Before Tomorrow Comes :: Chroniques & Intrigues :: Chroniques


Kagura Sunken

Données Spirituelles
Grade: Vice-Capitaine de la Quatrième Division
Dim 11 Sep 2022 - 18:07 - Tobiriai

飛び 入会
Porte du coucher de soleil


    - Je n'étais donc pas fou... Je savais que c'était toi que j'apercevais ces derniers temps.

La jeune femme s'avançait lentement, semblant flotter au dessus du sol. Semblant ? Peut être pas seulement non, cette fois. Ses pieds nus ne touchaient pas le sol des jardins de l'académie. L'air commençait à se faire plus frais en cette fin de journée mais pas du fait de la nuit qui allait arriver d'ici quelques heures. C'était elle, à chacun de ses mouvement se produisait une petite brise mordante. Plus que d'habitude.

    - Il faut dire que... tu as tout fait pour que cela se produise Aizome. Je suis heureuse qu'enfin tu sois capable de voir que je me tiens non loin de toi, même dans ce monde.

Et pas seulement le notre.

Cette phrase, le Nagatsuki l'avait ressentie jusque dans os, tremblante et sourde. Elle raisonnait encore dans ses tympans. Il plisse les sourcils et les paupières. Que venait-elle de faire ? Un clignement plus tard et plus rien. Plus aucun arbre de cet immense parc, plus aucun rayon de soleil orangé. Juste le froid et ce tourbillon opaque qui les entoure, eux deux.

    - Nous n'avons... Non. TU n'as que peu de temps. Bientôt tes élèves et supérieurs vont voir ce qui se trame ici et tu seras le responsable. Alors viens, Aizome. Attrape-moi, avant que le soleil ne se couche.

Et déjà ses longues langues de tissu semblaient s'élever, voguant autour d'elle au grès des flux. Mogaribue, toujours masquée de son propre bouclier, s'élevait dans les air haut, très haut. Là où il était impossible de la rejoindre ici, à la Soul Society. Voilà donc son dernier jeu, sa trouvaille pour venir le titiller une dernière fois : une chasse, une traque impossible qui lui couterait bien plus que son simple égo s'il venait à échouer. Joueuse créature.

Il l'observait donc s'envoler, littéralement. Que cherchait-elle à lui démontrer cette fois ? Des épreuves ils en avaient connu tous les deux, traversé même. Des combats, en alliés comme en ennemis. Des tourments, personnels ou extérieurs. Cette fois c'est elle qui cause le trouble, et à l'extérieur du Ciel sans Nuages - nom qu'il donne à son monde intérieur, royaume infini de Mogaribue - pour changer, avec son lot de conséquences plausibles. Par instinct donc il dégaine son Zanpakutō et prononce, de manière inaudible par un tel ouragan, la libération. Le bouclier se fige alors sur son bras et déjà, sans attendre une seule seconde il le pointe vers le sol, laissant la trage d'or expulser un grand courant d'air qui le soulève à son tour et commence à le propulser vers la jeune femme en blanc.

    - Futile, Aizome... Tu dois t'en douter je suis sûre.

Du mur tourbillonnant qui les entoure, une langue de vent semble se détacher et vient violemment frapper le Shinigami qui chute alors en pleine course. Par réflexe, il place son arme face à lui et produit un léger courant pour amortir sa chute. L'impact reste violent mais il se relève, l'air grave, fixant son Âme en relevant la tête. Une fois encore, la tâche n'était pas aussi simple qu'elle le laissait paraître. Attrape-moi. Les lèvres du Shinigami se courbèrent alors légèrement. Il n'était plus ce jeune fougueux qui tentait désespérément de foncer dans la tempête pour attraper un masque. Non. Cette fois, il allait devenir celui qui commandait la tempête.

Il quittait le centre de cette arène, se rapprochant des murs tourbillonnants provoqués par la la Belle Blanche. La terre soulevée par les courants lui fouettait le le visage mais il ne s'arrêtait pas, dans son esprit le chemin à prendre était limpide. Se jeter dans le vent glacial une fois encore ? Non. Enfin... pas vraiment. Aizome était donc collé à ce tumulte, sentant sa peau être brulée par le froid qu'elle émettait, et chaque lame qui se détachait. Mais les blessures physiques n'étaient rien, son corps avait enduré bien pire au cours de son existence. Il leva son bras droit, haut.

    - Murashigure.

Et tel un immense couperet, sa main ouverte, il abattit sa plus imposante technique, une pure utilisation de force verticale, un tranchant à faire pâlir la plupart des Zanpakutō du Seireitei. La Pluie d'Hiver. Le tourbillon s'en retrouva déchiré, les courants d'air commençant à partir dans toutes les directions, ayant perdu leur inertie. Tout se dissipait alors. Il recula alors d'un pas, observant devant lui l'astre proche de l'horizon au dessus de quelques bâtiments. Il tendit les bras, attendant patiemment que son âme lui tombe entre les bras. Ce qu'elle fit quelques secondes plus tard.

    - Tu as vu ? En ouvrant cette porte sur le soleil couchant, tu as dompté le vent catabatique de l'hiver persistant...
    - Yokanoroshi.

Le grand tourbillon s'était effacé et avec lui la jeune femme vêtue de blanc. Cette partie du jardin de l'académie avait un peu souffert, oui, et au centre de ce grand cercle de terre battue se trouvait un Shinigami, seul, le regard perdu vers l'ouest. Il ne remarqua pas que déjà, quelques apprentis shinigami s'étaient attroupés autour de son œuvre. Les murmures parcouraient le petit attroupement de jeunes âmes qui observaient, alors, quatre grandes ailes dorées posées sur le dos de leur professeur d'Etude Comportementale des Hollow.

    - Bankai.

Tobiriai
飛び 入会

_________________
Tobiriai Sign 

https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1369-kagura-sunken#11078

Kagura Sunken

Revenir en haut Aller en bas


 
   Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum