Before Tomorrow Comes :: Soul Society :: Seireitei :: Académie Shin'ō


Kiryū Shinjiro

Données Spirituelles
Grade: Kenpachi - Capitaine de la 11e Division
Dim 11 Sep - 13:01 - Encore deux ans !

Il avait enfin choppé sa première affectation et en était ravi. Et désormais, il pouvait enfin se prétendre shinigami, même si dans les faits il lui restait encore deux années à faire. Au moins avait-il le droit d'intégrer les dortoirs réservés à ceux de sa division, même si cela n'empêchait pas qu'il aurait à revenir ici pour certains cours qui se poursuivaient pour eux. Posé contre le mur, le colosse observait les cours qui se déroulaient sur le terrain en face, avec notamment les nouveaux venus qui portaient tous ces fameux uniformes horribles.

Il se souvenait encore de ses premiers jours. Des rencontres qu'il avait fais. Et surtout du nombre incalculable de fois où on l'avait repris quant à sa manière de nouer son uniforme. Lui aimait avoir le haut du corps libre mais les abdos apparents, ça ne plaisait pas dans une organisation soumis à des règlements très strictes. Sourire aux lèvres, il perçut un mouvement dans son angle mort et tourna la tête pour voir la personne qu'il attendait. Lui qu'on appelait "l'Argenté" trouvait amusant que ce même sobriquet n'ait jamais été utilisé pour décrire Shingen Mizuki.

Cheveux blancs, régulièrement attachés pour éviter les emmerdements, la jeune femme approchait de lui rapidement. Il lui adressait un petit signe de la main tandis qu'il se redressait complètement. Il avait demandé à son amie de venir lui donner un coup de main pour débarrasser une partie de son dortoir. Mais surtout pour l'aider à faire du tri. Il savait bien sûr que Mizuki était de loin la personne la plus bordélique qu'il connaisse. Ou peu s'en faut. Mais en vérité, c'était surtout là une raison formulée pour lui permettre de voir la jeune femme et de pouvoir échanger un peu avec elle.

Les choses changeaient pour eux. Et elle connaissait le colosse suffisamment pour savoir que ça, ce n'était qu'un prétexte.

    - Merci d'être venu, Mizuki. T'as vu ?


Du menton, il pointait dans la direction du terrain d'entraînement. Il ne paraissait pas spécialement nostalgique et pourtant, il ne pouvait s'empêcher de se revoir dans certains de ces p'tits gars qu'il voyait au loin. La pression de l'entraînement, il ne l'avait pas connu. C'était plutôt les écrits qui lui avaient posés problème. Mizuki l'avait beaucoup aidé. A sa manière.

    - Franchement, ça t'rappelle pas nos premiers jours ces foutus uniformes ? C'est passé vite hein. 'Fin j'ai l'impression quoi.


_________________
Encore deux ans ! Shinjiro_Signature
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t342-kiryu-shinjiro-ft

Kiryū Shinjiro

Revenir en haut Aller en bas


Shingen Mizuki

Données Spirituelles
Grade: 4e siège de la Dixième Division
Lun 12 Sep - 16:26 - Encore deux ans !

La fin des années à l’Académie signifiait déménagement dans la nouvelle division et Mizuki avait dû faire face au bordel sans nom de son espace au dortoir. Et là, l’Argenté lui demandait de l’aider à en faire de même mais pour ses affaires à lui. Ça l’a bien fait rire, après tout c’est assez ironique de l’avoir choisie elle pour cela. N’étant pas totalement idiote, elle comprend bien que ce n’est qu’un prétexte pour se voir avant que les occasions ne soient plus rares. Cependant elle ne s’en fait pas. Ils feront bien preuve d’assez d’imagination pour trouver des raisons ou des occasions, ne serait-ce que le basique partage de déjeuner. Elle sourit imaginant tous ces midis passés installés dans l’herbe avec leurs bentos à rire de tout et de rien. Il faudra se refaire ça !

En approchant de l’académie, elle jette un coup d’œil vers le terrain d’entraînement. Quelle joie de ne plus être là-bas, d’avoir enfin quitté les bancs de l’école et d’évoluer à présent parmi les Grands. Ce fut quatre belles années dont elle garde de précieux souvenirs. Loin de s’en attrister, elle trépigne à l’idée de tous les autres qu’elle va se faire à la dixième. De loin, elle repère le colosse et le rejoint tranquillement. Tout sourire comme à son habitude, elle opine d’un signe de tête et regarde de nouveau, dans la direction indiquée, les étudiants.

- Ouais… Les nouveaux sont mieux, moins salissants. Enfin… Moi tu sais si je pouvais juste ne pas avoir à enfiler ces manches j’en serai d’autant plus ravie. Et on t’fait pas chier avec le tien ? Tu peux l’ouvrir comme tu veux maintenant ?

Négligée, pour sa part son Shihakushō est mal mit, les pans n’étant pas repliés sur son torse. Les bandages recouvrant sa poitrine, vestige de la tenue qu’elle portait dans le Rukongai auquel elle tient, sont donc parfaitement visibles. Et tant qu’on ne lui dit rien, elle reste ainsi. Qui sait, peut être un jour portera t’elle le vice jusqu’à laisser les manches retomber le long de ses hanches.

Sourire en coin sur les lèvres, elle repense ensuite à leurs premiers jours, surtout celui où Kenshirō avait voulu qu’ils se séparent pour se faire plus d’amis en couvrant plus de terrain. Au final il était bien vite revenu à ses côtés tout en rapportant un troisième larron à leur groupe. Certes elle s’était fait d’autres amis, mais pas aussi importants que ces deux-là.

- Kyōken n’a pas mis longtemps avant de commencer à narguer tout le monde !

Elle rit doucement. Elle lui avait pourtant demandé d’y aller doucement mais on ne peut pas s’attendre à pouvoir tenir en laisse un chien fou.

- Comment ça se passe à la onzième ? T’as rencontré des gens sympas ?

_________________
Encore deux ans ! X76e
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t366-shingen-mizuki-ft

Shingen Mizuki

Revenir en haut Aller en bas


Kiryū Shinjiro

Données Spirituelles
Grade: Kenpachi - Capitaine de la 11e Division
Mer 14 Sep - 13:27 - Encore deux ans !

C'était vraiment agréable d'être ici, avec elle, à échanger simplement. Ce groupe qu'ils avaient formés à trois était assez particulier, même Shinjirô en avait conscience. Il arrivait souvent dans les autres cercles de ce genre qu'une personne cherche à tirer la couverture vers lui, afin de se montrer, quitte à écraser ceux qui l'avaient accompagnés jusque là. Mais eux, ils n'étaient pas ainsi. Certes, ils s'étaient poussés les uns les autres mais toujours dans un esprit sein de compétition. Afin de s'améliorer, de devenir meilleur, sans jamais écraser l'autre. Certes, Kyôken et Shinjiro s'étaient foutus régulièrement des pains dans la tronche mais jamais avec méchanceté.

Alors que Mizuki parlait de son nouveau vêtement, le colosse se mit à rire doucement. Il est vrai qu'on l'avait repris tellement de fois sur les bancs de l'école qu'il ne pouvait même pas faire le compte. L'avantage à être shinigami de manière plus officiel, surtout auprès de la Onzième, c'est qu'on lui prenait pas trop la tête avec ça.

    - Franchement, personne ne m'emmerde. Du coup, il est rarement fermé ouais. Tu m'connais, j'aime être à l'aise. Pas parce que les autres ont honte de leur corps que j'dois cacher le mien hein.

On lui avait souvent reproché, Daestra la première, cette exhibition. Certains y voyaient une volonté de montrer ses muscles et son corps entretenu. En un sens, il y avait peut-être un peu de vrai là dedans. Mais ce n'était pas seulement ça. Il aimait réellement ne pas avoir la sensation d'étouffer. Habitudes du Rukongai. Et les vêtements coûtaient si chers à l'époque qu'il avait toujours fait ainsi, afin de ne pas se balader avec des pièces amochées. Mieux vaut "sans" que "déchiré", telle avait toujours été son excuse.

    - Alors ça, tu vois, ça m'étonne pas. Une grande gueule comme lui, ça ne pourra jamais s'empêcher de l'ouvrir, on l'sait bien. Mais c'est comme ça qu'on l'aime hein.

Il pouvait évidemment paraître paradoxal qu'un type comme lui dise cela. Après tout, il avait le même genre de caractère.

    - J'sais qu'il a grincé des dents quand il a vu qu'il n'était pas à la Onzième. J'me souviens même pas de quoi s'occupe sa division actuelle. J'espère que ça lui plaira quand même.

Il est vrai que Shinjiro oubliait les informations qu'il estimait "non pertinente". En dehors de quelques divisions de base, il ignorait ce que faisaient les autres. Alors qu'elle mentionnait la Onzième, le visage du Kiryû s'illuminait. Il était vraiment heureux d'y être, ça se voyait.

    - Putain, c'est juste terrible là-bas. Ils sont super sympas déjà. On s'fout un peu sur la tronche mais c'est bon enfant. Et y'a même un type que j'ai connu à l'époque de mes grandes heures au Rukongai. Nan c'est l'pied. Maintenant, faut que j'm'adapte un peu, bien sûr. Et dès que j'serai en jambe, j'irai me farcir le capitaine.

Il souriait comme un enfant. Alors que les propos paraissaient assez graves à dire vrai. Parler ainsi d'un potentiel combat avec son capitaine comme s'il ne s'agissait que d'une balade démontrait surtout la grande confiance qu'il avait en ses capacités. Mizuki comme Kyôken connaissaient l'ambition du colosse. Asseoir sa suprématie sur la Onzième division.

    - Mais t'inquiète, c'pas pour tout de suite. J'suis pas un sauvage. Mais c'est cool en vrai. J'ai surtout hâte de me lancer dans de vraies missions quoi. Et toi ? La Dixième ? Ils sont comment eux ? Et... Ils font quoi d'ailleurs ?

Bah oui. La Dixième non plus ne l'avait jamais intéressé.

_________________
Encore deux ans ! Shinjiro_Signature
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t342-kiryu-shinjiro-ft

Kiryū Shinjiro

Revenir en haut Aller en bas


Shingen Mizuki

Données Spirituelles
Grade: 4e siège de la Dixième Division
Sam 17 Sep - 22:14 - Encore deux ans !

Pas pressée de commencer à s’organiser pour le déménagement, la Blanche pose au sol les cageots en bois qu’elle a apporté. Pour ce qui est des fringues, elle est tout à fait d’accord avec Shinjiro. C’est important d’être à l’aise surtout pour des Shinigami comme eux qui bougent beaucoup. Doucement, elle sourit car oui on l’adore ce Kyōken même avec ses manies de beau parleur qui en agacerait plus d’un.

- J’espère aussi. Il s’occupe du Rukongai. Dans un sens, c’est pas si mal, il connaît bien, il sera à l’aise pour intervenir là-bas, il sait comment ça fonctionne et tout. À lui d’en tirer profit !

Elle sourit à nouveau en l’écoutant parler de la onzième. On voit bien qu’il est ravi et ça lui fait plaisir. Que ses amis qu’elle considère comme des frères soient heureux de leur sort c’est tout ce qui compte. Elle n’en demande pas plus à la vie. Ou peut être arriver à atteindre le Bankai elle aussi un de ces jours. Mais tout vient à point à qui sait attendre n’est ce pas ? Elle glousse en entendant son projet de détrônage de Capitaine.

- Je vous souhaite d’être tous les deux Capitaines un jour ! Moi… J’sais pas trop, les responsabilités tout ça, c’est pas tellement mon truc. Je mettrais une telle pagaille là-dedans… Il me faudrait un Vice Cap’ en béton pour qu’ça tienne la baraque. Oh et plein de petites mains pour organiser mon bordel. Mais pas trop non plus parce que c’est un coup à ne plus rien retrouver.

Elle se connaît, connaît ses défauts et ne fait rien pour changer cela. Tant qu'elle, elle s’y retrouve, pourquoi perdre du temps ?

- La dixième c’est mieux que ce que je pensais les gens sont sympas, pas casse-pieds. Bon mes voisins de dortoirs sont pas hyper contents parce que j’ai tendance à un peu trop m’étaler tu vois... Mais ça va, ça s’passe ! Et sinon bah… J’sais pas trop ce qu’on fait de particulier. On tue des Hollow, on purifie des âmes… On va là où on a besoin de nous quoi. Et vous vous faites quoi en fait ?

Pas très douée en cours, elle ne connaissait pas non plus les spécificités de chaque division jusqu’à ne pas en savoir beaucoup non plus la sienne. Et pour l’instant tout ce qu’elle a remarqué, c’est que l’on fait du boulot de Shinigami et on s’entraîne beaucoup. Elle récupère ses cagettes et commence à aller vers le dortoir des hommes.

- Hé, pendant que tu me racontes, si on allait commencer à préparer tes affaires ?

_________________
Encore deux ans ! X76e
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t366-shingen-mizuki-ft

Shingen Mizuki

Revenir en haut Aller en bas


Kiryū Shinjiro

Données Spirituelles
Grade: Kenpachi - Capitaine de la 11e Division
Sam 17 Sep - 23:58 - Encore deux ans !

En un sens, il avait quand même eu de la chance. Savoir que son pote gérait le Rukongai, c'était assez logique en vérité et Mizuki avait raison de le souligner. Il serait à l'aise. Et s'il était à l'aise, il s'investirait un peu plus. Il eut un sourire sur le visage alors qu'il observait la belle poser ses affaires sur le sol. Ils formaient une sacrée équipe à eux trois. Souvent, le colosse se disait qu'il avait eu de la chance de croiser leur route.

Quant au rêve qui était le sien et celui de Kyōken, il ne doutait pas qu'ils y arriveraient. Seulement maintenant qu'ils étaient dans des divisions différentes, il était exclu que son pote cherche à chopper la place de Kenpachi. Il ne pouvait y en avoir qu'un et il comptait bien s'accaparer ce droit. Question de principe. Après tout, c'était lui qui était à la Onzième. Il ne put s'empêcher de se marrer en écoutant la Shingen parler. Il est vrai qu'elle aurait besoin d'un sacré soutien Lieutenant si elle atteignait ce rang. Il ne doutait pas qu'elle puisse y parvenir d'ailleurs. Mais le voulait-elle ? A l'entendre, pas forcément.

Shinjiro savait qu'il y aurait des responsabilités s'il atteignait ce rang mais il ne s'en inquiétait pas encore. Seule Mizuki anticipait autant. Lui, il était un instinctif, il verrait le moment venu. Pourquoi se prendre la tête sans savoir à l'avance ?

    - J'pense que j'aurai aussi besoin d'un Vice cap' au top. Sinon, j'vais en chier. Pas question de m'emmerder avec la paperasse. Puis on devient pas Kenpachi pour remplir des dossiers. On devient Kenpachi parce qu'on est le plus fort et qu'on veut briser des mâchoires. Et j'suis fort pour briser des gueules.

Il l'écoutait parler à son tour de sa division. La Dixième. Il connaissait assez peu, comme expliqué avant. L'affaire l'intéressait donc réellement. Il comprenait moyen l'explication sur ce qu'elle faisait mais pour ne pas passer pour un con, il hocha de la tête, l'air concentré, murmurant un "hum j'vois".

    - Si tes potes de dortoir t'emmerde, tu m'dis. J'peux passer et leur faire comprendre que s'ils ont un truc à dire, c'est à moi. Si ça peut t'aider ?

Il savait que la jeune femme se débrouillait parfaitement seule. Mais il la considérait comme une petite soeur et excluait de son esprit le fait que quelqu'un puisse lui parler mal. Face à lui, cela ne passerait pas. Il se doutait toutefois qu'elle repousserait la proposition. Entre eux, ils s'épaulaient mais ils ne réglaient pas les affaires des autres.

Il la voyait repartir avec les cagettes et la rattrapa directement, attrapant certaines pour l'aider. Arrivés sur place, il désigna la partie qui le concernait lui. A dire vrai, il n'avait pas tant que ça de trucs à lui. Mais on remarquait quand ça lui appartenait. De par la taille déjà. Il commençait déjà à entasser ses affaires, sans ménagement, forçant même parfois quand ça bloquait. Tout en réfléchissant à l'une des questions de l'Argentée.

    - Pour faire simple. On est la première force de frappe du Gotei. Si grosse bagarre, c'est nous qui partons les premiers. De ce qu'on m'a dit, on est la division la plus spécialisée en combat de toute la clique. C'est juste trop bien. Pas de trucs qui sortent de nul part genre "on est la police mais pas la vraie" ou "olalala on traque les Hollow mais les autres aussi". Nous, c'est simple. Qu'importe le besoin ou la force ennemie, si y'a besoin de renforts, on part les premiers. On écrase. On fracasse.

Ce qui lui correspondait parfaitement d'ailleurs. Il était ainsi de base. Alors une telle division, ça lui collait à la peau. Il s'arrêta un instant, reportant son attention vers la jeune femme.

    - Franchement, tu veux que j'te dise ? On a super mauvaise réputation. J'veux changer ça. Qu'on nous prenne plus au sérieux. On passe pour des brutes. Des débiles. Beaucoup s'foutent de nos gueules quand ils ont l'occaz' de le faire. J'te cache pas que parfois, c'est fatiguant... J'sais pas comment gérer ça. J'ai envie d'les écraser comme des merdes, mais j'sais que ça leur donnerait raison quoi. Tu ferais quoi toi ?

Il ne s'exprimait presque jamais de la sorte, estimant que c'est une marque de faiblesse. Mais face à sa soeur d'adoption, il n'avait pas cette gêne. Il avait besoin de ses lumières. De son avis en tout cas.

_________________
Encore deux ans ! Shinjiro_Signature
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t342-kiryu-shinjiro-ft

Kiryū Shinjiro

Revenir en haut Aller en bas


Shingen Mizuki

Données Spirituelles
Grade: 4e siège de la Dixième Division
Mar 20 Sep - 15:48 - Encore deux ans !

« Briser » voilà un terme qui lui parle. Elle aussi adore briser des trucs, mais surtout des ennemis. Ce mot est particulier pour elle puisqu’il représente son lien avec son Znapakuto. Elle n’est pas la plus forte par contre. Ça elle veut bien le concéder à ses deux potes. Probablement qu’elle ne le sera jamais, mais du moment qu’elle ne reste pas trop à la traîne c’est ok.

- Ahah c’est gentil mais je crois que je préférerais essayer de m’en faire des amis plutôt qu’ils nous craignent tu vois.

Elle sourit doucement en se disant que c’est quand même cool d’avoir l’impression d’avoir deux grands frères qui veillent sur soi, même si elle sait se débrouiller toute seule en principe. Une fois dans la chambre, elle aide l’Argenté à ranger ses affaires en mode « on fout tout en vrac tant que ça rentre ». Pas de tri, pas de logique, premier truc attrapé, premier mit dans la boite.

- Bah voilà nous c’est pareil, on est là pour bastonner, mais en seconde force, en soutien. Du coup, s’il y a du gros souci, on se verra ! Les Hollow, je vois de qui tu parles. N’empêche ça m’aurait plu la troisième. Ils ne s’occupent pas des petits Hollow de rien du tout ils traquent les gros, les combats ça a tout de suite plus de gueule et plus de fun ! Comme je suis appelée un peu partout avec un peu de chance ils m’emmèneront avec eux !

Elle lève le menton un peu rêveuse. Le danger, les grosses menaces, l’action la vraie, voilà ce qui la fait vibrer. Elle veut ressentir des sensations fortes et se shooter à l’adrénaline ! La paix c’est bien, ça permet de se reposer tout ça, elle dit pas. Mais au bout d’un moment :

- J’sais pas moi mais faut qu’ça bouge !

Pas dérangée d’avoir oralisé sa pensée, n’y prêtant pas d’importance, elle écoute puis réfléchit au problème de leur réputation. C’est vrai qu’eux trois ne sont pas forcément les mieux placés pour redorer leur blason. Ils sont loin de ces Shinigami tout propres sur eux, il n’y a qu’à regarder la façon dont ils s’habillent, même si ça leur donne grave un super style.

- Euh… Bonne question… J’me prends pas la tête alors j’ai tendance à ne pas trop réfléchir. Hum… Pour le côté débile, si on devient Capitaines ou même juste Vice Cap’ y aura un certain respect je pense. Être premier de la classe bon… C’est un peu trop tard ça. Pour les moqueries, faudrait avoir de la répartie, ou mieux ! Ne pas répondre du tout genre...

Elle tend la main face à elle comme pour dire stop et donne un coup de tête vers le haut en disant d’un air grave :

- Va-y. Parle à ma main.

Et d’éclater de rire juste après.

_________________
Encore deux ans ! X76e
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t366-shingen-mizuki-ft

Shingen Mizuki

Revenir en haut Aller en bas


Kiryū Shinjiro

Données Spirituelles
Grade: Kenpachi - Capitaine de la 11e Division
Mar 20 Sep - 18:22 - Encore deux ans !

    - Comme tu veux, c'toi la boss !

Ami. Pas par la peur mais par choix. Ouais, il comprenait aussi le raisonnement de Mizuki. Lui n'avait jamais été emmerdé par ce genre de situation. Généralement, il n'y avait pas de juste milieu : soit on l'appréciait, soit on le détestait. Mais dans le second cas, les gens l'évitaient donc pas de soucis. Et puis comme le disait si bien Kamui, on pouvait pas être aimé par tous.

Et pendant qu'ils entassent, ils discutent. Alors comme ça la Dixième division était une sorte de division de renfort ? Il croyait se souvenir d'un truc à ce sujet mais préférait ne pas trop y réfléchir. Mizuki était une femme forte, de cela au moins il ne doutait pas. Et il savait que l'avoir à ses côtés était quelque chose de rassurant. En un sens, sa division avait de la chance de l'avoir. Quant à la division du troisième compère, Shinjiro ne put réprimer un petit sourire.

    - Les gros Hollow hein ? 'Tain, j'avoue que je cracherai pas sur une bonne baston tu vois. Le genre à déglinguer ces merdes. Puis limite, si on était tous déployé, ce serait de faire un concours. Celui qui nique le plus gros. Ou celui qui en fracasse le plus peut-être ? Ouais, ça serait quand même marrant.

Pas sûr que les autres partagent son avis. Mais l'idée lui plaisait en tout cas. Sur le reste, il devait admettre qu'il était un peu emmerdé. De la répartie, il en avait forcément. Mais la sienne se reposait essentiellement sur des insultes et des images peu sympathiques. Rien de très intelligent quoi. Et le fait de ne rien dire... Et bien c'était l'opposé de ce qu'il était réellement. Ne rien dire, c'était leur laisser l'impression qu'ils gagnaient. Il n'avait pas la retenue de Mizuki.

Mais là, même elle parvint à l'étonner. Au départ il ne comprit pas pourquoi elle tendait la main ainsi mais lorsqu'elle prit la parole, et qu'elle se mit à rire dans la foulée, il ne put s'empêcher de sourire aussi. Elle avait ce don que les autres ne possédaient pas. Celui d'apaiser les sentiments du colosse par sa simple présence.

    - Ah j'te jure, t'es grave. J'me vois pas essayé la p'tite choré avec le coup d'la main mais je retiens. Et t'as raison. Les grades imposeront le respect chez ces minables.

Parle à ma main. Il n'en revenait pas. Il continuait de ranger ses affaires lorsqu'il attrapa une petite boîte en bois, visiblement assez ancienne. Accaparé par ses pensées et la discussion avec Miziku, il la fit tomber. Le craquement qui s'éleva dans les airs n'était pas une bonne nouvelle. Il pesta, se penchant pour la ramasser.

    - Et merde... J'suis trop con. Cadeau du paternel en plus.

Une large fissure était désormais apparente. Il secoua la boîte et un bruit se fit entendre. Il l'ouvrit et en retira une sorte de chevalière. Cadeau de Kamui, elle représentait en quelque sorte le symbole des années passées au Rukongai. Une marque du clan auquel il avait appartenu. Il leva son regard vers son amie.

    - J'sais qu'on est mieux ici et tout. Mais ça t'manque pas toi, le Rukongai ? OK, on était dans la dèche, on avait faim. Mais dès fois j'me dis que c'était quand même plus facile. Tu dois m'prendre pour un malade hein.

_________________
Encore deux ans ! Shinjiro_Signature
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t342-kiryu-shinjiro-ft

Kiryū Shinjiro

Revenir en haut Aller en bas


Shingen Mizuki

Données Spirituelles
Grade: 4e siège de la Dixième Division
Jeu 22 Sep - 21:16 - Encore deux ans !

Ah les concours toujours amusant à faire. D’ordinaire c’est plutôt ses deux acolytes qui font ce genre de chose, mais elle est ravie lorsqu’elle peut participer aussi.

- Ouais… ça manque juste de Hollow… Ou alors il faut aller les trouver chez eux et là on en aura à la pelle !

Et des ennuis aussi parce qu’il n’y a pas que des petits là bas c’est certain et c’est un coup à e avoir trente-six sur la gueule aussi, bien casse-cou, un poil téméraire. Enfin bon sur le coup c’est dit sans réfléchir, pas sure que l’idée passe à l’état de projet et heureusement parce qu’il ne faudrait pas qu’elle meure trop vite, ni eux non plus d’ailleurs. Surtout pas eux en fait.

Sa façon d’agir sans se prendre la tête, sans réfléchir parfois, poussée par l’impulsion du moment, lui permet lui permet d’aisément faire ce genre d’ânerie. Elle n’a pas peur du ridicule. Sa bonne humeur, sa façon de voir les choses du bon côté, elle espère bien pouvoir les transmettre à ses compagnons, telle une bouffée d’air frais. Elle sourit amusée en imaginant le géant s’essayer au truc de la main. Au moins ça l’aura fait sourire et sans le vouloir, elle venait d’accomplir un objectif qu’elle n’avait pas prévu à la base.

Le craquement inattendu la surprend et elle sursaute légèrement. Oups, même si ce n’est pas de sa faute, ce n’est pas bon signe. Elle espère que ce n’est rien d’important. Ah si. Pensive, elle observe la bague, précieuse aux yeux de son possesseur.

- Non t’es pas un malade ! C’est normal de se poser des question parfois, c’est un nouveau tournant là en plus dans nos vies. Hum… Si j’étais restée au Rukongai, on se serait pas connu et on aurait pas formé notre super bande hein ! Et on a passé de bons moment à l’académie aussi !

Elle sourit, brièvement cependant, comme elle prend un air plus grave.

- Au Rukongai… Je ne sais pas si c’était plus simple. Disons que nous avions nos habitudes, nos routines. Et puis j’avais Kyōken avec moi, on pouvait compter tout le temps l’un sur l’autre. Je pense que c’est ce qui m’inquiète le plus dans cette nouvelle partie de ma vie. Que lui, toi, dans vos divisions avec vos missions et tout, qu’on finisse par s’éloigner. On a chacun nos objectifs, alors qui sait comment ce sera dans un an, dix, ou plus ?

Du plus loin qu’elle se souvienne, elle n’avait jamais eu d’autre inquiétude que celle de perdre ses amis et c’est pour cela qu’elle n’était pas du genre à stresser ou à déprimer. Devenir Shinigami lui avait apporté beaucoup de positif, ce « détail » étant le seule ombre à son tableau à l’heure actuelle.

- On pourrait s’organiser des retrouvailles régulièrement ! Boire un verre, manger un bout...

Son regard se pose sur la chevalière, oubliée l’espace d’un instant.

- Tu ne la portes pas ? Sinon on pourrait lui trouver une autre boite, ils doivent bien vendre ce genre de chose dans les boutiques.

_________________
Encore deux ans ! X76e
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t366-shingen-mizuki-ft

Shingen Mizuki

Revenir en haut Aller en bas


Kiryū Shinjiro

Données Spirituelles
Grade: Kenpachi - Capitaine de la 11e Division
Sam 24 Sep - 12:12 - Encore deux ans !

Aller chercher les Hollow chez eux, c'était quand même une putain de bonne idée. Au point que le colosse s'y voyait déjà. Foncer dans le tas, cogner au porte pour attirer les monstres, et dès qu'ils ouvriraient... BAAAAM DANS TA GUEULE ! Enfin il se demandait quand même s'ils avaient des portes chez eux. C'est qu'il n'y avait jamais été en réalité. On parlait du "Monde Creux" mais en vrai, ça signifiait que dalle pour lui.

Faut dire que Shinjiro était le genre d'homme à vouloir voir de ses yeux plutôt que d'essayer d'imaginer à partir de descriptions. Selon lui, chacun avait sa propre perception de la réalité et deux mêmes personnes au même endroit ne verraient sans doute pas la même chose. Il en était convaincu.

D'ailleurs Mizuki lui donnait raison en s'exprimant sur les appréhensions du colosse et sur leur passé respectif. Il se grattait la tête alors qu'elle poursuivait son raisonnement et il devait bien admettre qu'il ne voyait aucune faille dans ses propos. Elle avait raison de mettre en avant le fait qu'ils ne se seraient pas connus. En un sens, peut-être que c'était effectivement les habitudes et ses routines qui le rassuraient dans le Rukongai. Un territoire dangereux mais connu était sans doute plus sécurisant pour lui qu'un territoire plus tranquille mais dont il ne connaissait pas tous les rouages. Avant, il était craint. Mais ici, ceux qui possédaient des pouvoirs étaient nombreux et lui, il n'était pas un génie. Il se démerdait, c'était une certitude. Mais un génie, non.

    - Qu'on s'éloigne ?

La réflexion l'avait ramené à la réalité de manière trop brusque. Là, il devait la rassurer. Il comprenait sa crainte mais sur le coup il ne pouvait pas la partager.

    - Jamais de la vie, fais moi confiance. Tu sais, j'vais t'avouer un truc. Techniquement, j'avais pas forcément besoin de toi pour tout ça. Le prends pas mal mais t'es encore plus bordélique que moi, c'est dire. Mais j'avais envie qu'on se voit. Et j'ai trouvé que cette raison minable ! Alors si moi j'suis prêt à ça, tu peux t'mettre dans le crâne qu'on va pas s'ignorer et s'éloigner.

Il eut un sourire. Il fallait qu'elle comprenne qu'il y a des choses qui primaient et leur amitié en faisait partie. Clairement sans elle, sans Kyôken, il n'en serait pas là aujourd'hui.

    - Donc compte sur moi, on s'ferra des bouffes et tout. Et tu sais quoi, la prochaine fois c'est moi qui régale. Je vous préparerai la bouffe, ma spécialité.

Les pauvres... Mais cela semblait tellement lui faire plaisir. Son regard se reportait finalement vers la bague, haussant légèrement les épaules.

    - J'pourrais la porter mais j'ai peur de la niquer. Puis j'ai promis à Kamui que j'la porterai le jour où j'atteindrais mon objectif. Elle est là pour me rappeler que j'fais pas ça que pour moi. Du coup ouais, j'suis assez pour qu'on trouve une autre boîte. Histoire de la mettre en sécurité quoi. T'as un souvenir du genre de ton passé toi ? Ou un truc qui te permette de pas oublier c'que tu veux ? A part Kyôken hein.

Ces deux là étaient sans doute les plus proches qu'il n'ait jamais vu. Ils s'étaient connus bien avant l'académie et Shinjiro savait comme ces liens étaient indéfectibles. Et puis il avait toujours suspecté qu'il y avait plus. Il les aimait comme un frère et une soeur à dire vrai.

_________________
Encore deux ans ! Shinjiro_Signature
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t342-kiryu-shinjiro-ft

Kiryū Shinjiro

Revenir en haut Aller en bas


Shingen Mizuki

Données Spirituelles
Grade: 4e siège de la Dixième Division
Lun 26 Sep - 11:25 - Encore deux ans !

Le coup de la fausse raison, elle s’en était douté déjà. Elle a conscience de son défaut et n’est pas si naïve qu’elle le laisse parfois penser. Enfin ça dépend du sujet et du contexte, mais là en l’occurrence, elle y avait vu clair. Quand il s’agit de Kenshirō par contre, c’est l’aveuglement complet par exemple. Elle sourit amusée, imaginant déjà le repas particulier que le colosse pourrait décider de leur concocter lors de leur prochaine réunion à trois. Oui il faudrait organiser ça. Bientôt !

- C’est vrai. Vous devez avoir moins l’occasion de vous entraîner ensemble maintenant que j’y pense. Du coup, vos progrès risquent d’être plus flagrants à chaque nouvelle rencontre !

Elle est rassurée à demi. Il lui faudrait entendre la même chose de la part du chien fou. Comment peut-elle douter ne serait ce qu’une seconde de lui ? Ils se connaissent depuis tellement longtemps, ils sont si proches, ce serait impossible n’est ce pas ? Mais être raisonnable n’est pas trop dans ses cordes, pas tout le temps du moins.

- T’as déjà une idée de ce que tu veux nous préparer ? Et ta copine elle va venir ?

La petite Daestra. Pour sa part, elle n’a jamais vraiment tissé de lien avec elle et à ses yeux, elle a toujours été simplement la pote de Shinjiro. C’est étonnant que ces deux là s’entendent si bien. Mais tant mieux ! L’attention reportée sur la bague, elle comprend. Son objectif c’est d’être Kenpachi n’est ce pas ? Pas besoin de demander, ça n’a jamais été un secret. Les deux amis espérant décrocher ce titre l’un comme l’autre jusqu’à ce que les affectations tombent. Elle pouffe doucement. A part Kyōken, elle n’a rien de son passé.

- A part lui, non. Je n’ai jamais reçu de cadeau. Enfin, si de l’eau, mais de l’eau ça ne se garde pas, ça se boit ! Cela dit, j’ai déjà atteint la plupart de mes objectifs. Je suis Shinigami, tout ce qui me reste à avoir c’est le Bankai. Kokuouheika dit que je doit rester concentrée, m’entraîner sans relâche, ne pas me laisser distraire par des trucs futiles. « Rien ne doit te détourner de ta quête de pouvoir ».

Elle s’amuse à prendre une voix grave pour imiter l’âme de son Zanpakutō, le jour où il lui a dit exactement ces termes.

- Alors je fais de mon mieux en espérant qu’un jour ce soit assez. Au fait, comment ça s’est passé pour toi ? Viens on embarque les caisses, tu me raconteras en chemin !

_________________
Encore deux ans ! X76e
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t366-shingen-mizuki-ft

Shingen Mizuki

Revenir en haut Aller en bas


Kiryū Shinjiro

Données Spirituelles
Grade: Kenpachi - Capitaine de la 11e Division
Lun 26 Sep - 23:01 - Encore deux ans !

Plus flagrant certainement. Mais surtout, l'un comme l'autre chercherait à prendre le dessus pour prouver qu'il était le meilleur. Une fois encore, il n'y avait pas dans leur jeu une compétition malsaine. Mais l'envie d'être le plus fort titillait forcément les deux amis. Mizuki était un peu en retrait sur ce sujet, même si ses propres compétences n'étaient pas en reste. Loin de là même.

    - Oh que oui. Ma spécialité. "Poisson, riz et sa sauce à la Kiryū".

Il eut un sourire. Il croyait réellement en ses talents culinaires, au point d'essayer de se perfectionner dès qu'il le pouvait. Sa recette avait évolué avec le temps. Et surtout avec la profusion d'ingrédients qu'il pouvait attraper par ici. Il s'imaginait déjà ramener les plats à ses amis, se poser avec eux et se taper des barres pendant qu'ils mangeraient. Un petit retour dans le passé pour ceux qui aujourd'hui étaient dans des divisions séparées.

Quant à la présence possible de Daestra, le colosse ne doutait pas de sa réponse. Elle dirait oui. Pas parce qu'elle en avait envie mais seulement parce qu'elle savait que l'Argenté serait sur ses côtes jusqu'à ce qu'il obtienne gain de cause. C'est qu'il pouvait être sacrément chiant lorsqu'il s'agissait d'avoir ce qu'il voulait et elle le savait mieux que quiconque.

    - J'vais faire en sorte qu'elle vienne, ouais. Après elle a de nouvelles responsabilités et quand c'est comme ça, elle se renferme un peu la Crevette. Mais bon, on va tout faire pour.

Il continuait d'écouter Mizaki parler de ses objectifs. Qu'il était bon de l'entendre ainsi, si sûre d'elle. Savoir qu'elle avait déjà réussi, c'était une chose importante pour le colosse. Lui ne jugeait pas les rêves et les ambitions des autres. Il n'y avait pas un projet meilleur qu'un autre.

Il attrapa les caisses qu'il pouvait, tout en se redressant, commençant à partir dans la direction souhaitée avec la jeune femme. Sa question sur le Bankai le fit sourire. Il adorait en parler. Même si sa relation différait sans doute grandement de celle de Mizuki.

    - Au moins ton Zanpakutō t'encourage. A sa manière. Kaimetsu lui, il a choisi l'option "menace". En gros, il m'a fait comprendre que si j'respectais pas ma parole donnée, il briderait mon pouvoir.

Et il en était convaincu, il le ferait l'enfoiré. Le Titan était un maître de guerre, il ne prêterait pas sa force à quelqu'un qui ne le méritait pas.

    - Comment ça c'est passé... Tu veux dire la maîtrise du Bankai, toussa ? Disons que j'ai senti que c'était le moment tu vois. J'faisais des cauchemars depuis plusieurs nuits. J'entendais sa voix mais c'était différent tu vois. J'me suis dit qu'il était temps d'essayer de passer à l'étape d'après. Que sans ça, j'arriverai jamais à atteindre mon objectif. Kaimetsu est un guerrier, il se voit sur les champs de bataille à écraser nos ennemis tu comprends. Du coup même pour lui, c'était nécessaire que j'essaie de l'affronter.

Et quel combat... Il s'en souvenait encore. Cela n'avait pas été une partie de plaisir même s'il ne regrettait rien.

    - On s'est donc foutu sur la tronche. J'ai réussi à l'avoir, bien sûr. Mais il m'a quand même prévenu que si je perdais de vue mes objectifs... Bah ce serait terminé. Sérieux, t'as vu où toi que l'âme de ton Zanpakutō il te menace ?

Ils poursuivaient leur route. Une question taraudait le colosse à ce sujet.

    - On en a jamais trop parlé... Mais il est comment ton monde intérieur à toi. T'as quelle genre de relation avec lui ? J'trouve tout ça passionnant perso. Tu te rends compte ? Un monde entier qu'on peut rejoindre, mais qui est fermé aux autres. C'est ouf !


_________________
Encore deux ans ! Shinjiro_Signature
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t342-kiryu-shinjiro-ft

Kiryū Shinjiro

Revenir en haut Aller en bas


Shingen Mizuki

Données Spirituelles
Grade: 4e siège de la Dixième Division
Mar 27 Sep - 15:45 - Encore deux ans !

Elle sourit doucement. Ce plat lui rappelait des souvenirs. Combien de fois en avait-elle mangé déjà ? Ce n’était pas du trois étoiles, mais comment pourrait-elle juger alors qu’elle est habituée à la nourriture basique du Rukongai ? Tant que c’est nourrissant et que ça se mange bien, que demander de plus ? Elle imagine aussi le pique-nique à venir, ravie à l’idée de revoir tout le monde bientôt.

- Tu me diras, on fera en fonction de ses disponibilités. J’ai déjà hâte !

Ils se dirigent vers les quartiers de la onzième et elle opine doucement. Des encouragements oui c’est ainsi qu’elle les prend même si cela n’en est pas vraiment lorsque l’on connaît l’âme. Ce serait plutôt des ordres, des directives, des conditions. C’est en respectant ces conditions qu’il accepte de lui donner sa force. La menace de Kaimetsu est compréhensible. Le Shikai, elle le voit comme le fruit d’une sorte de pacte passé avec le Zanpakutō, alors forcément, si ce dernier a une forte personnalité ça peut vite tourner en menaces. Une bagarre comme épreuve, ça ne l’étonne pas et elle en rit doucement. Son visage se fait plus sérieux alors qu’elle visualise son monde intérieur.

- Mon monde ? Comment décrire… Il y a une sorte de brume sombre permanente. Puis, comme suspendue dans le vide, se dresse une grosse structure ancienne tombée en ruine. Il y a plein de morceaux, de débris qui flottent partout. C’est comme si elle avait subi une guerre, des explosions et qu’elle s’était figée pile à ce moment là où tout part en morceaux. Quant à ce que ce bâtiment était à l’origine, je dirais une sorte de ziggurat avec plein d’arches immenses, des tonnes de marches et d’escaliers. Une grosse tour donc les étages supérieurs sont de plus en plus petits. Chaque pierre, chaque colonne est sculptée de formes géométriques. C’est impressionnant, mais ça devait l’être plus encore. Elle est reliée par des ponts gigantesques qui mènent nul part. Quand je vais dans mon monde, c’est sur l’un d’eux que j’atterri.

Et après elle doit se taper la montée de tous les escaliers. « Pour t’échauffer ». Parce que si elle veut le voir elle doit le mériter. Il en a de bonnes ce Kokuouheika. Heureusement maintenant elle ne se débrouille pas trop mal en shunpo, ça va plus vite qu’au tout début.

- Et le tien il est comment ? C’est vrai que c’est passionnant. J’vais demander à tout le monde de me raconter le sien ! Ouais ! Et sinon Kokuouheika il est froid, distant. Sévère mais juste. Il peut vite devenir cinglant dans ses propos. Pas vis à vis de moi, mais des autres. Il ne supporte pas qu’on s’en prenne à moi. Si quelqu’un me cherche, je dois « tous les briser ». dit-elle en imitant sa voix grave. Il n’est pas paternel, ni attentionné, c’est juste qu’il veut être le seul à avoir le droit me blesser. Et uniquement pour me faire progresser bien sûr.

Arrivés sur place, elle dépose la caisse qu’elle porte entre les bras. Bon par contre pour ranger elle le laissera faire, c’est pas vraiment son fort...

_________________
Encore deux ans ! X76e
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t366-shingen-mizuki-ft

Shingen Mizuki

Revenir en haut Aller en bas


Kiryū Shinjiro

Données Spirituelles
Grade: Kenpachi - Capitaine de la 11e Division
Ven 30 Sep - 0:11 - Encore deux ans !

Alors qu'elle décrivait son propre monde, Shinjiro poussa un petit sifflement d'admiration. Clairement, ça devait donner de le voir en réel. Il ne pouvait pas s'empêcher d'ailleurs d'y voir quelques similitudes avec son propre monde. Et trouvait ça d'ailleurs amusant. Comme quoi, ils s'étaient vraiment bien trouvés. S'il n'y croyait pas réellement, on pouvait tout de même dire que le destin avait un drôle de sens de l'humour. Et de fait, il se demandait à quoi ressemblait celui de leur troisième comparse.

    - C'est marrant. Y'a quand même des trucs qui ressemblent au mien. Après le coup des ponts là, j'dois dire que ça doit clairement en foutre plein la trogne.

Evidemment, elle lui demandait la même chose concernant son propre monde intérieur. En vérité, même si elle n'avait pas posé la question, il lui en aurait de toute façon parlé. Il était fier de ce qu'il allait décrire. Fier de sa relation avec Kaimetsu même si ce n'était clairement pas la plus facile. Faut dire qu'il avait durement travaillé pour assurer le lien entre eux, pour le maintenir, pour le renforcer aussi. Et il le sentait, sa connexion se renforçait jour après jour.

    - Imagine une grande plaine. De la brume partout, comme toi. Imagine alors qu'au travers de la brume, tu puisses voir des ombres s'affronter. Tu peux entendre le son des lames qui s'entrechoquent. Sur le sol, les vestiges d'antiques combats qui ont eu lieu ici. Os, lames rouillées, boucliers fendus. La grosse bataille quoi. Et au centre de cette plaine, quand tu traverses la brume et les ombres, y'a un gigantesque trône. Et Kaimetsu, un putain de titan énoooooorme, posé dessus. Avec une lame gigantesque à ses côtés. Si tu peux imaginer tout ça, alors t'auras un aperçu assez clair de mon monde.

Il était le Roi de son monde. Kaimetsu était le conquérant ultime. Au point que la brume refluait lorsqu'il se déplaçait. Qu'un simple murmure de sa part faisait taire les échos de ces combats du passé. Il était impressionnant. D'ailleurs, plus elle parlait de sa propre âme et plus il trouvait des similitudes entre eux. Certes, il y avait aussi des différences marquées mais jusque là, il n'avait jamais prêté attention au fait qu'un autre monde puisse ressembler autant au sien. Cela le faisait d'ailleurs réfléchir.

Alors qu'il laisse tomber lui aussi la caisse, il pousse celles-ci dans un coin, haussant les épaules, et demandait à la jeune femme de le suivre.

    - On a de l'eau fraîche si tu veux. J'préfère éviter de picoler trop tôt, surtout avant un entraînement.

Alors qu'il servait deux verres, il reprit :

    - C'est dingue quand même. Kokuouheika et Kaimetsu semblent quand même assez proches. Sûr et certains que s'ils se connaissaient, ils se foutraient sur la gueule avant de devenir pote. Ca fout quand même une sacrée pression mais j'avoue que Kaimetsu m'a fait beaucoup progresser. Et même si c'est une sacrée tête de con, j'sais qu'avec lui je peux encore devenir meilleur, tu vois.

Il lui tendit le verre. Il savait que la discussion allait bientôt arriver à son terme. Il n'avait pas vu le temps filer, tant le plaisir d'être avec elle était grand.

    - En vrai, j'sais même pas s'ils peuvent communiquer entre eux. J'en parlerai à Kaimetsu. J'sais que personne ne peut aller dans le monde intérieur d'un autre. Mais t'imagine le délire s'ils pouvaient se croiser ? Popopoooo. En tout cas, j'sais pas comment te remercier de m'avoir filer un coup d'main. J'espère que j'ai pas pris trop de ton temps.

Il avait avalé d'une traite le verre, le reposant sur le côté.

_________________
Encore deux ans ! Shinjiro_Signature
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t342-kiryu-shinjiro-ft

Kiryū Shinjiro

Revenir en haut Aller en bas


Shingen Mizuki

Données Spirituelles
Grade: 4e siège de la Dixième Division
Sam 1 Oct - 22:17 - Encore deux ans !

La brume elle adore ça alors forcément ça la fait sourire qu’il en ait aussi dans son monde. Cependant si le sien est comme figé, elle s’émerveille d’entendre que ça aurait pu être vivant. Elle aurait été bien curieuse de voir ces jeux d’ombres de ses propres yeux. Dommage qu’il n’existe aucun moyen de voir, ne serait-ce que les pensées des autres par un moyen de projection magique. Peut-être qu’à la douzième ils sont capables d’un truc pareil avec leur matériel et leur savoir faire. Mais elle doute qu’ils aient cherché à travailler sur une telle idée. Rare seraient ceux à accepter que l’on entre dans leur tête ou même juste qu’on en voie quelques bribes. Ce qu’il se passe là-haut c’est personnel et ça doit le rester.

Au mot titan elle écarquille les yeux. Kokuouheika fait à peu près sa taille, enfin, taille d’homme, grand mais pas géant. Là aussi elle s’étonne et se demande à quoi peuvent ressembler les autres âmes. Est ce que certaines ne sont pas humanoïdes ? Cela vaudrait le coup de poser la question.

- De l’eau c’est très bien ! Je n’ai jamais bu encore. Un jour il faudra que je goûte pour voir. Mais j’avoue que l’occasion ne s’est pas présentée. Bah… On pourra prévoir une bouteille pour notre futur pique-nique !

A son tour elle essaie d’imaginer les deux âmes si elles pouvaient entrer en contact. Se battre direct oui c’était certain, devenir ami après ça elle n’en sait rien. Peut-être dans la reconnaissance de la force de l’autre naîtrait-il une forme de respect. Elle opine.

- Oui c’est pareil pour moi. Il m’entraîne beaucoup aussi. En fait il n’aime pas trop que je m’entraîne avec quelqu’un d’autre sauf si c’est pour briser des côtes, là ça lui plaît !

Elle sourit amusée, verre en main et boit à son tour.

- Bah c’est rien, ça m’a fait plaisir t’sais ! On s’revoit pour notre réunion d’anciens élèves, j’compte sur toi ! Et puis si tu as besoin d’autre chose, ou même de rien, n’hésites pas.

Elle lui rend le verre après l’avoir remercié puis s’il n’ajoute rien, elle fera un petit salut de la main avant de filer.

_________________
Encore deux ans ! X76e
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t366-shingen-mizuki-ft

Shingen Mizuki

Revenir en haut Aller en bas


 
   Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum