Before Tomorrow Comes :: Soul Society :: Seireitei :: Quartiers Militaires


Hana Miwa

Données Spirituelles
Grade: 3e Siège du Kidoshu
Sam 10 Sep 2022 - 14:31 - « OUVREZ, C’EST LA POLICE »

Une nouvelle enquête débutait pour celui qui désormais, pouvait opérer seul sur les missions les plus basiques. Non pas qu’il n’aimait pas être avec les autres mais depuis qu’il se savait être la cible des « Hommes de l’Ombre », Tetsu agissait avec bien plus de précaution que par le passé. On le traitait de parano, de fou même parfois, mais on le laissait quand même tranquille car les résultats étaient là. Heureusement d’ailleurs. Reprenant le registre qu’on lui avait filé avant qu’il ne quitte les bureaux de la 9e division, le Furihata se remit à lire les quelques lignes du rapport.

Une petite escapade dans les quartiers de la Troisième division. Voilà qui promettait d’être intéressant en réalité. Les enquêtes internes étaient toujours des choses à prendre avec sérieux et rigueurs, tant il était important de ne pas froisser les liens entre les divisions. Ici, il devait admettre ne pas trop connaître cette dernière, n’ayant eu que peu d’interaction avec ses membres. Ils avaient la réputation d’être de puissants guerriers lorsqu’il était question de traquer les Hollows les plus terribles. Mais certaines rumeurs disaient aussi qu’en dehors de ces missions, ils avaient tendance à ne rien faire.

Mais qui disait enquête officielle, disait aussi présentation dans les règles. Il allait devoir s’annoncer. Il prit la direction de la Troisième division, fier de pouvoir se rendre utile aux siens. Approchant des quartiers, il héla un shinigami de la division concerné, réajustant au passage ses lunettes qui, une fois de plus, ne cessaient de tomber de son nez.

    - Je suis un enquêteur de la 9e division et je souhaiterai m’entretenir avec le Capitaine Nagatsuki. Pouvez-vous me conduire à lui, si possible, ou au moins me dire où je peux le trouver ?


L’homme, charmant au demeurant, se proposa de le conduire dans les bureaux du concerné. Tetsu ne savait pas s’il s’y trouverait – certains capitaines aimaient prendre l’air régulièrement – mais devait prendre le risque de toute évidence. Alors qu’ils avançaient, le jeune homme observait les locaux. Pour voir s’il y avait effectivement quelques tirs au flanc. Et aussi pour s’imprégner de l’atmosphère. Alors qu’on l’annonçait et qu’on le faisait entrer dans le dit bureau, Tetsu s ‘approcha et s’inclina devant le capitaine en question. C’était clairement la première fois qu’il s’adressait à lui, même s’il lui semblait l’avoir déjà croisé à plusieurs reprises. Faut dire qu’il était lui-même shinigami depuis de nombreuses années même s’il n’évoluait que peu.

    - Capitaine, je vous remercie d’avoir accepté de me recevoir. Je suis Furihata Tetsu, Dixième Siège de la 9e Division, et je suis chargé d’une enquête au sujet d’un de vos hommes. Je vous prie de trouver le rapport officiel mentionnant ma venue et le nom et griefs supposés de votre homme.

Il s’avança, déposant le dossier sur le bureau, avant de se reculer. Faire connaissance et présenter clairement les choses dans les règles était ici indispensable. Car si le Capitaine décidait de le virer de là, il n’aurait d’autre choix que d’obtempérer.
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1244-hana-miwa-fiche-techn

Hana Miwa

Revenir en haut Aller en bas


Kagura Sunken

Données Spirituelles
Grade: Vice-Capitaine de la Quatrième Division
Dim 11 Sep 2022 - 14:16 - « OUVREZ, C’EST LA POLICE »

En voilà une journée qui commence affreusement bien ! Déjà il s'est endormi à son bureau le soir précédent. Par chance il a pu se refaire une petite toilette, les bureaux des Capitaines étant généralement prévus pour ce genre de cas semble-t-il. Il n'empêche que, de se réveiller affalé sur un bureau, ce n'est réellement propice à se réveiller en forme et de bonne humeur. N'est-ce pas ?

Alors... Comment dire ? Quand une des premières chose que l'on vous annonce c'est qu'un enquêteur de la Neuvième Division tient à avoir une entrevue avec vous... disons que ça ne présage rien de bon et n'aide pas vraiment à engager une journée positive. Mais le Nagatsuki est un habitué, un expert dans l'art de la dissimulation. Des années, des siècles même à faire semblant durant d'interminables cérémonies pompeuses ! Lâcher son air sombre pour faire naître un sourire bienveillant ? Rien de plus facile.

Le Yamayuri se prépare donc rapidement, range rapidement pour laisser un peu de place sur le bureau puis se lève pour se placer à la droite de ce dernier, en profitant pour humer rapidement le parfum du Lys des Montagnes posé là. Le Shinigami en question entre donc, s'incline respectueusement puis se présente et termine par déposer un dossier sur l'espace laissé libre. Aizome l'observe. Son visage ne lui dit rien, certainement pas un étudiant qui s'intéressait à son cours donc. Il se déplace pour se rasseoir, invite le Furihata à faire de même sur une chaise prévue à cet effet. Il prend le rapport dans ses mains et "Vraiment, comme si j'avais que ça à faire..." Etait-ce réellement sorti de sa bouche comme un souffle las ? Il continue de lire, son regard passant des pages à la tête du Shinigami juste devant lui. Il lâche le dossier, le laissant tomber sur le bureau avant de s'appuyer sur son dossier. De fauteuil.

    - Bieeen. Alors Furihata-san, qu'allons-nous faire maintenant ? Je sais maintenant que ma Division fait l'objet une enquête. très bien. Dois-je agir comme si de rien était face à l'accusé mentionné ? Ou bien dois-je le faire appeler pour l'appréhender moi-même devant vous ? J'ai du mal à saisir l'intérêt de votre présence ici, ou même l'utilité de la démarche si ce n'est créer une atmosphère un peu plus lourde au sein de mes quartiers...

Sa Division, oui, il ne s'est pas trompé. Accuser un de ses homme, c'est accuser le Désespoir au grand complet. Non pas qu'il soit particulièrement attaché à eux, non, mais plus à l'image et le standard qu'il doit porter sur ses épaules par le Haori blanc. Quand à l'enquêteur... eh bien pas de chance pour lui, le Nagatsuki est mal luné. Mais au moins, il va savoir de quel bois l'homme à lunettes est fait.

    - Ah ! Mais peut-être est-ce votre but ?

Peut-être, oui.

_________________
« OUVREZ, C’EST LA POLICE » Sign 

https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1369-kagura-sunken#11078

Kagura Sunken

Revenir en haut Aller en bas


Hana Miwa

Données Spirituelles
Grade: 3e Siège du Kidoshu
Lun 12 Sep 2022 - 19:05 - « OUVREZ, C’EST LA POLICE »

En entendant la première réflexion, Tetsu devina que ce moment serait désagréable. D'expérience au cours de ses enquêtes, il savait qu'il pouvait tomber sur deux types de personnages : ceux qui souhaitaient collaborer pour la Justice et ceux qui se moquaient ouvertement d'eux et qui préféraient nier toute implication. Il existait toutefois une troisième catégorie : ceux qui préféraient ne pas entendre et couvrir les fautifs plutôt que de jeter l'opprobre sur leur division. Manque de chance, il avait à faire à un Capitaine. En d'autre circonstance, il aurait déjà eu l'occasion d'intervenir.

Le capitaine prit alors la parole, s'exprimant sur son avis quant à la présence de l'enquêteur dans son bureau. Si au départ, Tetsu comprit la raison de son agacement, il ne put réprimer un soupir à la fin de la prise de position de Aizome. L'envie de défendre les siens était compréhensible mais comment pouvait-on se tromper à ce point quant à la raison de la présence d'un enquêteur de la Neuvième ? Il n'y avait nulle volonté d'apporter le discrédit sur la Troisième dans son intégralité après tout. N'était-ce pas là la défense prématurée de quelqu'un en mal de répondant ? Il espérait bien que non.

Réajustant ses lunettes, le Furihata prit quelques instants pour ordonner ses pensées. Manquer de respect à un Capitaine, aussi sot soit-il, n'était absolument pas envisageable. Et le braquer était aussi inutile. Il fallait lui faire comprendre, doucement, et voir s'il pouvait l'infléchir. Ce ne serait pas évident. Ici on avait déjà un pied en politique.

    - Je crains que vous n'ayez mal compris ma démarche, peut-être est-ce parce que je me suis mal exprimé. Mon but n'est évidemment pas de générer de la tension au sein de votre division. Tout comme je suis convaincu que le vôtre n'est pas de protéger un suspect sous prétexte qu'il soit de votre division.

La dernière remarque soulignant simplement qu'il serait mal vu par les autorités supérieures qu'un Capitaine, aussi compétent soit-il, puisse fermer les yeux sur les agissements d'un shinigami de sa propre division. Après tout, ne serait-ce pas considéré comme de la trahison ? En quelque sorte, si. A moins que cela soit ce qu'il souhaite ?

    - Comme je l'ai mentionné, nous parlons ici de griefs "supposés". Non d'un fait avéré. Il est bien évident que si la preuve nous avait été apporté d'un délit réel, nous aurions agi en connaissance de cause, sans vous déranger avec un rapport ennuyeux. Nous ne cherchons pas les faits. On nous les rapporte. Et il se trouve que nous sommes contraint de pousser une enquête lorsque celle-ci concerne un shinigami, qu'importe sa division. S'il s'agit d'une erreur, alors nous classerons sans suite. Seulement pour statuer, nous avons besoin d'approcher la personne.

Et si ? Oui... Et s'il le couvrait pour une raison plus obscure que la simple solidarité liée à son statut de capitaine ? Tetsu le savait par expérience, il était aisé pour ceux qui occupaient les plus hautes fonctions de cacher des choses, de profiter du système. Faisait-il parti des "Hommes de l'Ombre" ? La prudence s'imposait. Pour le moment, on ne pouvait pas lui reprocher son approche de la mission. Il était resté courtois, clair quant à la raison de sa présence sans accuser véritablement. Juste dit qu'une enquête s'ouvrait.

    - Je souhaitais donc voir avec vous s'il m'était possible d'approcher l'individu en question. Je ne parle pas d'arrestation. Voyez cela comme une enquête de voisinage. Ou alors pourriez-vous me parler de lui ? Comme je l'ai précisé, mon désir n'est pas de mettre la pression sur vous ou sur les shinigamis de la Troisième division. Vous êtes parfaitement en droit de refuser ma requête et dans ce cas là, je partirai. Et je m'excuserai volontiers pour le dérangement.

Mais s'il faisait ça, le Furihata agirait autrement. Au mieux l'homme était innocent et tout se tassait. Au pire il était coupable et le capitaine le couvrait. Et ça... Il veillerait à ce que cela ne se reproduise pas.
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1244-hana-miwa-fiche-techn

Hana Miwa

Revenir en haut Aller en bas


Kagura Sunken

Données Spirituelles
Grade: Vice-Capitaine de la Quatrième Division
Mer 14 Sep 2022 - 14:37 - « OUVREZ, C’EST LA POLICE »

Voilà, on y arrive déjàµ. Finalement, pousser les choses un peu plus peu avoir son utilité quand bien même c'est involontaire. L'Enquêteur s'exprime un peu plus, affine les angles. Il tient contenance, prend le temps. Agit de la bonne manière, perdre son sang froid pour si peu serait preuve d'incompétence aux yeux du Yamayuri. Ce dernier se rapproche, pose les coudes sur son bureau et croise les doigts devant son menton sans pour autant le toucher. L'intérêt grimpe à mesure qu'il dévoile ses intentions. Bien.

    - Les mots ont leur importance en effet. Un suspect n'est pas un coupable. Deux cas de figures que je ne trairai pas de la même manière il en va de soi.

Difficile de savoir s'il insinue que le Capitaine veut protéger ses hommes à tout prix, quand bien même ces derniers seraient dans l'erreur. Encore une fois, tout dépend des faits, de l'impact que cela peut avoir sur un groupe que ce soit en interne ou bien aux yeux - comme les siens - extérieurs. Laisser passer la remarque donc, il n'est pas d'humeur certes mais pas au point de sauter à la gorge du premier venu. Pas vraiment le genre d'un noble tel que lui.

Il acquiesce dont sur la suite de ses justifications, expliquant plus clairement la procédure appliquée par la Neuvième Division. Ou en tout cas sa manière à lui. Mais les derniers mots en révèlent un peu plus : approcher la personne". Les paupières se baissent très légèrement. Intérêt ? Menace ? Le regard carmin du Capitaine peut être trompeur par moment. Ses pouces commencent à tourner doucement alors qu'il se tient prêt. La suite risquant d'être, enfin, intéressante. Cherche-t-il ses mots ?

    - Nous y sommes enfin, voilà donc ce que vous attendiez de cette entrevue. Vous auriez du commencer par cela.

Il déplace sa main droite, soulevant une ou deux feuille du dossier pour les regarder brièvement.

    - Nakajima Motoki donc, quinzième siège. Pour des raisons que vous pourrez comprendre je ne peux vous révéler son unité d'affectation actuellement. Ce qui évoluera si l'enquête et les preuves se renforcent. Nous sommes face à un chasseur expérimenté, l'approcher discrètement ne sera pas chose aisée je le crains ; ces bâtiments paressent bien calme en temps normal car nous sommes souvent sur nos gardes par habitude, ne sorte d'entrainement continu. Posez-moi donc vos questions à son sujet et nous verrons s'il y a besoin de plus.

Il recule à nouveau dans le fond de son siège, croisant les bras en attente. Parle, parle Furihata. Dévoile.

Es-tu la proie ou le chasseur ?

_________________
« OUVREZ, C’EST LA POLICE » Sign 

https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1369-kagura-sunken#11078

Kagura Sunken

Revenir en haut Aller en bas


Hana Miwa

Données Spirituelles
Grade: 3e Siège du Kidoshu
Jeu 15 Sep 2022 - 13:03 - « OUVREZ, C’EST LA POLICE »

Il est vrai que même aux yeux de la Justice, les termes étaient importants. Et leur sens caché plus encore. Suspect et pas coupable. Sans doute qu'il était préférable de bien comprendre les motivations de chacunc pour avancer dans le bon sens ici. Tetsu écoutait. Le capitaine était un homme particulièrement intimidant selon ses propres critères et s'il n'avait pas été motivé par cette enquête, sans doute aurait-il joué la carte des excuses pour filer le dossier à un autre. Mais la Justice ne fermait pas les yeux. Alors il devait faire preuve de courage.

Commencer par cela ? Tetsu ne put s'empêcher de lever les yeux au plafond avant de les reporter vers le Capitaine. Si tout était si simple, les enquêtes se finiraient en une heure à peine. Mais les règles étaient aussi nombreuses que les procédures à mettre en place. Dans un organisme vivant comme l'était le Gotei, il appartenait à chacun de faire attention. De mettre des gants. Les Capitaines étaient les autorités supérieures et c'est la raison pour laquelle le Furihata n'était pas aussi à l'aise. Toutefois, son professionnalisme était réel et il servait la Justice.

    - Ce qui parait évident pour l'un ne l'est pas toujours pour son interlocuteur. Une fois encore, je pense que j'aurai effectivement dû aller droit au but. Je pensais avoir été clair, ce n'était visiblement pas le cas.

Il réajustait ses lunette alors que le rapport lui arrivait. En dépit de son agacement, le Capitaine Nagatsuki semblait disposé à parler plus en avant du shinigami désigné par l'enquête. Et c'est religieusement que l'enquêteur écoutait, prenant des notes mentales avant de les rapporter sur son document. Plus tard. L'homme était donc un traqueur, un chasseur. Etant donné le rôle de la Troisième, cette information n'était pas spécialement importante même si elle en disait surtout long sur la mentalité de Aizome. On ressentait de la fierté dans sa voix ?

Toutefois, il exagérait clairement les choses. Que l'homme soit un chasseur expérimenté, c'était une chose. Mais de là à faire croire qu'ils étaient sur leur garde en permanence ? Voyons... Un peu de crédibilité que diable !

    - Oh ? Je vois. Oui en effet, cela risque d'être vraiment difficile de l'approcher en effet.

Il relevait les yeux vers le capitaine, sérieux.

    - Je m'en tiendrai à votre jugement pour le moment. De toute façon, il n'est pas question non plus de l'espionner et de lui tomber dessus sans qu'il le sache. J'en serai bien incapable vous savez.

Il eut un léger rire gêné. Comme si le simple fait de partir en chasse contre un traqueur était ridicule. Etait-ce vrai ?

    - Et il est hors de question pour moi de vous demander quoi que ce soit qui ait un rapport à son unité d'affectation ou aux missions qui sont les siennes. Cela n'a aucun intérêt dans cette enquête et n'appartient qu'à vous. Comme vous avez pu le lire, les griefs semblent dérisoires mais il appartient de clarifier la chose. Selon le témoignage référencé sous le n°A-23, votre homme aurait eu un comportement violent à l'encontre d'un autre shinigami, allant jusqu'à le menacer ouvertement avec son arme.

Les disputes de base n'étaient en rien un problème. Des bagarres, il y en avait régulièrement. Mais le témoin avait signifié l'usage d'une arme contre un autre et s'il n'y avait eu aucun blessé, cela sortait clairement du cadre autorisé. En dehors des entraînements ou de force majeure, on évitait de faire usage d'un Zanpakutō, surtout si c'était pour s'en prendre à un autre.

    - La victime supposée n'a déposé aucune plainte, comme je vous l'ai précisé. Et le témoin est interrogé actuellement par une autre équipe pour nous assurer de sa fiabilité. Il n'empêche qu'il est important d'avoir les deux versions. Vous semblez connaître vos hommes, Capitaine. En dehors de ses fonctions, avez-vous déjà eu l'occasion de percevoir une agressivité ouverte du quinzième siège Nakajima envers d'autres shinigamis. Qui appartiendraient à une autre division que la votre ? Depuis combien de temps travaille t'il sous vos ordres ?

La notion était importante. Entre eux, ils faisaient ce qu'ils voulaient. Mais hors de question de partir sur des règlement de compte ouvert inter division à cause d'une escalade de violence mal contrôlée. Et Aizome donnait l'impression à Tetsu de ne pas forcément vouloir tempérer les choses si un de ses hommes étaient concernés.

Peut-être se trompait-il ?

    - Avez-vous eu connaissance de bagarre qui auraient dégénérées récemment ? Il se peut qu'il ait été victime de diffamation. Ou alors qu'une personne ait cherché à se venger de lui suite à un incident passé

Curieux de voir quelle excuse il allait sortir encore. "Ouais entre deux missions, on est sur les nerfs mais c'est rien". Ou "alors comme ça la 9e s'occupe de petites bagarres de bar ?". Des choses qu'il avait déjà entendu par le passé. Mais la Justice était là pour éviter les dérapages.
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1244-hana-miwa-fiche-techn

Hana Miwa

Revenir en haut Aller en bas


Kagura Sunken

Données Spirituelles
Grade: Vice-Capitaine de la Quatrième Division
Lun 19 Sep 2022 - 22:06 - « OUVREZ, C’EST LA POLICE »

Dans cette situation précise, il y a un problème. Il l'a pensé très fort au début de l'entrevue - et peut être même exprimé oralement - que cette entrevue était à ses yeux une perte de temps considérable, et pour cause : le délit en question n'est qu'une petite échauffourée rapportée par un témoin et dont la victime présumée n'a fait aucune mention auprès des autorités. Il a envie de passer sa main sur son visage par dépit, mais le jeune Shinigami plein de zèle qui lui fait face a le mérite de prendre son travail au sérieux. Il n'a pas l'air dérangé par la futilité de son action ce qui exprime donc une envie sincère de mener à bien son devoir. Au moins une bonne chose à retirer de cet échange.

Il l'écoute donc parler de manière presque bureaucratique. A vrai dire, Aizome sent que Tetsu aime parler alors il le laisse faire. Il énonce ses faits, ses procédures et enchaine sur de nouvelles questions quelques peu axées. Notamment sur les possibles escarmouches avec des membres d'autres Divisions. A l'entendre, on peut presque penser qu'il a un grief envers les membres de la Troisième... Mais cela, il le comprend, la réputation des hommes du Désespoir est plutôt du genre quitte ou double : soit on les admire, soit on les déteste. Et dans les deux cas, ils en sont pleinement responsable. Les habitudes ont la vie dur au Seireitei, faire changer les choses et les pensées sont des tâches ardues... Bien que depuis l'arrivée du feu Shinigami Remplaçant, quelques rouages se sont dégrippés. Un peu.

    - Bon écoutez, on va faire plus simple d'accord ? Il lève la voix. SHURIKO-SAN ?

L'on entend alors quelques bruits de pas lourds dans la pièce d'a côté, quelqu'un qui trébuche même et ensuite des pas plus rapide. Quelques instant après, une jeune Shinigami à la coiffure ébouriffée se présente. Elle est grande et fine, les yeux plissés, ses cheveux sont brunes et blonds par endroits. Elle s'incline respectueusement.

    - Allez me chercher le Quizième Siège Nakajima, il doit être dans la cour arrière. Et prenez... que voulez vous boire Furihata-san ? ... Bien voilà, et rien pour moi. Son regard se porte à nouveau sur le membre de la Neuvième. Nous allons régler ça rapidement.

Puis juste après, il se replonge dans le dossier avec un peu plus de sérieux, en apparence. L'avantage avec Kaku Shuriko, c'est qu'elle fait tout au pas de course, une des raisons qui a poussé Aizome à la choisir comme assistante. Un peu malaldroite mais diablement efficace. Elle disparait donc aussitôt.

Il fait mine de lire avec intérêt donc alors que le temps passe. Un autre Shinigami entre et apporte les rafraîchissements - expression idiote étant donné qu'ils sont souvent chauds. Il n'a rien demandé mais on lui sert quand même une tasse. A l'odeur il reconnait de la pêche blanche... Soit, cela ne lui déplait pas. Et peu de temps après, voilà qu'arrive le suspect.

    - Capitaine ?

    - Nakajima-san, voici le Dixième Siège de la Neuvième Division, Furihata-san. Je vais donc vous prier d'être concis et simple dans la réponse à la question que je vais vous poser pour éviter de faire perdre son temps à notre invité. Avez-vous, oui ou non, menacé un Shinigami d'une Division extérieure à la notre récemment ?

    - ... Oui, Capitaine. Mais je...

    - J'ai dit concis.

Le ton de sa voix est passé un cran au dessus et son regard s'est affermi. Peu importe la gravité de son acte, aussi dérisoire soit-il, le fait de ne pas respecter les consignes de son supérieur ne passe pas. Il lève la main, paume ouverte vers son Quizième Siège en posant son coude sur le bureau. Son attention se porte alors sur l'enquêteur.

    - Bien. Furihata-san, quelle est donc la procédure à partir de maintenant ? Je n'ai pas l'habitude de gérer des cas aussi... légers. Dois-je le mettre aux arrêts ? A moins que ce ne soit vous ?

Souligner encore une fois le ridicule de la situation lui plaisait un peu. Quand au terrifiant coupable, il ne doit certainement pas comprendre ce qui lui tombe dessus.

_________________
« OUVREZ, C’EST LA POLICE » Sign 

https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1369-kagura-sunken#11078

Kagura Sunken

Revenir en haut Aller en bas


Hana Miwa

Données Spirituelles
Grade: 3e Siège du Kidoshu
Lun 26 Sep 2022 - 21:48 - « OUVREZ, C’EST LA POLICE »

    - Rien pour moi, je vous remercie.

Tetsu avait été surpris d'un tel revirement de situation. A croire que le Capitaine de la Troisième division possédait plusieurs personnalités distinctes. D'ailleurs il ne manquerait pas de le noter dans le rapport qui suivrait obligatoirement. Cet homme était une énigme. Il défendait ses hommes. Expliquait qu'il ne pouvait pas les faire venir. Et d'un coup d'un seul, il décidait de faire l'exact opposé.

Le Furihata en était convaincu désormais : Aizome cachait quelque chose derrière cette façade étrange. Quant au fait de refuser de boire quoi que ce soit ici, c'était évidemment pour éviter de se faire empoisonner par cet homme. Nul doute qu'il essaierait de se débarrasser de l'inspecteur pour se préserver. C'est ainsi que réagissaient les Hommes de l'Ombre.

    - Ce serait bien, en effet.

Le ton devenait moins cordial. Faut dire que sa patience arrivait à bout face à une telle mauvaise foi. Si on lui avait dit avant que ce capitaine était si versatile, il aurait enquêté de manière plus détournée. Mais trop tard, le mal était fait. Il allait devoir serrer les dents le temps que l'affaire se règle. L'attente ne fut pas longue. Tetsu regarda le verre qu'on lui servait - alors qu'il avait refusé précédemment - mais ne dit rien afin de ne pas brusquer la personne très gentille qui avait fait l'effort de leur apporter les boissons.

Mais ce fut surtout la seconde arrivée qui intéressait l'inspecteur. Et la manière très brusque du Capitaine de mener l'interrogatoire. Et c'est cet homme qui avait en charge la traque des Hollow dangereux ? Décidément, le Gotei devait être en manque de personnes compétentes pour avoir choisi ce genre d'énergumène. Tetsu adressa toutefois un sourire poli au capitaine.

    - Ni l'un, ni l'autre Capitaine. Il me semblait pourtant avoir précisé que ce n'était qu'une enquête de routine. Enfin qu'importe. Vos responsabilités sont telles que je comprends votre impatience à vouloir régler une affaire si... Légère ? Oui voilà, si légère. Quinzième siège Nakajima, je vous remercie d'avoir fait le déplacement et d'avoir répondu à cette question.

Il était de son devoir de reprendre la main. On ne laissait pas la Justice entre les mains d'un débutant, tout capitaine soit il.

    - Pour votre parfaite information, il n'y a eu aucune plainte déposé à votre encontre mais un rapport qui mentionnait votre nom au sujet d'une rixe. Une enquête a été diligenté pour éclaircir la situation. Les faits ne sont pas graves, je l'entends. Mais il était de notre devoir de pouvoir vous rencontrer pour suivre la procédure. Il existe des règles, il est de notre devoir de les appliquer.

Le regard se tournait vers le capitaine alors qu'il disait cela.

    - Capitaine, vous serez rassuré d'apprendre que je classe cette affaire sans suite. Votre bienveillance, votre sens du devoir et les mots que vous avez eu envers le Quinzième siège m'ont convaincu que ce rapport n'était pas fondé, ou en tout cas trop léger pour déclencher une arrestation.

Il se devait désormais de prendre congés. Mais attendrait que le capitaine l'y invite. Tetsu était sérieux. Mais surtout, il était impatient de pondre un rapport bien salé sur le capitaine qui se tenait face à lui.

Une telle incompétence était un crime envers le Gotei 13.

    - Je n'aimerai pas abuser de votre temps si précieux. Si vous n'avez pas d'autres questions, je prendrais donc congés.

Oui. Toi qui appartiens à l'Organisation du Mal. Tu vas voir.
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1244-hana-miwa-fiche-techn

Hana Miwa

Revenir en haut Aller en bas


Kagura Sunken

Données Spirituelles
Grade: Vice-Capitaine de la Quatrième Division
Mer 28 Sep 2022 - 23:50 - « OUVREZ, C’EST LA POLICE »

Et alors là, contre toute attente, cette scène déjà surréaliste - rappelons-le - prend une toute autre tournure. Vire presque au burlesque. Demander une entrevue avec un Capitaine pour un fait mineur de la sorte était en soi déjà un tour de force admirable demandant un certain courage. Ou une vision de la réalité déformée. Mais soit, il est bon esprit de vouloir conserver des relations cordiales avec la Division de la Justice après tout.

Mais lui, cet enquêteur, vient d'un autre monde. Classer l'affaire sans suite ? Tout ce remue ménage, ce chemin alambiqué rempli des sous-entendus auquel il aura fallut apporter un feu de forêt pour pouvoir éclaircir un temps soit peu la route... Tout ça pour qu'il se relève dans le calme et décide de partir comme une fleur. Alors soit.

    - Oh mais je vous en pire, merci pour votre venue et la rigueur de votre travail Furihata-san. La Neuvième DIvision est entre de bonnes mains, je suis rassuré suite à cette entrevue.

Et au milieu des deux hommes il y a toujours le Quinzième Siège, un brin désemparé, ne comprenant absolument rien à la situation. Et pas sûr que les deux autres ont compris la même choses chacun de leur côté : deux mondes. Pas opposés, non, plus que ça, ils sont pas du même univers. S'attacher à de telles broutilles, faire perdre du temps pour rien. Cela relève presque du génie...

Etait-ce une stratégie de la Neuvième Division pour pousser les Capitaines dans leurs retranchements et les forcer à dévoiler certaines facettes de leur travail, de leur manière de procéder ? Il va falloir en être sûr...

    - Bon. Vous avez entendu ? Vous êtes libre Nakajima-san... Evitez de menacer les Shinigami d'autres Divisions avec votre arme s'il vous plait. Si je dois revivre ce cirque encore une fois, ce n'est pas la Neuvième Division qui se chargera de votre cas.


Et le Shingami se dresse droit comme un i avant de s'incliner en rajoutant des caisses avant de disparaitre aussi vite qu'il est arrivé.

Il va falloir demander des comptes, maintenant... Cette affaire n'est que le début d'une longue histoire.

_________________
« OUVREZ, C’EST LA POLICE » Sign 

https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1369-kagura-sunken#11078

Kagura Sunken

Revenir en haut Aller en bas


 
   Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum