Before Tomorrow Comes :: Soul Society :: Seireitei :: Quartiers Militaires


Kagura Sunken

Données Spirituelles
Grade: Vice-Capitaine de la Quatrième Division
Ven 30 Sep 2022 - 23:56 - Principe d'équivalence

Un dossier sous le bras, Nagatsuki Aizome se présente à l'entrée de la Neuvième Division. Il ne s'y rend pas très souvent, pour ainsi dire même jamais. Non pas qu'il ait un problème personnel avec cette institution du Gotei - comme cela peut-être le cas avec la Onzième - mais simplement car il n'en a pas eu besoin. Grand bien lui fasse après tout non ? Et puis aucunement l'envie non plus. Ses problèmes il les a réglé par lui même la plupart du temps et lors de ses retours du Hueco Mundo, les entretiens spécifiques étaient menés directement à la Septième. Par des Agents de l'Oubli, certes, mais c'est pour ainsi dire la première fois qu'il en passe l'entrée.

Il est donc poli avec les différentes têtes qu'il croise, leur sourit, demande des directions à l'occasion. Mis à part certaines exceptions, les quartiers militaires ont une structure similaire. Les disparités les plus marquées ont été effacées depuis la reconstruction du Seireitei mais il existe toujours des spécificités propres à chacune. Des volontés d'anciens Capitaines en général.

Mais cette fois on ne l'envoie pas au bureau de la Capitaine. Non. Cette dernière n'y est pas apparemment à en croire les dire des membres de la Justice. Va-t-il foncer à tue-tête comme il a pu le faire il n'y a pas si longtemps ? Non, pas ici. Il n'a pas cette familiarité avec les lieux et la personne qui les gouverne. Oh il la connait pourtant, au moins de par leurs relations nobles et différentes cérémonies au fil des âges. Quelques mots lors des réunions de Capitaines bien sûr. Plus ? Pas encore non.

On lui propose d'attendre donc, ce qu'il demande à être fait à l'extérieur du bâtiment pour profiter de la légère brise au dehors. Qu'on le prévienne lorsque Tomoe-Taichō sera libre ou bien qu'elle vienne si elle aussi préfère bénéficier des bienfais de l'extérieur. Peut-être a-t-elle des paravents ouverts sur un jardin dans ses quartiers ?

Il s'installe dans l'herbe en tailleur, posant le dossier dans le creux formé par ses jambes nouées avant de fermer les yeux un court instant. Le vent lui caresse les joues. Il sourit. Une belle journée s'annonce, oui.

Pas encore, non.

_________________
Principe d'équivalence  Sign 

https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1369-kagura-sunken#11078

Kagura Sunken

Revenir en haut Aller en bas


Tomoe Nozomi

Données Spirituelles
Grade: Capitaine de la 9e Division
Dim 2 Oct 2022 - 9:50 - Principe d'équivalence

D’un geste, elle jeta les bandages dans la poubelle à côté d’elle avant de remettre son Shihakushō. Enfin les blessures suite à l’exercice avec le professeur Komamura n’étaient plus que de l’histoire ancienne. Comme pour s’en assurer, elle effectua quelques étirements avant de compléter sa panoplie de Capitaine de la Neuvième Division. Pile au bon moment visiblement, quelqu’un frappant à sa porte. Une autorisation donnée, un court échange et le visiteur reparti aussi vite.
Nozomi, elle, avait quelque peu changé d’expression. La personne qui souhaitait s’entretenir avec elle n’était pas de celles que l’on recevait tous les jours. Bien sûr, les Capitaines de Division avaient l’occasion de se côtoyer fréquemment. Ils appartenaient à la même armée après. Mais quand l’un prenait la peine de demander de façon officielle à voir un autre, ce n’était pas forcément bon signe.

Surtout que cette fois, elle avait une idée de la raison de cette entrevue. Le timing était trop évident.
Il y a peu de temps, elle avait reçu un rapport du Dixième Siège Furihata Tetsu, symbolisant les craintes qu’elle avait quant au fait qu’il pouvait s’attirer des problèmes. Une entrevue avec le Capitaine de la Troisième s’étant déroulée d’une façon guère appréciable visiblement. Refus de coopérer, changement d’attitude… Les termes de l’enquêteur étaient assez clairs.
Mais elle ne pouvait se fier qu’aux seuls retours d’un Shinigami pouvant parfois prendre les choses trop à cœur, surtout quand les soupçons portaient sur un autre Capitaine. Elle avait donc noté et retenu.
Maintenant, elle allait certainement avoir l’autre son de cloche. A voir lequel semblait sonner le plus juste ?

Il était à l’attendre à l’extérieur. Elle aurait très bien pu le faire venir dans son bureau, ce qui ne serait pas forcément idiot si les choses commençaient à devenir trop sérieuses, mais ne le fit pas. S’il semblait plus à l’aise en dehors du bâtiment, autant le laisser faire, le but n’était pas de rendre cela trop solennel. Idéalement, cela ne resterait qu’une conversation entre deux homologues, sans quelconque implication lourde de sens.
Malgré leurs origines communes, et le fait que tous deux occupaient ce poste depuis quelque temps maintenant, elle ne connaissait pas encore très bien le Capitaine Nagatsuki, et ne pouvait donc hélas prédire sur la tournure que cette entrevue prendrait.

    >> Capitaine Nagatsuki, je suis ravie de vous recevoir dans ma Division. Enfin… Presque dans ma Division.
Elle s’adressa directement à lui à peine arrivée dans les jardins du bâtiment, sur un ton des plus courtois, même si son visage exprimait le sérieux qu’impliquait son rang. En l’observant assit ainsi, elle ne pu que remarquer le dossier qu’il avait posé, démontrant qu’il ne s’agissait pas d’une simple visite de courtoisie.
Elle pariait vraiment sur le cas de Tetsu, mais allait vite en avoir le cœur net.

    >> Préférez-vous que nous allions à l’intérieur discuter au calme ? Il y a aussi quelques endroits un peu plus tranquilles que devant l’entrée si vous souhaitez rester en extérieur. Il faut dire qu’il serait triste de ne pas profiter de cette belle journée.


Repos, +750 dans chaque jauge.

_________________
Principe d'équivalence  Signature_Nozomi

https://www.before-tomorrow-comes.fr/t252-tomoe-nozomi

Tomoe Nozomi

Revenir en haut Aller en bas


Kagura Sunken

Données Spirituelles
Grade: Vice-Capitaine de la Quatrième Division
Jeu 6 Oct 2022 - 11:33 - Principe d'équivalence

Il n'a pas attendu très longtemps l'arrivée de sa consœur, difficile de l'ignorer lorsque chaque Shinigami qu'elle croise la salue avec respect. Il entrouvre un oeil et la cherche du regard, se réhabituant au passage à la lumière du soleil. Elle arrive vers lui avec toute la majesté qu'il reconnait. Celle d'une héritière, d'une meneuse. De la tête d'une grande famille. Le poids sur ces épaule doit être immense...

    - Capitaine Tomoe, pardonnez ma démarche un peu singulière mais le temps est si agréable.

Quand ne l'était-il pas au Seireitei ? Cela n'arrivait que très rarement. Peut-être les jours de chagrins du Reiō, comme le disait si bien sa mère. Il quitte sa position en tailleur pour se relever, récupérant au passage le dossier et le place sous son bras.

    - Avec grand plaisir, nous sommes bien assez cloitrés dans nos bureaux respectifs, pourquoi ne pas prendre le droit de converser de sujets importants ailleurs après tout ? Je vous suis.

Sujets importants, oui. L'idée de tapoter sur son petit accessoire aurait pu rajouter un peu de mise en scène mais ce n'était pas son genre. Pas dans ce cadre en tout cas. Alors il lui emboite le pas, ne connaissant pas très bien les lieux il sait que son homologue va trouver un endroit calme à l'abris des oreilles indiscrètes. Pas que leur discussion sera classée défense, loin de là, mais sûr que lui comme elle préfèreraient qu'elle reste entre eux.

Les bruits de pas cessent et le calme apparait alors qu'ils arrivent dans l'endroit choisi par la maîtresse des lieux. Il lui tend alors le dossier sans réellement attendre, lui laissant le temps de l'ouvrir et en consulter quelques pages... Au programme : un Shinigami blond de la Cinquième Division aurait été aperçu en train de courir sur les toits du Seireitei, chose interdite par l'article B-130-A80. Un Shinigami aux cheveux argentés, peau brune, grande taille hurlait vers deux matins aux alentours de la Quatrième Division, délit répréhensible d'enfermement de courte durée selon l'article F-2-A3. D'autant plus dérangeant qu'il perturbait le sommeil des patients et la garde des valeureux membres de l'institution. Un Shinigami portant des lunettes de soleil (certainement de provenant de la maison Shirogane après investigation) aurait jeté ses baguettes dans à l'entrée du parc de la Treizième Division, or aucun détritus ne doit être jeté sur la voie publique selon l'article B-48-A12. Il y en a encore quelques une à la suite. Une bonne dizaine.

    - Je me suis permis d'envoyer un "grand criminel" de ma division à la recherche de ses congénères. Vos hommes semblent tellement débordés et appliqués dans leur tâche que j'ai trouvé que ce serait une bonne pénitence pour lui que de leur apporter un peu d'aide.

Pauvre Quinzième Siège Nakajima. Il a lui aussi du payer la perte de temps de son Capitaine en étudiant les lois de la Soul Society et passé quelques jours à rapporter les délits les plus infâmes qu'il a pu voir ou entendre par témoignages. Car après tout, il est le premier responsable de cette situation. Enfin, non, le deuxième. En terme d'intensité, oui, le deuxième...

_________________
Principe d'équivalence  Sign 

https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1369-kagura-sunken#11078

Kagura Sunken

Revenir en haut Aller en bas


Tomoe Nozomi

Données Spirituelles
Grade: Capitaine de la 9e Division
Jeu 6 Oct 2022 - 13:35 - Principe d'équivalence

Trouver un endroit plus calme, isolé, ne fut pas compliqué. Après tout, elle connaissait suffisamment les lieux pour ne pas avoir à chercher. Une sorte de salon d’extérieur, de toute évidence absolument pas prévu pour des réunions d’importance capitale. Si bien qu’elle hausse quelquepeu les yeux à la mention de « sujets importants ». Et l’idée que la raison de la venue du Capitaine en ce jour soit sa rencontre avec le Dixième Siège lui paraissait alors de plus en plus probable.
Sans perdre de temps, il lui tendit le dossier avec lequel il était venu. Elle s’attendait presque à un rapport détaillé de la fameuse entrevue et de griefs qu’il pouvait avoir contre l’enquêteur. Il n’en était rien. A la place, une liste de délits mineurs, qu’elle parcourait sans forcément s’attarder sur chacun.
Et les paroles de l’invité se firent entendre.

Rapidement, il ne fut plus possible de percevoir la moindre trace de détente dans l’expression de la dirigeante de la Neuvième Division. Quiconque la connaissant suffisamment et qui passait à côté aurait pu noter une certaine tension. Sourcils froncés, elle continuait à parcourir le dossier machinalement, mais n’y prêtait même plus attention.
Puis sa propre voix s’éleva, détonnant par le ton neutre qui différait grandement de celui, bien plus léger, employé pour accueillir le Nagatsuki.

    >> Quel est votre but ?
Il n’y avait pas de reproche dans cette interrogation, qui pour le coup était légitime. Elle ne comprenait vraiment pas ce que pouvait espérait tirer de cela le Capitaine face à elle. Nul doute que c’était en lien avec l’affaire qu’elle avait en tête, le contraire serait une bien étrange coïncidence. Mais dans quel intérêt ? Etait-ce une façon de se venger de ce qu’il aurait visiblement perçu comme une intrusion de la Neuvième en ses quartiers ? Cela serait tellement puéril qu’elle en écartait aussitôt l’idée.
Cela semblait donner quelque peu de crédit au rapport de Tetsu, ce à quoi elle ne se serait pas attendue. Et qu’elle aurait espéré ne jamais avoir à constater.

    >> Vous venez ici et sous-entendez que notre travail n’est pas correctement effectué ? J’ai du mal à croire que le seul intérêt soit de nous relayer toutes les infractions constatées. Bien trop de temps accordé par votre homme à cette tâche au détriment de la sienne, et simplement nous adresser les rapports aurait été amplement suffisant.
Après tout, elle ne s’imaginait pas venir aux locaux de la Troisième Division afin d’annoncer qu’elle et sa division avaient éliminé un grand nombre de Hollow car ils voyaient bien que ceux dont c’était la tâche semblaient avoir du mal à suivre. Elle avait ce minimum de respect, semblant visiblement absent de l’esprit de son homologue.

    >> Je m’interroge donc réellement sur l’intérêt de cette démarche. Avec un peu de chance, je me trompe entièrement sur vos intentions et il me manque une information capitale.
Sans être agressif, le sérieux de son ton ne laissait que peu de doute quant au fait qu'elle attendait véritablement de bonnes explications.

_________________
Principe d'équivalence  Signature_Nozomi

https://www.before-tomorrow-comes.fr/t252-tomoe-nozomi

Tomoe Nozomi

Revenir en haut Aller en bas


Kagura Sunken

Données Spirituelles
Grade: Vice-Capitaine de la Quatrième Division
Jeu 6 Oct 2022 - 21:34 - Principe d'équivalence

L'air vient s'alourdir. A mesure que la Capitaine prend connaissance des divers papiers sous ses yeux, son visage change légèrement. Le message semble passer et n'est pas au goût de la concernée... Est-ce le but recherché par le Nagatsuki ? Peut-être oui. L'agacement qui nait en elle, si c'est bien le cas, il ne le connait que trop bien. Il n'a pas, certes, le talent de certains mais arrive tout de même à ses fins. Comme toujours. Et il ne le dit jamais assez : elle justifie les moyens.

Mais quel est son but ? Il va y venir...

    - Certainement pas, je ne permettrai de manquer de respect envers votre institution. J'ai utilisé une ressource qui devait être sanctionnée et donc incarcérée pour lui faire un petit... travail d'investigation dirons-nous. Ne vous inquiétez donc pas pour son propre devoir.

Une information capitale. Voilà qui est intéressant. La clé de voute de cette étrange cérémonie à laquelle ils participent désormais. Certains de force, indirectement... Quoi que au final, ni l'un ni l'autre n'a réellement envie d'être ici à discuter de ce genre de choses. Cependant, il est important que les choses se passent au mieux entre deux Divisions du Gotei, quand bien même ces dernières ne sont pas amenées à collaborer régulièrement. Même avec la Onzième, oui. Même.

    - Oh oui, vous relevez un point intéressant qui va nous aider à décortiquer cette affaire. Vous faire parvenir les dossiers plutôt que de venir en personne vous déranger... Peut-être aurait-il été utile d'éviter de m'envoyer votre Dixième Siège directement dans mon bureau pour me faire part d'un délit mineur, rapporté par un témoin et dont la victime n'a pas souhaité porter plainte soit dit en passant, face auquel j'ai fait confronter l'accusé qui a avoué son méfait suite à quoi votre homme a décidé de classer le dossier sans suite. Je pense qu'en effet, le temps accordé à tout cela a été bien trop grand.

En soi, ce n'est pas le travail du Dixième Siège Furihata ni même l'investigation en elle même qui était visée, mais la perte de temps d'un Capitaine pour un détail futile qui aurait pu être réglé par un autre siège de sa propre division. Il ne lui serait jamais venu à l'esprit de déranger un haut gradé pour de telles fioritures. Enfin, si dans le cas présent, mais pour une toute autre raison.

    - Comprenez moi bien, je n'ai aucun problème à ce que votre division investigue auprès de mes officiers ou même dans mes quartiers, vos hommes font leur travail et ce dernier est essentiel pour le fonctionnement de notre armée. Mais éviter de faire perdre du temps à un Capitaine n'est pas non plus une idée inutile. Le symbole de la justice est la balance n'est-ce pas ? Voyez cette entrevue comme une manière d'équilibrer les choses, qu'elle ne se mette pas à pencher plus d'un côté que de l'autre.

Le principe d'équivalence.

_________________
Principe d'équivalence  Sign 

https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1369-kagura-sunken#11078

Kagura Sunken

Revenir en haut Aller en bas


Tomoe Nozomi

Données Spirituelles
Grade: Capitaine de la 9e Division
Ven 7 Oct 2022 - 13:28 - Principe d'équivalence

Peu à peu, la tension palpable diminuait. L’attitude de l’héritière des Tomoe changeait en suivant l’avancée du discours de celui des Nagatsuki. Elle n’en devenait pas plus joviale ou souriante. Fatigue. Lassitude. C’était de toute évidence qui transparaissait le mieux d’elle alors que, les yeux fermés, elle porta la main à son front, se mettant à le frotter légèrement, comme pour atténuer un début de mal de tête.
Si elle devait utiliser un mot pour décrire la situation dans laquelle elle se trouvait, le premier qui lui viendrait à l’esprit serait sans nul doute « ridicule ». A dire vrai, elle avait même du mal à visualiser comment cela avait pu en arriver jusque là. Quelle personne censée aurait une telle idée ?

Cela la dépassait complètement.

    >> Admettons que cette enquête de routine, comme il y en a hélas bien trop souvent, qu’importe la division, vous ait paru comme une perte de temps. C’est votre ressenti et je ne vais nullement le mettre en doute. Mais là encore il aurait été bien plus logique de m’en faire part au moyen d’un message, ou même d’une simple entrevue on ne peut plus classique, sans toute cette mise en scène.
Voilà comment aurait agi, à ses yeux, quelqu’un de normal. La communication était importante et parfois la maintenir de la manière la plus simple et évidente était le plus efficace. Nul n’en aurait pris ombrage plus que de raison, elle aurait tenu note de la remarque, en aurait éventuellement discuté.
Cela aurait pu en rester là. Un simple échange de ressenti des plus basique. Pas l’élaboration d’une mise en scène bien trop chronophage pour tous les concernés dans le but, admis, de simplement renvoyer la pareille.
Jamais elle ne se serait attendue à devoir gérer ce genre de situation. La lassitude se faisait de plus en plus présente, sur son visage comme dans ses paroles.

    >> Mais non, à la place vous décidez de faire perdre du temps à votre homme et à vous-même dans le but énoncé que cela soit également mon cas, tout simplement en retour de celui que vous en a fait perdre mon subordonné ? Encore une fois, il ne s’agit pas de remettre en cause votre ressenti, mais cela n’empêche que tout cela est ridicule.
Au final, toute farce lui rappelait les querelles d’enfant où l’un n’était pas content d’une chose et décidait de faire subir exactement la même à l’autre. C’était au mieux enfantin, au pire mesquin. Bien loin de l’attitude attendue du plus haut gradé d’une Division.
Il pensait que le temps accordé à tout cela avait été bien trop grand ? Pourtant, il était celui qui faisait en sorte que cela ne dure encore plus longtemps. De toute évidence, le Capitaine de la Troisième Division avait perdu toute crédibilité aux yeux de sa consœur.

    >> Capitaine Nagatsuki, il me semble que vous êtes plus âgé que moi, et pourtant j’ai l’impression d’être face à un gamin. Votre attitude ne paraît être rien d’autre qu’une simple vengeance puérile. Et tout cela pour, je le rappelle, une simple enquête de routine...

_________________
Principe d'équivalence  Signature_Nozomi

https://www.before-tomorrow-comes.fr/t252-tomoe-nozomi

Tomoe Nozomi

Revenir en haut Aller en bas


Kagura Sunken

Données Spirituelles
Grade: Vice-Capitaine de la Quatrième Division
Mar 11 Oct 2022 - 0:14 - Principe d'équivalence

A l'observer, le Nagatsuki ressent que tout cette mise en scène a un impact sur la Capitaine face à lui. Il en vient à penser à son exaspération certaine, et justifiée, et a envie de sourire, presque satisfait de lui. Mais il n'en fait rien, garde son sérieux et son air agréable. Ce moment n'est pas agréable à passer, ni pour lui ni pour elle. Enfin... pour lui, la préparation de cette mise en scène a pris le visage d'un jeu brin amusant tout de même s'il aurait largement préféré ne pas devoir en arriver là.

    - Je crois que vous n'avez pas écouté mes propos. Dites-moi Capitaine Nozomi, que penseriez-vous si demain j'envoyait un de mes hommes dans votre bureau vous demander d'arrêter un Shinigami parce que ce dernier est rentré sans enlever ses sandales dans un dojo ?

Un exemple absurde, tout autant que l'a été la démarche du Dixième Siège. Désormais il est donc temps de faire comprendre l'intérêt d'une telle entrevue. La perte de temps, oui, mais cette dernière doit servir un propos. Qu'elle le traite d'enfant, d'un comportement puéril il n'en a que faire. L'attitude des siens ne l'a jamais empêché de faire ce qu'il veut quitte à ce qu'il soit jugé et mis au banc.

    - Est-ce que votre enquête était légitime ? Sans aucun doute. Est-ce qu'elle valait vraiment la peine de déranger un Capitaine ? Non. Clairement pas. Et ne me parlez pas d'un quelconque message. Un papillon de l'enfer pour vous dire que votre subordonné me fait perdre mon temps ? Une lettre ? Trop facile à oublier, laisser trainer, peu importe.

Et son air plutôt agréable jusqu'ici commence à s'effacer. Il croise les bras, un peu plus déterminé. Le temps du jeu a été court et a certainement porté ses fruits. Deux solutions s'offre à eux désormais : soit le message est passé et les séances d'investigations au sujet de savoir qui a laissé trainer un balais dans les couloirs n'arriveront plus à son bureau, soit elle ferait tout pour lui envoyer chacune des requêtes les plus minimes en "représailles".

    - Puéril. Enfantin. Oui, je ne le cache pas, mais cette entrevue vous aura certainement plus marqué et j'ose espérer que ce genre d'incident ne se reproduira plus. J'aurai certainement du le renvoyer directement en lisant son compte-rendu oui, mais je ne l'ai pas fait en espérant naïvement et avec respect pour votre institution que ce dossier allait impliquer une raison sérieuse de me faire intervenir. Vos hommes pensent certainement que la Troisième Division n'a rien d'autre à faire lorsque nous ne sommes pas en traque, mais à partir de maintenant évitez de m'envoyer vos sièges pour des affaires aussi insignifiantes.

Son regard se ferme, les paupières mi-closes ne laissant paraitre que le rouge de ses pupilles. Il aurait préféré que tout cela se passe autrement, oui... Mais l'attitude de la Neuvième Division représentée par Furihata Tetsu peut refléter une volonté claire émanant des sphères supérieure, ce qui n'étonnerait en rien le Nagatsuki habitué à ce genre de manigance dans les hautes cours.

Est-ce réellement le cas, ça...

_________________
Principe d'équivalence  Sign 

https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1369-kagura-sunken#11078

Kagura Sunken

Revenir en haut Aller en bas


Tomoe Nozomi

Données Spirituelles
Grade: Capitaine de la 9e Division
Mar 11 Oct 2022 - 7:45 - Principe d'équivalence

    >> C’est celui qui ne retient que ce qu’il veut qui accuse les autres de ne pas l'écouter…
Heureusement que le ridicule ne tuait pas, sinon le Gotei 13 aurait à pleurer l’absence de Capitaine au sein de la Troisième Division. Il s’enfonçait dans ses pensées, comme si la situation était exceptionnelle. Le fait qu’elle ne le soit pas était cependant une excellente nouvelle, car il serait bien triste que la Justice n’ait à traiter que des crimes d’une gravité absolue. Cela serait un bien mauvais signe pour la société que représentait le Seireitei si les crimes étaient la chose la plus courante.
Mais visiblement il n’avait jamais eu à traiter ce genre de chose directement, par un miracle assez étonnant d’ailleurs, et devait certainement considérer que sa personne avait plus d’importance que tout le reste. Son temps était tellement précieux qu’il ne convenait pas de le perturber d’une façon non prévue.

Pourtant, il continuait à le gaspiller de la bien plus idiote des façons, s’obstinant à vouloir rendre l’affront qui lui avait été fait, comme si cela donnait une légitimité à son action. L’idiotie était palpable, et il ne s’en cachait pas. Il se mettait même à prêter des propos qui n’avaient jamais été tenus, cherchant à se victimiser.
La fatigue s’installait de plus en plus. Bien entendu, elle aurait une discussion avec la source de l’infâme insulte faite à la personne du Nagatsuki. Elle avait eu le rapport, mais il fallait maintenant qu’elle entende sa version directement, histoire de véritablement avoir tous les éléments.
En ce sens, peut-être l’imbécile avait obtenu ce qu’il souhaitait, faire en sorte que toute cette histoire n’occupe un temps encore bien plus important que cela n’aurait dû.

    >> Encore une fois, vous semblez avoir quelques soucis à comprendre la notion d’enquête de routine… Il n’a été question d’arrestation que dans votre esprit. Heureusement que tous les Capitaines sont moins focalisés sur leur propre personne que vous et apprécient de savoir ce qu’il se pense au sein de leur division.
Etait-il agréable d’être dérangé pour quelque chose du genre ? Bien sûr que non. Jamais elle ne nierait que tous préféreraient ne pas avoir à traiter ce genre de choses. Le rôle de Capitaine était cependant empreint de tâches pouvant se révéler désagréables, à part si toute la gestion, et l’administration, de la division été reléguée aux Vice-Capitaines, voir en dessous, comme certains le faisaient sans aucun doute.

    >> Mais à vouloir vous placer en victime vous nous prêtez des intentions qui, là aussi, ne doivent exister que dans votre tête. Jamais je ne rabaisserai le rôle de votre Division ou le travail de votre âme. Nous restons une seule et même armée avec simplement des unités possédant leurs spécialités.
Un peu plus et il serait possible de penser que, s’il s’offusquait de la sorte de la présence de la Neuvième Division dans son bureau, cela pouvait êtrecar justement il avait quelque chose à cacher. Cela aurait certainement été le cas s’il ne s’était pas présenté comme un gamin immature.
Jamais elle n’aurait pensé devoir s’occuper d’enfants dans ses attributions de Capitaine…

    >> Comme je l’ai déjà dit, puisque vous aimez me faire répéter autant que vous répéter, je ne remets nullement en question votre ressenti et l’ai bien noté.
    Donc, si telle était la seule raison de votre présence, je pense que vous pouvez accorder vos paroles à vos gestes, arrêter de donner encore plus de temps à tout cela et retourner à des occupations certainement bien plus capitales que la gestion quotidienne de votre division.

_________________
Principe d'équivalence  Signature_Nozomi

https://www.before-tomorrow-comes.fr/t252-tomoe-nozomi

Tomoe Nozomi

Revenir en haut Aller en bas


Kagura Sunken

Données Spirituelles
Grade: Vice-Capitaine de la Quatrième Division
Jeu 13 Oct 2022 - 14:08 - Principe d'équivalence

Les deux Capitaines campent sur leurs positions. Un dialogue de sourds où chacun n'arrive à comprendre réellement l'autre. Le mur s'est posé, brique par brique, entre eux et le Nagatsuki n'a rien fait pour l'en empêcher. La Tomoe non plus, d'ailleurs. Sa vision bornée des choses rassure en un sens le Yamayuri qui voit en de telles positions ce qu'il a toujours pensé de la Justice ; une manière de penser les choses cadrée, ne quittant jamais le chemin sacré qu'elle doit emprunter sans le moindre pas de côté. La Neuvième Division est entre de bonnes mains, Tomoe Nozomi est l'incarnation même de ce fait. Un bloc de marbre qui ne bouge pas et qui tombe implacablement. Peut-être du à ses origines, à son rang...

Quelle tristesse. Aucune nuance, aucune fantaisie. Et cette incompréhension entre eux qui ne semblent même pas parler la même langue. Le Nagatsuki soupire.

    - J'espère que vous enverrez vos hommes déranger le Sotaichō quand un Shinigami de la Première Division aura été aperçu en train de courir proche de la Chambre des Quarante Six. Histoire qu'il sache se qu'il se passe réellement dans sa Division.

Car oui, mis à part en temps de guerre il est formellement interdit de courir dans les alentours de la Chambre. Enfant il s'est déjà brimer plus d'une fois pour cela. Mais c'est un coup d'épée dans l'eau sans aucun doute, il s'en rend compte en même que les mots quittent ses lèvres. Leur discussion n'est pas ouverte au débat et peu importer les exemple que prendra Aizome, Nozomi ne changera pas son discours. Une impasse, donc. Mais une impasse qui n'a pas été totalement inutile.

    - Bien, le message est donc passé je pense. Vous pouvez garder le dossier, en ayant certainement plus l'utilité que moi. Capitaine Nozomi, je vous souhaite bon vent.

Il s'incline avec respect avant de faire demi-tour et de quitter au plus vite ce quartier. Satisfait ? Par réellement. L'entrevue a au moins eu le mérite de voir que l'audace du Dixième Siège n'était pas un cas à part. Qu'ils s'amusent donc à envoyer des enquêteurs pour les délits les plus futiles à tout va si là est leur manière de faire. Chacun garde son troupeau comme il le souhaite après tout.

Et pourtant, au fond, la balance sembler pencher plus d'un côté...

_________________
Principe d'équivalence  Sign 

https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1369-kagura-sunken#11078

Kagura Sunken

Revenir en haut Aller en bas


 
   Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum