Before Tomorrow Comes :: Chroniques & Intrigues :: Chroniques


Chibiko Daestra

Données Spirituelles
Grade: 4e Siège de la 2e Division
Dim 11 Sep 2022 - 20:57 - L'oeil du typhon.

Des semaines que les tambours de guerre vibrent dans sa tête, que ses notes lourdes l'assomment de jour comme de nuit. Au départ ce n'était rien qu'un petit acouphène à peine perceptible, rien qui puisse la distraire de ses obligations quotidiennes. Mais au fil des jours le volume tout autant que la gène provoquée s'amplifièrent considérablement au point d'impacter son niveau de concentration. Enchaîner les séances de méditations, les tisanes, le repos dans un environnement totalement silencieux, rien de tout cela ne réussit à y remédier.

Pire encore, Il lui était depuis peu impossible de rassembler ses forces pour établir une communication stable avec son monde intérieur. Certains auraient pu y voir du surmenage. Daestra ne se laissait aucun répits, il est naturel qu'au bout d'un moment les conséquences sur son hygiène de vie se fassent sentir. Mais une nuit, alors que le sommeil peine à venir l'embrasser ses réflexions hasardeuses se précisent. Ce feu qui l'anime, cette soif de sang grandissante, cela ne fait plus aucun doute. C'est Elle, la responsable. Samekoukan.

Dès le lendemain sa décision est prise. Elle s'entretient longuement avec sa mère sur le sujet, et l'invite à demander audience auprès de la Douzième Division qui possède un espace dédié aux entraînements intensifs. La matriarche semble d'abord hésitante, elle ne se représente pas l'ampleur de l'incendie qui couve dans le cœur de sa progéniture. Elle est trop jeune, trop inexpérimentée. Ce qu'elle évoque ce matin-là, pourrait bien la blesser grièvement. Ou la tuer. Mais devant son insistance elle finit par plier et le rendez-vous se voit planifié pour le lendemain aux aurores. En attendant ce moment tant redouté la jeune femme prend congé de son devoir de shinigami, prétextant un empêchement d'ordre médical. Elle occupera tout son temps libre à parfaire sa technique, mais surtout à réfléchir longuement sur la nature de ce problème.

La nuit défile. Ses songes l'accueillent paisiblement, enfin, après une éternité de tourments. Mère et fille se lèvent tôt l'esprit étonnamment serein. Elles échangent brièvement, puis se rende à leur destination. On les introduit au sein du quartier général, on note différents éléments d'importance sur un dossier, on les guide à travers plusieurs couloirs interminables jusqu'à l'entrée du complexe. Derrière ses portes s'ouvre un espace quasi infini, le néant. Au bout de longues secondes une lumière aveuglante vrille les rétines de la jeune femme désormais seule face à son destin. Un soleil artificiel lui réchauffe la peau, une brise s'invite dans sa crinière aussi azur que le ciel et après un moment elle récupère progressivement la vue. Sa respiration se fait plus lente. Elle se pose sur le manteau d'herbe de la plaine, dégaine son sabre qu'elle pose en travers sur ses genoux et tente de se concentrer. Les minutes passent dans un silence de mort. Une heure, deux peut-être, impossible à dire.

De sous son séant s'échappe une onde, puis une autre. Encore une autre. Les tambours de guerre retentissent dans toute la plaine, plient les tiges fragiles sous leur passage. Silence. Un ultime remous rugit, soulève la terre, arrache la végétation qui laisse place à un désert de sable fin. Soudain une dune se forme devant la jeune fille, des nuages assombrissent le ciel. Elle arrive. La princesse des Typhons.

Elle se tient là, sans pudeur ni tact, comme elle sait si bien le faire en son royaume. Sa fougue se lit dans le vent qui commence un ballet circulaire à mesure que les nuages se regroupe au dessus de nos têtes. Les contours de l'horizons se brouillent, dessinent les limites d'une arène de pluie battante. Elle observe la shinigami de son regard avide e creux en faisant les cent pas. Daestra ne cache pas son appréhension, mais semble également amusée par cette situation. Elle finit par se relever, tenant fermement la garde de son Zanpakutō.

- Tu sais, j'ai bien cru que t'allais me laisser tambouriner jusqu'à ce que je doive sortir par la force de mes griffes à travers ton petit torse tout fragile. Imagine le spectacle !

Elle éclate de rire.

- Un peu présomptueux de ta part, tu ne trouves pas ? Tu oublies un point important : nous avons un accord. Un contrat. Sans moi, tu n'es rien. La réciproque est sujet à débat.

Son évidente provocation soulève de nouvelles bourrasques plus violentes que les précédentes. Les remparts nuageux s'épaississent, le tonnerre gronde. Sa tempête s'intensifie.

- AH, quel culot ! C'est comme ça que tu honores ta famille, en crachant sur ce qui fait de nous des alliés indispensables ? T'as bien fait de répondre à ma demande, petite crevette. Je vais pouvoir te montrer à quel point tu te trompes, et te faire ravaler ta fierté ! Que tu n'oublies jamais qui domine les mers !

_________________
L'oeil du typhon. Daesign


Dernière édition par Chibiko Daestra le Lun 12 Sep 2022 - 10:18, édité 1 fois
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t285-chibiko-daestra-u-c#88

Chibiko Daestra

Revenir en haut Aller en bas


Chibiko Daestra

Données Spirituelles
Grade: 4e Siège de la 2e Division
Dim 11 Sep 2022 - 21:01 - L'oeil du typhon.

La pression spirituelle autour explose brutalement. Au centre du typon le soleil continue de nous abreuver de ses rayons, et le silence pesant tranche littéralement avec le chaos qui règne au delà. Pourtant Daestra ne fléchit pas encore. Elle s'est préparée pour ce combat, et ne lâchera rien. Une aubaine pour son adversaire qui boit sa détermination en écartant les bras, avant de les rejoindre devant elle dans un claquement sec. Ca commence. Une pluie de dents crève le manteau opaque et fuse dans sa direction. La jeune shinigami ne se laisse pas avoir, elle se prémunit de l'attaque en incantant le Bakudō #39, Enkōsen. Un large disque jaune d'énergie pure se forme le long de sa lame qu'elle tient en protection, mais ce dernier ne suffit malheureusement pas à repousser l'intégralité des crocs qui finissent par le faire voler en éclats. Le reste de la nuée percute l'héritière de plein fouet, sous les rire mauvais de Samekoukan.

La jeune femme blessée dans son orgueil décide alors de laisser ses pulsions s'exprimer en libérant toute sa puissance. La lame de son Zanpakutō se brise en de multiples crocs similaires à ceux qui viennent de la lacérer. Ils virevoltent autour d'elle et se regroupent autour de ses bras. Dans un bond fulgurant qui soulève un geyser de sable la petite s'élance dans les airs et fait à son tour pleuvoir une rafale nourrie qui fait mouche. Pourtant lorsque le nuage d'impact se dissipe la princesse n'est plus là. Son rire résonne tandis qu'une nouvelle salve jaillit du typhon qui redouble de violence. L'échange se poursuit ainsi sans qu'aucune ne prenne l'avantage. Mais à mesure que les forces de Daestra diminuent celles de son adversaire au contraire restent inchangées. Les parois de l'œil se rétrécissent, sont désormais presque exclusivement composées d'une eau aussi sombre que les abysses où règne le squale.

- Ta place est dans l'eau, petite crevette, alors pourquoi t'as si peur de te mouiller ? Je vais t'avaler comme du vulgaire plancton, on verra qui qui est présomptueuse !

Une tornade d'eau se forme vers les sommets de l'œil à la manière d'un tentacule. Sa pointe manque de peu s'abattre sur elle mais son étonnante vivacité lui permet de s'y soustraire en temps voulu. La voilà acculée. Haletante, à bout de forces, elle se tient désormais entre deux murs aqueux. Un pas de plus en arrière et ce sont les abysses, un de trop en avant c'est l'étreinte mortelle avec Samekoukan qui la nargue dans sa danse tournoyante au centre d'improbable tornade. Il faut réagir vite. Ses pensées sont en désordre, plus de place pour une stratégie. L'instinct du chasseur. L'instinct du squale. Elle doit devenir le prédateur des océans.

Les mots de son adversaire refont surface. Ne pas avoir peur de se mouiller, c'était si évident. Les fragments d'acier se regroupent autour d'elle et entament leur dans habituelle sauf que cette fois leur vitesse s'accélère sans discontinuer. Alors que la shinigami tend ses paumes en direction de la tornade la nuée suit le mouvement, s'intègre dans la ballet macabre tel un fourreau de lames autour d'une cascade avant d'y plonger. Samekoukan tente de les repousser mais la volonté de l'héritière ne flanche pas. Ses mains se crispent, sa respiration se fait lourde et son corps se met à trembler. Elle fixe une dernière fois la princesse derrière son rempart liquide, ses rubis plus flamboyants que jamais.

- BAN-KAI, TAIFU NO JOO !

Le tourbillon d'eau éclate de l'intérieur avant de perdre de sa vitesse et de se répandre en un torrent d'eau sur le sol. Un grondement sourd rugit dans le ciel, et l'oeil aussitôt se met à fluctuer. Les vents viennent de s'éteindre et la montagne aqueuse s'effondre sur l'arène, plongeant cette dernière dans les ténèbres avant de noyer Daestra sous son poids colossal. Mais contre toute attendre la jeune femme n'accuse pas le coup bien au contraire. Elle se sent cette fois dans son élément. Des rayons très faibles percent la surface lointaine. Une silhouette se dessine, Samekoukan n'en a pas terminé. L'héritière non plus.

Ses mouvements sont étrangement fluides, comme si elle faisait désormais partie intégrante de cet univers. Après avoir regagné ses esprits, elle s'essaye à un nouvel exercice. Sa concentration se renforce, la pression autour de son corps frêle devient presque solide. Son adversaire progresse lentement, mais Daestra reste figée. Une première onde jaillit avant de se répandre comme une vague de force. D'autres suivent dans un battement régulier. La distance entre les deux femmes se réduit en même temps que le niveau de l'eau. Au bout d'une dizaine de seconde la sensation qui emplit son cœur l'emporte sur le silence pesant. Elle pose un pied sur le fond sablonneux.

- Maintenant je SUIS l'océan !

D'un geste vif elle se lance dans une brève chorégraphie circulaire, puis frappe le sol du pied en laissant retomber violemment ses bras. La puissance du courant manque de peu la faire fléchir alors que le manteau d'eau s'enfonce toujours plus jusqu'à disparaître totalement, ne laissant que les deux prédatrices au milieu d'un désert de sable humide. Péniblement le monstre d'antan de redresse, suffoque en deux jurons, promesses tenues de jeter ses dernières forces dans la bataille. Elle tiens à peine début, visiblement ses blessures sont profondes si on en juge pas la multitude de filets d'énergie sombre qui s'échappent des plaies. Elle offre une ultime provocation à Daestra, s'arme d'un sourire carnassier tandis que cette dernière relève les bras pour finalement serrer ses poings et le frapper l'un contre l'autre.

A cet instant une colonne d'eau et de lames jaillit de sous la princesse , l'emportant dans les abysses. Le geyser se disperse en fine gouttelettes sous le soleil dont la lueur faiblit progressivement. Daestra pose un genou au sol, lâche sa garde et s'écroule. Elle ne reprendra ses esprits que le lendemain dans son lit, sentant qu'on lui porte une serviette fraîche au niveau de son front. Elle sent ensuite une caresse réconfortante, ses yeux mi clos trahissent une certaine émotion.

- Je suis si fière de toi ma fille. Et je suis sûre que ton père, s'il te voit, doit l'être tout autant. Tu gouvernais déjà nos cœur mais en ce jour, tu as prouvé que tu pouvais aussi être reine de ton destin.

A bout de force Daestra cherche l'étreinte de sa mère qui l'embrasse délicatement, leurs pleurs se mêlant au silence de la nuit.

THE END

_________________
L'oeil du typhon. Daesign
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t285-chibiko-daestra-u-c#88

Chibiko Daestra

Revenir en haut Aller en bas


 
   Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum