Before Tomorrow Comes :: Soul Society :: Seireitei :: Centre Administratif & Résidentiel


Kagura Sunken

Données Spirituelles
Grade: Vice-Capitaine de la Quatrième Division
Jeu 29 Juin 2023 - 18:58 - De bas en haut

Les papillons de l’enfer n’étaient chose courante au sein de l’Achillée, aussi à peine eut-il reçu la visite d’un messager de l’Onmitsukidō, Matsukaze fit envoyer des hommes prévenir deux sièges que leur présence était souhaitée prestement devant le Kinkakuji. Le domaine de son clan, proche de leur destination. Les numéros Dix et Trois. Et il précisa, bien que ce n’était pas nécessaire en ces lieux mais tout de même, qu’il se présentent armés.

En effet, l’affaire dont il allait devoir se charger de situait au pied des grandes tours du Seireitei. Bien qu’il n’ait pas eu beaucoup d’informations quand à la raison exacte de cette demande urgente, nul doute que le fait d’avoir choisi une troupe de la Onzième Division pour s’y rendre signifiait que probablement, les choses pouvaient se montrer risquées. Alors soit. Il emmènerait avec lui le maître d’armes et la petite étoile montante qui avait fait ses preuves. Ou qui allait devoir les faire. Shinjiro s’occupera de la Division comme il l’a toujours fait, aucun problème donc. Une chose dont il se voulait satisfait, fier comme un Ogasawara, était d’avoir des hommes de confiance autour de lui. En tout cas loyaux envers leur Division et leurs lois. A Eux.

Il s’empressa de partir, attrapant au passage Fumihazusu qui était posé conte le mur derrière lui. Il réajusta son Haori et, d’un Shunpo, disparut de son fief. En chemin, il observait le soleil qui lentement commençait à frôler l’horizon. Pensif. La discrétion allait devoir être une qualité que les trois Shinigami devraient être capable d’endosser pour ces quelques heures, sans réellement savoir pourquoi. Le lieu était propice à bien des choses… une réunion secrète a observer ? Une intervention pour arrêter quelque chose de trouble ? Une projet d’évasion a contrecarrer ? Ou alors… un incident en rapport avec les troubles récents ?

Il ne mît pas bien longtemps à rejoindre l’entrée du domaine. Il salua les quelques personne qu’il reconnu au loin avant de commencer à regarder autour de lui, attendant patiemment que ses hommes arrivent pour qu’ensemble ils se rendent à leur point de rendez-vous final : aux pieds du Senzaikyū. Et ils ne tardèrent pas, arrivant ensemble semblerait-il. Le Capitaine ne savait même pas si les deux hommes se connaissaient ou côtoyaient déjà. Les relations entre les sièges sont parfois troubles après tout. Il s’avança alors vers eux en quelques pas.

- Metsudai, Thoki, merci pour votre rapidité. Nous allons nous rendre au Senzaikyu tous les trois. Il va falloir nous faire discrets tout en étant prêts à intervenir. Je ne sais pas encore ce que nous allons découvrir la bas mais j’ai confiance en votre capacité d’analyse et votre efficacité. Allons-y.

Et s’ils avaient des question, ils pouvaient les poser bien sûr. Allaient-ils avoir des réponses, ça…

L’Ogasawara ouvra la marche d’un pas rapide et léger. Il n’allait leur falloir que quelques minutes pour rejoindre le point de rendez-vous fixé par les hommes de la Deuxième Division. Une fois arrivés à quelques bâtiments, Matsukaze profita d’un angle qu’il n’avait pas encore franchis pour tendre l’oreille plus assidûment ; l’obscurité sur soir commençait à poindre.


_________________
De bas en haut Sign 

https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1369-kagura-sunken#11078

Kagura Sunken

Revenir en haut Aller en bas


Oniwa Metsudai

Données Spirituelles
Grade: 3e Siège de la 11e Division
Jeu 29 Juin 2023 - 20:22 - De bas en haut

Metsudai aimait la calligraphie.
A force d’imagination, il était capable d’écrire sans plume ni pinceau pour tracer dans les airs ce que la nature lui inspirait. C’est dans l’un des jardins à proximité des quartiers de la Onzième Division que se ressourçait ainsi l’esprit du vétéran. Mais lorsque des Shinigamis le tirèrent de sa contemplation, leur message suffisait à ce qu’il se mette immédiatement en route. Naturellement, même lors de ses sorties méditatives, jamais Metsudai ne se séparait de ses sabres de bois et d’acier. Il était donc déjà prêt à bondir à l’action. Sautant par-dessus les murets, le guerrier se dirigeait vers le centre du Seireitei.

Direction le Senzaikyû pour un briefing avec la Deuxième Division. Clairement pas les interlocuteurs préférés du repris de justice, lui qui ne les connaissait que trop bien. Néanmoins il était rare que les Forces Spéciales demandent de l’aide aux guerriers plus rudes de l’Achillée, et un ordre du Capitaine, Kenpachi ou non, cela ne s’ignore pas. Curiosité et devoir menèrent donc le millénaire jusqu’à son nouveau leader. Et il n’était pas seul, puisqu’un autre officier l’avait rejoint. Il s’agissait-là du Dixième Siège, Thoki. Arrivés chacun en même temps, Metsudai le salua d’un bref mais respectueux signe de la tête. S’ils avaient peut-être pu se croiser auparavant au détours d’un couloir, c’était pour autant la première fois qu’ils se rencontraient en bonne et due forme. Et bien qu’il aurait aimé parler davantage, l’Ogasawara les attendait pour ce qui semblait être quelque chose d’important. Tout d’abord, il les salua avant de leur demander de faire preuve de discrétion et de vivacité d’esprit.

« Présent, Capitaine Ogasawara. Soyez assuré que je ferais de mon mieux. »

Prenant la tête du trio, le capitaine se dirigea vers le pied du bâtiment central, suivi de ses deux subalternes. Le visage du Menos de Sabitsura était inexpressif, comme toujours. Pourtant, il était pensif. Que signifiait cet appel ? En quoi la Juichibantai pouvait bien être d’une quelconque aide pour une enquête de la Nibantai ? Peut-être parce que c’était justement la Juichibantai ? Peut-être allaient-ils les faire espionner quelqu’un qui sous-estimera leur intelligence souvent moquée dans le reste du Seireitei ?

« La Onzième Division travaillant de concert avec l’Onmitsukidō… Qu’est-ce que le Capitaine Igarashi peut bien avoir en tête pour faire appel à nous ? Une idée, »

Il n'avait jamais vraiment pu le cerner du temps où il gérait la bonne tenue de l'Ujimushi no Su, bien qu'il pense que la chose soit réciproque. En tout cas, pour demander l’aide d’un capitaine, la question devait être importante. Quelques minutes passèrent jusqu'à ce qu'ils arrivent à destination. Qui sait ce qui attendait le trio ? Visiblement, Metsudai n'était pas le seul à être curieux, puisque le capitaine s'arrêta devant lui sans un mot. Il souhaitait écouter quelque chose. Metsudai se cala alors dos contre le mur, faisant signe silencieusement au Dixième Siège de faire de même avant poser son index devant sa bouche. Apparemment, leur furtivité était déjà demandée d'emblée de jeu !

_________________
De bas en haut 3stp

https://www.before-tomorrow-comes.fr/t867-oniwa-metsudai-3e-sieg

Oniwa Metsudai

Revenir en haut Aller en bas


Utsunomiya Thoki

Données Spirituelles
Grade: 10ème siège - Onzième Division
Ven 30 Juin 2023 - 10:00 - De bas en haut

Méditation, relaxation et Shakahuchi, délicieux petit cocktail pour récupérer des récents évènements. Entre la mission au Rukongai et sa finalité, l’arrivée aux commandes d’un nouveau Capitaine et ma récente promotion, tout cela a rendu mes journées bien plus chargées, plus conséquentes. L’esprit mis à rude épreuve, c’est tout naturellement que je me suis réfugié dans mes petits plaisirs, dès que le moment s’est présenté. Un moment de calme à la Onzième Division, il ne m’en fallait pas plus pour me retirer dans un des jardins que je connais bien, afin d’y jouer de la flûte et me ressourcer. Et je dois dire que la journée était sur le point de merveilleusement bien s’achever, avant qu’elles arrivent. Les responsabilités, sous la forme d’un camarade de la Division…
Poussant un long soupir ennuyé lorsqu’il m'interpelle, j’ouvre un œil et tend l’oreille. La convocation émane du Capitaine Ogasawara en personne, décidément… La dernière fois que l’on m’a fait venir en urgence, il s’agissait du Vice-Capitaine et la mission n’avait rien d’un parcours de santé. Bien qu’au final, je me sois laissé porter par les monstres qui composaient le groupe chargé de la réaliser, le risque avait été bien présent. Et voilà qu’on sollicite de nouveau mes services pour repartir droit dans les ennuis… je ne peux pas dire que je sois particulièrement ravi. M’enfin, je remercie respectueusement le Shinigami ayant délivré le message et, soupirant, fais en sorte de me presser pour répondre à l’appel.

Bien que peu motivé, la dernière des choses dont j’ai envie, c’est de me retrouver avec un Capitaine sur le dos. Faire ce qu’il faut d’efforts quand il le faut, c’est mon petit point essentiel si je veux continuer à prétendre à une vie sans trop de responsabilités, mais surtout sans ennuis de la hiérarchie.
Ayant pris soin de déposer mon Shakahuchi au chaud, Zanpakutō patientant bien au chaud dans son fourreau, reposant sur mon flanc, je partais au point de rendez-vous signalé. Le hasard, ou bien était-ce ma rapidité, voulut que je sois sur les lieux au même moment que le Troisième Siège Oniwa. N’ayant jamais eu l’occasion de converser avec lui, je connais tout de même son visage et la réputation qui l’accompagne. Lui aussi était un nouvel élément récent, en un rien de temps la Onzième s’était renforcée et avait placé des éléments aux postes clés de sa structure. Et jusqu’à preuve du contraire, chacun assurait ses fonctions.
Rejoignant déjà le Capitaine que nous venions d'apercevoir, je réponds simplement, mais respectueusement, aux salutations du Troisième Siège, avant de me concentrer sur la tête de l’équipe. — Mes respects, Ogasawara-Taichō. Nous nous retrouvions plus tôt que je ne l’aurais pensé et surtout, espéré. — De la discrétion à nouveau ? Eh bien, la dernière mission discrète que j’ai dû réaliser c’est plus ou moins bien déroulée… Certes, notre couverture avait fini par être dévoilée, mais cela n’avait pas impacté la finalité de la mission, encore moins sa réussite.

Je vais finir par croire que la Onzième commence finalement à se renouveler, à explorer d’autres pistes que la bagarre au contact pure et dure. De l’infiltration tout d’abord, maintenant de l’espionnage, qu’elle sera la prochaine étape ? Des cours de Kidō ? Et pourquoi pas, quand on sait la puissance de feu que peuvent procurer certains d’entre eux, ce serait un atout utile au combat.
Comme à mon habitude, je me contente de suivre le mouvement, embrayant derrière Metsudai, prêtant attention aux alentours. Tout comme ce dernier, je n’ai aucune idée de ce que nous veut l’Onmitsukidō, mais cela n’a rien de rassurant. Pour qu’ils en arrivent à faire appel à nous, c’est que la situation doit leur avoir échappé et qu’ils souhaitent régler ça rapidement, ou alors qu’ils n’ont pas la liberté d’agir eux-même, ce qui serait plus inquiétant encore. Des hauts grades de leur division impliqués ?

Plaqué contre le mur, gardant le silence et cherchant à optimiser mes sens, je tends moi aussi l’oreille, des fois que.

_________________
De bas en haut S7jv
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t577-utsunomiya-thoki

Utsunomiya Thoki

Revenir en haut Aller en bas


Reiō

Données Spirituelles
Grade: Pivot de l'Existence
Sam 1 Juil 2023 - 1:57 - De bas en haut

Déjà signalé sur le Discord mais que ce soit clair pour tout le monde (lecteurs compris) : le Riteitai est certes une section de l’Onmitsukidō, mais son rôle est de porter des messages importants et urgents pour n’importe quelle figure haut placée. Le fait qu’un membre du Riteitai porte un message ne veut donc pas dire que la personne à l’origine du message à quelque chose à voir avec le Seconde Division ou l’Onmitsukidō. En soi, n’importe quel Capitaine ou plus haut placé encore pourrait faire appel aux services de la Riteitai. Ca n’empêche bien sûr pas aux personnages impliqués de croire ou penser que ça puisse avoir un lien avec les services spéciaux, mais que les joueurs sachent au moins dans ce cas que ce serait une erreur de la part de leur perso Wink

De bas en haut 169
    - Kobayashi Yugo. Je vous attendais.
La présentation est sommaire, sans doute un peu trop compte-tenu de la situation. Déjà, il tend au Capitaine Ogasawara un parchemin portant le sceau de la Chambre 46. Il s’agit plus ou moins d’une lettre de créance, confirmant que Kobayashi Yugo a bien été nommé par eux pour mener à bien la mission qu’il allait leur confier.

Vous pouvez être naturellement étonnés de l’apparition soudaine de ce Yugo. Alors que vous épiiez discrètement au coin de rue, il n’y avait personne en vue. Puis pouf, il se tenait là devant le Capitaine à se présenter. Il porte un Shihakushō sobre, n’affichant d’affiliation avec aucune Division pourtant. Dans son dos, un énorme tube métallique semblant contenir un rouleau de parchemin tout aussi remarquable par sa taille (-Naruto style-).

    - Nous avons pour mission d’arrêter Fujiwara Katsuo. C’est un traître qui se cache depuis la guerre contre le Sanguinaire, protégé par son ancien Commandant, Yamashita Tsubasa. De récents changements ont permis de découvrir où il était caché. Nous devons le préserver en vie, afin qu’il puisse recevoir un jugement équitable au devant de la Chambre. Avec le soutien de la Onzième Division, je ne doute pas que ce sera une simple formalité !
Yugo semblait être prêt, que ce soit à répondre à d’éventuelles interrogations ou à mener directement l’intervention rapide.
https://www.before-tomorrow-comes.fr/f11-contexte

Reiō

Revenir en haut Aller en bas


Kagura Sunken

Données Spirituelles
Grade: Vice-Capitaine de la Quatrième Division
Dim 2 Juil 2023 - 23:22 - De bas en haut

- Je ne pense pas que ce soit le Capitaine Igarashi qui ait fait appel à nos services. Le simple fait que le lieu de rendez-v...

Il n'eut le temps de terminer sa phrase que, déjà, un homme était arrivé auprès d'eux sans qu'ils n'aient pu le pressentir. Une grande habileté. D'instinct le Capitaine avait porté la main à sa garde, prêt à défourailler mais s'avisa aussi rapidement que ce curieux individu déclina son identité. Une bien étrange manière de se présenter, tout aussi étrange que la raison primaire de leur présence ici de toute façon. Bien trop de mystères entouraient cette soudaine convocation et ce ne fut pas le parchemin scellé de la Chambre des Quarante Six qui apporta la moindre information supplémentaire. Si ce n'est confirmer la présence et l'identité de l'homme qui se trouvait face à eux.

Noble, de toute évidence. Un exécutant de la chambre sans aucun doute, haut placé. Un homme d'ambition, peut-être sur la liste pour remplacer un des membre de ce conseil un jour. Sa tenue affichait clairement une position certaine en tout cas et cela, Matsukaze pouvait en attester sans trop de problème. Mais ici, dans cette situation précise cela n'importait que peu. Il écouta les explication de ce Kobayashi sur la raison de leur présence et leur utilité dans cette mission. Il ne put s'empêcher de hausser un sourcil.

- Ce sont de graves accusations envers un membre du Conseil Militaire, vous en avez conscience ? Est-ce là le but de cette capture "vivante", à savoir lui faire avouer des choses sur le Grand Maître du Kidō ? Quelles sont les crimes que ce Katsuo auraient commis et qu'un haut placé du Gotei aurait pu couvrir ?

En soit, cela ne l'étonnerait en rien. Ce ne serait pas la première fois que la Chambre se mêle d'histoire complexe impliquant de hauts gradés du Gotei. Rares étaient les débouchées cependant. Ce qui l'embêtait un peu plus restait l'impact de telles actions sur la stabilité d'une armée qui se relevait à peine d'une guerre bien trop coûteuse. Se sentir pion dans une machinerie qu'il ne pouvait pas comprendre, où il n'avait pas réellement sa place. En somme, un retour en arrière. Un brin excédé, il se fit plus bref et sec.

- Parlez nous de cette cachette. Combien de points de sorties envisageables que nous puissions empêcher sa fuite par exemple. Y'a-t-il ses voies sans issues autour ? Nous parlons d'un apprenti d'un maître du Kidō, je ne pense pas qu'il soit d'accord pour se rendre gentiment.

Et sur ces mots, le Capitaine fit glisser lentement son Zanpakutō hors de son fourreau, comme pour se préparer à agir prestement. L'air était lourd, la nuit pensante. Elle n'allait pas être longue, non, cela il le présentait...

_________________
De bas en haut Sign 

https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1369-kagura-sunken#11078

Kagura Sunken

Revenir en haut Aller en bas


Oniwa Metsudai

Données Spirituelles
Grade: 3e Siège de la 11e Division
Mar 4 Juil 2023 - 20:08 - De bas en haut

Apparemment, le Dixième Siège n’était pas étranger des missions furtives. C’était déjà ça. Du côté de Metsudai, en dehors de ses élans de discrétions avec lesquelles il imposait le respect de ses codétenus sans éveiller la colère des gardes du Nids aux Asticots, il n’était pas très versé dans ces méthodes…

A peine l’Ogasawara épiait les environs qu’il fut interrompu par l’arrivée abrupte d’un homme au visage partiellement bandé. C’était pour le moins inquiétant, non seulement il était parvenu en un clin d’œil à se jouer du regard du vétéran, mais aussi était-il même visiblement parvenu à prendre de court le Capitaine lui-même ! Se présentant sous le nom de Kobayashi Yugo, cet individu tendit au chef de la Onzième un document avant d’expliquer la mission, sans vraiment décliner l’identité de son commanditaire.

Mais la nature de la mission permettait déjà de deviner qui ne l’était pas. Apparemment, l’ancien commandant de la Division du Kidō, aujourd’hui membre du Conseil Militaire, abriterait un homme du nom de Fujiwara Katsuo, un traître à la cause de la Soul Society. Il devait donc être appréhendé pour être jugé en cour martiale. La quête ne venait certainement pas du Conseil, oh non. Le successeur du Kenpachi nota lui aussi que cette affaire semblait suspecte, affirmant qu’il s’agissait-là d’une grave accusation, ce à quoi il demanda quelles étaient les crimes qu’il était suspecté d’avoir commis, un bon point à mettre sur la table.

« Une mission de la Chambre, donc ? Je me suis encore trop peu familiarisé avec le nouveau système, mais ne sommes-nous pas sous le commandement direct du Conseil Militaire ? »

Ajouta le millénaire, sourcils froncés. Ces histoires de machinations avaient le don de lui prendre facilement la tête, surtout quand le moindre écart suffisait à se faire juger renégat par la Chambre des 46. A choisir, il aurait nettement préféré une mission plus terre à terre donnée par le Capitaine-Commandant, ou à présent le Conseil Militaire lui-même. D’autant qu’à aller à l’encontre de sa volonté, c’était peut-être devoir mêler d’autres Shinigamis à cela. Voilà qui était épineux.

De bas en haut Vnhl

« Je trouve curieux le fait de demander à une division du Gotei d’enquêter sur les affaires d’un supérieur direct, je dois dire, même si j’imagine que son appartenance au Kidōshū rend la chose moins compliquée… Bizarre, tout de même. A moins que les ordres ne viennent peut-être des grands Clans Nobles eux-mêmes. »

C’est vrai que ça les ressemblerait bien. D’habitude, les missions intestines comme celles-ci ne revenaient jamais à la Onzième Division. Mais la direction d’un représentant de l’une des grandes maisons pousserait peut-être les Nobles à faire appel direct à ce dernier pour régler leurs basses besognes. Le Capitaine avait beau être un homme au sein d’un clan matriarcal, mais son sang lui donnait des responsabilités supplémentaires non négligeables. Cela risquait de corser les affaires de la jusque-là très – voire trop – brute Juichibantai… Etait-elle même prête à cela ?

Le leader demanda alors des détails sur la cachette du suspect et les moyens les plus sûrs de l’appréhender sans menacer sa vie. Très pertinent, oui. Au moins, l’Ogasawara avait l’air aussi méfiant que Metsudai. C’était une bonne chose qu’il ait la tête sur les épaules. Il fallait dire que cette histoire avait une drôle d’odeur…

« Ca ne sent pas bon, tout ça… »

_________________
De bas en haut 3stp

https://www.before-tomorrow-comes.fr/t867-oniwa-metsudai-3e-sieg

Oniwa Metsudai

Revenir en haut Aller en bas


Utsunomiya Thoki

Données Spirituelles
Grade: 10ème siège - Onzième Division
Mer 5 Juil 2023 - 20:19 - De bas en haut

Je reste un moment sans voix, surpris de la facilité avec laquelle ce type s’est pointé devant nous sans qu’aucun ne soit capable de le sentir arriver. Rapidité hors-normes ou une capacité de dissimulation très efficace ? C’est pas moi qui vais être en mesure d’y répondre, par contre c’est à se demander pourquoi est-ce qu’ils sollicitent nos services si de tels atouts sont disponibles ? Est-ce que ce type refuse de se salir les mains ? Qui pourrait être en position de refuser une missive provenant de la Chambre Quarante-Six ? Plus on en apprend au sujet de cette mission et plus elle me paraît à la fois dangereuse pour nos âmes, mais surtout nos carrières. Aucun symbole de division sur sa tenue, impossible de savoir son unité d’appartenance. Dans quoi est-ce que j’ai été embarqué encore… ?
Mettre aux arrêts un traître répondant au nom de Fujiwara Katsuo, un nom qui me dit rien, évidemment. L’époque de la guerre contre le Sanguinaire… cette époque date, c’est si loin tout cela. Cet individu est parvenu à échapper à nos services depuis tout ce temps ? Même s’il bénéficie de l’aide, et donc de la traîtrise, d’un Commandant, je dois reconnaître que ça sonne comme un certain exploit à mes yeux. Mais surtout, cette mission m’a l’air vraiment beaucoup trop profonde et sérieuse à mes yeux. Quelle galère…

— Arrêter un homme et le laisser en vie ? Pour des gars de la Onzième, détrompez-vous, c’est beaucoup plus compliqué que ça en a l’air… Surtout si vous faites participer deux monstres comme le Troisième Siège et surtout, le Capitaine. Si je n’ai pas de réelles idées sur leur capacités, je suppose qu’ils ne sont pas à ces rangs pour rien. Occuper de telles fonctions au sein d’une Division aussi compétitive que la nôtre, c’est gage de puissance à mes yeux. Je me demande vraiment ce que ça va donner sérieux, j’appréhende.
Le Capitaine Ogawasara lui, s'interroge. Surprenant déjà, j’imagine que le Vice-Capitaine se serait contenté de demander la position du traître pour aller retourner sa planque. J’aime bien l’esprit du Taichō, même si je crains qu’à remettre en questions les ordres de la Chambre Quarante-Six, il finisse par s’attirer des problèmes. Il est vrai que l’on pointe du doigt les agissements d’un membre du Conseil Militaire, les accusations portées à son égard sont graves. Des soupçons partagées par le Troisième-Siège, qui y va de ses propres remarques et partage ses doutes sur la situation. Encore une fois, j’apprécie l’esprit. Je m’en amuse même, un bref instant, imaginant déjà le fabuleux article que je pourrais rédiger à ce sujet.

Par contre, il me semble que le Gotei Treize reste un organe militaire sous les ordres de la Chambre. Clairement pas une remarque que je compte partager à voix haute, pour tout dire je ne compte rien dire du tout, allant même jusqu’à prendre un peu de recul avec les trois autres protagonistes. Ce genre de situation, je les connais, elles sentent mauvais, ça empeste à plein nez les embrouilles. Le genre de choses dont j’aime me préserver, me tenir à l‘écart. Comme pour la mission au Rukongai, je vais donc tranquillement laisser les gradés discuter et prendre les décisions, et me faire petit. Je suis doué, en réalité, quand je cherche à me faire oublier.

Ce que je vais faire, en revanche, c'est de ne pas louper une miette de cette conversation.

_________________
De bas en haut S7jv
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t577-utsunomiya-thoki

Utsunomiya Thoki

Revenir en haut Aller en bas


Reiō

Données Spirituelles
Grade: Pivot de l'Existence
Mer 5 Juil 2023 - 21:01 - De bas en haut

    - Si les accusations sont graves, le crime l’est d’autant plus. Toutefois il n’y a pas de coupable sans jugement. Gardons donc bien à l’esprit qu’il s’agit d’une arrestation qui entraînera un passage devant la cour des quarante-six. Je comprends cependant que cela provoque quelques interrogations, permettez dès lors que je profite du chemin pour y répondre.

    J’aimerais tout d’abord rappeler l’importance capitale de la Chambre, représentant directement le pouvoir incontestable du Reiō. À ce titre, la Chambre ordonne aux trois organes militaires que sont le Gotei 13, l’Onmitsukidō et le Kidōshū. De coutume, le Sotaichō dirige le Gotei avec une certaine largesse, mais doit rendre des comptes à la Chambre, et s'y assujettir. Depuis l'instauration du Conseil Militaire, c'est cet organe qui dirige en place du seul Sotaichō, mais cela ne change rien au fait que c'est toujours la Chambre qui gouverne, et donne ses ordres au Conseil.

    La situation actuelle est cependant compliquée : l’ancien Commandant en Chef des Nécromanciens, qui a place au Conseil, aurait caché son ancien Commandant en Second après que ce dernier ait volé un élément crucial. Je n’ai pas autorisation de vous dire de quoi il s’agit exactement, et même si je le souhaitais je n’en ai moi-même pas connaissance. Je ne suis pas dans le secret des sages, et ne suis qu’un exécutant choisi pour cette mission, tout comme vous. En tout cas, compte-tenu de la situation, il est compliqué de faire appel au Conseil directement, ni même aux forces du Kidōshū dont ces deux illustres représentants ont fait partie. Il n’a pas été possible non plus de missionner l’Onmitsukidō, le Capitaine de la Seconde Division actuellement sous couvert d’une enquête concernant une série de meurtres – des témoins l’ont notamment vu abattre la dernière victime, qui n’était autre que la patriarche du clan Shimura. Sombre affaire...

    Le Central 46 a donc choisi la Onzième Division pour son efficacité en combat ; elle est de loin la plus réputée. Il a donc été jugé qu'aucune autre ne serait mieux placée pour effectuer cette mission qui nécessite d'agir vite et bien ; avant que Yamashita-san apprenne que l’arrestation de son protégé a été ordonnée en tout cas. Est-ce que les Sages auraient commis une erreur à vos yeux concernant ce choix ?

    Ne vous inquiétez pas quant à ses capacités par contre. C’est un maître du Kidō, cela ne fait aucun doute, mais c’est la raison principale pour laquelle je vous accompagne et participe à la mission en lieu de juste vous donner les directives. Vous n’avez pas à vous en soucier, aucun sort ne vous affectera...
Yugo avait une voix quelque peu monocorde, et même s’il avait parlé longuement, il n’avait pas tenté d’y mettre de la vie ou du relief. N’avait pas cherché à être convaincant ou méprisant. Il avait juste énoncé des faits, avait détaillé clairement ce qui devait être su et ce qui pouvait être capital quant aux questions qu’ils se posaient. Puis après un très bref silence, il tranche :

    - C’est ici !
Une petite maison comme il y en avait tant dans le quartier. Les hauts gradés des Treize divisions en acquérait une parfois, quand ils se décidaient à obtenir plus de confort qu’au sein des quartiers généraux, ou même fonder un couple, voir une famille. Vu la taille de celle-ci, il semblait que l’on ne puisse y vivre que seul, modestement. Les choses semblent déjà se mettre en marche. Sans leur demander s’ils sont prêts, le Kobayashi remonte ses manches, et s’empare du rouleau qu’il porte dans le dos. Le déroule, révélant qu’il est vierge. Il marmonne une incantation à peine audible, et de ses épaules semblent descendre des aiguilles d’encre traçant des motifs anguleux sur ses bras. Le Kidō n’est pas la spécialité de votre Division, mais il semble tout de même évident que de la « magie » est à l’œuvre, comme dirait votre Vice-Capitaine. La porte s’ouvre à la volée…

De bas en haut 129
Vous découvrez alors Fujiwara Katsuo. Il tend les doigts dans votre direction, comme s’il vous avait déjà repéré et qu’il avait compris que sa seule chance était de frapper le premier.

    - Hadō #93. Hyōga Seiran !
Un sort d’aussi haut niveau sans incantation. Cela prouve réellement sa puissance… si seulement quelque chose s’était produit ensuite. Il paraît choqué, dubitatif.

    - C’est à vous ! Profitez-en, je ne vais pas pouvoir le retenir très longtemps...
Vous constatez que l’expression de Fujiwara Katsuo change, déterminé. Ses tatouages rouges deviennent bleu, et luisent d’une intense lueur. Il ne faut pas être un génie pour comprendre, à l’énergie qui s’en dégage, que ça, ça ne sent pas bon du tout !
https://www.before-tomorrow-comes.fr/f11-contexte

Reiō

Revenir en haut Aller en bas


Kagura Sunken

Données Spirituelles
Grade: Vice-Capitaine de la Quatrième Division
Mer 5 Juil 2023 - 22:59 - De bas en haut

Le Capitaine emboita le pas du Kobayashi, écoutant avec attention ses paroles. L'homme ne semblait outré par les différentes questions posées par les membres de la Onzième Division et l'Ogasawara fut même heureux d'entendre les paroles de ses sièges, surtout ceux de Metsudai. En effet, plus les jours passaient dans les quartiers de l'Achillée et plus il se voyait surpris et heureux de voir que tous n'étaient pas de simples de bras pensant uniquement à frapper. Sa réflexion rejoignais la sienne, suspicieux quant à cette affaire aux conséquences bien plus lourdes qu'il n'aurait pu l'imaginer en recevant le messager du Riteitai. Cependant...

Au fur et à mesure des explications les informations s'emboitaient les unes avec les autres assez clairement. Apprendre que le Capitaine Igarashi était sous le coup d'une enquête était déjà un fait des plus surprenant. Bien qu'il ne le connaissait pas personnellement, le fait que la tête des services spéciaux soit mis en examen révélait déjà la grave situation dans laquelle se trouvait le Gotei. Plus encore avec cette affaire de traitrise qui serait couverte par un des membre du Conseil.

- Difficile de dire si c'est une erreur ou pas. Ce n'est pas notre rôle de toute façon mais cette affaire est bien sombre.

Car Yugo n'avait pas tord, le Gotei était sous les ordres de la Chambre des 46. Cette dernière avait connu des heures sombres sous la manipulation du traitre Aizen Sōsuke, et nul doute qu'ils manigançaient des choses loin d'être nettes dans leurs coin pour être sûr de conserver leur pouvoir. La voix du Reiō restait une belle couverture, bien que Matsukaze ne niait en rien leur importance ou leur autorité il restait un membre du clan Ogasawara et savait pertinemment à quels jeux les nobles jouaient en secret, au nez et à la barbe de bien des âmes...

Mais pour l'instant, cela n'importait que peu car déjà leurs pas les avaient conduit dans la demeure du fugitifs qu'ils devaient appréhender. Le temps des questions viendra, oui, car il devaient le capturer vivant... Ce qui n'allait pas être une mince affaire. La Onzième Division, Matsukaze y compris, n'étaient pas connus pour être les plus fins. Ils étaient entrainés à être fatals, à éliminer. La brutalité dont le Flamboyant pouvait faire preuve n'était peut-être pas encore connu de tous. Trop récente. L'élégance de son style ne combat n'enlevait rien à l'écrasante force dont il pouvait faire preuve et lorsqu'il vit sortir l'homme au tatouage, d'instinct, son sabre de changeât en un grand bâton de bois entouré de lignes de métal entremêlées. Pas le temps de palabrer.

Il se mit en position, tel en lancier prêt à envoyer son hallebarde droit vers l'ennemi lorsqu'il entendit les mots du Nécromancien. Un sort de niveau quatre-vingt dix, comme ça, sans aucun préalable... Il allait arrêter son mouvement comme pour préparer sa défense mais l'air ne vibra pas, aucune fluctuation de Reiatsu. Un sourire alors qu'il repris son mouvement, balançant de toute sa puissance Fumihazusu droit sur Katsuo.

- Thoki, Metsudai ! Coupez-lui les mains, je vais l'immobiliser !

Dans un craquement de l'air l'arme du Capitaine fut propulsée. Le poids de cette arme allait être difficile à encaisser pour leur proie et allait pouvoir le maintenir au sol sans trop de soucis. A son tour Matsukaze se lança, un Shunpo pour arriver dans le dos du Nécromancien, prêt à récupérer son Zanpakutō et à s'en servir pour bloquer au sol l'opposant. Charge à ses deux Sièges de s'occuper des outils principaux du prévenu désormais.

_________________
De bas en haut Sign 

https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1369-kagura-sunken#11078

Kagura Sunken

Revenir en haut Aller en bas


Oniwa Metsudai

Données Spirituelles
Grade: 3e Siège de la 11e Division
Ven 7 Juil 2023 - 21:18 - De bas en haut

L’exécutant détailla un peu plus les tenants et aboutissants de la mission sur le chemin, suivi des officiers de la Onzième. Evidemment, on leur rappela que la Chambre des 46 restait maître du Gotei 13. Ce n’était pas là ce que contestait le Troisième Siège, bien sûr, mais si les nobles étaient derrière cette opération, pourquoi ne pas utiliser leurs propres agents ? Nombreux, surentraînés et surtout sans attache avec le reste du Seireitei, les nobles avaient leurs propres guerriers, espions et assassins. D’ailleurs, le petit doigt du bretteur lui disait que ce Yugo en était lui aussi, au vu de son Shihakushō sans indicatif de division.

Le suspect ne serait pas seulement disciple, mais aussi ex-Commandant en Second du Corps des Nécromanciens… Il ne serait probablement pas simple de le maîtriser, en ce cas, surtout lorsqu’on sait quels tours peuvent réserver les plus grands adeptes du Kidō. En revanche, si ni le Conseil, ni le Kidōshū ne pouvait être missionné pour des raisons assez évidentes, le fait que l’Onmitsukidō soit en retrait avait une explication bien plus particulière. Apparemment, le Capitaine de la Seconde Division, Igarashi Sora, se serait rendu coupable du meurtre d’un chef de clan noble mineur. Cela ne manqua pas de faire souffler du nez le vétéran. En effet, il avait déjà eu affaire avec lui, et pour une cause simple, ce dernier gérait par le passé le Nid aux Asticot duquel Metsudai avait récemment sorti. Qu’il soit à son tour mis en cause pour un tel crime était de fait bien amusant.

« Ca alors… Peut-être que l’Ujimushi no Su a fini par déteindre sur le Capitaine Igarashi, au final. »

Enfin, il commenta sur le choix de désigner la Juichibantai pour cette quête. La Chambre eut-elle tort ? Quelle importance ? Ce qui était fait était fait. Ils furent choisis et ils devaient remplir ce rôle, ce que fit clairement comprendre le Capitaine Ogasawara. De toute façon, ce n’était pas comme s’il pouvait refuser, surtout pas alors qu’il venait à peine de prendre la succession. Quoiqu’il en fut, ils arrivèrent à la cachette supposée du suspect, moment où le Menos de Sabitsura jugea bon de dégainer son Zanpakutō, tenant celui-ci l’index levé. Sans un mot, le mystérieux agent s’attela à un curieux rituel que le millénaire n’avait jusqu’alors jamais vu. Mais il n’eut pas le temps de le regarder faire, puisque leur cible venait soudainement sortir de son domicile. Et sans incantation, il prononça le nom d’un Hadō.

De niveau quatre-vingt-dix ?!
Evidemment, à la moindre notion de Hadō, Metsudai entra directement en mouvement, mais il ne se faisait pas d’illusion, ça allait piquer et pas qu’un peu ! Pourtant… Rien ne se passa, au plus grand étonnement de quasiment tout le monde ci-présent. Il avait raté son coup ? Non, c’était le rituel de Yugo, qui leur intima de le maîtriser au plus vite, ce à quoi le Capitaine mis le suspect au sol en lui envoyant son Shikaï dessus avant de le maîtriser au sol ! L’ordre était donné, les deux Sièges avaient la tâche de couper les mains du potentiel traître. C’était un bien cruel destin pour quelqu’un qui pouvait être innocent… Mais cela, le vétéran s’en moquait pas mal ! Tant qu’il n’en mourrait pas, alors tout était permis ! Il avait ses ordres et une certaine envie de faire goûter du sang à son sabre histoire de lui faire perdre un peu de rouille ! Ce n’était pas un duel, mais ça ferait l’affaire en attendant !

« OSU ! Je prends la droite ! »

Cria Metsudai à l’attention de Thoki pour qu’il se charge de l’autre bras, usant lui-même de son Hoho pour foncer à la droite du Nécromancien. Il écrasa donc son bras de son talon pour le tenir en place, levant son sabre Ryutsume qu’il empoigna à deux mains pour effectuer une frappe verticale visant droit sur son poignet. S’il était question de couper, la Onzième Division savait faire, c’était même son domaine de prédilection !

De bas en haut Oink

« J'ai ! »

Quel dommage pour le suspect…Une autre division l’aurait sans doute coffré dans les règles de l’art. Mais il a fallu que les quarante-six envoient les barbares pour son cas.
Quel dommage en effet !

_________________
De bas en haut 3stp

https://www.before-tomorrow-comes.fr/t867-oniwa-metsudai-3e-sieg

Oniwa Metsudai

Revenir en haut Aller en bas


Utsunomiya Thoki

Données Spirituelles
Grade: 10ème siège - Onzième Division
Dim 9 Juil 2023 - 22:57 - De bas en haut

En voilà un qui est bien bavard, dites-moi. Je ne m’attendais pas à ce qu’il en dise autant, et surtout, à ce qu’il prenne aussi bien les différentes remarques de mes camarades. Une longue tirade dans laquelle il s’est lancé et même moi je n’oserai pas l’interrompre, quand bien même ce serait amusant. C’est que c’est intéressant ce qu’il raconte, mise à part le petit court historique sur le fonctionnement hiérarchique de la Soul Society, le reste m’accroche à ses paroles.
Comment ne pas saliver devant de telles informations dévoilées ? J’entends de ces mots, la possible rédaction de deux ou trois articles différents, et des bons. Il y a cette sombre affaire de trahison au sein de l’unité des Nécromanciens, les deux plus hautes autorités se révélant être des traîtres, c’est incroyable. Et pour ne rien arranger, voilà qu’on apprend que le Capitaine de la Seconde Division est impliqué dans une affaire de meurtres, plusieurs assassinats dont un noble, j’en aurais presque du mal à le croire tant ça paraît gros. Est-ce donc là le véritable visage du Gotei Treize ?

Cet homme ne m’a pas l’air d’être un vulgaire manipulateur cherchant à se jouer de nous, et il ne semble avoir aucun intérêt à dévoiler de fausses accusations contre des gradés de notre propre armée. C’est à la fois aussi inquiétant que c’est excitant, ma curiosité plus que jamais piqué au vif. J’ai maintenant hâte de mettre la main sur ce Fujiwara et d’en apprendre davantage sur son compte.
Chose que nous n’aurons pas le besoin d’attendre longtemps, sa planque étant déjà en ligne de mire. Une petite maison d’Officier comme il est coutume d’en trouver dans le quartier. Une petite maison de laquelle s’extrait un homme à la chevelure courte, sombre, des tatouages dessinant son faciès. Un homme venu pour en découdre et qui prend immédiatement l’initiative, doigts tendus en notre direction. Vous connaissez la chanson, nécromancien de talent, distance, doigts armés…

Et un foutu Hadō dont le chiffre risque de raisonner durant les jours à suivre tant il m’a laissé sur le cul.

— Ouaah… j’ai vu ma vie défiler sous mes yeux ! Hadō numéro 93, quel genre de monstre en nécromancie pouvait se permettre d’employer des sortilèges d’un tel niveau ? Il aurait facilement pu nous pulvériser s’il était parvenu à frapper, ce qui, fort heureusement, n’est pas le cas. C’est que j’ai réellement eu peur, depuis l’autre fois avec le mystérieux tatoué et son Sōkatsui à quelques centimètres de ma face, je dois reconnaître que je suis devenu quelque peu allergique de cette pratique. Sérieusement, faut qu’ils arrêtent de vouloir me démolir à coup de magie, comme le dirait le Vice-Capitaine. Ou que j’apprenne un sort ou deux afin de pouvoir m’en protéger, mais ça c’est une tout autre histoire.
Et si je suis encore en vie cette fois-ci, c’est grâce à l’intervention de ce Kobayahi Yugo, qui avait sans nul doute anticipé ce qui venait de se passer. Voilà à quoi sert donc le gros rouleau de parchemin qu’il se trimballe dans le dos, vraiment content qu’il n’ait pas oublié de le prendre avec lui en partant.

Bien évidemment, quand les choses dérapent, la Onzième réagit au quart de tours. Le Capitaine est le premier, après avoir libéré son shikai, à mener la contre-attaque. Une riposte qui promet d’être rapide, efficace et surtout très brutale. Lui couper les mains, rien que ça… Et c’est un ordre, pas une option. Habitué à répondre présent lorsque c’est nécessaire, je me contente seulement de pousser un soupir ennuyé, avant de fléchir mes genoux, m’encrant un peu plus solidement dans le sol. Le Troisième Siège Metsudai s’élance à son tour, me renseignant sur la trajectoire empruntée. — Va pour la gauche, alors… que je lâche simplement, avant de m’élancer à grande vitesse en direction du bras du supposé traître.
Zanpakutō tiré de son fourreau dans mon élan, j’enchaîne en tranchant d’un mouvement vif et précis au niveau du poignet, afin de laisser le moins de temps possible à une réaction. Pas que je le pense capable de se défaire du Capitaine et du Troisième Siège aussi facilement, mais on ne sait jamais, des fois qu’il ne soit pas seul... Terminer le travail le plus rapidement possible et éviter une escalade des ennuis, capturer cet individu et le laisser entre les mains du Kobayashi, foutre le camp avec le sentiment du devoir accompli. Pour tout ce qui est question et supposition concernant l’affaire, je laisse ça aux autres.

_________________
De bas en haut S7jv
https://www.before-tomorrow-comes.fr/t577-utsunomiya-thoki

Utsunomiya Thoki

Revenir en haut Aller en bas


Maître du Jeu

Données Spirituelles
Grade: Bras droit du Reiō
Lun 10 Juil 2023 - 15:10 - De bas en haut

Tout comme Yugo vous en avertit, il semble en effet compliqué de le retenir. Vous sentez à peine Katsuo lutter, comme il relâche une énergie nouvelle allant de pair avec les changements observés sur ses tatouages. Il forme lentement des sceaux de ses mains, et si cela semble douloureux – peut-être par l’action de Yugo – il poursuit la série. Bien sûr, la Onzième n’est pas là pour se tourner les pouces, et il devra composer avec diverses interruptions.

Prestement, il pivote sur lui-même à une vitesse telle qu’elle lui permet d’éviter l’arme du Capitaine qui ira fracasser le mur de la bâtisse, tendit que ce dernier arrivant d’un Shunpo pour le menacer est accueillit d’une décharge d’énergie pure sous forme d’une dragon bleuté sortant de la main de Katsuo. Une puissance que même quelqu’un comme le Capitaine de la Onzième Division n’avait jamais connu encore, malgré sa Division, malgré sa noble lignée, de quoi le prendre au dépourvu.

Cependant, ainsi occupé, Katsuo ne peut rien contre le coup suivant, Metsudai lui ôtant une main, outil majeur d’un Nécromancien habile dans l’art des sceaux… Sous la douleur, il fait de son mieux malgré tout, et parvient à éviter Thoki mais pas à lui accorder une riposte digne de ce nom. Yugo quant à lui continue à incanter. Il le fait de manière frénétique depuis que ce dragon bleu a quitté la main de votre suspect. Soudainement, il frappe dans ses mains, et le bruit semble se répercuter en écho, avant d’appliquer ses paumes à nouveau sur le parchemin. Les aiguilles d’encre s’y agitent, et vous voyez l’énergie bleutée de Katsuo le quitter. Le dragon s’envole vers Yugo, s’arrachant à Katsuo qui en perd ses tatouages, indubitablement liés. Cette énergie est aspirée sur le parchemin, des arcs s’y traçant de bleu, avant de virer au rouge lorsque le rituel semble s’achever.

À la hâte, Yugo referme le parchemin. Le fait tournoyer un bref instant avant de se le caler à nouveau dans le dos. Pour votre part vous avez eu le temps de maîtriser le Fujiwara tous trois, qui sombrera dans l’inconscience après la perte de ce pouvoir que vous ne vous expliquez pas.

    - Eh bien, quelle efficacité. Je ne manquerais pas de préciser dans mon rapport que la réputation de la Onzième Division n’est pas galvaudée. Je ne pense pas qu’il se réveillera de si tôt. Je comprendrais que vous préfériez vous rendre à la Quatrième Division pour faire soigner vos blessures, Capitaine, vos subordonnés seront bien suffisants pour amener le suspect au Senzaikyū où il sera retenu. Vous avez toute la gratitude du Central 46 désormais, assurément !
Flatte-t-il en effectuant un demi-tour. Il ne semble pas vouloir rester pour répondre aux questions que vous pourrez avoir à lui poser, et même si vous l’interpellez il effectuera quelques pas… le faisant disparaître à votre vue, tout comme il était soudainement apparu devant vous pour vous confier cette mission. Aussi rapidement et simplement que cela, vous vous retrouvez tous les trois avec votre proie entre les mains, entre la vie et la mort…

J’ai fait 4 jets. 4D10 pour statuer sur la manière dont Katsuo résiste aux différentes actions qui pèsent sur lui. 1-5 : il encaisse ; 6-10 : il s’en sort (en tenant compte que plus c’est bas plus c’est difficile). Les dés ont donnés ceci, respectant l’ordre de post/des actions :
Yugo qui tente de l’empêcher d’agir : 6
Matsukaze qui lui lance son arme et tente de l’immobiliser : 10 => vu l’ampleur de la réussite, le coup prit par Matsukaze lui infligera -500 PV (de quoi être intégralement récupéré en 1 repos, mais justifier de la puissance relâchée par le PNJ).
Metsudai qui lui tranche une main : 4
Thoki qui lui tranche l’autre : 8
En considérant bien sûr que ce n’est pas parce qu’une action rate/est contrée qu’elle n’a pas d’incidence, ce que j’ai tenté de transcrire dans le RP.
Toutefois, à 4vs1, Katsuo n’avait aucune chance, malgré un talent manifeste. L’arrestation est un succès, ce qui met fin à l’Intervention. Vous avez le droit de continuer le RP, mais il n’y a plus de délai ou d’ordre de post à respecter.

Maître du Jeu

Revenir en haut Aller en bas


Kagura Sunken

Données Spirituelles
Grade: Vice-Capitaine de la Quatrième Division
Mar 18 Juil 2023 - 17:38 - De bas en haut

Le choc. Il n'avait rien vu venir si ce n'est le corps du Nécromancien s'illuminer brièvement avant qu'une vague d'énergie en soi expulsée et vienne s'écraser contre le Capitaine. Il fut projeté en arrière, ayant eu à peine le temps de placer ses bras en croix devant lui pour tenter de réduire l'impact. Déjà le Reishi venait lui caresser la peau, brûlant, intense, et sembla pénétrer à l'intérieur de son corps comme un puissant courant électrique. Il resta débout, les pieds fermement en appuis contre le sol qui glissait sous ces derniers alors que la chaleur l'entourait, le dévorait petit à petit. Il serrait les dents, les brulures ne lui étaient pas inconnues, loin de là, mais une sensation comme celle là... jamais il ne l'avait ressentit. Tout en lui semblait bruler, de l'intérieur, sans même parler de sa peau sur laquelle naissait déjà les stigmates de l'attaque. En un hurlement de rage il déploya ses bras comme pour dissiper le flux d'énergie qui s'abattait sur lui, lui étouffant son champ de vision et l'empêchait donc de voir comment se passait l'assaut.

Tout avait disparu alors qu'il haletait, la mâchoire crispée et les trais tirés, le regard enragé. Il put observer la double attaque coordonnée des deux sièges qui fondirent sur le fugitif. Un premier coup dévastateur donné par Metsudai ôta une main au Nécromancien alors qu'il évita de peux de perdre la deuxième sous la lame de Thoki. De quoi donner assez de temps à l'envoyé de Chambre pour terminer de psalmodier un genre d'incantation qui eut un effet des plus surprenant. A l'image de sa conscience, le tatouage qui s'était illuminé un peu plus tôt sur la peau du Fujiwara se faisait aspirer pour se retrouver enfermé dans l'immense parchemin qui trônait auparavant dans le dos du Kobayashi. Katsuo s'effondra.

Yugo remercia chaleureusement l'équipe de la Onzième Division qui avait participé à l'arrestation avant de disparaitre comme il était apparu. Aucune explication, aucun temps pour une question. Rien. Quelque chose de plus important qu'une simple mise en captivité d'un traitre se tramait, cette énergie qui lui donnait encore la sensation d'avoir les os en feu n'était pas commune... Et avec un peu de réflexion l'absorption du tatouage dans le parchemin devait être liée à ce pouvoir. L'avait-il volé ?

Matsukaze se dirigea vers son Zanpakutō encore figé dans le mur de la petite batisse. Il l'attrapa pour l'en sortir et lorsqu'il le tira, une grande fissure fit son chemin sur les murs tout autour dans une multiplicité de craquements. Il le scella avant de le ranger dans son foureau pendant que la cachette du fugitif s'effondrait dans un brouhaha qui ne manquerait pas d'alerter les quelques âmes aux alentours. Tout en s'approchant des trois hommes restant il remonta la manche de son Haori abimé pour trouver celle de son Shihakushō. Un coup sec et il en arracha une partie. Le but ? Empêcher que le prisonnier ne se vide de son sang. Tout en s'agenouillant prêt de Katsuo, prêt à lui faire un bandage de fortune, il tourna la tête vers ses hommes, un léger sourire se dessinant sur ses lèvres.

- Vous avez bien travaillé, Metsudai, Thoki. Je suis fier de votre intervention, vous avez été efficaces. Je vous laisse l'emmener, je dois en effet me faire soigner. Son pouvoir n'était pas des plus commun... Mais avant cela, je veux votre avis. Vous vu la scène d'un autre angle que le mien. Que pensez-vous de cette attaque et... de ce que ce Kobayashi Yugo a fait à cet homme ?

Sombre histoire que celle là. Leur point de vue l'aiderait certainement un peu à comprendre ce qui venait de se passait. Et serait nécessaire pour la rédaction du rapport... non ?

_________________
De bas en haut Sign 

https://www.before-tomorrow-comes.fr/t1369-kagura-sunken#11078

Kagura Sunken

Revenir en haut Aller en bas


Oniwa Metsudai

Données Spirituelles
Grade: 3e Siège de la 11e Division
Jeu 17 Aoû 2023 - 15:29 - De bas en haut

Le suspect était décidément assez réticent !
Katsuo avait géré avec brio l’assaut du Capitaine, et comptait même le prendre de court en le laissant partir en avant pour le cueillir d’un sortilège effrayant, se manifestant sous la forme d’un dragon irradiant d’une puissance spirituelle sans pareille à la connaissance du Troisième Siège ! Hélas pour lui, il avait beau être capable de tenir contre le chef de la Onzième Division, son attention devait constamment être rivée sur lui pour ce faire, ce qui était une grave erreur ! Eh oui, ce n’était pas un simple duel en un contre un, mais un effort groupé ! Profitant de la distraction offerte par son leader, Metsudai put se rapprocher d’assez près pour frapper comme on le lui avait ordonné ! En une coupe nette, il venait de sectionner le poignet du renégat avant que Thoki ne vienne faire de même à son tour ! Seulement le malandrin ne comptait pas laisser les blessures s’accumuler, parvenant négligemment à éviter l’attaque du Dixième Siège.

C’est cependant Yugo qui aura le dernier mot en aspirant le dragon de Katsuo dans son parchemin, et ce faisant, affaiblit le réticent au point de le faire sombrer dans l’inconscience ! Venait-il… De lui drainer son pouvoir ? De quel genre de scellement était-il question ici ? Quoiqu’il en soit, le mystérieux agent s’empressa de ranger son parchemin avant de féliciter le trio et disparaître purement et simplement à l’aide du même Shunpo qui avait totalement éclipsé l’attention du Capitaine Ogasawara. C’était… Rapide. Trop rapide. Il y avait quelque chose de mauvais dans une mission aussi rapidement expédiée par des commanditaires aussi… Suspects.

Maintenant seuls, le Capitaine arracha un morceau de son uniforme pour faire un garrot au suspect appréhendé avant qu’il ne perde trop de sang. Il se redressa alors, saluant le travail de ses deux subalternes, puis leur confia l’arrestation de Katsuo. Mais avant qu’ils ne partent, il avait question à leur poser. De toute évidence, le caractère particulier de la situation ne lui avait pas échappé.

« Merci Capitaine…»

Se grattant un instant la barbe, Metsudai continua simplement. « Cela ressemblait à un sortilège de sceau, mais en mille ans je n’en ai jamais vu de similaire, surtout avec l’énergie spirituelle colossale qui émanait de celui-ci. Et des sorts liés aux tatouages, cela aussi est nouveau pour moi, mais je n'ai jamais été le plus assidu en terme de Kidō je le crains. » Il releva alors le nécromancien dans le coltar avant de le prendre sous l’épaule, faisant signe à Thoki de faire de même de l’autre côté. Après un léger silence, il se hasarda à exprimer son opinion sur la chose, le visage grave. Un commandant en second est sensé être au niveau d’un Lieutenant des Treize Divisions… Ce type, en revanche, était un danger pour un Capitaine ! Et Yugo, lui, semblait tout aussi fort et ce sans que personne ne connaisse même son existence. Sa disparition sans plus de cérémonie après avoir montré sa capacité ahurissante était tout aussi abrupte… Et au final, tout le monde s’en sort relativement bien et est sensé retourné vaquer à ses occupations comme si rien ne s’était passé en premier lieu ? Non, ça ne collait pas.

« Si vous voulez mon avis, ce Kobayashi me paraît louche. Je commence à penser que nous avons mis le nez dans quelque chose de dangereux. Et ce n’est pas le genre de danger que l’on peut taillader, j’en ai peur… »

La Onzième Division… Aurait commis une erreur ?

_________________
De bas en haut 3stp

https://www.before-tomorrow-comes.fr/t867-oniwa-metsudai-3e-sieg

Oniwa Metsudai

Revenir en haut Aller en bas


 
   Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum