Before Tomorrow Comes :: Soul Society :: Seireitei :: Quartiers Militaires


Shingen Mizuki

Données Spirituelles
Grade: 4e siège de la Dixième Division
Ven 14 Oct 2022 - 23:14 - Shatter me



Des semaines s’étaient écoulées depuis la première fois qu’elle avait remarqué cette ombre qui apparaissait de temps en temps dans son champ de vision, mais jusqu’à présent elle ne s’y était pas intéressée, car elle avait bien d’autres choses en tête, des sentiments nouveaux notamment qu’elle avait du mal à comprendre. Après ne nombreuses interrogations et un peu d’aide elle était parvenue à la conclusion qu’elle n’y pouvait rien, mais que peut-être cette ombre aurait des réponses à lui donner. Pas seulement une ombre, une silhouette qu’elle reconnaîtrait entre mille si elle voulait bien s’en donner la peine. Il devait être en colère pour chercher à la voir avec tant d’insistance. Assise en tailleur dans une salle d'entrainement spécialisée, Zanpakutō posé délicatement sur ses genoux, elle s’en voulait de ne pas avoir répondu à l’appel plus tôt.

Comme elle avait pu le raconter à son ami Shinjiro : « Il y a une sorte de brume sombre permanente. Puis, comme suspendue dans le vide, se dresse une grosse structure ancienne tombée en ruine. Il y a plein de morceaux, de débris qui flottent partout. C’est comme si elle avait subi une guerre, des explosions et qu’elle s’était figée pile à ce moment là où tout part en morceaux. Quant à ce que ce bâtiment était à l’origine, je dirais une sorte de ziggourat avec plein d’arches immenses, des tonnes de marches et d’escaliers. Une grosse tour donc les étages supérieurs sont de plus en plus petits. Chaque pierre, chaque colonne sont sculptées de formes géométriques. C’est impressionnant, mais ça devait l’être plus encore. Elle est reliée par des ponts gigantesques qui mènent nulle part. Quand je vais dans mon monde, c’est sur l’un d’eux que j’atterris. » Alors elle se prépare à se retrouver sur ce même pont. Ferme les yeux, se concentre.

Comme toujours, elle arrive à l’extrémité de l’un des ponts. Kokuouheika devrait être au sommet de l’immense structure, mais contre toute attente, il est là, juste sur l’autre rive. Son air est froid, hautain, presque méprisant. Ce n’est pas normal. Pas normal qu’il soit là, pas normal que cet air faché soit dirigé contre elle. D’ordinaire, il est protecteur et possessif avec elle. Comme si elle n’était pas déjà suffisamment angoissée, sa tension monte d’un cran.

Shatter me Vbf5

- Kokuouheika ? J’ai besoin de... Sans même lui laisser le temps de terminer sa phrase, il l’interrompt.
- Tu es en retard. Te souviens-tu de mes exigences ?

La Blanche ravale sa salive et opine. Elle s’en souvient très bien oui. Et s’il revient là-dessus, c’est qu’il estime qu’elle a failli. Voilà pourquoi il est en colère. ça va barder. Elle n'avait vraiment pas besoin de ça en plus.

- Je… Je ne voulais pas ! Je n’ai pas fait exprès ! Je… Je ne sais pas quoi faire...

Son air est suppliant et ses mains recroquevillées contre sa poitrine à l’intérieur de laquelle son cœur la fait souffrir. Elle lui avait promis de s’entraîner sans relâche, mais surtout, de ne jamais se détourner de sa quête de pouvoir, et pour Kokuouheika, cela signifiait de ne pas se perdre dans des relations, des sentiments qui lui feraient perdre de vue ses objectifs. Or ces dernières semaines avaient été la scène de grands bouleversements en elle. Jalousie, angoisse, souffrance… Que de maux qu’elle avait réussi pourtant à s’épargner jusque-là. Aurait-elle vraiment pu les éviter ad vitam aeternam ? Pour toute réponse, Kokuouheika disparaît dans des volutes de reiatsu noires et turquoises.

_________________
Shatter me X76e
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t366-shingen-mizuki-ft

Shingen Mizuki

Revenir en haut Aller en bas


Shingen Mizuki

Données Spirituelles
Grade: 4e siège de la Dixième Division
Ven 21 Oct 2022 - 13:37 - Shatter me

Comme si disparaître n’était pas suffisant, Mizuki est renvoyée hors de son monde intérieur et se retrouve où elle s’était installée. Dans ce genre de salle, on peut choisir le décor, ce qui a toujours impressionné la jeune femme. Son meilleur ami aimait beaucoup les cathédrales. Pour sa part, elle n’avait pas vraiment de préférence, aimant à expérimenter le plus de cadres possibles. Ce jour là, elle avait choisi le sanctuaire shinto Fushimi Inari-taisha. Son Zanpakutō n’est plus sur ses genoux ce qui ne l’étonne pas outre mesure puis qu’il se dresse en personne face à elle.

- C’est terminé.

Son coeur se met à cogner fort dans sa poitrine. Son Zanpakutō, c’est tout ce qu’elle possède, tout ce qui lui reste alors si elle ne l’a plus, ce sera la fin effectivement et elle ne supporte pas l’idée. Son ventre déjà noué, son coeur déjà en miettes, ne pourront pas tenir très longtemps. D’ordinaire, c’est elle qui brise ses adversaires, mais là, à cet instant, c’est elle qui se sent brisée. Avoir brisé les règles, même malgré elle, aux yeux de Kokuouheika l’a rendue plus faible et indigne de lui et elle ne sait pas comment réparer les choses.

Comme s’il lui envoyait un semblant de réponse, il plante la claymore parsemée de runes lumineuses dans le sol et d’un bond s’en écarte largement. Le battre, elle doit le battre. Beaucoup de Shinigami interrogés à ce sujet lui ont répondu que pour obtenir le Bankai, ils ont dû vaincre l’âme de leur Zanpakutō dans un combat singulier. Ce moment était-il venu pour elle ? Tous les signes semblaient l’indiquer. Alors elle se redresse mais à peine son pied se pose d’un pas en avant sur le sol, que ce dernier se met à trembler. La Blanche regarde tout autour d’elle, tentant de ne pas céder à la panique. Que se passe-t-il ? Peu à peu, le sol se fissure sous son pied, près à s’effondrer sur lui même. Pour ne pas tomber, elle avance de quelques pas. Alors tout s’enchaîne, et l’endroit où elle se tenait quelques secondes plus tôt s’effondre dans le néant. Chaque partie du sol qu’elle touche se met à trembler à son tour, se détache et tombe dans le néant les unes après les autres. Mizuki se précipite vers sa claymore, l’attrape et la retire du sol. Alors que sous ses pieds le sol tremble toujours, son arme se brise entre ses doigts en une demi douzaine de gros morceaux qui s’écrasent sur le plancher alors qu’il ne lui reste en main que la poignée et un petit fragment de lame. Les yeux écarquillés, elle lance un cri d’effroi suffisamment puissant pour percer des tympans.

- Tu brises tout ce que tu touches.

Les paroles de Kokuouheika lui parviennent telle une gifle en pleine figure. Cependant, elle n’a pas le temps de répliquer que la réalité la rattrape. Ou plutôt, le vide qu’elle provoque sur son passage. Et alors que les morceaux de sol sur lesquels elle se tient tombent à leur tour dans ce gigantesque trou sans fond, elle bondit d’un shunpo pour atterrir sur la terre ferme. Enfin… Vous avez compris le principe, impossible pour elle de rester sur place. Alors elle court, encore et encore, laissant derrière elle ce qui ressemble à une faille immense qui se serait formée dans le sol. Celui après qui elle court est tout aussi rapide et elle ne parvient pas à le rattraper, encore moins chargée des fragments de sa claymore.

- Stop ! Arrête ! Dis-moi ! Dis-moi comment tout réparer ?

Elle le sait, un Zanpakutō brisé est difficilement réparable et ça lui fait peur. Peur qu’il change, peur de l’avoir perdu à jamais. Mais puisqu’il s’évertue à se taire, elle n’a qu’elle-même pour réfléchir à une solution à son problème. Engagée sur le sentier parsemé de torii, ces derniers tombent en arrière au fur et à mesure qu’elle les dépasse tels des dominos que l’on viendrait aspirer avec l’embout de l’aspirateur.

_________________
Shatter me X76e
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t366-shingen-mizuki-ft

Shingen Mizuki

Revenir en haut Aller en bas


Shingen Mizuki

Données Spirituelles
Grade: 4e siège de la Dixième Division
Sam 22 Oct 2022 - 8:45 - Shatter me

La situation semble tellement sans issue, ou plutôt, si, elle ne pourra pas courir ainsi indéfiniment, elle doit réagir et vite. Se répétant en boucle la phrase de Kokuouheika, elle ne voit pourtant pas de solution. Si elle brise tout ce qu’elle touche, alors il ne faut pas qu’elle touche ? Mais comment faire pour ne pas toucher quelque chose, cela n’a aucun sens ! Ils en ont de belles ces hommes à la faire tourner en bourrique pu*** ! Sérieusement, elle va juste leur éclater leur tronche et leur montrer ce que ça fait de lui briser le coeur. Oui c’est ça, elle va leur montrer de quel bois elle se chauffe, ils ne pourront plus faire d’elle ce qu’ils veulent après cela. La colère monte, prend le dessus, mais elle n’éclate pas en joute verbale. La Blanche vaut mieux que cela, tout se concentre dans son corps et de l’extérieur, il n’y a que son regard qui trahisse ses pensées foudroyantes. Ou presque, car son énergie condensée finit par se voir alors qu’elle se pare d’une aura turquoise. Mizuki ressent comme un trop plein d’énergie spirituelle qu’elle doit déverser d’une façon ou d’une autre sous peine de risquer d’exploser.

Son aura se propage au manche de sa claymore puis aux morceaux entre ses doigts. De toutes ses forces elle maintient son niveau d’énergie de façon constante. Elle se laisse guider par son intuition lorsqu’elle lâche les morceaux de sa lame. Liés entre eux par son énergie, ils flottent dans les airs et avec un peu de volonté, elle les déplace jusqu’à ce qu’ils reprennent leur place les uns à côté des autres telles les pièces d’un puzzle. Et si c’était cela la solution ? Et si sans toucher, elle pouvait simplement utiliser son Reiryoku pour lier les choses entre elles ?

La jeune femme s’arrête soudainement et Kokuouheika en fait de même, se tourne vers elle pour lui faire face. En y repensant, la distance entre eux a toujours été la même, ni plus ni moins. Quoiqu’il en soit, elle concentre son énergie sous ses pieds pour stabiliser le sol et ce dernier cesse de trembler.

- Tu crois que tu as compris ?

Au ton qu’il emploie, elle a l’impression qu’il pense que ce n’est pas encore le cas. Mais elle ne se laisse pas démonter, elle doit juste arriver à le toucher en projetant son énergie spirituelle sur lui. Si elle a réussi avec sa Claymore, elle doit pouvoir le faire avec lui, mais pour l’instant elle n’y arrive pas, ne sait pas comment. Effectivement, elle n’a pas tout compris. Ses yeux d’ambre se posent sur sa claymore fragmentée. De sa volonté, elle a réussi à assembler les morceaux. Peut-elle délibérément les séparer ? Kokuouheika ne bouge pas, l’observe simplement comme s’il se pensait à l’abri. Il va voir ce qu’il va voir ! Mizuki se concentre et les morceaux de lame se séparent selon sa volonté plus facilement qu’elle ne l’aurait cru. Elle expérimente leur mobilité et leur capacité à s’éloigner, s’étendre. L’énergie spirituelle qui lie les parties entre elles, comble les espaces comme s’ils n’étaient pas là et que la claymore était juste plus grande, beaucoup, beaucoup plus grande. Ah elle se voit bien faucher plusieurs adversaires en même temps là comme ça, mais pour l’heure, elle n’en a qu’un et en allongeant artificiellement sa lame, d’un coup elle parvient à arriver à sa hauteur. Débute alors un vrai combat rythmé d’esquives et de coups de tranche de la lame brisée. Un instant, elle s’arrête, semble chercher à rependre son souffle après tant d’acharnement, mais Kokuouheika en décide autrement, ne souhaitant pas lui laisser de répit. Sa main se tend vers elle, et un jet de reiryoku en sort, jusqu’à venir transpercer sa poitrine, s’accrochant à son coeur d’une main d’énergie invisible. L’étau se resserre et la Blanche tombe à genoux sous la douleur. Ce n’était pas assez qu’elle souffre d’une peine de coeur, non bien sûr il devait en rajouter une couche.

- Assez !
- Vraiment ? Tu abandonnes ?
- ça fait si mal...
- Je sais.
- Tu voulais me préserver n’est ce pas ? Alors pourquoi ?
- Si une chose refuse de plier, elle peut être brisée.


Brisée oui, elle l’est sans aucun doute, mais à l’instar des morceaux de sa claymore, on peut tout recoller. Il restera certainement une cicatrice invisible en elle, mais au moins un jour elle sera « réparée ». Lui par contre ce n’est pas le briser qu’elle cherche. Ce lien spirituel qui la lie à lui et provoque cette douleur insoutenable lui donne une idée. A son tour elle tend la main vers lui mais ce n’est pas son coeur qu’elle vise, c’est sa tête. Le lien d’énergie jaillit de sa main et vient s’ancrer à son front. Y mettant toutes ses forces, toute sa volonté, elle parvient à lui faire lâcher prise. Mieux, à le faire plier.

- Je ne laisserai jamais plus personne me briser, crois moi. A commencer par toi.

A genoux, elle ne lui laisse plus le choix. De son côté elle se relève et le regarde de haut de ce petit air sévère qu’il pouvait avoir lors de leurs entraînements. Il se met à sourire, ce qui ne lui était jamais arrivé. Décidément, c’est le monde à l’envers. Levant les mains en signe de reddition, elle croit voir dans son regard une lueur de fierté à son égard. Tout en le gardant sous son contrôle à travers ce lien d’énergie, elle s’approche jusqu’à ce que sa main se pose sur son front et que le lien soit réduit à rien. Kokuouheika prend alors son fin menton entre ses doigts et approche son visage du sien, juste assez pour lui murmurer ce qu’elle a besoin d’entendre, son nom, le vrai : Kokuouheika Kowasu.

Bankai : Kokuouheika Kowasu.

La claymore aux symboles lumineux se divise en morceaux comportant chacun l’une des marques runiques. L’énergie concentrée qu’elles détiennent est alors totalement libérée, se connectant au Reiryoku de la Shinigami, fusionnant en quelque sorte. Si elle pouvait déjà se lier aux runes de son Shikai, à présent elle est liée en permanence à chaque partie de son Zanpakutō qu’elle peut manipuler à volonté. Sa capacité à se lier atteint désormais un stade supérieur puisqu’elle peut projeter son Reiryoku en un ou plusieurs jets, la rattachant aux cibles à portée, adversaires comme alliés.

_________________
Shatter me X76e
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t366-shingen-mizuki-ft

Shingen Mizuki

Revenir en haut Aller en bas


 
   Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum