde. Cependant, aussi ancien soit-il, Kyoya a beaucoup appris de l'Ultimat Necat, en quelques jours seulement.

Mais même avant de lire, d'apprendre... Quand il a entendu pour les opérations au Hueco Mundo, et que par la suite, il a entendu parler d'une attaque des Arrancars, il n'était pas surpris.

Parce que l'Acuerdo se méfie, et elle a bien raison. Parce que les Hollows sont territoriaux, parce que de la même façon que les humains réagissent mal à la présence de Hollows dans leur monde, les Arrancars réagissent mal à la présence d'humains dans le leur – Casse-croûtes mis à part. Alors si en plus les opérations de l'UN ont des conséquences sur leur monde ? Ce n'était qu'une question de temps. Et ce n'est pas un mal, que ça se soit fait maintenant.

Dommage qu'il soit trop tôt pour qu'on l'envoie dans ce genre d'opération. Il aurait bien testé sa lame contre les seigneurs du Sable.

Au lieu de ça, il aura le luxe de penser les assauts prochains à l'encontre du Désert Blanc.
Il a lu le dossier, aujourd'hui. Incomplet, modifié, mais assez fourni pour se faire une idée du profil. Parmi les haut-gradés des Swords, il est le plus ancien... Et pourtant, il est récent. De toute évidence, une restructuration récente des effectifs. Le détail ? Le détail, il s'y penchera plus tard. Pour le moment... Il est question de Jabberwock.

Comme lui, un homme de mystères. Sans doute pas pour les mêmes raisons, mais peu importe : le Kurosawa doit prendre ses marques dans cette organisation. Alors il doit rencontrer les gens, surtout ceux à ses ordres. Ainsi, L'Ace of Swords a reçu une convocation, direction le bureau du King de sa section. Un endroit à l'apparence impersonnelle, froide, sans grande personnalité : Il a déjà eu le temps de se débarrasser de la.... Touche personnelle de son prédécesseur, mais pas encore de la remplacer par la sienne.

Ainsi, Kyoya attendra mains croisées derrière le dos, les yeux rivés sur l'écran prés de son bureau. Habillé d'un costume noir ouvert sur un col roulé rouge sombre, ses mains sont gantées de cuir, sa peau est peu visible. Grand sans excès, le milieu de vingtaine en apparence, l'harmonie de son visage n'est perturbée que par la cicatrice au coin droit de sa bouche. Un œil couleur abysse, un œil couleur océan, ses longs cheveux sont attachés en chignon. Enfin... Enfin, j'ai menti. Il y a bien Un élément pour casser la froideur corporatiste de ce bureau sans vie. Un élément personnel.

Un Tachi, rangé dans son fourreau, maintenu légèrement incliné à la verticale sur un support prévu à cet effet, au côté droit du bureau. Plus grand, plus courbé qu'un katana, une lame de guerre plus courante à l'ère Sengoku. Le bois laqué noir du fourreau brille d'un éclat qui trahit un entretien assidu, les motifs et décorations rouge et or parlent d'une arme qui indique un statut. Un expert moderne parlerait d'une pièce de musée.

Son propriétaire la préfère à portée de main.
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t865-kyoya-kurosawa-king-of

Kurosawa Kyoya

Revenir en haut Aller en bas


Jabberwock

Données Spirituelles
Grade: Ace of Swords
Lun 24 Avr 2023 - 19:22 - King of Swords meets Ace of Guns [PV Jabberwock]

L’avantage avec son gagne pain, c’était que le mercenaire était habitué aux changements de directions. Si la personne qui payait restait la même, le responsable sur le terrain pouvait varier. Changement d’assignations, décès soudain, incompétence. Tant que causes pouvant expliquer cela. Généralement, il s’en moquait. Il n’était qu’un chien de guerre. Du moment qu’on lui indiquait sa cible, il remplissait la mission. Peu importe qui était celui pointant du doigt.
Bien sûr, cela ne l’empêchait pas d’avoir un avis sur la chose. Généralement pour des raisons professionnelles, le personnel n’ayant pas sa place avec lui. Donc, seule les capacités comptaient. Si le précédent possédait très certainement la force, il doutait fortement que le débile avait vraiment ce qu’il fallait pour diriger quiconque.
Au moins il allait rapidement se faire une idée.

Il était en train de terminer de se remettre des blessures de sa dernière mission, ses nouvelles capacités et les prouesses technologiques aidant d’ailleurs grandement sur ce point, que la convocation vint à lui.
Certains se seraient présentés d’eux-mêmes, pas lui. Si bien qu’il n’avait en effet pas encore pu faire connaissance de ce nouveau King. Un homme tel que le soldat aurait pu jouer de son réseau pour essayer d’en savoir un peu plus sur son nouveau chef. L’information était après tout une arme d’importance. Les domaines de ses contacts se cantonnaient cependant au « monde normal ». Clairement, il n’obtiendrait pas ainsi les informations les plus importantes.
Il avait donc décidé de jauger en direct. Nul doute que c’était également ce qu’allait faire ce Kyoya, la rencontre promettait donc d’être intéressante.

Vêtu de son éternel manteau usé par les conflits, manches relevées, il se dirigeait vers ce bureau dans lequel il n’était même pas entré du temps de son précédent occupant. Démontrant le sérieux de celui-ci.
Arrivé à destination, sa main gantée vint frapper afin de s’annoncer. L’instant d’après, il pénétra dans la pièce, voyant pour la première fois celui l’ayant convoqué. En apparence, ce dernier était bien différent de son prédécesseur. Et bien différent du mercenaire également. L’apparence bien plus propre. Mais, plus que jamais, il savait bien qu’il ne fallait pas juger sur les apparences.
Nul garde à vous de sa part. Même s’il se définissait comme un soldat, il n’appartenait volontairement pas à une arme régulière et n’en utiliserait donc pas les codes.

    >> Vous avez demandé à me voir.
Pas de présentation, c’était inutile. Il avait été convoqué, donc son interlocuteur savait qui devait se trouver devant lui. Nulle formule de politesse inutile non plus. Pourquoi faire croire que les mondanités l’intéressaient ? Aller directement à l’essentiel.
Rapide et efficace. Un peu comme sur le terrain en un sens.

Repos : Vétéran => Regain complet.

_________________
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t736-jabberwock

Jabberwock

Revenir en haut Aller en bas


Kurosawa Kyoya

Données Spirituelles
Grade: King of Swords
Mar 25 Avr 2023 - 14:36 - King of Swords meets Ace of Guns [PV Jabberwock]

- Oui.

Il se tourne, pour observer le nouveau venu, le jauger. Homme de peu de mots, homme de peu de considération pour les apparences, de toute évidence. Homme pratique, direct. Des traits qu'il connaît et qu'il reconnaît. La simplicité a du bon, tout particulièrement chez les subalternes... Tout du moins, tant que la simplicité des apparences et attitudes ne devient pas la simplicité de l'esprit.
Le genre à aller droit au but ? Soit.

- Jabberwock. Je ne pensais pas vous rencontrer un jour dans ce contexte.

La vérité, c'est qu'il a déjà entendu le nom de code avant l'Ultimat Necat.
Le groupe Kurosawa a fait sa réputation dans l'industrie de l'armement et des équipements militaires. De plus, Kyoya doit parfois faire appel à des professionnels du secteur privé pour... Gérer quelques affaires. Le genre où il préfère ne pas laisser de trace qui remonte à lui, à son nom ou aux intérêts des Kurosawa. Alors naturellement, avec un pied bien ancré dans cette facette du monde, il a entendu parler d'un des acteurs en vogue. Soldat Ultime, réputation solide. L'on ne sait que peu, mais le peu que les gens savent, c'est ce qui importe : son efficacité.

- Ce n'est pas un mal. Cette guerre a besoin de combattants expérimentés.

Il parle déjà de Guerre.
Pourtant, le conflit avec l'Acuerdo n'est pas ouvert... Pas encore. Pas officiellement. Mais il ne doute pas que ça finira par tomber, et même si ça n'est pas le cas, la suite ressemblera au moins à une guerre froide, s'il devait deviner. Puis, il y aura la question des Shinigamis. Et qui sait quoi d'autre... Le monde spirituel est instable, changeant, imprévisible, ces derniers temps. Alors il faut savoir changer en même temps que le monde.
S'adapter.

- Kurosawa Kyoya. King of Swords opérant à la suite de Kichigai Ganryū. Une présentation brève, puis un songe. Attendez vous à du changement dans... La méthodologie au sein des Swords, prochainement. Mon instinct me dit que moi et mon prédécesseur n'avons pas exactement le même sens du leadership.

Il le dit avec un léger sourire. Un sourire qui ne reste finalement pas longtemps.

- J'ai lu que vous êtes un Fullbringer artificiel. Donc récent, donc ignorant des choses spirituelles jusqu'à il y a peu. Comment est-ce que vous vous adaptez au nouvel ennemi? Une pause. aux nouveaux pouvoirs?

Il a survolé les récents rapports de mission. Assez pour savoir qu'il y a eu du grabuge, mais que le soldat s'en est sorti relativement bien. Pour autant... Pour autant, ces Fullbringers artificiels, ce sont des « gens comme les autres » amenés à tout redécouvrir. Ils n'ont pas la facilité des naturels, ceux qui tant bien que mal, doivent composer avec deux facettes de la réalité depuis toujours.

Alors il demande. Il cherche. Et à vrai dire... Il a dans l'idée de tester, aussi. Mais chaque chose en son temps.
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t865-kyoya-kurosawa-king-of

Kurosawa Kyoya

Revenir en haut Aller en bas


Jabberwock

Données Spirituelles
Grade: Ace of Swords
Mar 25 Avr 2023 - 17:31 - King of Swords meets Ace of Guns [PV Jabberwock]

Un léger sourire de la part de l’homme au manteau. Le genre provenant de quelqu’un ayant une confiance absolue en sa valeur et qui se rendait compte que sa notoriété était déjà parvenue aux oreilles de son interlocuteur. Et, au choix de ses mots, pas en lisant le dossier qu’il avait certainement obtenu en prenant ce rang au sein de l’Ultima Necat.
Le King of Swords n’était pas étranger au marché qu’était celui de son subordonné par le passé. Avait-il déjà travaillé pour lui par le passé ? La question valait peut-être la peine de faire jouer son réseau finalement. Si de nombreux employeurs, autre que les Etats, aimaient rester discrets, il serait idiot de croire qu’un professionnel comme lui ne faisait pas des recherches de son côté avant d’accepter un travail.

Cela allait cependant être une question pour plus tard. Pour l’heure, il se contentait d’écouter, sans couper la parole. Un vrai soldat écoutant son supérieur. Un soldat notant la moindre chose lui semblant intéressante. Notamment que, vu ses mots, il y avait intérêt à ce que le King of Swords soit bien ce qu’il disait être nécessaire. Un combattant expérimenté.
Egalement son assurance que sa simple présence allait changer les choses. Sur ce point, il n’y avait pas véritablement besoin de plus pour conclure que cela serait le cas. Ce simple début d’échange avait démontré combien il était différent de son prédécesseur. Ce qui, en théorie, ne pouvait être une mauvaise chose.

    >> Je n’ai pas pu bien le connaître, mais je doute que le précédent King of Swords ait réellement un sens du leadership. Sa force devait bien être présente je suppose, et je dirai que c’était la seule raison de son rang.
Reconnaître la valeur de la force était une chose. Mais cela ne suffisait pas pour être un leader. Il suffisait de prendre son cas à lui. Il était persuadé de ses compétences. Par le passé, il ne doutait pas un seul instant être un bien meilleur soldat que les autres, la liste complète de ses faits d’arme pouvant faire pâlir le vétéran le plus chevronné.
Cela ne faisait pas pour autant de lui un bon général, et il en était bien conscient. Et cela lui convenait. Chacun sa place, la sienne n’aurait pas été de l’autre côté de ce bureau.

Puis le sujet qu’il était logique d’aborder. Dans ce nouveau monde s’étant ouvert à lui, il était en effet une nouvelle recrue. Nouvelles capacités, nouveaux ennemis, nouvelles règles. L’adaptation était nécessaire, bien entendu.
Mais il n’était pas non plus un bleu.

    >> Les expériences passées aident je dirais. Qu’importe l’ennemi, j’ai toujours fait ce pourquoi l’on m’engageait. Il fallait simplement s’adapter, chaque champ de bataille étant unique, avec ses spécificités lui étant propres. Là… Et bien disons qu’il est encore plus unique que les autres.
Il n’avait pas encore pu véritablement connaître une confrontation d’importance, mais il avait déjà eu l’occasion de faire face à plusieurs de ses nouveaux adversaires. Du moins les monstres, pas encore les soit disant Dieux de la Mort.

    >> Les pouvoirs quant à eux ont l’avantage d’être dans la continuité de ce que je savais déjà faire. L’adaptation est plutôt facile. Je manque encore forcément de certains codes de ce nouveau monde, mais il n’y a pas à craindre pour mes capacités sur le terrain.
Il s’agissait certainement de son interrogation principale. Le King devait être un naturel, et n’ayant possiblement pas encore vraiment pu voir un artificiel, comme le soldat. Un doute pouvant être naturel.
Mais s’il avait déjà entendu parler du mercenaire, pensait-il réellement qu’il aurait été le genre à passer à l’action sans s’assurer d’en être capable ?

    >> Après-tout, ce serait honteux d’être payé comme je le suis sans le mériter non ?

_________________
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t736-jabberwock

Jabberwock

Revenir en haut Aller en bas


Kurosawa Kyoya

Données Spirituelles
Grade: King of Swords
Mar 25 Avr 2023 - 20:04 - King of Swords meets Ace of Guns [PV Jabberwock]

La force, mais sans la discipline.

C'est ce qu'il retient de ce qu'il a lu, vu et constaté. Ce qu'il retient des mots de l'Ace. Dans sa conception des choses, les profils du genre n'ont pas leur place dans une organisation militaire. Quelqu'un de fort, mais instable, il faut des garde-fou pour le maintenir en place. Des garanties, des contre-mesures. Quelqu'un de fort mais instable, c'est quelqu'un qui pourrait devenir un ennemi fort. Ultimement, quelqu'un de fort mais instable, c'est quelqu'un qu'il n'irait chercher que s'il était désespéré. S'il avait absolument besoin de toute la puissance de frappe disponible. Et la vérité ? La vérité, c'est que c'est un peu la situation telle qu'elle est. Le conflit est dormant, mais les humains n'ont pas le luxe de la complaisance. Quand le feu se lèvera, chacun y investira ses pleines forces, chacun y dévoilera ses cartes. Alors il faut être prêt. Alors il faut prendre tout avantage qui puisse possiblement être arraché.

- Un exécutant peut se permettre de simplement être fort. Pas un Roi.

Est-ce qu'il a la prétention d'être plus que simplement fort ? Assurément.
Et il est curieux des prétentions de l'homme en face. Curieux de ce qu'il en est, derrière les rapports, derrière la réputation. Curieux de comment s'adapte un homme à la découverte du monde spirituel. Pour sûr, Jabberwock est un cas particulier. Son expérience en fait un esprit plus solide... Et il a ce quelque chose de presque mystique, à bien y penser. Pour bien d'autres, la légende du soldat ultime tient presque du mythe. Personne ne connaît l'homme qui se cache derrière la mission. Personne ne l'a vu autre part que sur le terrain, ou en train de se préparer sur le terrain. Alors lui ? Lui, oui, Kyoya veut bien croire qu'il s'adapte efficacement. Il n'est pas persuadé que ça sera le cas pour tous.

- Sur le terrain, le véritable danger reposera sur l'unicité de chaque profil. Parmi le commun des mortels, les gens sont différents, les équipements aussi, les stratégies aussi. Mais l'on peut rapidement déceler des patterns, deviner, adapter sa stratégie à l'armement de l'ennemi... Une pause. Un regard vers sa lame, posée non loin. Ici, vous pourrez bien ignorer les capacités d'une cible avant le dernier moment. Seulement quand il crachera son brasier, vous saurez que le monstre contrôle le feu. Qu'il peut jouer sur les sens, qu'il peut changer sa forme, qu'il peut se dédoubler... Un léger sourire. Bref. Tout l'arsenal de super-pouvoirs imprévisibles.

Pas que l'imprévu n'existe pas dans les affaires courantes du monde humain. Mais il y a « imprévu : la cible portait une arme sous son manteau » et « imprévu : la cible est capable de lire les esprits ». Comme le disait l'Ace : un peu plus unique... Et donc, un peu plus imprévisible.

- Dans tous les cas, heureux d'entendre que vous prenez bien le coup. Finalement oui, vous n'êtes pas trop dépaysé, niveau équipement. Il écoute, et il rit doucement. L'Ultimat Necat me semble plutôt bien disposée à balancer des sommes exorbitantes à qui le veut, pourvu que cela avance la cause. De mon côté... Tant que vous êtes à la hauteur des chiffres investis, je n'ai pas à me plaindre. Ce n'est pas mon argent. Juste ma section.

Déjà, Kyoya semble avoir une idée bien définie de ce qu'il veut pour les Swords... Et par conséquent, une idée bien définie de son emprise dessus. Plus tard, il sera bon de donner les ordres, peut-être même de rassembler les effectifs pour discuter les opérations à venir. Mais avant toute chose : apprendre à connaître les effectifs.

- J'ai lu dans votre dossier que vous n'avez encore jamais affronté de Shinigami. Dans le meilleur des cas, vous n'aurez jamais besoin de le faire et l'on n'entrera jamais en conflit direct avec eux... Sa phrase reste en suspend, tandis qu'il avance de quelques pas... Pour s'approcher du Tachi exposé non loin. Mais dans le pire des cas, mieux vaut être prêt.

Le Kurosawa s'empare de l'arme, puis simplement, commence à se diriger vers la porte de sortie.

- Je veux tester vos capacités. Et considérant les miennes, un combat devrait vous donner une bonne idée d'à quoi vous attendre face à un Shinigami versé dans les armes. Une pause. Plus généralement, à quoi vous attendre des lames entre les mains de nos ennemis.

Dans le monde des forces herculéennes et des vitesses imperceptibles, l'adage « ne pas amener une lame pour un duel de revolvers » n'est pas vraiment d'actualité.

- Est-ce que l'on peut procéder dès maintenant, ou vous avez besoin de préparation?
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t865-kyoya-kurosawa-king-of

Kurosawa Kyoya

Revenir en haut Aller en bas


Jabberwock

Données Spirituelles
Grade: Ace of Swords
Jeu 4 Mai 2023 - 19:43 - King of Swords meets Ace of Guns [PV Jabberwock]

Le sourire du mercenaire à la conclusion du King démontrait clairement son adhésion à cette pensée. La force ne suffisait pas à faire un leader. Voilà pourquoi il n’en était pas un. Et que le précédent ne l’était guère plus à ses yeux. Maintenant, la question principale était donc la suivante. L’homme face à lui disposait-il réellement des qualités nécessaires à s’élever au rang qui était le sien ?
Sans le précédent, il aurait pu se dire que ses employeurs avaient toute compétence pour réellement juger ce point. Bien plus que lui, un simple flingue à louer. Là, le doute pouvait subsister.

Déjà il semblait présenter une bien meilleure capacité d’analyse. La différence entre les champs de batailles auxquels le soldat était habitué et ceux qu’il allait maintenant arpenter était quelque chose qu’il avait pu constater. Chacun avec des compétences bien plus différentes qu’un simple équipement, augmentant exponentiellement le nombre de variables.
Et rendant l’adaptabilité encore plus importante qu’elle ne l’était dans les guerres habituelles. Un défi des plus intéressants donc, et qu’il ne doutait pas relever.

Et, en parlant de défi, visiblement c’était ce que le King avait prévu depuis le début en le convoquant ainsi. Un simple duel afin de connaître les capacités de son subordonné. Approche logique, que même lui aurait certainement adopté. Et qui lui convenait entièrement.
S’il était important pour un chef de savoir ce que valait ses hommes, ces derniers avaient également tout intérêt à réellement connaître la valeur de ce dernier. Ils restaient une section dédiée au combat et, si la force ne faisait en effet pas tout, un faible à sa tête n’en serait que triste.

    >> Si j’ai bien retenu la leçon, les lames ennemies sont aussi variées que nous le sommes nous. Mais je dois avouer ne pas être le plus habitué à faire face aux armes blanches. Dehors, un tel adversaire n’aurait même pas le temps de m’approcher.
Règle ne pouvant donc s’appliquer dans ce nouveau monde où il avait mis les pieds. Bien au contraire, les adversaires utilisant des armes blanches seraient, de ce qui avait pu lui être dit, majoritaires. S’habituer à faire face à un tel opposant était donc en effet une chose qu’il ne pouvait refuser.
Tout allait donc en un même sens. L’envie de faire face à son nouveau chef était bien présente.

    >> Eh, n’est-ce pas une base de toujours être prêt ? Le tout est de savoir où vous souhaitez faire ça.
Il avait passé suffisamment de temps dans le simulateur pour appréhender ses nouvelles capacités pour être forcé de reconnaître son efficacité, et surtout que l’illusion du réel était bien présente.

_________________
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t736-jabberwock

Jabberwock

Revenir en haut Aller en bas


Kurosawa Kyoya

Données Spirituelles
Grade: King of Swords
Ven 28 Juil 2023 - 21:46 - King of Swords meets Ace of Guns [PV Jabberwock]

C'est tel que l'Ace le dit : dans le monde d'aujourd'hui, parmi les hommes et leurs moyens terrestres, normaux, limités, les soldats sont des hommes d'armes à feu, d'équipement dernière génération et gadgets en tout genre. Dans ce monde-ci, les armes blanches n'ont plus leur place. Elles n'ont pas la portée, pas la puissance, pas la variété, pas l'utilité stratégique d'une arme moderne.

Mais le monde par-delà le voile d'ignorance, le monde des esprits, il ne respecte pas les règles du monde matériel.

Dans ce monde une épée peut avoir la portée, la puissance, la variété et plus encore.
Et surtout, dans ce monde, l'épée est une extension du guerrier, et le guerrier peut se déplacer plus rapidement qu'un mirage. Alors les considérations réalistes de Monsieur-Tout-Le-Monde sautent par la fenêtre. C'est là la véritable épreuve qui attend le mercenaire : désapprendre les codes du combat qui sont vrais parmi les hommes, mais faux parmi les surhommes. Garder les principes universels qui s'appliquent aux deux terrains, et ne pas confondre les deux catégories. Tout un programme, en somme.

- Hmmm... Vrai qu'il y a le simulateur, maintenant que j'y pense. à l'origine, il pensait à la salle d'entraînement, par réflexe. Le simulateur jusqu'à présent n'a servi que lors de la maîtrise de son Enhanced Fullbring. Il avait bien envisagé de l'utiliser pour quelques entraînements solitaires, mais n'a pas encore eu l'occasion de franchir le pas... Un entraînement avec un autre Fullbring, alors ? - Va pour la matrice. Ce sera l'occasion d'y aller à fond.

Il dit, et il fait : direction le complexe en question, là où quelques scientifiques gèrent les installations. Deux minutes de couloir plus tard, le duo arrive, accueilli par l'équipe sur place.

- Préparez une situation de combat pour deux. Une oeillade vers l'Ace. - l'Ace of Swords ici présent choisira le cadre de la session.

La dernière fois que Kyoya a plongé dans le simulateur, il a choisi un cadre familier, là où il avait ses repères. Cette fois-ci, il laisse ce luxe à l'autre... Une occasion de peut-être sortir de sa propre zone de confort.

Se tester.
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t865-kyoya-kurosawa-king-of

Kurosawa Kyoya

Revenir en haut Aller en bas


Jabberwock

Données Spirituelles
Grade: Ace of Swords
Ven 11 Aoû 2023 - 22:10 - King of Swords meets Ace of Guns [PV Jabberwock]

Il fallait avouer qu’il s’agissait là d’une invention des plus pratique. Et le King avait, visiblement, les mêmes à priori initiaux que le soldat pour ne plus y avoir pensé sur l’instant. Peut-être ce là une chose qu’il était logique de retrouver chez les Sword, étant par nature plus adaptée au combat en situation réelle. L’ivresse du champ de bataille était après tout difficile à reproduire en entraînement. Ce fut le raisonnement du mercenaire et il ne pouvait que supposer que celui-ci était partagé par d’autres.
D’où l’utilité de cette invention. Entièrement modulable, et surtout bien différent des simulateurs tels que pouvaient connaître les humains classiques. Encore un point où ce nouveau monde dans lequel il avait pénétré était bien supérieur.

Ainsi, la façon était en partie décidée. En partie seulement car un élément d’importance restait manquant, ce qui faisait l’intérêt de cet outil d’entraînement. La personnalisation. Et celle-ci lui revenait. A lui de choisir le contexte, le décor dans lequel ils se battraient. Cela pouvait être vu comme un détail, alors qu’en vérité la maîtrise du champ de bataille était un élément stratégique de base.
Partir en terrain connu était un avantage qui pourrait être intéressant. Bien que pouvant être injuste si l’opposant n’y était pas habitué. Le soucis était que l’Ace lui-même ignorait ce que son supérieur pouvait considérer comme familier.
La volonté de le désavantager ne pouvait donc pas être présente. Ainsi, la seule chose qu’il pouvait prendre en compte était lui-même. Et, à ce sujet, une idée lui venait.

Les données furent entrées et, peu de temps après, les deux combattants se trouvaient dans le lieu qui serait le théâtre de cet entraînement. A première vue, un champ de bataille tel qu’avait pu en arpenter le militaire. Des bâtiments plus ou moins marqués par la guerre, de la fumée provenant des impacts les plus récents, des tirs et hurlements dans le lointain, avec également quelques silhouettes en périphérie.
A priori, quelque chose d’on ne pouvait plus classique donc.
A priori était le mot. Un coup d’oeil plus attentif pouvait se rendre des étrangetés de ce monde. Plus particulièrement que certaines choses semblaient aller à l’envers. La fumée, au lieu de s’élever vers le ciel semblait au contraire retourner vers sa course. Les cris semblaient être inversés, en devenant presque inhumains.
Et, au milieu, le monstre habitant ce monde. Seul le long manteau permettait de l’identifier, la tenue dessous semblait bien différente, et surtout son visage était recouvert d’un masque à l’allure pouvait sembler macabre.

    >> Je ne suis pas homme de beaucoup de mots, et ce n’est après tout pas pour discuter que nous sommes ici.
Sur l’écran composant la majeure partie de son casque, deux simples lettres firent leur apparition. « GO ».
Pourquoi perdre de temps en discussion. Autant démontrer un premier point. S’il n’était pas encore grandement habitué aux règles spirituelles, autant apporter les siennes. Dépourvu de toute arme, il se mit pourtant en position pour tirer. Et, le simple temps de faire le mouvement, un fusil d’assaut se tenait maintenant entre ses mains.
A peine en place, le doigt appuya sur la gâchette, vidant le chargeur sur sa cible. Comme un écho à la conversation, il ne doutait cependant pas que, s’il le fallait, son adversaire saurait approcher.


_________________
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t736-jabberwock

Jabberwock

Revenir en haut Aller en bas


Kurosawa Kyoya

Données Spirituelles
Grade: King of Swords
Mar 15 Aoû 2023 - 14:03 - King of Swords meets Ace of Guns [PV Jabberwock]

La technologie fait son œuvre, le tissu de l'horizon change, la réalité virtuelle s'impose aux sens des deux combattants.

Fumée, cris, sang, confusion. La vision distordue d'un champ de bataille moderne, tel qu'il pourrait être pensé dans l'imaginaire collectif. Un petit coin de civilisation sans identité, sans signes distinctifs, sans rien qui ne puisse vraiment dire le lieu exact, parce que cet endroit et partout et nulle part à la fois : cet endroit est l'incarnation d'une scène de conflit urbain telle qu'elle peut exister partout dans le monde.

Et là, au milieu du chaos, une incarnation de ce monde : le cauchemar fait homme, le soldat dans son élément... Puis, en face de lui, un autre combattant. Une anomalie, un vestige, une vision autre, tirée d'un autre regard venu d'une autre époque.

Un Kyoya.
Il ne porte pas son armure. Plutôt, un ensemble hakama et kimono de modeste facture, sombre de couleur. Si ça n'était pas pour l'haori grenat et les motifs discrets à sa surface, un œil malavisé pourrait presque penser à la tenue des Shinigamis. Après tout, Kyoya est présentement un homme habillé des tissus d'une époque révolue, avec une pièce de musée en guise d'arme à son flanc. Le Tachi est encore dans son fourreau, inchangé de son apparence dans le monde réelle. À quelques dizaines de mètres de distance de son adversaire, Kyoya le jauge du regard, et il avance, lentement, pas à pas.

Un guerrier de l'Avant, qui marche la boue d'un champ de bataille de l'Aujourd'hui. À se demander s'il a sa place ici ?

Une brève réplique, pour dire que les mots ne sont pas nécessaires.
Un unique mot, pour dire que la suite du dialogue sera une discussion de balles, de lames et de sang.

Le dos de Kyoya se voûte, ses appuis s'ancrent solidement dans le sol. Soudain, sa course commence, et le bruit du béton fissuré sous l'impulsion de son sprint fait écho aux premières détonations dans le sillage de la gâchette pressée. Il est rapide, mais sa rapidité n'est pas le fruit du Reiryoku : Pas de Bringer Light, simplement, une vitesse surnaturelle qui trouve son origine dans la prouesse d'un corps surhumain. Or, si rapide soit-il, il n'est pas aussi rapide qu'une balle – pas encore. Alors sur le chemin de son avancée, la salve trouve majoritairement sa cible. Les balles touchent, les balles percent.... Ou en tout cas, une partie d'entre elles.

Toutes les balles ne traversent pas la peau du Kurosawa. Plusieurs rebondissent, laissent un impact sur sa forme sans déchirer sa chair. Difficile à dire, tant le rouge du sang versé se mêle à celui de son tissu... Mais il ne saigne pas autant qu'il le devrait. Il encaisse, et si la douleur se lit sur ses traits, elle ne se lit pas assez dans ses mouvements – dans cette course qui devrait ralentir et s'arrêter... Mais qui ne fait qu'accélérer. À peine le soldat a-t-il finit de vider son chargeur, que l'homme à l'épée est à son contact.

Dés lors, tout va très vite.

Un pas de côté, pour se retrouver sur la droite de l'Ace... Et, simultanément, une étrange matière métallique qui semble se manifester dans l'air, là où le King se trouvait. Un gris métallique, liquide, qui ne reste informe qu'une fraction de secondes, avant de rapidement prendre la forme d'un Kyoya d'acier... Qui mime les mouvements de l'original : un pas de côté, pour se retrouver sur la gauche de l'Ace, une main sur la garde de son Tachi.

D'un même geste, le Kyoya de chair et le Kyoya de métal sortent leur lame. Une frappe double, du bas vers le haut en diagonale : un X mortel dessiné là où se trouve le torse de l'autre Swords.

Le coup porte, et le Kyoya d'acier disparaît aussi rapidement qu'il est apparu – sa forme solide se désolidarise, avant de tomber au sol en une mélasse étrange qui s'éparpille. Mais Jabberwocky n'a pas le luxe de s'attarder sur le phénomène : Aussitôt la lame du véritable King a-t-elle trouvée sa place au-dessus de sa cible, aussitôt s'abat-elle de nouveau.

Un coup tranchant qui vise la visière de cet étrange casque.



Dernière édition par Kurosawa Kyoya le Lun 2 Oct 2023 - 22:57, édité 3 fois
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t865-kyoya-kurosawa-king-of

Kurosawa Kyoya

Revenir en haut Aller en bas


Jabberwock

Données Spirituelles
Grade: Ace of Swords
Mar 15 Aoû 2023 - 14:55 - King of Swords meets Ace of Guns [PV Jabberwock]

Dans un affrontement, les secondes pouvaient sembler durer éternellement. Une vérité que bien des combattants approuverait. Et encore plus véridique depuis qu’il avait franchi le pas de l’autre monde. Les capacités étaient telles que chaque action ne prenait qu’une fraction du temps nécessaire pour un humain normal. Du moins si elle était réalisable, ce qui n’était que rarement le cas.
Dans une telle configuration, un soldat des plus lambda n’aurait pas pu réagir à un assaut aussi rapide sans véritable signe annonciateur. Dans le cas présent, non seulement le King avait pu s’en défendre une partie, mais surtout les balles ne semblaient être qu’un léger désagrément pour lui, poursuivant sa course vers son but.
Frapper son adversaire.

Les armes l’annonçaient, mais la pratique le confirmait. Les deux guerriers étaient des opposés. Visiblement tout deux taillés pour le combat, mais usant de méthodes différentes. Héritage de son humanité la plus simple, qu’il n’avait quitté que récemment, le soldat n’était pas taillé pour le corps à corps. Il le connaissait, pouvait se défendre face à un adversaire normal. Mais dans le contexte des guerres auxquelles il était habitué, reposer entièrement dessus n’était que pur suicide car il était quasiment impossible d’approcher.
Problème dont Kyoya ignorait tout. Entre sa défense et sa vitesse, il ne fut pas compliqué pour lui d’être à la portée où il avait l’avantage. Et son opposant n’en avait jamais douté, si bien qu’il était préparé au coup. Au singulier. Ce point était important. Car si, à la vue de l’apparence de son supérieur, il s’attendait à un tel style de combat, jamais il n’aurait pu anticiper l’usage d’un double de métal.

L’écho de la voix de son adversaire lui parvenait. « Ici, vous pourrez bien ignorer les capacités d'une cible avant le dernier moment. » Des mots qui prirent tout leur sens alors que la double frappa atteignait la chair du mercenaire, lui permettant alors de remercier deux choses. Le renforcement de son corps lui permettant également d’encaisser des coups capables de tuer un homme, et la qualité de la tenue qui lui avait été confectionnée sur mesure.
Cependant, cela ne l’empêchait pas de se retrouver quelque peu déstabilisé, ne se protégeant donc pas non plus du coup suivant. Peut-être cela aurait-il été plus efficace pour l’épéiste de viser une autre partie du corps, le casque encaissant le plus gros du coup, transformant une taillade en simple impact contondant. Ladite protection étant, de son côté, suffisamment solide pour ne pas être brisée à l’instant, la visière laissant simplement paraître quelques perturbations dans son affichage, avant de reprendre une forme choisie par son utilisateur.
« NICE ». Quatre lettres démontrant que ce simple échange démontrait qu’il appréciait déjà la passe d’armes.

Pourtant, un bond en arrière, il reprenait sa distance. Pas question de rester vulnérable. Et surtout, il lui fallu un instant pour passer à l’étape supérieure.
Si les balles n’avaient pas défit, autant passer à un armement un peu plus efficace. Un éclat d’énergie et il activait le niveau supérieur du pouvoir qui lui avait été confié. Il n’était plus simplement question d’être juste vêtu de la tenue confectionnée par les Cups, mais de son pouvoir prenant alors la forme d’une armure moderne. Quoique non, pas moderne. Futuriste. Une tenue telle qu’on en voyait dans les films, et à l’intérieure de laquelle il ne retoucha pas le sol, prenant alors de la hauteur.
Bien sûr, il était conscient que marcher dans les airs était quelque chose possible pour des éveillés, mais lui semblait réellement voler, amplifiant cette vision futuriste. Au-dessus de chacune de ses épaules, deux modules dont l’utilité se révéla bien vite en faisant déferler une première salve de tirs, non pas de balles mais de laser.

De son côté, il ne resta pas inactif. Tendant les bras devant lui, poings fermés, il fut possible de voir deux armes apparaître sur les côtés extérieurs de ses poignets. La visière de son casque, toujours présente, laissa alors apparaître quatre nouvelles lettres. « FIRE ».
Le tir repris. De nouveaux des lasers dignes d’une œuvre de science fiction, provenant de ses nouvelles armes, mais également des deux objets volants qu’il activa de nouveau. Ne pas laisser de temps mort. Tenter de maintenir la distance en infligeant un maximum de dégâts.
Même s’il se doutait que cela ne pourrait durer éternellement.


_________________
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t736-jabberwock

Jabberwock

Revenir en haut Aller en bas


Kurosawa Kyoya

Données Spirituelles
Grade: King of Swords
Mar 15 Aoû 2023 - 19:49 - King of Swords meets Ace of Guns [PV Jabberwock]

Les lames font leur chemin au travers de la tenue renforcée, pour attaquer la chair. Le coup porte, mais Kyoya n'est pas le seul à être plus résistant : Par sa seule condition de Fullbringer, l'Ace peut encaisser cet enchaînement qui aurait finement découpé en morceaux un humain normal. Le blindage de la tenue a aidée, sans doute. Kyoya a cet avantage d'avoir sa propre peau pour blindage. Ce n'est pas un hasard, s'il a abandonné l'usage de son armure de jadis. Au début, il l'utilisait même contre les Hollows. Au début, il était trop faible pour ne pas prendre tout avantage qu'il puisse arracher au monde des hommes. Alors oui : il a souvent changé d'armure, parce que le métal du monde des hommes ne saurait protéger efficacement des griffes des créatures monstrueuses... Mais c'était mieux que rien.

Aujourd'hui, Rien est mieux qu'une armure, car l'armure gêne ses mouvements. Aujourd'hui, il encaisse, il esquive, et il enchaîne.

Tout du moins est-ce l'idée, mais naturellement, son adversaire ne se laisse pas faire. Ce n'est pas une chasse aux petits hollows, ce n'est pas un massacre. Ces opérations extermination où il s'agit de tuer de faibles ennemis par paquets de dix n'ont rien à voir avec un véritable affrontement, avec une authentique menace.

Visiblement, ils sont sur la même longueur d'onde : Kyoya entendait bien profiter du cadre offert par la réalité virtuelle pour se donner à fond. L'Ace aussi.

Il observe la transformation d'un regard analytique. Il y a l'éclat, puis il y a l'armure... Puis il y a les lasers. Là, depuis les airs, le soldat repousse les limites : Déjà précédemment, son armure et armement renvoyaient l'image d'un militaire d'élite, équipé à l'extrême. Cette fois-ci.. Cette fois-ci, les armes ne sont plus la technologie de pointe d'aujourd'hui : elles sont les prototypes de demain. Quelque chose qui pourrait sortir de chez les Cups, à bien y penser... Mais est-ce réellement l'origine de cet équipement qui semble infini ?

Kyoya sourit. Les lasers filent sur sa position, mais il ne bouge pas. Pas avant l'instant fatidique.

Pas avant que son énergie explose.

Un tremblement qui secoue le béton, tandis qu'une colonne d'énergie verdâtre s'élève. Du Reiryoku pur, qui émane de la forme du King, tandis que son bras libre est tendu, paume ouverte : Tandis que les lasers s'écrasent au creux de sa main... qu'il y a cette chaleur, qu'il y a ces longues secondes où l'énergie brûle, où la chair brûle.... Doucement.

Le barrage de lasers s'arrête, et il n'y a que cette peau légèrement brûlée au centre de cette paume levée. Pour sûr, l'attaque a blessé. Mais ce qui devrait être un corps carbonisé se résume finalement à une grimace de douleur, et à la peau vaguement noircie sur cette main opposée tir nourri.

Kyoya se sent fort. Plus fort. Irraisonnablement fort. Au travers de ses vêtements partiellement déchirés, un tatouage semble presque se mouvoir sur sa peau : un serpent de jade qui s'étend sur son torse jusqu'à ses bras, luisant du même vert que cette aura instable qui l'entoure... Excès d'énergie qui son corps en surcharge ne peut pas contenir. Il sent, le potentiel qui court dans son corps, sous sa peau, dans ses veines, dans ses muscles. Il sent les sommets qu'il pourrait repousser, les limites qui n'existent plus.

Le temps n'est pas un ennemi. C'est un allié depuis plusieurs siècles maintenant. Le problème, c'est que le temps est un ami raisonnable, mesuré, prudent. Il n'offre son aide à Kyoya que doucement, en respectant ses propres règles, les lois du sablier. Il lui permet d'évoluer, petit à petit, toujours un peu plus au travers des expériences, des entraînements...

Le problème, c'est que Kyoya vit une vie où parfois, être raisonnable ne suffit pas.
C'est là que les Cups interviennent.
C'est là que son pouvoir est libéré.

C'est là qu'il y a ce rugissement dans l'air : Son aura de Reiryoku qui gagne soudainement en taille, en puissance. Assez pour commencer à grignoter l'environnement... Creuser le béton, creuser les murs, mâcher le métal des carrosseries. Bien assez tôt, L'Ace lui-même en ressentira les effets, s'il ne se protège pas.

Alors Kyoya avance, lame au clair, une invitation dans le regard.

https://www.before-tomorrow-comes.fr/t865-kyoya-kurosawa-king-of

Kurosawa Kyoya

Revenir en haut Aller en bas


Jabberwock

Données Spirituelles
Grade: Ace of Swords
Mar 15 Aoû 2023 - 21:22 - King of Swords meets Ace of Guns [PV Jabberwock]

Cet affrontement n’a rien de normal. Pas pour le soldat qui est habitué aux guerres humaines. Ce combat lui fait plus penser aux affrontements tels qu’on en voit dans les films. Un duel entre super-héros. Ou entre monstres. Tout est une question de point de vue au final. Un être humain lambda verrait ces deux êtres attaquer avec des armes n’existant pas encore et que cela ne fasse quasiment aucun effet, il ne réfléchirait pas plus. Il les considérerait comme des monstres. Ni plus, ni moins. Il en aurait peur, il chercherait à les fuir, priant probablement un quelconque dieu pour sa survie, mais s’il n’y croit pas.
L’être humain était prévisible après tout. Le mercenaire avait pu le constater. Il avait pu être témoin de ce genre de réactions. Face à lui, alors simple homme parmi les hommes, jouant avec les mêmes règles mais disposant simplement d’un entraînement.
Alors oui, il ne doutait pas de la réaction qu’aurait quelqu’un en observant le spectacle.

Mais nul témoin n’était présent.
Là était tout l’intérêt d’ailleurs. Ici, ils pouvaient se livrer à un affrontement total sans crainte de blesser des victimes innocentes. Il ne s’en souciait déjà que peu en temps normal, au moins il n’aurait pas à justifier en fin de mission. Bien que ça n’en soit certes pas une.
Ici, il pouvait simplement se concentrer sur son adversaire. Constater que ce dernier était bien moins blessé qu’il n’aurait dû de cet attaque. La raison, sans pouvoir l’identifier précisément, il la connaissait. La lueur ayant émané du King of Swords ne laissait pas de doute sur le fait que lui également avait bénéficié du summum de pouvoir qui pouvait être accordé aux leurs. Et qu’il venait également de la libérer.
La demie mesure n’était absolument pas une notion en vigueur en cet instant.

A ce moment, il aurait pu s’attendre à la contre-attaque. Ou une tentative de réduire de nouveau la distance entre les deux combattants. Le soldat n’ignorait nullement que se trouvait dans les airs ne pouvait pas être un frein à cela. Ce serait extrêmement décevant. Pourtant, il n’en fut rien.
Du moins pas vraiment. Il avançait certes, mais pas aussi vite que l’Ace aurait pu le penser. Par contre, il était précédent d’autre chose. Une aura, une manifestation de sa puissance. D’une intensité telle que le nouveau dans le domaine n’avait pas encore eu l’occasion de voir. Telle un parasite elle s’en prenait à tout ce qui l’entourait. Les bâtiments, les épaves. Mais aussi l’armure et la peau. Un véritable poison rongeant tout ce qui entrait à son contact.

Sous son casque, un sourire. Pour le coup, il ne pouvait qu’apprécier que sa portée optimale soit la distance et non le corps à corps. De nouveau il reculait, échappant à l’aire d’effet de cette aura. Suffisamment pour préparer la suite.
Déjà, sous l’impulsion de son propre Reiryoku, l’exosquelette se reformait, ne laissant nulle trace extérieure de l’agression. Cela n’enlevait nullement les blessures, mais il n’était pas possible pour un œil extérieur d’en mesurer l’intensité. Par contre, les capteurs sur sa tenue fournissaient avec précision ces informations au concerné. Ça, et la douleur qu’il pouvait ressentir. Il était capable de la surmonter, mais ne pouvait qu’anticiper ce que ce serait une fois l’adrénaline retombée.

Et la conclusion logique qui suivait. Sur la durée, il ne gagnerait pas. Ce qui signifiait donc qu’il était obligé de faire en sorte que cela se termine au plus vite. En plus, Kyoya l’invitait clairement à continuer l’assaut. Ce serait malpoli que de refuser non ?
La meilleure façon de parvenir à un tel résultat était de sortir les grands moyens. Sur son épaule, une imposante arme se matérialisa. Un expert pourrait reconnaître un fusil anti-matériel. Un profane pourrait penser à un simple fusil de précision. Ce qui n’était pas totalement faux, avec comme seule différence la puissance de feu. Il s’agissait ici de l’évolution moderne du fusil anti-char, ses cibles étaient bien autre qu’un simple humain. En temps normal. Pas ici.
Ce genre d’arme n’étant pas faite pour être utilisée par un soldat en mouvement, il savait bien que la stabiliser n’allait pas être sans conséquence pour son corps, même avec le plein potentiel de son pouvoir.

De nouveau, les modules d’assauts furent les premiers à ouvrir le feu. De nouveau, il tendit les bras en avant. A la différence que, cette fois, ce ne furent pas des armes laser qui vinrent se placer sur ses poignets. Un grand nombre d’armes automatiques équipèrent ses bras. Un nombre d’instruments de mort qu’un être humain ne pourrait employer en même temps. D’où l’intérêt de pouvoir s’affranchir de telles limites.
Un feu nourri. Voilà ce qui fut envoyé son adversaire. Un tir en continu, le bruit des différents canons semblant ne pas s’arrêter, les munitions étant également un problème qui n’existait plus pour lui. Les instruments flottant à ses côtés continuaient également.
Puis un tir plus fort, plus assourdissant. L’imposant fusil avait fait feu également, la balle chargée de Reiryoku étant de nature à pouvoir des cibles en un seul coup.
Et, au milieu de tout ça, l’écran. L’éternel casque n’affichait que deux lettres différentes. « AH ». Tout d’abord une première fois, en plein milieu. Puis une nouvelle, un peu sur le côté, sans que l’autre ne disparaisse. Puis encore. Encore. Encore. Sans avoir de fin visible, jusqu’à le recouvrir entièrement, puis se superposant, le tout formant un ensemble illisible.
Une manifestation visuelle d’autre chose. Au milieu des bruits de tirs, couvert par ces derniers, il riait. Appréciait ce moment comme nul autre. Se sentant véritablement vivant.


_________________
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t736-jabberwock

Jabberwock

Revenir en haut Aller en bas


Kurosawa Kyoya

Données Spirituelles
Grade: King of Swords
Mar 15 Aoû 2023 - 23:12 - King of Swords meets Ace of Guns [PV Jabberwock]

Le soldat a compris la force du guerrier, son terrain, sa portée : Il a compris qu'il avait tout intérêt à garder ses distances. Naturellement : Un militaire suréquipé d'armes à feu futuriste a tout intérêt déchaîner sa puissance de feu de loin, face à un surhomme physique et son épée. L'un porte la mort depuis le canon de ses armes, l'autre l'amène depuis le bout de sa lame. L'un veut s'approcher pour trancher, l'autre veut s'éloigner pour viser, et tirer. Et Kyoya le laisse faire exactement ça : il le laisse prendre sa distance. Il se concentre. Il rassemble ses forces. C'est subtil pour l'instant, mais bien assez tôt, ça ne le sera plus. Pour l'instant, Jabberwock ne pourra que constater cette aura de Reiryoku qui diminue de taille... Qui se concentre.

Kyoya aussi, il observe, il constate.
Son aura a grignotée l'armure du soldat, sans doute brûlé sa peau, aussi. Mais rien, comparé à ce que l'Ace prépare. Kyoya reconnaît le fusil, quand il apparaît. Ou plutôt, le type de fusil. Pas le genre de fusil qui vise des têtes. Plutôt, le genre de fusil qui vise le point faible dans le blindage des chars... Alors peut-être les têtes parfois, oui. Les têtes cachées à l'abri derrière une épaisse couche de blindage : le genre de blindage que ce genre de fusil déchire comme du papier.

Une réponse appropriée. Quand l'être humain s'improvise char, alors les munitions anti-blindage sont le recours le plus raisonnable.

Puis, il y a les armes en nombre, les canons à quantité irraisonnable. Il y a les lasers, il y a la pluie de balles... Il y a la grande rafale, la grèle de plomb. Cette fois-ci, Kyoya n'encaisse pas de front : cette fois-ci, il entame une course au travers des ruines, en s'essayant à jouer du terrain pour esquiver une partie de l'assaut. Il y a les balles qui percutent les murs, il y a les balles qui percutent sa peau, il y a celles qui ratent et filent assez proche pour faire siffler ses oreilles. Il s'en sort bien : les quelques impacts sur sa peau se font contusions et chocs, plutôt qu'organes perforés et sang versé. L'espace de quelques secondes, sa vitesse et sa robustesse se sufissent à le prémunir du pire...

Puis, il y a tir par-dessus les autres. Le dernier, plus fort, plus précis, plus vicieux. Ce tir qui va chercher le King au travers de deux couches de mur, pour percer sa défense, puis percer son épaule et le clouer sur le coup.

La douleur est forte, immédiate. La mâchoire serrée, la main à sa plaie, il sent le rouge couler de la plaie, couler entre ses dents... Il y a une quinte de toux, et le rouge se répand parterre. Sa respiration est rauque, grognante... L'adrénaline l'empêche de ressentir la douleur comme elle viendra plus tard. Comme une information froide qui fait son chemin le long de ses nerfs, il la ressent, mais elle ne sera pas un obstacle. Pas pour la suite.

Il est tombé, oui.
Il saigne, oui.
Mais l'aura l'enveloppe toujours. Et elle gagne en puissance.

Et c'est comme un flash dans l'air, finalement. Plus tôt, il a démontré sa vitesse, mais il n'était pas aussi rapide qu'une balle. Ici encore, il décolle à la rencontre de son adversaire, mais cette fois-ci, il pourrait sortir du canon de ce fusil entre ses mains, tant le mouvement est vif, soudain, brutal. L'aura n'est plus ce grand déchaînement qui se propage sur plusieurs mètres : C'est une enveloppe de Reiryoku qui dessine à peine plus que les contours de sa silhouette. L'énergie est concentrée, intensifiée. Elle ne vole plus dans l'air, elle est concentrée dans les muscles de son corps sous pression... Elle est à peine contenue à la frontière de sa peau : ces contours verts qui pourraient trancher, tant le Reiryoku est condensé.

Le King croise le regard de l'Ace, là, tout proche, la main sur sa lame. La distance a été avalée en à peine une fraction de secondes : ce court laps de temps où le Kurosawa a concentré toute son énergie dans son corps, dans son mouvement. Dans cette titanesque frappe, si puissante qu'une lame d'air suit dans le sillage de son geste.

Il vise le torse, là où l'armure a déjà été fragilisée plus tôt.

https://www.before-tomorrow-comes.fr/t865-kyoya-kurosawa-king-of

Kurosawa Kyoya

Revenir en haut Aller en bas


Jabberwock

Données Spirituelles
Grade: Ace of Swords
Mer 16 Aoû 2023 - 19:32 - King of Swords meets Ace of Guns [PV Jabberwock]

Une telle hausse dans la puissance de feu ne peut laisser indifférent. Si le but de ce déluge de projectiles n’est pas que l’intégralité touche, bien trop passent à côté de leur cible pour que celle-ci n’y soit pas étrangère. Il n’est pas dans la nature du tireur d’autant louper après tout.
Son adversaire n’envisage simplement pas d’être en mesure de subir autant d’impact sans conséquence. Celui convient à celui à l’origine de ces derniers. Car, s’il compte indéniablement dessus, il est évident qu’ils ne sont pas le coeur de son assaut. Le véritable point d’orgue de la manœuvre serait en temps normal plus facile à esquiver.
Sauf en étant distrait.

Le tir touche. Sa puissance est diminuée, mais malgré tout notable. Le Roi est à terre pour la première fois.
A terre mais pas encore hors combat. Le mercenaire sait que, dans ce genre de situation, il faut presser la charge. Ne surtout pas arrêter de faire pleuvoir les tirs, achever la cible avant qu’elle ne se relève.
Si seulement on en a le temps.

Pendant un instant, le temps semble réellement se figer.
Ce moment où le cerveau capte l’information mais le corps ne peut réagir. Comme la biche se retrouvant sous les phares d’une voiture, incapable de s’écarter du chemin.
Ici, la voiture a forme humaine, est armée d’un sabre et regarde sa victime droit dans les yeux. Cette dernière, trop peu habituée à ce genre de situation, réagit exactement comme la biche.
Pas du tout. Alors qu’il en aurait les moyens.

L’impact est violente.
En un instant, le soldat en armure se retrouve de nouveau à terre. Et pas debout. L’impact creuse une cratère dans le sol. Les deux modules s’écrasent à ses côtés. La manifestation physique de son pouvoir est en grande partie détruire, et la tenue dessous également. Ainsi que la chair. Le sang coule. Il n’a pas besoin des capteurs pour se rendre compte de l’importance de la blessure. Ces derniers sont de toutes façons inutiles, s’affolant dans tous les sens.
D’un point de vue extérieur, la visière semble remplie de perturbation et parasite, comme un écran cassé. Du sien, il est bien difficile d’en tirer une information claire. Au point qu’il préfère le désactiver, l’ensemble devenant alors véritablement transparent et laisser paraître son visage.

Il reste un moment ainsi. Il serait possible de croire que le coup ait suffit à le mettre hors combat. La vérité n’est pas loin.
Pourtant, la feu du combat coulant dans ses veines permet à son corps des miracles. Le Reiryoku qu’il maîtrise maintenant l’aide à les concrétiser. L’instant d’après, le Enhanced se reforme. Pas parfaitement. Sans reproduire avec exactitude les coups subits, il a l’apparence d’une armure ayant clairement subi des dommages.
Mais pas assez pour l’empêcher de fonctionner. Accompagné d’un hurlement, il s’élance de nouveau dans les airs. Les armes volantes à sa suite, n’attendant pas de se retrouver au-dessus de lui pour ouvrir le feu.

Ses bras se dressent une nouvelle fois.
Sa visière s’obscurcit à nouveau.
Les canons lasers se reforment sur ses poignets.
Mais ce n’est pas de là que provient le premier tir. Un autre canon apparaît au niveau de sa hanche droite. Un coup d’oeil attentif et suffisamment rapide pourrait identifier celui d’un lance-grenade. Celle qui est tirée n’est pas explosive, mais incapacitante. Son casque fait office de lunettes de protection.
Espérant que cela suffise à distraire un instant son opposant, ce tir marque le début de la contre attaque. Les lasers fusent droit vers leur cible. Cela dure un instant avant un nouveau mouvement des bras. Comme s’il rechargeait. En vérité, ce simple geste reforme les précédents canons à la place des lasers, ceux-ci venant se loger sur ses épaules en deux tourelles.
Puis le déluge continue. Balles et lasers se mêlent afin de déferler sur l’épéiste. Comme une volonté de ne réellement pas laisser l’occasion de souffler. La moindre pause pouvant se révéler fatale.
Car il était bien conscient qu’il ne pouvait se permettre de subir la moindre attaque supplémentaire.


_________________
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t736-jabberwock

Jabberwock

Revenir en haut Aller en bas


Kurosawa Kyoya

Données Spirituelles
Grade: King of Swords
Mer 16 Aoû 2023 - 21:53 - King of Swords meets Ace of Guns [PV Jabberwock]

Il y a l'impact.

Il y a la frappe qui tranche, il y a la lame qui creuse, il y a le corps qui crashe. La rencontre est rude au point de projeter le soldat au sol. « Le coup final », pourrait-on penser, mais Kyoya le voit bien assez tôt : ça ne dure qu'un court instant, cet immobilisme. Un flottement, un silence, et déjà, l'homme se relève, l'armure se reforme, parodie de ce qu'elle était il avant, mais encore en état pour fonctionner : Assez de ce métal renforcé animé par l'énergie de l'Ace, pour cracher assez de ces pluies de balles et de lasers qui assaillent le Kurosawa. Tant qu'il tirera, il sera une menace.

L'un cherche à ce que la lame quitte la main de son porteur.
L'autre cherche à ce que les engins de mort taisent leurs détonations incessantes.

À peine Kyoya est-il retombé de sa charge dans les airs lors du derniers assaut qu'il doit recommencer à sprinter. Au niveau du sol, il court droit vers la position du militaire. Un temps, il envisage de retourner jouer entre les ruines et murs éventrés pour perdre son adversaire, surtout maintenant que son armure est en sale état, et donc sans doute que ses capteurs et systèmes ne lui donnent pas des infos précises... Il y pense, mais il n'a pas le temps de penser longtemps : Il y a la grenade, puis il y a le flash soudain, si soudain qu'il le prend par surprise. Un temps, ses sens le trahissent, mais son instinct le sauve : ses bras forment un X devant soi, se renforcent, et se lèvent pour couvrir l'angle de tir plus en hauteur. De nouveau, les balles rebondissent, les lasers chauffent. Quelques balles passent sa défense rudimentaire, percent sa peau... Il y a la douleur qui grogne dans sa voix, il y a son corps qui cède, mais l'adrénaline qui lui impose l'illusion d'être invincible.

Si ça n'était pas pour l'adrénaline, il tomberait, et la simulation s'arrêterait dans la seconde qui suit.
Simulation ? Il a déjà oublié. Il n'y pense pas. Il pense à la suite. Il pense, au milieu de cette poussière soulevée par le déluge de munitions.

Puis, soudain, un tir. Une détonation différente, qui vient d'ailleurs.
Qui vient de là où les balles convergent.

Il y a la détonation, puis il y a le son du béton qui cède sous une impulsion puissante. Il y a la forme qui s'échappe du nuage de poussière : Kyoya, un revolver six coups pointé vers l'Ace, canon fumant. Loin des armes futuristes du soldat, mais un connaisseur pourra reconnaître une arme puissante, sans doute faite sur-mesure.

L'arme a tiré, l'homme est apparu d'entre le chaos de la terre soulevée, et dans son autre main, la lame est toujours présente, autour de lui, cette aura qui dévore le monde continue de représenter un danger.

Kyoya lâche le revolver en vol, et assure sa prise sur la garde de son Tachi. Cette fois-ci, pas un coup qui tranche : Un coup qui transperce, et qui vise l'épaule.




https://www.before-tomorrow-comes.fr/t865-kyoya-kurosawa-king-of

Kurosawa Kyoya

Revenir en haut Aller en bas


Jabberwock

Données Spirituelles
Grade: Ace of Swords
Mer 16 Aoû 2023 - 22:52 - King of Swords meets Ace of Guns [PV Jabberwock]

Peut-être avait-il commencé à saisir son opposant. A savoir qu’il en faudrait plus pour mettre à terre le King. Il espérait que ce déluge soit le bouquet final de cet affrontement et qu’enfin genou soit ployé.
Il espérait, mais n’y croyait pas. Il était possible de se rendre compte que les tirs touchaient. Que, malgré la solidité de cette peau, les blessures étaient présentes.
Mais pas assez. Ce qu’il avait subi durant cet affrontement était d’ampleur suffisante pour anéantir une armée entière. Sans aucun mal. Et lui, homme seul, tenait.
Cette certitude était ce qui animait ce combat.

Et ce qui lui permis de réagir.
Il avait retenu la leçon. En partie du moins. Encaisser une chose. Profiter de ses compétences nouvelles pour ignorer les blessures et continuer l’offensive. Mais la règle de tuer l’adversaire avant qu’il n’ait le temps de réagir ne pouvait être réellement appliquée ici. Pas de façon efficace du moins. Pas face à un adversaire de valeur.
De cette enseignement, il avait tiré son action. Au milieu de son assaut, il avait perçu la détonation. Habitué des champs de batailles, il était normal de pouvoir identifier les tirs ennemis. Ce bruit à l’instant était différent. Il provenait d’une arme n’étant pas l’une des siennes. D’un endroit n’était pas où il se tenait, mais où il visait.
Aussitôt, le feu nourri prit fin et la balle vint s’écraser sur un champ protecteur. S’il en avait montré les capacités offensives tout le long de ce duel, il était évident qu’une telle armure ne pouvait être dénuée de compétences défensives.

Il n’y eut pas que la balle qui fut arrêté. La pointe de la lame fut également stoppée nette, incapable de transpercer cette ultime défense. Incapable de s’approcher de la chair qu’elle cherchait à atteindre.
Permettant à l’Ace de continuer l’affrontement. Cette fois, ce fut lui qui chercha le regard de son supérieur. A l’abri de son casque, un sourire. Et une nouvelle conclusion.

C’était exactement ce qu’il recherchait.
La raison même pour laquelle il avait accepté de rejoindre l’Ultima Necat.
Ce seul affrontement représentait parfaitement ce fait.
Ce nouveau champ de bataille.
Ce nouveau sentiment d’avoir une raison de vivre.
Le mercenaire n’avait toujours cherché qu’une chose. Les conflits. Lassé de ceux qu’il avait connu, il ne pouvait qu’ouvrir les bras à l’occasion d’y découvrir de nouvelles saveurs.

Un pas en arrière. De nouveau il prend de la distance. Mais moins qu’auparavant. Il était conscient que l’issue approchait. Il ne pourrait puisait beaucoup plus dans cette puissance.
Ainsi, de nouveau il pointait en direction son opposant. Les modules vinrent se placer à côté de ses bras. Les canons s’ajustèrent de nouveau. Les canons en positions de tourelles furent de nouveau positionnés sur ses bras. L’ensemble de son armement était ainsi réuni au même endroit.
Prêt à tirer.
A bout portant.

Difficilement, l’écran s’activa de nouveau. Des lettres s’affichèrent, partiellement. Il était évident que la tenue avait subi des dégâts. Pourtant, il était toujours possible de deviner ce qui fut écrit.
« RAIN FIRE ».
Et la mélodie rythmant cet affrontement tout du long ut de nouveau possible à entendre. Les instruments de mort faisant leur œuvre. Aussi longtemps qu’ils le pouvaient. Mais déjà la structure perdait forme. Il ne pouvait plus maintenir un tel pouvoir. Tout son Reiryoku fut dirigé vers ses bras, maintenant le tir aussi longtemps qu’il le pouvait.
Mais, inévitablement, le silence finit par s’installer au milieu de la fumée.


_________________
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t736-jabberwock

Jabberwock

Revenir en haut Aller en bas


Kurosawa Kyoya

Données Spirituelles
Grade: King of Swords
Jeu 17 Aoû 2023 - 13:15 - King of Swords meets Ace of Guns [PV Jabberwock]

Il a eu toute l'occasion de constater le potentiel offensif de l'Ace. Cette fois-ci, il découvre sa défense.

Il savait que ça finirait par arriver. Parce que la lame tranche, parce que son aura dévore, parceque le sang coule. Il coule trop pour que le soldat ait le luxe de ne pas dresser bouclier ou armure, parade ou défense quelconque. Finalement, une barrière d'énergie... Un outil dans la continuité de ce que cet armement futuriste donne à voir jusqu'ici.

Ce n'est pas fini. Mais ça ne saurait tarder.

Kyoya voit l'état de l'homme, mais peut-être surtout, l'état de son armure. De toute évidence, la manifestation de son pouvoir, et donc un indicateur visuel. Quelque chose pour lui dire à quel point le Swords est proche de ses limites.
Et il est proche.

Métal éventré, écran brisé, les armes tirent, mais certains canon semblent déjà disfonctionnels. La pluie de balles reprend son cours, mais ça ne suffira pas. Kyoya renforce l'ensemble de son corps, puise dans ses ressources, et comme auparavant, les balles laissent contusions et impacts, plutôt que trous et plaies sanglantes. Cette fois-ci, l'assaut peine à seulement entamer les défenses du Kurosawa. Cette fois-ci, le barrage rencontre un véritable mur : il n'esquive pas, car il n'en a pas besoin .. car sa cible ne s'est pas éloignée. L'Ace est à portée de main.

Un coup de poing vif au visage, dans l'espoir de briser la vitre de protection. Puis, de son autre main, Il va chercher à l'intérieur de son kimono ruiné : une seconde arme à feu ... Un autre revolver. Le même en apparence, mais il y a quelque chose de différent avec le premier. Il n'y a qu'une unique balle, un produit de chez les Cups : une munition supposée détruire les corps spirituels, l'équivalent d'un gros calibre dans leur monde de menaces surnaturelles.

Le King appuie sur la gâchette, et la détonation retenti, puissante. Dans le sillage de la balle, un trait d'énergie vert, similaire à cette aura de puissance qui s'affaiblit doucement autour de Kyoya.

Il y a eu la pluie de balles de l'Ace, puis le Faux silence d'un monde qui continue de vivre autour d'eux. Puis, il y a eu l'unique balle du King et son boom retentissant.

Cette fois-ci, le silence est total



https://www.before-tomorrow-comes.fr/t865-kyoya-kurosawa-king-of

Kurosawa Kyoya

Revenir en haut Aller en bas


Jabberwock

Données Spirituelles
Grade: Ace of Swords
Ven 18 Aoû 2023 - 21:08 - King of Swords meets Ace of Guns [PV Jabberwock]

Le silence.
Ses canons se taisent. Pour deux raisons. Le coup de poing. Il le voit arriver. Ses capteurs, ou ce qu’il en reste, sont là pour l’annoncer. Un simple pas est suffisant. Pendant ce temps, obligé de stopper l’assaut.
La deuxième raison, encore plus logique. Ses armes terminent de se désagréger. Bien que virtuel, son corps a atteint sa limite. Par réflexion il tente de malgré générer une arme dans sa main. Pas une de celles qui existent avec son armure. Un simple pistolet. L’arme à feu la plus basique qui soit.
Même ça il en est incapable.

Sans sa protection, l’aura commence à dévorer sa chair. Il ne peut même pas amplifier la protection de sa tenue.
Il est véritablement exposé. Comme jamais il ne l’a été sur le champ de bataille. Il voit l’arme. Et, pendant un instant, se croit revenu dans le monde qu’il a toujours connu, dans une situation qu’il n’a jamais connue.
Le silence est présent là aussi pour deux raisons. L’habitude fait qu’il n’entend même plus le simple bruit des conflits qui les entoure. Quand un son est quotidien, on remarque plus son absence que sa présence.
Mais ce moment où il n’entend plus ce qui existe ne dure pas longtemps. Car bientôt, c’est cette absence justement qu’il remarque.

Le réveil est brutal.
Il faut un instant pour revenir véritablement à la réalité. Bien qu’étant une simulation, cette technologie est faite pour paraître aussi réelle que possible. Pour la première fois, il a donc expérimenté la défaite. La mort.
Le soldat ultime n’est plus invaincu.
Cette réalité n’est pas encore parvenue à son esprit, mais cela ne saurait tarder. Pour le moment, il se contente de reprendre son souffle tandis que le support vital des machines s’assure qu’il ne perde pas réellement la vie.
Sans surprise, les deux hommes n’ont eu nulle retenue, son partenaire de duel ne devant pas être dans un état bien éloigné du sien.

Il se redresse alors. Difficilement, mais il y a arrive. Et, pour la première fois depuis le lancement du duel, sa voix s’élève de nouveau.

    >> Au final, le danger ne vient pas que des lames...
Une simple constatation destinée à lui-même, en écho aux mots de son supérieur lorsque ce combat fut proposé.
Il avait pensé que tenir à distance l’adversaire du fait de son arme lui donnerait un avantage, mais ce dernier s’était révélé capable d’une chose que lui-même ne possédait pas. La polyvalence. Une bonne leçon en l’espèce.


_________________
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t736-jabberwock

Jabberwock

Revenir en haut Aller en bas


Kurosawa Kyoya

Données Spirituelles
Grade: King of Swords
Ven 18 Aoû 2023 - 23:12 - King of Swords meets Ace of Guns [PV Jabberwock]

La balle part.
La mort s'abat.
Le mensonge cesse.

Le tissu de la réalité virtuelle fond au noir, rapidement remplacé par les flashs de lumière agressif du monde réel. Une douleur stridente prend le King au crâne : la technologie de l'Ultimat Necat est efficace... Parfois trop pour le bien des utilisateurs. Alors naturellement, la réalité virtuelle ressemble de prés à la réalité concrète... Alors naturellement, il ressent les effets de cet affrontement. Le même déchaînement de puissance dans le vrai monde, le même combat, les mêmes blessures... Et là aussi, il serait sorti vainqueur. Mais là aussi, il serait blessé grave, aux portes de la mort, prêt à être cueilli par le premier adversaire extérieur capable de l'exécuter.

Il a gagné. Mais c'était serré. Trop pour son propre bien...
Ce qui est une bonne chose.

Ce qui veut dire que l'Ace est compétent. Comme attendu considérant son grade, à vrai dire... Mais grades, rapports et discussions ne diront jamais autant sur le potentiel d'un combattant qu'une démonstration en conditions réelles. Le Simulateur leur permet d'arriver au plus proche d'une démonstration de la sorte sans détruire des quartiers entiers, risquer des vies par dizaines et brûler de l'énergie en quantité inconsidérée. Grâce à la technologie des Cups, il sait : il sait que l'homme est efficace.

- C'est tel que je l'ai dit. Le monstre qui crache le feu, le monstre qui se dédouble... Il approche du Soldat, l'ombre d'un sourire sur ses traits. Il reprend ses mots d'avant l'affrontement : Il est un monstre, à sa façon. simplement, le feu qu'il crache sort d'un canon, et le double qu'il manifeste est produit de la technologie. La loterie des âmes m'a pourvu d'un pouvoir simple... Il pause. Il ajoute. Simple dans son application, tout du moins.

La Vérité de Mugen est plus complexe que celle d'un guerrier mortel au corps immortel. Mais il serait facile de n'y voir qu'un surhomme, sans savoir les tenants et aboutissants.

- Mais comme les Shinigamis possèdent leur sorcellerie en plus de leur Zanpakutō, nous possédons la technologie en plus de nos pouvoirs. Kyoya a toujours embrassé l'évolution. Quand il était simple homme aux simples combats, il a accueilli les armes à feu dés qu'elles ont été introduites dans son pays. Il a appris la poudre, puis les voitures, puis les téléphones et les données... Et aujourd'hui, les gadgets futuristes.

Tout avantage est bon à prendre.

- Impressionnante puissance de feu. "Très américain", se surprend-t-il à penser dans un demi-sourire. Donnez plus de crédit à votre défense, ceci dit. Une pause, une œillade. Cette barrière semblait efficace. Elle aurait servi plus tôt, m'est avis.

Le soldat est compétent, c'est un fait. Mais s'il devait deviner... L'ivresse du combat le domine, plutôt que l'inverse. Les messages sur le casque, le sourire fou sur ses traits, l'absence quasi totale de défense... Ce pourrait être un problème, pour la suite. Or, l'Ace a une réputation de professionnel. Alors Kyoya se demande : L'homme s'est-il déchaîné car il savait que l'entraînement n'était que ça ? Ou est-ce la découverte de ce nouveau terrain de jeu le stimule peut-être trop pour son propre bien ?

à méditer. Kyoya entend bien creuser la question. Savoir s'il a à faire à un soldat, ou à un chien de guerre... Ou pire.

Entre deux. Les imprévisibles.

- Vous êtes efficace. Une question, cela étant... Je vous sais un passé de mercenaire. Un songe, un souvenir. Que pouvez-vous me dire concernant votre expérience dans les missions... Disons d'enquête ? Son sourire s'élargi. Non. de Traque, pour être plus précis.

Un bon combattant, maintenant il sait.
Un bon chasseur ? peut-être.

Si oui, alors il a déjà une proie toute désignée à lui assigner.
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t865-kyoya-kurosawa-king-of

Kurosawa Kyoya

Revenir en haut Aller en bas


Jabberwock

Données Spirituelles
Grade: Ace of Swords
Jeu 24 Aoû 2023 - 19:16 - King of Swords meets Ace of Guns [PV Jabberwock]

La technologie de l’Ultima Necat montre déjà ses preuves. Le support vital en marche, ses blessures viennent à se guérir. Sa nature également. Ou bien est-ce l’héritage d’une vie de combat ? Sans que cela ne puisse effleurer de véritables pouvoirs en ce sens, il a déjà pu constater une chose. Depuis l’acquisition de ses nouvelles compétences, une fois au repos, son organisme est de nature à vite récupérer. Il ne pourrait repartir dans l’immédiat au combat en pleine possession de ses moyens. Mais il ne doutait pas que cela pourrait être le cas le lendemain.
Ainsi, sans craindre pour sa santé, il fut dans la mesure d’écouter le debriefing. Il s’agissait d’une étape bien souvent boudée par les soldats, mais tout aussi souvent nécessaire. D’autant lorsqu’elle soulevait des questions.
Dont une principalement.

Quel était réellement le pouvoir du King ?
Il avait vu ce double en début d’affrontement, mais l’absence de prouesse du même genre lui faisait dire qu’il s’agissait d’autre chose. Il avait vu cette aura, semblant dévorer tout sur son chemin. Et il avait vu des prouesses physiques jamais perçu jusque là. Nul doute que la vérité se trouvait au milieu de cela, et que le reste provenait d’une maîtrise poussée de ses dons.
Probablement la différence principale entre eux. Le soldat découvrait, et ainsi ne pouvait se vanter d’une utilisation parfaite de ce dont il était capable. Du moins pas lorsqu’il déchaînait son plein potentiel, la forme la plus basique restant heureusement bien plus facile à appréhender.
Et là arrivait l’un des points essentiels.

    >> Quand on a vécu une vie entière sans moyen efficace de défense réactive, on apprend à faire en sorte d’abattre la cible avant de l’être soi. Je pense qu’il me faudra un peu de temps avant de vraiment pouvoir adapter mes tactiques, mais il s’agit en effet d’un de mes buts.
La défense. Par le passé, tout ce qu’il pouvait faire était sortir équipé puis profiter du terrain. D’où lé création de sa tenue en première demande après avoir intégré l’Ultima Necat. Maintenant, il possédait d’autres possibilités. Notamment, encore une fois, lorsqu’il libérait le plein potentiel de l’Enhanced Fullbring. Le temps allait être nécessaire pour vraiment s’y habituer, mais cet affrontement venait de démontrer l’utilité d’un tel effort.
Le mercenaire ne doutait pas un instant que sa puissance de feu aurait été en mesure de mettre à terre le King bien rapidement sans les capacités défensives dont il avait fait preuve. L’Ace étant du genre à avoir besoin de constater de ses propres yeux, au moins c’était chose faite.

Cet échange marquant la fin du débriefing, la suite fut, sans réelle surprise en vérité, une potentielle nouvelle mission.
Et, pour cela, une interrogation tout d’abord. Le genre à faire sourire celui à qui elle était destinée. La réponse lui semblait évidente. Peut-être était-ce également le cas pour celui la posant, et il avait simplement besoin de confirmation.

    >> Dans mon domaine, il faut savoir varier ses activités pour prospérer, surtout au début. Jabbewock ne consiste qu’en un seul soldat, autant qu’il soit préparé.
N’était-il pas, après tout, le soldat ultime ? Beaucoup avaient supposé qu’un groupe se partageait ce titre, d’où l’efficacité. Il n’en était rien.

    >> Zones de guerre, zones urbaine. Nettoyage, libération, protection. Assassinat. Si un travail peut-être effectué par un mercenaire, partez du principe que j’en suis capable.
L’un des boulots cités, particulièrement, pouvait nécessiter de localiser la cible. Son réseau, bien qu’ancré dans le réel, était vaste. Son organisme n’était en rien dormant, il n’acceptait simplement pas de nouveau contrat pour l’heure.
Réactiver ses ressources pour une traque ? C’était dans ses cordes. Du moins, il devait être franc sur un point.

    >> Si cette dernière est purement spirituelle, cela peut-être plus difficile, mais j’ai comme principe de ne jamais décevoir un client. Et puis, il faut bien s’exercer.
    Si elle est physique… Et bien vous pouvez considérer cela comme fait.


Repos : Vétéran = Full

_________________
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t736-jabberwock

Jabberwock

Revenir en haut Aller en bas


Kurosawa Kyoya

Données Spirituelles
Grade: King of Swords
Jeu 24 Aoû 2023 - 22:02 - King of Swords meets Ace of Guns [PV Jabberwock]

- Certes. Les cibles à pied ne sont généralement pas censées se relever d'un tir de fusil anti matériel, je concède. Il le dit avec un certain sourire. - L'expérience des combats conventionnels est une épée à double tranchant. Vous avez de l'avance sur une recrue toute fraîche, mais vous avez aussi quelques leçons à désapprendre. Ces choses qui ne sont vraies que parmi les mortels, ou au contraire, que parmi les monstres et les surhommes. - à terme, c'est un avantage.

à terme, il apprendra plus vite. Les réflexes et leçons du champ de bataille sont déjà imprimées dans son esprit, dans son corps et ses réflexes. Ce n'est pas un hasard, si Kyoya préfère les profils de cet acabit. Ceux qui ont déjà une expérience de la guerre. Mercenaires, personnel militaire, forces spéciales...

Ils ont leur place, dans ses projets à plus long terme. Mais c'est une discussion pour un autre jour.
La discussion pour aujourd'hui, c'est la problématique Ganryū.
Une épine dans son pied, l'ombre d'un prédécesseur qu'il remplace, et qu'il doit désormais effacer. Parce que l'ancien King est un problème, parce qu'il en sait trop, et qu'il a décidé de partir avec les secrets de l'Ultima Necat. Parce qu'il est instable, parce qu'il est fort. La force instable était tolérable tant qu'elle était au service de la cause. Si elle ne l'est plus...

- Il faut retrouver Kichigai Ganryū. Votre précédent supérieur, bien que l'office fut de courte durée, me semble-t-il. Jabberwock est récent, et la désertion de l'homme l'est tout autant. Il serait curieux ceci dit... De la cohabitation entre les deux hommes. - Il est dangereux, tant par sa force que par ce qu'il sait. On ne peut pas le laisser courir dans la nature comme ça sans agir.

Sans doute que l'Ace n'est pas surpris que la mission finisse par tomber. Les effectifs étant ce qu'ils sont, Kyoya préfère assigner la tâche à un Sword... Et il a d'autres projets pour son second agent au sein de la section.

- Je vous assigne à sa traque. Au plus vite sa position est trouvée, au plus vite nous pourrons nous tourner vers d'autres priorités. Ne l'engagez pas seul. L'affrontement ne pourrait que s'éterniser. Au plus long l'engagement, au plus le risque de dommages collatéraux et pertes civiles. Surtout avec un homme comme l'ancien King. - J'attends un rapport dés sa position révélée. Une équipe sera alors formée pour gérer la chose de la façon la plus expéditive possible.

Les pistes du poison, de la balle dans la tête et de l'unique coup qui tue en une seconde sont des prospects délicats, dans leur monde. Alors la stratégie la plus fiable pour tuer un homme au plus vite, ça reste de le submerger.

D'autres solutions ? Peut-être.
Mais ils ne peuvent pas perdre de temps.

https://www.before-tomorrow-comes.fr/t865-kyoya-kurosawa-king-of

Kurosawa Kyoya

Revenir en haut Aller en bas


Jabberwock

Données Spirituelles
Grade: Ace of Swords
Lun 11 Sep 2023 - 16:48 - King of Swords meets Ace of Guns [PV Jabberwock]

Le sourire du mercenaire ne fait aucun doute sur l’appréciation qu’il peut avoir de cette mission. Ce serait mentir que de dire qu’il était surpris. Il se doutait que ce sujet finirait par arriver. Il serait anormal de laisser un traite tranquille. Ce qui, au passage, lui donnait une idée de ce qu’il pourrait lui arriver si jamais il décidait de mettre fin à son contrat. Surtout vu que l’Ultima Necat lui avait littéralement offert ces capacités.
Peut-être devrait-il commencer à préparer ses arrières au cas où ? Il n’en étais bien entendu pas encore question, mais il était importe d’être préparé à toute éventualité. Bien souvent, c’était la clef de la survie.

Pour l’heure, le plus idiot des Kings, ou ancien King, était la cible prioritaire. Idiot, mais disposant d’informations sensibles, forcément. Cela pouvait d’ailleurs être l’occasion de se demander pourquoi un individu pareil s’était vu offrir une telle position. Il ne s’attendait cependant pas à ce que son successeur ait la réponse, il était donc inutile de véritablement formuler la question. D’autant plus qu’il n’était pas dans la nature des mercenaires que de poser trop de questions.
Là, la mission était officielle. Pas de l’élimination. En un sens, c’était logique. En théorie, il cherchait un ancien King à la puissance établie et il n’était qu’Ace. Et il était évident que ni Kyoya, ni les Arcanes Majeurs ne voudraient laisser une telle opération au hasard. Une équipe de choc et bien préparée serait certainement mise en place.
Peut-être aurait-il l’occasion d’en faire partie.

    >> Une cible physique donc. Et pas forcément des plus discrètes. Cela ne devrait pas prendre trop de temps je suppose.
Le soldat serait surpris qu’il ait la réelle intelligence de cacher ses traces. Il était même probable qu’il n’ait même pas cherché à s’éloigner. Le lieu de recherche prioritaire serait donc Tokyo. Quitte à étendre par la suite.
Le tout était d’aller vite. Si la cible n’avait pas la jugeote de se faire discrète, elle n’aurait certainement pas celle de ne pas trop parler. Exploit dont l’Ace le supposait de toutes façons incapable. Le temps allait donc être un enjeu important, afin de limiter les fuites d’informations.

    >> Et bien dans ce cas, je dirai qu’il n’y a pas de temps à perdre. Je vous transmets l’information au plus vite.
L’échec n’était même pas envisagé. Un salut et il prit congé, allant chercher ses affaire, et surtout commencer la traque. Dans le doute, les bars les plus miteux étaient certainement un bon point de départ...

_________________
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t736-jabberwock

Jabberwock

Revenir en haut Aller en bas


Kurosawa Kyoya

Données Spirituelles
Grade: King of Swords
Jeu 14 Sep 2023 - 22:05 - King of Swords meets Ace of Guns [PV Jabberwock]

- "Discret" n'est pas le premier mot qui me vient à l'esprit, effectivement.

Ganryū n'a jamais vraiment semblé être un modèle de subtilité, que ça soit lors de leur brève rencontre, ou dans ce qu'il a pu lire aux archives. Pour autant, il ne sous-estime pas l'homme : il a un aspect imprévisible, et il a survécu longtemps aux affres du monde spirituel malgré son comportement de tête brûlée. C'est facile de traverser les siècles, dans la peau d'un homme prudent. Dans la peau d'un imprévisible volatile et dangereux, survivre jusqu'à voir demain est déjà notable.

D'une façon ou d'une autre, Ganryū a mérité sa place.
D'une façon ou d'une autre, sa tête ne sera pas facile à séparer de son cou.

- Parfait.

Le supérieur a donné ses consignes, l'éxcutant a enregistré. Vu le profil de Jabberwock, sans doute-il dés maintenant se mettre à la tâche. Parfait, oui : un Jabberwock parmi les Swords représente un poids en moins pour le Kurosawa. Il n'aura pas à éduquer un de ses hommes sur des notions basiques d'éthique professionnelle... Et c'est déjà quelque chose, considérant la réputation passée de cette section.

- Oh, et, Jabberwock. Quelques derniers mots, avant de le congédier. - J'aimerais remettre ça, à l'occasion. La nature de mon pouvoir me demande de repousser mes limites, pour progresser. "Comme n'importe qui", pourrait-on dire, mais son cas et particulier. - Puis, c'était divertissant.

Un sourire en coin.
Tout discipliné soit-il, et ce malgré sa philosophie selon laquelle il faut un véritable but pour combattre... Kyoya aime se battre. Et il a aimé ce combat.

Ce n'est pas tous les jours qu'on a l'occasion de se donner à fond.
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t865-kyoya-kurosawa-king-of

Kurosawa Kyoya

Revenir en haut Aller en bas


 
   Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum