Before Tomorrow Comes :: Hueco Mundo :: Étendues désertiques :: Pics rocheux


Lilū Atrahasis

Données Spirituelles
Grade: Fracción d'El Rebaño
Mer 16 Nov - 0:03 - Par pur caprice

Ô Mère, par quel sentiment dois-je être pris en cet instant ?

Il avait observé chacune de ces immenses roches sur le chemin. Depuis combien de siècle n'était-il pas passé par région ? Même depuis son retour il n'avait pas suivi le Shinigami renégat, préférant se dévouer à nouveau corps et âme à la Prêtresse. Mais tout cela, toute cette démesure... Il n'en revenait pas. A quel point l'égo d'un Dieu de la Mort pouvait-il être grand au point de déformer une terre ? De vouloir se l'approprier. Ils ressemblaient aux Hommes bien plus qu'ils ne voulaient l'assumer, eux, pourtant si pédant à l'égard de ceux que l'on nommait si bien les "vivants".

Le chaos. Voilà ce à quoi aspirait ce monde. Combien d'entre eux avaient essayé de dominer, par la force ou toute autre manière, cet immense et infini désert nocturne ? Mais aucun n'y est arrivé car le désordre régnait en maître sur cette contrée. Il revenait toujours, plus fort, plus grand, plus imposant, dévastant tout sur son passage. ö oui, Lilū avait entendu les récits de ceux qui avaient cherché à s'emparer des âmes sans cœur. Shinigami. Quincy. Shinigami. Dans quel but, et pour quel résultat ? Le néant, rien de plus.

Et aujourd'hui, une fois encore, les Creux s'étaient relevés, ayant conquis ce nouveau point dit "central" du Hueco Mundo. Le Palais de l'Hybris. Il devait le voir de ses propre yeux, le siège de ceux que l'on nommait La Cámara. Eux aussi étaient dirigés par un Revenant, comm ils étaient nommés. Melchom... Ce nom lui disait quelque chose sans qu'il ne soit capable de savoir qui réellement. La brume, encore et toujours. Il devait le voir, cet édifice, comprendre dans quelle direction son monde avançait alors que lui même passait son temps à fouillé le passé. La Prêtresse avait voulu de lui qu'il s'instruise. Alors il est parti du Ziggurat, non sans peine, la larme à l'oeil.

Comprendre le passé, c'est comprendre le présent.

Après quelques heures de marche, obnubilés par tout ce qui lui passait sous les yeux, il était arrivé devant l'imposante bâtisse. La Démesure même, née de l'égo. Il le ressentait au plus profond de lui. Une larme vint accompagner sa découverte alors qu'il entendait des pas s'approcher de lui. Un autre son lui parvint, celui du métal qui glisse lentement...

"Je ne suis pas hostile, un simple membre du troupeau venant admirer l'expression pure de l'individualité."


Comprendre le présent, c'est comprendre le passé.

_________________
Par pur caprice Sign

Lilū Atrahasis

Revenir en haut Aller en bas


 
   Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum