Before Tomorrow Comes :: Hueco Mundo :: Étendues désertiques :: Forêts souterraines


Hors Delaluna
Mar 22 Aoû - 11:41 - Mauvais endroit, mauvais moment (pv Rifful)

La chasse a été fructueuse cette nuit, enfin, pas particulièrement plus que les autres nuits, mais en soit, si elle n’était pas redevenue une gillian, c’est que l’adjuchas de la nuit était assez efficace pour se nourrir. Sa proie n’était pas prête pour un combat à moyenne distance, elle avait bien trop entraîné ses griffes et pas assez ses défenses. Si Hors devait rationaliser la chose, elle dirait simplement qu’elle est tombée sur le bon adversaire au bon moment.

Survivre dans le Hueco Mondo était plus une affaire de bonne rencontre que de talent ou autre. Si elle rencontrait quelqu’un avec de meilleurs ceros qu’elle, bah c’était fin de la partie, fuir ne serait pas une option et le corps à corps n’était pas vraiment sa spécialité.

C’était peut-être pour ça qu’elle n’était pas dans les plus cruelles adjuchas, savoir que gagner n’était pas qu’une question de force, mais de tant de facteur que juste être le plus puissant ne pouvait difficilement permettre à quelqu’un de survivre bien longtemps.

“Je prends un bout de ton masque, cela suffit à ne pas me faire régresser, et tu n’auras plus à t’en soucier.”

Mordre un hollow faisant dix fois sa taille était particulièrement complexe en forme Lunaire, mais pas impossible. Maintenant qu’elle y pensait, comment faisait-elle pour se nourrir avec son masque dans cette forme ? Il n’y avait pas vraiment d’ouverture, si ce n’était pour les yeux. D’ailleurs, elle connaissait quelques hollows, qu’elle avait vaincu ou non, qui n’avaient pas d’ouverture sur leurs masques également, comment se nourrissaient- ils ? De toute manière, leur espèce n’avait des organes qu’en passant de menos à arrancar, peut-être que la question ne se posait pas tant que cette étape n’était pas franchie.

“Mh, je me demande si un arrancar peut se reproduire comme un humain ou un shinigami alors.”

Ils avaient bien des phénotypes sexués, peut-être qu’ils avaient les organes allant avec ? Perdu dans ses réflexions, l’adjuchas avec un masque en forme de cloche plongeait sous terre, changeant aussitôt de forme pour que son masque s’inverse et qu’une gueule de loup émerge en dessous, le reste suivant aussitôt émergeait-elle dans les parties plus sombres de son monde.

La lumière ne pénétrait que très peu dans la forêt souterraine, impossible ici d’adopter la forme lunaire. Ce qui était dans de nombreuses occasions, assez restrictif. Par exemple, elle perdait ses pouces opposables, et il devenait vite gênant de traîner un adjuchas blessé jusqu’ici par la gueule. Bien qu’elle ne le fasse pas souvent, ce genre d’acte étant réservé à ceux qu’elle jugeait intéressant, ou trop faible pour survivre.

Est-ce qu’elle en avait le droit d’ailleurs ? Elle n’a jamais été réprimandée pour le faire, elle assumait alors que c’était là anecdotique, ou que cela ne dérangeait pas ? Ce que faisaient ces adjuchas après, ce n’était pas son problème, peut-être qu’ils se sont aventurés dans des territoires moins conciliants et ont fini leur vie là-bas.

“Mh ? Oh, je ne devrais pas être là. Je m’en vais sur le champ, Vasto lorde.”

Hors s’était imposée beaucoup de règles, durant ses vacances dans la forêt souterraine. Ne jamais aller sur un territoire occupé, garder son aura sous contrôle, et ne jamais commencer de conflit ici. Elle connaissait son peuple pour être très territoriale, même si elle même était plus nomade, alors se plier à ces règles était le minimum syndical pour elle. Mais il semblerait qu’elle ait plongée dans une zone qui n’était pas libre, ou du moins, sur le passage d’une créature bien terrifiante.

Le sommet de l’évolution des menos, un vasto lorde. Une vasto lorde ? La revoilà à ses questionnements plus tôt sur les sexes de son espèce. Sauf que si elle pouvait demander à un adjuchas sans trop craindre pour sa vie, froisser un de ces monstres se révèlerait très suicidaire.
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1112-hors-delaluna-ft#8149

Hors Delaluna

Revenir en haut Aller en bas


Riful

Données Spirituelles
Grade: Vasto Lorde de La Escoria
Sam 26 Aoû - 15:45 - Mauvais endroit, mauvais moment (pv Rifful)

Ses tentacules se déployèrent pour s'approcher de la créature qui avait pénétré sur son territoire. Dans cet acte, on ne percevait aucune animosité. Seulement de la curiosité. Les tentacules s'arrêtèrent à proximité de l'Adjuchas. Le corps du Vasto Lorde restait encore dans les ombres tandis que ces lianes noires semblaient comme sentir l'inconnue, sans la toucher. Deux yeux blancs apparurent enfin, tandis qu'un faible rire se faisait entendre.

Et elle apparut. Ramenant à elle les tentacules qui formaient la base même de son corps, exception faite de la partie haute qui était un buste de femme. Grande, elle dominait largement le corps de la créature face à elle. Une texture très particulière, même pour une pure Vasto Lorde comme elle. Mais elle était ainsi et était fière de cela. Car cette étrange texture était partie intégrante de son véritable pouvoir.

    - Tu peux encore rester un peu, si tu le désires. Je m'ennuyais seule, je ne dirais pas non à une discussion intéressante.

Sa voix paraissait douce. Mais assurée. Elle dégageait une confiance certaine. Nulle peur, nul doute. Sa posture restait relâchée. Pourquoi craindrait-elle pour sa vie après tout ? Quant à l'inconnue, elle aussi n'avait rien à craindre pour le moment. Elle était comme elle. Une Hollow. Même si leur nature différait, elles appartenaient à la même espèce. S'il existait une chose qu'elle détestait, sans doute plus que les Shinigamis, c'étaient les arrancars.

    - Je suis Riful. Celle que l'on nomme "la Destructrice". En ce lieu, seuls les Arrancars ont à craindre pour leur vie. Ceux qui sont comme toi et moi n'ont aucune peur à avoir. Alors dis-moi... Qui es-tu, petite luciole. Et que fais-tu en ces lieux ?

Afin de ne pas paraître trop impressionnante, elle réduisit sa taille en enfonçant une partie de ses lianes dans le sol meuble. Mettant ses mains devant elle, elle posa simplement son menton dessus, adressant un petit sourire à l'inconnue. Patiente, elle espérait que la petite luciole serait capable de tromper son ennui. Ne serait-ce que pour quelques minutes. D'expérience, elle préférait les discussions avec ceux qui n'avaient pas arrachés leur masque. Ils étaient plus intéressants que ces sots.
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t468-riful#2310

Riful

Revenir en haut Aller en bas


Hors Delaluna
Dim 27 Aoû - 10:48 - Mauvais endroit, mauvais moment (pv Rifful)

Hors n’était pas complètement ignorante de son environnement. Connaître les territoires dangereux pour les éviter, cela revenait à connaître les zones occupés par des vasto lorde ou des arrancars, et d’une certaine manière, connaître leurs propriétaires. C’était encore plus vrai pour une nomade, lorsque tu passais ta vie à voyager, tu avais plus intérêt à faire attention à ce genre de chose que ceux restant dans un endroit pour l’éternité.

Elle ne pensait pas être si proche d’un territoire à éviter, son précédent combat l’aurait amené si loin ? Et bien, tant pis, maintenant qu’elle était là, elle devait se plier aux lubies de la lorde, même si cela impliquait ces étranges tentacules. Quelle étrange matière, on dirait presque du bois et du bronze, en comparaison des arbres de quartz, cela ressemblait bien plus à des végétaux.

Grâce à son pouvoir, la louve pouvait voir avec précision la vasto lorde derrière ces appendices , mais cela ne lui permettait pas de discerner la natures de ses actions. Même si son instinct était assez aiguisé, et que sa rationalité lui disait qu’elle n’avait presque rien à craindre de ces tentacules, de part leurs mouvements plus que leur nature, elle avait un mal fou à contrôler ses pattes.

“J’entends bien, vos mots et actions ne trahissent aucune intention de m'éliminer, mais je crains que mon corps ait bien du mal à l’accepter.”

Blâmez la forme ou le quotidien de chasse, mais il était dur de contenir la fuite que ses jambes voulaient à tout prix prendre. Secouée de spasmes, elle était bien obligée de les calmer d’une manière ou d’une autre. La perspective de discuter avec un vasto lorde était bien trop aguichante pour laisser passer l’occasion.

“Ce titre a dû être clamé par de nombreux d’entre nous, excusez-moi si je ne puis mettre une rumeur particulière sur votre nom dû à cela. Je retiendrais le nom de Riful, mais peut-être avec un dénominatif plus clément.”

Elle n’avait ni l’attitude, ni l’apparence d’une créature avec l’égo de s'appeler la destructrice. Quelque part, Hors ne voulait pas savoir tout de suite à quel point ce nominatif était mérité, elle avait encore trop à faire avant de mourir dans un combat. Elle arrivait néanmoins à calmer ses instincts en l’écoutant, arrivant même à s'asseoir, de la meilleure façon que lui permettait son corps de louve à six pattes. Si la haine de cette vasto lorde était dirigée vers les arrancars, cela expliquerait que Hors n’en ai entendu parler.

“Le terme de luciole m’est inconnu. J'assumes que ce sont des insectes ? Il n’y en avait pas là où j'existais avant de venir dans le hueco mondo, du moins je ne m’en souviens pas. Je m’appelle Hors, je ne sais guère ce que l’on m’appelle.”

La louve ne reste jamais suffisamment longtemps avec ses pairs pour savoir si elle était ou non connue. Elle n’avait jamais vraiment eu le temps de ce luxe, peut-être devrait-elle commencer, comme la paix imposée sous les arbres de quartz permettaient à deux adjuchas de ne pas se jeter à la gorge de l’autre.

“Une telle animosité envers les sans-masques est-elle chose commune parmi les nôtres ? Je sais qu’ils existent, pas spécifiquement comment ils sont amenés à exister, mais je pensais qu’ils étaient notre équivalent de ces hommes en robe noire pour les humains.”
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1112-hors-delaluna-ft#8149

Hors Delaluna

Revenir en haut Aller en bas


Riful

Données Spirituelles
Grade: Vasto Lorde de La Escoria
Sam 9 Sep - 4:41 - Mauvais endroit, mauvais moment (pv Rifful)

Elle comprenait. Les corps de ces créatures étaient bien souvent fragiles, soumis au stress, elle contenait donc ses tentacules afin de ne pas blesser la nouvelle venue. De ne pas plus l'effrayer surtout. Il n'y avait aucun intérêt à cela, surtout lorsqu'elle était en mode pacifique. Après tout, jouer avec une proie était amusant mais effrayer une camarade était idiot.

Elle se permit même de rire en écoutant la suite. Il est vrai que "la Destructrice", cela n'était pas toujours du meilleur effet. Et si par le passé on l'avait affublé de ce nom, il ne tenait sans doute plus la comparaison aujourd'hui face à l'évolution du Hueco Mundo et de ses habitants. Sans doute était-ce par habitude qu'elle continuait de mettre en avant ce titre. Un peu de fierté aussi, chose logique pour une Vasto Lorde qui marquait toujours sa différence avec les Arrancars avec conviction.

    - Riful suffira, ne t'inquiète pas. Il s'agit là de mon véritable nom, après tout.

Hors. Elle retiendrait ce nom. Quant au terme luciole, il est vrai qu'il s'agissait l'un d'une sorte d'insecte mais au regard de la Belle, ce n'était en rien une insulte. Elle aimait cette petite créature et appréciait appeler ceux qu'elle croisait par ce terme. Là aussi, il s'agissait d'une habitude du passé qui avait la dent dure.

    - C'est cela. J'aime appeler ceux que je ne connais pas encore de la sorte. Une sorte de petit nom affectueux, tu comprends. Mais Hors est tout aussi bien.

Ce hollow dégageait quelque chose de particulier. Etait-ce sa forme ou autre chose, Riful n'avait pas encore mis le doigt dessus mais quoi qu'il en soit, elle l'intriguait. Ce qui était toujours mieux que de l'ennuyer d'ailleurs. Ses yeux blancs se posaient sur la louve, l'observant.

Alors que le questionnement de Hors se posait sur les Arrancars, le regard de la Destructrice se fit plus dur. Involontairement. Mais ayant la pleine maîtrise de ses émotions, elle retint ses lianes. Elle aurait tant à dire concernant ces Arrancars qu'il lui faudrait sans doute une vie entière pour s'exprimer sur eux. Mais ces derniers, rares à son époque, étaient aujourd'hui devenus légion. Forts, ils l'étaient sans le moindre doute. Mais elle s'estimait bien supérieure à ces doubles de Shinigamis.

    - Je ne dirais pas que cela est commun parmi les nôtres. Mais pour ma part, j'exècre cette engeance au plus haut point. Et s'il ne tenait qu'à moi, il y a bien longtemps que j'aurai mené les nôtres contre cette espèce contre nature qui se croit supérieure aux Hollow comme nous.

L'on sentait la colère, l'animosité qui l'habitait. Riful pouvait être considéré comme une enfant sur certaines réactions. Tantôt douce, elle pouvait entrer dans une terrible colère dès que le sujet touchait une corde sensible. Alors ses émotions prenaient le dessus sur la raison. Et qu'elle puisse être un être millénaire n'avait rien changé à cela.

    - Pardonne moi, charmante Hors. Je crois qu'en dépit de mon âge, je ne sois toujours pas capable de refreiner ma colère quand elle m'envahit. Sans doute un défaut dont je ne parviendrais jamais à me séparer. Je n'ai pas à te dire comment vivre ton existence. Mais je peux te conseiller toutefois de faire preuve de prudence à l'égard de ces sans-masques. Ils sont dangereux. Et n'ont aucunement à coeur les intérêts du Hueco Mundo.

Des êtres égoïstes et idiots en sommes. Tous autant qu'ils sont.

    - Et toi... Que souhaites-tu finalement ? As-tu des aspirations autre que de simplement manger ?

Si cela pouvait sonner comme un reproche, il n'en était évidemment rien. Riful comprenait ce désir de se nourrir et d'évoluer. Il s'agissait d'un instinct qui l'avait habité des siècles durant, avant qu'elle ne puisse atteindre la perfection. Sa perfection, plutôt.
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t468-riful#2310

Riful

Revenir en haut Aller en bas


Hors Delaluna
Sam 9 Sep - 14:03 - Mauvais endroit, mauvais moment (pv Rifful)

Cette vasto lorde avait quelque chose de fascinant, pas seulement physiquement, la beauté était quelque chose de subjectif chez un hollow, même s’il était probablement universellement admis parmi les membres de l’espèce que cette Riful était resplendissante. Non, c’était plutôt son état d’esprit, que la louve trouvait très similaire au sien, si à une plus grande échelle.

Elle n’avait aucune mauvaise intention envers elle, parce qu’elle était plus faible ou parce qu’elle avait une vision de l’espèce moins individualiste que ses compères ce n’est pas important. C’était une situation étrange pour une créature composée presque que d’instinct. Cette Riful pouvait la détruire en un claquement de doigt, et pourtant elle était assez bienveillante pour ne pas le faire, sa colère existait, mais n’était pas dirigé à la louve.

La colère qui transparaissait dans ses mots lorsqu’elle parlait des arrancars était bien claire. Elle ne comprenait pas complètement pourquoi, mais l’histoire sous cette animosité devait être passionnante. Hors parcourait la pièce du regard avant de le rediriger vers la vasto lorde. Il sera impératif que jamais Astéria ne croise le chemin de cette bénévolente lorde.

“Vous n’avez aucun pardon à chercher auprès de moi, bienveillante Riful. Si quelqu’un devait demander le pardon, cela ne pourrait être que moi pour recevoir vos compliments malgré que je me présente devant vous sous ma plus agressive apparence.”

Elle baissait le museau, si elle n’avait aucune honte à accepter d’être considérée belle sous sa forme lunaire, ou s’en vanter même sous sa forme solaire, lorsqu’elle avait les traits d’une bête, elle ne pouvait décemment pas s’en satisfaire.

Pour en revenir au sujet, elle était intérieurement très reconnaissante que la puissante Riful n’ai pas mené à bien son intention, si elle l’avait fait, jamais Hors n’aurait rencontré Astéria et même si dans ce scénario fictif elle n’aurait pu regretter quelque chose ne s’étant passer, elle appréciait beaucoup cette sans masque.

La question de la lorde la prenait néanmoins au dépourvu. Quelles ambitions avaient la adjuchas ? Jusqu’à récemment, se nourrir et chasser était suffisant pour elle. Elle passait sa patte avant sur son masque, réfléchissant très sérieusement à la question.

“Vous me prenez de court, belle Riful. Je ne pense pas avoir de grande aspiration. Contrairement aux mortels, ou aux shinigamis, notre espèce n’est composée que d’individualité. Il y a difficilement de concept de famille ou de pays, même parmi les membres d’un clan, les objectifs sont trop variés. “

En voyant l’essor du monde des vivants comparé au désert sans vie et sans but du hueco mondo, cela l’avait frappé à quel point les deux espèces étaient à des décennies de développement l’une de l’autre.

“Plus un rêve qu’un objectif, serait peut-être de reconstruire une civilisation stable dans le hueco mondo. On est tous tellement éloignés les uns des autres qu’il est impossible de s’organiser correctement, sans ajouter à ça notre cannibalisme inné. Cela a dû être possible dans le passé, nous n’aurions pas tant de ruines s’il n’y avait rien avant. Mais je n'ai rarement le temps de m'y consacré, avant de faire quoi que ce soit, il me faut la force nécessaire pour imposer la paix, avant qu'elle vienne d'elle-même."
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1112-hors-delaluna-ft#8149

Hors Delaluna

Revenir en haut Aller en bas


Riful

Données Spirituelles
Grade: Vasto Lorde de La Escoria
Sam 16 Sep - 14:39 - Mauvais endroit, mauvais moment (pv Rifful)

    - La plus agressive ? J'aurai dit la plus captivante, personnellement. Cette forme est parfaite.

Elle lui adressa un simple sourire. Hors semblait ne pas apprécier se montrer sous cette forme, sous entendant alors que l'autre était plus douce. Seulement au regard de Riful, un Hollow n'était jamais plus beau que sous son meilleur jour. Et son meilleur jour devait avoir une part d'agressivité. Pour montrer aux autres qu'il n'était pas faible. Contrairement à beaucoup, la Destructrice estimait nécessaire que le physique soit un message.

Mais les goûts et les couleurs différaient pour chacun et si elle appréciait cela, elle n'allait pas dire à Hors de changer son point de vue. Après tout, il s'agissait de son propre corps. Elle était seule décisionnaire. Sa réponse sur ses ambitions était assez juste en tout cas. Des individualités. En effet, c'était d'ailleurs ce qui ressortait de la plupart des créatures de ce monde, même si certains s'évertuaient à vivre de façon à prouver le contraire.

Elle resta pensive quelques instants, pesant le pour et le contre des propos entendus. Elle même se considérait comme une créature très individualiste à dire vrai. Et si elle avait rejoins les rangs des habitants de la Forêt des Menos, ce n'était pas pour sociabiliser mais bel et bien pour se protéger. En cela, se regrouper était important. Tant qu'on s'y perdait pas.

    - Imposer la paix sera une démarche difficile. Si les regroupements empêchent les ennemis les plus timides de frapper, ceux qui possèdent la puissance se moque du nombre. Sans doute que ces ruines en sont le parfait exemple. D'expérience, j'ai souvent vu des groupes se défaire. La solitude et l'individualisme. Oui, je crois que ce sont des choses qui me caractérisent.

Reconstruire, disait-elle. Et bien si tel était son objectif, son rêve, alors Riful avait hâte de la voir à l'oeuvre. Par intérêt. Par curiosité aussi.

    - Mais si tel est ton rêve, alors je ne demande qu'à en voir le résultat. Il te faudra toutefois de sérieux alliés pour t'aider dans un tel projet. Des alliés sur lesquels tu devras te fier. Je crois que la confiance est sans doute l'un des éléments les plus rares de notre monde en réalité. Je te souhaite bien du courage en tout cas.

Certaines des lianes semblaient se tendre. Il paraissait évident à l'observer qu'elle n'était plus très loin de quitter cet endroit. Pour vaquer à ses occupations en sommes.

Si tu relances pas vraiment, tu pourras considérer que Riful quittera la place après ta réponse, en te saluant amicalement
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t468-riful#2310

Riful

Revenir en haut Aller en bas


Hors Delaluna
Jeu 21 Sep - 13:30 - Mauvais endroit, mauvais moment (pv Rifful)

La louve était dans l’incapacité de rougir, mais ce n’était pas faute de Riful d’essayer. Elle ne pouvait pas dire qu’elle partageait son avis, mais elle n’allait pas rejeter un énième compliment, plutôt elle allait se concentrer sur ce qu’elle disait de son idée … Ou rêve oui.

Elle savait que c’était un objectif nécessitant une force presque infinie pour maintenir une espèce d’unité au sein des Menos, la preuve, il fallait quatre monstres comme le consilio pour en arriver rien qu’à la situation actuelle. Alors pour recréer une civilisation … Il allait falloir créer des pierres, des végétaux qui prendraient racine dans un sol comme celui du hueco mondo, rassembler les menos ne participant plus à la chasse à l’évolution, les protéger de ceux qui le font, créer toute une société …

“Je le sais, belle riful, mais sans sommet inatteignable à atteindre, notre longue existence serait vide.”

Hors trouverait bien un moyen de faire tout cela. Les shinigamis arrivaient bien à créer des constructions à partir de reishi, pourquoi pas eux hein ? Mais elle doutait qu’ils partagent cette connaissance avec eux.

La vasto lorde parlait de la confiance comme valeur essentielle à son projet. Personnellement, la louve pensait plutôt qu’à la confiance, le respect serait plus vital pour construire quelque chose de stable. Car si une confiance pouvait être brisée, le respect était un mélange d’amour et de peur qui permettait de garder des alliés à ses côtés. Mais dans un sens oui, la confiance était également impérative.

“Je prends vos conseils et vos encouragements à coeur, madame riful. J’espère un jour pouvoir vous montrer cela.”

Elle redressait la tête après l’avoir baissé pour donner ses remerciements, puis la saluait en voyant qu’elle s’en allait, faisant de même pour retourner dans son coin de la forêt souterraine.
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1112-hors-delaluna-ft#8149

Hors Delaluna

Revenir en haut Aller en bas


 
   Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum