Before Tomorrow Comes :: Monde des Vivants :: Tokyo :: Palais Impérial


Lilū Atrahasis

Données Spirituelles
Grade: Fracción d'El Rebaño
Lun 12 Sep 2022 - 1:25 - Wahou, vous êtes tellement fort !

Et ils sont où encore cette fois cette bande d'empotés ? Parce que bon la dernière fois OK j'ai laissé courir, bibi elle a pris les caisses et elle a descendu tout le bâtiment pour que les gens du Hueco Mundo soient pas des clodos. Bon oui c'est faux je dis que j'ai rien dit mais en vrai il est possible que j'ai été en parler à mon King. Mais bon en même temps c'est normal j'en ai marre, j'ai autre chose à faire moi genre... Genre... Euh...

Eh beh en tout cas ! Maintenant, qui doit faire l'inverse hein ? Ah bah là c'est moins drôle je vous le garantis sur facture (je sais pas vraiment ce que c'est une facture en vrai mais, eh, ça fait guindé de dire ça) parce que devinez quoi ? Faut les monter les escaliers ! Et c'est diablement plus fatiguant que les descendre hein, et je vous parle même pas des trucs à trimbaler derrière soi. Et puis tu croises des gens qui râlent parce que forcément ça prend v'là la place hein, imaginez moi comme un petit train avec plein de wagon mais en monté circulaire. Alors pas en spirale hein parce que c'est plutôt anguleux mais je sais pas comment on dit.

Mais... Attendez une minute. Je viens de voir passer... Aucun doute possible, c'est lui ! Voilà ma chance. On va utiliser un art ancestral, celui de l'illusion. C'est parti ! On ajuste le chemisier, hop hop, on se recoiffe vite fait... NON ATTENDS, j'ai mieux ! On se débraille un peu, on farfouille un peu la tignasse et... on se met à courir. Courir, encore et encore et on va le rattraper ! Allez !

- KICHIGAI-KIIIIIING ! KICHIGAI-KING ATTENDEZ MOI !!!

Et je cours encore et encore jusqu'à ce que j'arrive à son niveau. J'suis épuisée, je souffle avec difficulté. Une main sur la jambe, l'autre en l'air avec l'index relevé pour lui dire d'attendre une seconde. Il va comprendre il est certainement pas bête !

- Excusez-moi... de... vous déranger mais... Pfiou... J'aurai besoin de votre aide... Mes hommes sont tous partis je sais pas où et je dois monter plein de trucs à l'étage des Cups mais.. c'est lourd vous voyez ! Et vous, vous devez être plutôt costaud non ?

Allez, c'est parti. Le cinéma commence (j'aime bien le cinéma parce que y'a pas besoin de lire).

_________________
Wahou, vous êtes tellement fort ! Sign

Lilū Atrahasis

Revenir en haut Aller en bas


Kichigai Ganryū

Données Spirituelles
Grade: King of Swords
Lun 12 Sep 2022 - 21:01 - Wahou, vous êtes tellement fort !

La vie de Roi au château, ça a quand même d’la gueule. T’es là, à te balader pépouze où tu veux et personne vient t’casser les couilles pour t’obliger à faire un truc que tu veux pas. En plus, c’est gratuit. Logé nourri et blanchi qu’ils disent, le forfait all inclusive quoi. Y’a juste pas de piscine, ou alors c’est que j’l’ai pas encore trouvé ! ‘Faut dire aussi que c’est putain d’grand comme endroit, j’ai tendance à m’y paumer si je fais pas gaffe.
L’autre fois, je cherchais la salle sur demande, par exemple, bah j’ai atterri du côté des bouseux intellos, les types qui inventent des gros joujous pour tout le monde. Alors ils sont sympas d’m’avoir construit un bras qui déchire, avant eux j’devais remplacer ma perte par un bras en roche. C’était beaucoup moins cool, surtout pour la tenir quand ‘faut aller pisser. C’est que ça râpe un peu la peau, la pierre…

J’prends les escaliers cette fois, ça m’change un peu tiens. C’est un peu aléatoire avec moi, y’a des fois où ça m’les brise de descendre des marches alors je me jette dans l'ascenseur, puis d’autres pas. Bon en vrai c’tte fois, c’qui m’a motivé c’est que dans l’ascenseur y’avait Bartolomeo, et Bartolomeo c’est un type cool, mais qui doit pas savoir se laver souvent. Du coup Barto le Crado, bah il schlingue. Et restr dans c’tte caisse fermée pendant quelques minutes, c’comme visiter le trou d’balle d’un Hollow tête la première, c’est un coup à se taper des flashbacks de la guerre du vietnam.
Rien à foutre d’pas avoir fait c’tte guerre, c’tait pas la mienne comme il disait Rocky, ou Johnny je sais plus son nom à c’trou d’cul, mais c’tait une saleté de guerre. Pas faire un truc empêche pas d’avoir d’la compassion. T’es pas handicapé, pourtant t’as d’la peine pour l’pauvre marmot qui a seize piges est plus mou que les légumes dans l’jardin de ton vieux, t’vois ?

J’croise un boulard dans les escaliers, une goumiche qui se trimballe des cartons. J’crois c’est la femme de ménage, ‘fin la technicienne de surface, ‘faut respecter la profession sinon elle te pètes un plomb à la fiole ces machins. C’est que c’est super nerveux c’tte merde ! Comme les p’tits clebs, plus elles sont petites et plus elles sont hargneuses ! Tu crois pas mais elles te chiquent les burnes en deux deux ! C’tte couille a pas capté qu’on pouvait utiliser l'ascenseur. Je ricane dans mon coin, continue ma route.
Pas été très loin que j’entends brailler dans mon dos.
Bordel, encore un de ces poufiasses. Pourquoi que ça a toujours besoin de gueuler c’tte race ? Kichigai-King que ça dit, ‘vrai que je suis le King ici. King of Swords, j’ai pas d’épée mais on s’en tamponne, un jour j’en aurais une. J’attends juste que les rats de labos m’en fassent une qui claque.
J’me tourne vers le bruit, y’a une pimbêche qui déboule, toute essoufflée. Bah ma pauvre, si t’es fatiguée après une petite course, il se passera quoi je t’aurais passé dessus ?

– Oui ? Qu’est-ce qui se passe ma belle ? Tu t’sens à bout ? La vie ta saoule ? Tu te sens seule ? Elle est bien foutue la p’tite. Sacré boulard, grosse paire de meules, y’a de quoi me donner envie de goûter la marchandise. Elle a besoin de mon aide ? Hm, ça sent pas bon ça. Les meufs, quand elles viennent te voir, en général c’pour deux raisons. Soit elles veulent ton zboub, soit elles veulent se servir de toi. C’est le boss qui disait ça !

Ah bah tiens, qui c’est qui avait raison ? Elle veut que je fasse son taff à sa place, elle se fout de moi ? – T’me prends pour un con toi ?! C’est ton job de faire le ménage, pas le mien ! J’suis un King moi, j’récure pas les chiottes ! J’hallucine, tout ça parce qu’elle est bien gaulée, elle croit qu’elle va faire ce qu’elle veut de moi. – Ok j’suis costaud et t'peux même me tâter les pecs si tu veux, mais si j’suis costaud c’pour fracasser des gueules moi, pas pour passer le balais ! Chacun sa merde hein ? – Puis s’tu veux mon avis, c’pas les cartons qui sont lourds, mais plus les deux obus que t’as sur le torse ! Giah-ah-ah-ahah !

Petite vue plongeante sur le décolleté, sacré vue. – Tu devrais te couvrir d’ailleurs, t’vas attraper froid comme ça ! Oh ça me fait bien marrer oui, y’a mon rire gras qui résonne dans toute la cage d’escalier.

_________________
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t525-kichigai-ganryu-en-cou

Kichigai Ganryū

Revenir en haut Aller en bas


Lilū Atrahasis

Données Spirituelles
Grade: Fracción d'El Rebaño
Mar 13 Sep 2022 - 14:31 - Wahou, vous êtes tellement fort !

Waaaaah. C'est un vrai mec ça pas vrai ? Regardez comme il est musclé, virile et... MAIS N'IMPORTE QUOI !!! C'est quoi ce pervers ? Alors déjà techniquement j'ai rien demandé. J'ai in-si-nué. Mais bon, dans le genre gros lourd dégueulasse il se pose là quoi. Alors oui j'aurai bien aimé un petit coup de main hein, mais là il s'est pris pour un... Roi quoi. Ile me reluque comme un morceau de viande là c'est... eh mais.. attends. C'est quoi cette odeur ? Il met du Scorpio ou quoi ? Je ramène d'instinct le dos de mon index vers mon nez, un petit mouvement de recul de la tête. Pouah ça cocotte !

- Bah dis donc c'est pas la peine d'être aussi méchant hein... Et après on s'étonne que je sois toute seule. Pffff. Bah vous savez quoi, MÔSSIEUR le King ? Bah j'suis très bien toute seule et j'ai même pas besoin de vos muscles. Vous auriez certainement tout cassé, espèce de brute.

Je fais volte face et je mets ma main devant mon postérieur parce que, bon, j'ai compris le gugusse hein. j'en ai vu des obsédés mais celui là il en tient une couche. Du coup je ronchonne et je commence à m'éloigner de lui, le couloir direction la salle de stockage du SNG...

- Super l'accueil hein. Vraiment sympa les gens à Tokyo. En plus j'suis pas femme de ménage d'abord j'suis Two of Coins. En vrai je suis sûr qu'Orias-King il lui ravale la face tranquille.

Bah en tout cas, j'aime pas les Swords. Si ce truc c'est leur chef j'imagine la tronche des autres gugusses. Une troupe de singes en rut. J'espère que j'aurai pas à travailler avec eux. Bon c'est pas le tout mais j'ai quand même du boulot. De toute façon on est jamais mieux servie que par soi-même. J'ai l'habitude. C'est pas grave. C'est pas comme si j'étais toujours toute seule.

Pourquoi mon visage est soudainement si lourd..?

_________________
Wahou, vous êtes tellement fort ! Sign

Lilū Atrahasis

Revenir en haut Aller en bas


Kichigai Ganryū

Données Spirituelles
Grade: King of Swords
Dim 25 Sep 2022 - 9:47 - Wahou, vous êtes tellement fort !

Elle m’a l’air dérangé la p’tite dame, comme si y’avait une odeur dans l’air qui lui plaisait pas. Dans les cages d’escalier en général, ça sent jamais très bon et mon odeur doit pas aider. C’est qu’j’viens de m’entraîner moi ! J’ai soul’vé d’la fonte pendant deux heures, y’a des salles de sport terribles ici, j’suis grand fan.’Fin bref, j’ai pas eu l’temps d’aller m’doucher encore, j’voulais aller me chercher un truc à graille avant. Y’a rien d’mieux que de bouffer un bon gros burger après le sport, j’te le dis. Mais ‘fallait que j’tombe sur l’autre grognasse. Les gonzesses franch’ment… — Qu’est-c’qu’elle bave encore la grognasse ? Tu la veux mon aide ou merde ? Impossible de les suivre ces goumiches, y’a trop de personnalités dans leur tête, on s’y retrouve plus dans c’bordel, elles tournent toutes les minutes c’est affolant. Si tu veux pas d’mon aide, pourquoi m’avoir appro… — Ooooh mais oui… c’bon j’ai pigé ! C’est autre chose que tu veux d’moi ! T’osais juste pas m’le demander clair’ment !

Ah merde, c’pas la femme de ménage. C’est une Coins, c’est l’équipe de qui ça déjà ? Le rouquin azimuté ? Orias ouais, c’est ça. Pouah, bah j’le plais l’pauvre s’il doit se coltiner une énergumène pareille. — J’avoue qu’ils sont sympas les tokyoniens ! Moi d’où j’viens on se préoccupe pas autant des gens, ou alors c’juste ma gueule qui plaisait pas ? J’sais pas j’m’en fous, mais Tokyo, le top ! T’as d’jà vu l’quartier irlandais ? Ils font des dingueries comme plats ! J’adoooore ! Eh, elle attend même pas que je finisse de parler c’tte pétasse qu’elle se barre déjà ! Mais j’vais lui encastrer l’tronche dans l’mur à celle-là. Elle m’chauffe là.
— Ooooy ! Reste ici toi. J’lui pose ma grosse paluche sur le crâne histoire qu’elle puisse pas se tirer si vite. P’tite pression exercée sur la caboche pour lui montrer que j’tiens vraiment à c’qu’elle reste en place. — C’pas très poli de tourner l’dos à quelqu’un qui jacte. Ta maman te l’a jamais dit ? Orias-King non plus ? Alors quoi ? ‘Faut que j’te ramène à lui pour t'apprendre la politesse ? Honnêtement, j’serai l’premier à qui ça ferait chier. J’ai la dalle moi, pas envie d’me faire chier avec c’conneries.

Orias-King, il m’ravale la face tranquille, hein ? Orias-King, j’lui pisse a la gueule moi. Rien à foutre de sa gueule, j’suis un King aussi. J’suis King Kong ! Peuh, pour qui elle m’pend celle-là sérieux ? Les autres Kings, les autres grosses têtes d’ici, j’en ai rien à carrer moi. S’ils veulent se taper, on va dans la salle de l’espace et du temps et on règle ça. — T’es pas la femme de ménage, j’ai pigé. En même temps t’était pas très claire, à trop brailler pour rien et raconter un tas d’conneries. Sois plus directe la prochaine fois. Et puis Coins… c’pas l’unité de nettoyage ça ? Dans nettoyage, y’a bien nettoyage non ? Donc tu nettoies. Donc femme de ménage, eh… En gros, casse pas les couilles pour si peu. J’relâche mon étreinte sur sa p’tite caboche, souriant. Un sourire mauvais, dérangeant. J’peux encore lui arracher la tête à tout moment.
— Putain de gonzesses…

_________________
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t525-kichigai-ganryu-en-cou

Kichigai Ganryū

Revenir en haut Aller en bas


Lilū Atrahasis

Données Spirituelles
Grade: Fracción d'El Rebaño
Lun 26 Sep 2022 - 22:49 - Wahou, vous êtes tellement fort !



- Je demandais juste un peu d'aide quoi c'est pas...

Elle commençait à peine à s'éloigner, pensant naïvement que cette interaction était terminée. Mais un lourd restait un lourd, et la brute s'empressa de se trouver offusquer. Pas l'habitude de se faire ignorer le grand bonhomme semblait-il. Touché dans sa virilité si expressive ? Alors il avait posé son immense main sur le dessus de la tête de Mitski, pressant assez pour lui faire comprendre que tenter de se défaire de son emprise serait futile.

- Que... hey mais ! Lachez-moi !!!

Elle essayait de se libérer mais en vain, poussant de ses frêles bras autant qu'elle le pouvait. Impossible de se tourner non plus, paradoxal quand le King lui reprochait justement de lui tourner le dos. Entre autre. Car le reste de ses propos prenaient une autre tournure. A l'évocation de sa mère la jeune femme arrêta de gesticuler, figée. En temps normal cela ne l'aurait pas vraiment affectée mais ce contexte précis la remarque n'avait pu que la faire tiquer. Les menaces concernant Orias ne la concernaient que peu, quand bien même elle se doutait que ce dernier n'apprécierait certainement pas les mots portés à son encontre...

Il la relâche alors, la rabaissant une nouvelle fois en la traitant de femme de ménage. Ce n'était pas a première fois qu'elle entendait cela et bizarrement cela venait le plus souvent de membres de l'unité Swords. Comme quoi, la chats ne faisaient pas des chiens.

- King Con ouais plutôt.

C'était sorti tout seul. Elle même s'était surprise à le dire. Elle se retourna donc pour lui faire face et observer son étrange grimace... A moins que ce ne soit son visage au naturel ? Difficile à dire. Dans tous les cas elle ne le supportait pas. Et alors qu'il terminait sa tirade pleine de poésie sexiste, Mitski fit partir un revert du droit vers son visage, comme par instinct à nouveau.

- Vous êtes... répugnant...

Son air était grave, rare pour son minois habituellement doux et souriant. Jamais elle ne s'était sentie aussi humiliée en quelque sorte, bien qu'elle ait vécu largement pire... Mais ici, dans ce couloir, seuls... Quelque chose était différent.

A moins que ce ne soit juste lui, le problème.

_________________
Wahou, vous êtes tellement fort ! Sign

Lilū Atrahasis

Revenir en haut Aller en bas


Kichigai Ganryū

Données Spirituelles
Grade: King of Swords
Mer 12 Oct 2022 - 0:16 - Wahou, vous êtes tellement fort !

King Con, eh. C’tait pas super sympa comme insulte ça, même si c’vrai que j’peux être le Roi des Cons quand j’m’y mets. Mais ici, avec elle, j’suis même pas à la moitié de mes capacités et j’la sens déjà à bout, sous le point de craquer, d’péter une durite. Forçant d’ses p’tits bras ridicules pour me faire lâcher prise, pour se libérer et foutre le camp d’ici avant que ça dégénère vraiment. Pas une mauvaise idée en vrai, mais l’exécution est terrible. Soit c’tte gonzesse est complètement conne, soit elle a rien compris à c’qu’il se passe ici. — P’tite question, mais t’as capté que j’peux te briser la nuque d’une p’tite pression ? Non parce que j’la vois s’agiter et faire comme si y’avait pas de différence dans l’rapport de force.
J’me ramasse une droite en réponse, une putain de patate en pleine gueule, ça m’laisse un peu sur l’cul pour l’coup. Elle m’en a vraiment collé une c’tte grognasse, non mais sérieux… Que j’suis répugnant qu’elle m’dit, avec son air de fin du monde sur sa sale fiole de pétasse à la con. J’lâche pas un mot, pas une remarque, pas même un son. J’suis encore en train d’me demander pourquoi elle s’est cru assez folle pour m’en mettre une.

— Tu m’as gonflé sale conne. D’ma grosse paluche qui l’avait toujours pas lâché, j’lui soulève sa p’tite tête et entraîne l’reste d’sa carcasse dans l’élan. J’vais même pas prendre l’peine d’lui expliquer pourquoi on fout pas des beignes gratuites à des Kings, elle a l’air trop perchée pour y biter quelqu’chose. J’sais pas comment Orias gère ses troupes, mais celle-là doit lui en faire voir d’toutes les couleurs putain.
Là dans l’instant, tout c’qu’elle voit c’le mur des escaliers s’approcher à grande vitesse, avant d’s’y encastrer d’dans. Pas b’soin d’me retenir, si ça lui brise l’nuque au passage, elle l’aura mérité c’tte couillasse. Doigts encore autour d’son crâne, j’lui retire la tronche des débris. — Va. Pour mieux l’y enfoncer une s’conde fois. — Chier. On répète l’manœuvre une troisième fois. — Poufiasse. Avant d’conclure sur un dernier encastrement, un poil plus engagé c’lui-là, histoire d’évacuer ma colère. ‘Doit bien y avoir l’moitié du corps de rentré dans l’mur, maint’nant. C’est tout d’suite plus calme, bizarrement. Plus respirant.

— Eh, j’te préfère quand tu fermes ta gueule ma p’tite rouquine ! J’ricanne, ajustant les lunettes sur mon front, apaisé. ‘Va falloir que j’pense à raconter ça à l’autre rouquin, le King Orias, avant que ça m’retombe dessus. C’est qu’elle s’rait capable d’aller se plaindre c’tte grognasse ! ‘Fin, ça c’est dans l’éventualité qu’elle se remette de cette spéléologie forcée des fondations de l’Ultima.
J’sais même plus c’que j’étais venu foutre ici avant qu’elle vienne me chier dans les panards, du coup j’décide de simplement remonter au bureau et d’aller m’taper une sieste. C’est que ça m’a fatigué l’cerveau c’tte prise de tête merdique. J’sens que j’ai la dalle aussi, j’me ferai livrer après avoir pioncer.

Sans même adresser un dernier r’gard à l’autre débile, j’remonte les escaliers en sifflotant l’air d’une vieille chanson que j’aime bien.

Comme convenu, petit post pour mettre fin à ce rp ! Merci à toi °°

_________________
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t525-kichigai-ganryu-en-cou

Kichigai Ganryū

Revenir en haut Aller en bas


 
   Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum