Before Tomorrow Comes :: Soul Society :: Seireitei :: Centre Administratif & Résidentiel


Ogasawara Kōga

Données Spirituelles
Grade: 9e siège de l'Hachibantai
Dim 13 Nov - 15:40 - Paper Cuts

Besoin de se changer un peu les idées. Il était parfois difficile de toujours maintenir son rôle public. La différence entre la vision qu’il voulait donner de lui-même et ce qu’il était réellement avait parfois de quoi lui peser. Et ainsi nécessitait qu’il puisse s’accorder quelques moments pour souffler. Se recueillir, réfléchir, sans avoir besoin d’être dans la représentation. Pour cela il savait où se réfugier. Quelque part où l’on respectait le rang, et la différence de classe sociale. Où un Ogasawara pouvait recevoir un respect distant, et ne serait pas embêté. La Sixième Division savait de coutume arborer une certaine dignité en effet, tenant en bonne partie au fait que les Kuchiki aient régné sur cette Division plusieurs générations durant.

Ce qu’il pouvait bien venir y faire ? Eh bien, il faisait partie de la Huitième Division, en charge du Seireitei News Magazine. Cela ne lui donnait-il pas un très bon alibi pour consulter les archives récentes ? Il se moquait bien d’avoir un dossier en particulier. Un peu de lecture au calme, pouvoir penser à autre chose qu’à la prison que constituait sa vie depuis son coup d’éclat face à sa tante. Ainsi donc, l’accès qu’il demandait n’impliquerait pas d’archives sensibles, et pour la liberté de la presse il n’aurait sans doute pas trop de souci à pouvoir y accéder. Simple formalité, n’est-ce pas ?

Aussi dès lors qu’il pourrait se rendre aux archives, il prendrait quelques dossiers au hasard, qu’il commencerait à feuilleter. Mais était-il en droit de se sentir véritablement seul et sans surveillance ?

_________________
Paper Cuts Ogasawara
Marque frontale:
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t533-ogasawara-koga

Ogasawara Kōga

Revenir en haut Aller en bas


Kuchiki Shizuka

Données Spirituelles
Grade: 7e Siège de la 6e Division
Lun 14 Nov - 19:18 - Paper Cuts

~Une ombre rode dans les couloirs des archives, comme quasi tous les jours. La fine silhouette se faufile avec une légèreté presque fantomatique à travers le dédale que constituent les archives, avec une aise qui pourrait se faire se demander si cette entité n’a pas toujours habité l’endroit. Seul le claquement des sandales en bois, sur du parquet, émet un petit son régulier, mais pas assez pour le remarquer facilement. Que pourrait être cette entité qui habite les archives ? L’on dit même que parfois, on verrait des yeux rouges brillés dans l’obscurité des grandes bibliothèques.~

Cette ombre, c’est tout simplement Shizuka. Ça n’a vraiment rien d’effrayant finalement quand on voit le bonhomme en chair et en os, je vous assure. Mais les moins habitués peuvent tout de même sentir sa présence rôder dans les couloirs, en quête de savoir, avant de tomber sur lui, se baladant le sourire aux lèvres avec des livres beaucoup trop gros pour son gabarit. Et c’est exactement ce qu’il se passait aujourd’hui. Il profitait de son jour de repos pour flâner dans la bibliothèque toute l’après-midi, pour une fois qu’il n’était pas assigné à une tâche on ne peut plus qu’ingrate. Les archives étant supposément désertes, il prend son aise, à deux doigts de sautiller un peu partout tant il est excité à l’idée d’avoir les archives à lui tout seul.


« J’ai oublié de ramener le document B-251-2022 à sa place apparemment. »
Dit-il, zyeutant une fine pochette au milieu d’un amas plus impressionnant de documents.

Il hausse les épaules, puis dirige d'un pas sûr vers les rangées plus récentes des archives, avant d’arriver subitement à une halte dans sa marche. Dans l’une des allées à sa gauche, une crinière claire détonne dans la relative absence de couleur des archives. Il hésite, se demandant sur le coup si c’était vraiment nécessaire d’interrompre l’importante tâche de ramener un simple document, avant de se raviser. Il ne savait pas de dos qui était la personne, mais elle avait peut-être besoin d’être éclairée, qui sait.

Il s’approche tout doucement, ayant peur de surprendre la personne, avant de demander d’une voix douce ;

« Bonjour, avez-vous besoin d’aide ou est-ce que tout va bien ? »

Il affiche un sourire chaleureux en attendant la réponse.

Kuchiki Shizuka

Revenir en haut Aller en bas


Ogasawara Kōga

Données Spirituelles
Grade: 9e siège de l'Hachibantai
Sam 3 Déc - 21:39 - Paper Cuts

Est-ce qu’il trouvait quelque chose de passionnant ? Sans doute pas, mais au moins cela comme prévu avait le mérite de lui changer les idées. Il y avait là un peu de tout. Des désaccords entre nobles sur la gestion des thermes. Une tentative d’infiltration au sein de la Douzième Division par un Shinigami déguisé. Des choses et d’autres qui ainsi, en dehors de la routine des missions, pouvaient venir agrémenter la vie du Seireitei. Personne ne pouvait tout savoir par contre. Personne ne pouvait tout lire, n’est-ce pas ? Pas lui en tout cas, il n’aurait pas le temps, très clairement, ni l’intérêt. Très vite il s’en lasserait assurément, et ce ne devait donc que rester une distraction ponctuelle.

Percevant des pas légers s’approcher – dans le silence de ces allées, des geta passaient difficilement inaperçues – il se retourna au moment où on le saluait, lui proposant même de l’aide. Ce visage ne lui semblait pas inconnu.

    - Mes salutations. Eh bien… Tout va bien. Mais à la fois vous pouvez peut-être m’aider. Je recherche parmi les archives récentes quelques nouvelles qui pourraient être assez intéressantes que pour éventuellement intégrer les pages du Seireitei News Magazine. Si je n’aurai assurément pas le temps de tout lire, peut-être avez-vous vu passer quelque chose qui mériterait mon attention ?
L’Ogasawara parlait à voix mesurée, assez basse mais néanmoins clairement audible, ne troublant pas plus qu’il n’en fallait le calme des lieux. Puis il plisse les sourcils, ayant finalement fait le lien. Dans la noblesse, qui plus est les grandes maisons, les occasions de se croiser ne manquaient pas. Cela ne voulait pas dire que l’on connaissait parfaitement tout le monde bien entendu, mais au moins assez que pour identifier les membres les plus notables de cette caste. Ceux des quatre grandes familles en faisaient presque forcément partie.

    - Il me semble que nous nous soyons déjà croisés. Vous êtes un Kuchiki, n’est-ce pas ?
Quoi de plus normal dans les allées des archives de la Sixième Division ?

_________________
Paper Cuts Ogasawara
Marque frontale:
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t533-ogasawara-koga

Ogasawara Kōga

Revenir en haut Aller en bas


Kuchiki Shizuka

Données Spirituelles
Grade: 7e Siège de la 6e Division
Mar 6 Déc - 2:08 - Paper Cuts

Le kamon visible aux yeux de tous ne trompaient pas. Le brun n’avait pas de doute, lui, sur l’identité de son interlocuteur. C’était Kōga, du clan Ogasawara. Ils s’étaient, en effet, déjà croisé, plusieurs fois même, aux termes de cérémonies, réunions de clans, en bref, aux grands rassemblements nobiliaires. Ils ne s’étaient jamais parlé, ou tout du moins c’est ce que Shizuka se rappelait. Il l’avait toujours trouvé un peu mystérieux, mais le petit noble était trop occupé à râler dans son coin sur la noblesse pendant la cérémonie pour s’intéresser à grand-chose ou à grand monde. Typique de lui donc.

« Oh. Oui, en effet, j’en suis un. Je suis Kuchiki Shizuka, enchanté. Et vous, si je ne me trompe pas, vous êtes Ogasawara Kōga, n’est-ce pas ? Vous avez sûrement dû me voir quelques fois pendant de grands événements aux côtés de ma famille. Ça m’étonne quand même que vous ayez réussi à vous souvenir de mon visage, je suis du genre discret. »

C’était ce qu’il pensait en tout cas. À côté de sa fratrie, sa petite taille et son allure ne le faisait pas forcément sortir du lot.

« Et pour les nouvelles, il y en a tellement qui pourrait figurer dans votre magazine ! Je suis un grand amateur de celui-ci d’ailleurs, je tiens à dire que je le lis religieusement à chaque sortie. Laissez-moi vous trouver une nouvelle un peu intéressante. »

Son corps s’orientant lentement vers les archives, les mains sur ses hanches, son regard fuse à toute vitesse sur les divers documents entreposés. Il se rapproche doucement, son regard glissant à une vitesse beaucoup plus lente sur les documents, alors que l’un d’entre eux semble avoir piqué sa curiosité. Avec une certaine grâce, il saisit le document et l'apporte sous ses yeux, lisant ;

« Compte-rendu disciplinaire de la Onzième division. Pendant plusieurs années, des sous-vêtements se retrouvaient dérobés dans les vestiaires féminins des bâtiments de diverses divisions. Personne ne savait pourquoi. Mais le coupable a été pris la main dans le sac, ou plutôt une culotte sur le crâne, alors que celui-ci était en train de s’enfuir par le toit, avec un système de poulie portable plus que sophistiqué, fabriqué pour l’occasion, qui lui permettait de fuir et de pénétrer dans les bâtiments sans que personne ne s'en rende compte. »

Son visage se tourne vers l’Ogasawara, un mélange entre le dégoût et l’amusement se faisant lire sur son visage.

« Je suis vraiment désolé, mais c’est le mieux que j’ai pu trouver. Mais nous pouvons chercher ensemble si cette archive nous vous convient pas. Ce que je pourrais comprendre évidemment. »

Kuchiki Shizuka

Revenir en haut Aller en bas


 
   Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum